Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de skye67 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Secret de l'Immortelle, Tome 1 : Le Secret de l'Immortelle Le Secret de l'Immortelle, Tome 1 : Le Secret de l'Immortelle
Alma Katsu   
Un très bon livre !
Ou se mêle la magie de l'immortalité !
Cette histoire raconte merveilleusement le parcourt !
Sur la vie de Lanny une immortelle...
Entre passions ! décadence ! perversité ! et l'amour si fort quelle porte à Jonathan parviendra-t-elle à apaiser ses démons et si oui à quel prix ...
À lire et à faire connaitre ...
J'ai vraiment passé un très bon moment avec ce live bien écrit en plus d'une couverture sublime !
Et le contour des pages en noir en fait un livre MAGNIFIQUE.
La Princesse des Highlands La Princesse des Highlands
Kimberly Cooper   
J'adore l'idée de départ du roman, un accident, une rééducation. Noor va suivre son meilleurs amis Alex dans un château des Highlands, car celui-c a réussi à trouvé un travail pour les deux au sein du domaine. Noor va suivre une rééducation avec le physiatre du palace pour réapprendre à marcher. J'aime la complicité avec Alex, son meilleurs amis. Le roman aurait pu être meilleur si il n'y avait pas autant de description, j'ai même sauté quelque paragraphe. La finale est bien, mais j'aurais changé plusieurs choses dans l'histoire pour qu'ils soient mieux. Bref je ne le relirai pas.

par lapatou
Les frères O'Neïl Les frères O'Neïl
Céline Guffroy   
La couverture est intéressante. L’atmosphère générale qui s’en dégage est sombre. L’utilisation des couleurs telles que le noir et le rouge font référence au monde des ténèbres et au sang. La croix celtique présentée sur la partie droite montre que les personnages sont liés à l’Irlande, appuyé en cela par leur nom : O’Neïl. Idem pour les trois personnages masculins présentés en fondu. Le lecteur peut ainsi mettre un visage sur un nom. La typographie est plaisante et adaptée selon moi. Sa couleur blanche permet de se détacher du reste.

Le résumé propose un point de vue général sur l’intrigue du roman et la direction prise par l’auteure. La vengeance de trois frères dépossédés de leur famille et de leurs biens dans des conditions atroces. Pour moi, ce genre de résumé remplit son office : celui d’appâter le lecteur en lui laissant entrevoir de l’action, des rebondissements et cette touche de magie qui reste une accroche inaltérable.

L’histoire débute par un prologue. Nous sommes à Rome en 2008. On y fait la connaissance des trois frères O’Neïl, Liam, Connor et Ian. Ils forment un trio soudé même si les frasques du petit dernier semblent parfois agacer le leader de la fratrie. En fait, ce sont des vampires et ils sont là pour assouvir une sombre vengeance.

Trois frères unis dans la vengeance…
Un flash-back explique au lecteur dès le premier chapitre la singularité de cette fratrie. Fils d’un lord irlandais du 16e siècle, nous les découvrons la veille des épousailles de Liam avec Tara, fille du lord d’un clan ami. Se soumettant à la tradition, le fiancé quitte le château pour n’y reparaître que le lendemain afin de concrétiser l’union. Tout aurait pu être parfait si, durant l’absence des trois frères, la demeure familiale n’était pas devenue le siège d’un horrible massacre.
Les trois frères, unis dans la vie et la mort après un pacte avec une sorcière, se déplacent toujours ensemble. Liam, l’aîné, est le leader incontesté. Ses frères l’écoutent et le suivent souvent. Il est autoritaire et peut sembler froid, mais la tragédie qu’il a vécue l’a marqué à jamais. Il n’en reste pas moins loyal et juste dans ses décisions. Connor est plus réfléchi, introverti. Il envisage souvent les choses sous plusieurs angles et il est moins impulsif que les deux autres. Ian, enfin, le dernier. Le plus téméraire, celui qui agit et réfléchi ensuite. Des trois, il a été celui qui a été le plus brisé par la perte de ses proches, notamment de sa jeune sœur. Son impulsivité le met parfois dans des situations inconfortables, mais il peut compter sur ses aînés pour l’en tirer. Certes, ces personnages sont stéréotypés, mais leur histoire leur prête une bonne consistance. Tous les trois sont unis par des liens indéfectibles. Le personnage qui m’a séduit d’emblée est la sorcière. Le mystère qui l’accompagne, ses rituels… D’autres personnages intéressants viendront se greffer à ce trio au fil de leurs aventures (Drake, Carla, César, Emma…) apportant chacun leur aide et leurs moyens à cette vendetta familiale.

Un univers intéressant…
Le monde crée par l’auteure est intéressant. La trame de la vengeance familiale est classique, cependant l’intrigue est bien menée. On joue à saute-mouton au fil des pages et des années qui s’écoulent. La traque commencée par les frères O’Neïl en 1570 se poursuit des siècles durant jusqu’en 2008 et dans des villes différentes (Dublin, Londres, Rome…). Sur leur passage, les vampires trépassent en grand nombre. Mais la fin de leur quête approche et c’est en Italie que le destin va abattre sa dernière carte.
L’apport de personnages secondaires est bienvenu pour éviter un huis clos étouffant entre les trois frères et le lecteur, ce dernier pouvant se sentir gagné par l’ennui. Le thème du vampire étant assez éculé par de nombreux romans du genre, il fallait innover en certains points. Ici, les rebondissements créent un effet rythmique allié à une écriture fluide et envolée. Le vocabulaire est sans fioritures. L’auteure parvient à transmettre les émotions des personnages. On chemine avec eux, alternant tristesse, dégoût, joie, espérance…
L’épilogue nous donne un aperçu de ce qu’il advient des personnages, chacun cheminant avec de nouvelles blessures au cœur, mais aussi avec d’autres priorités… Je vous laisse découvrir de quoi il en retourne par vous-même.
Pour terminer, je dirais qu’il s’agit ici d’un bon roman de bit-lit, entraînant et facile à lire, qu’il vous faut dévorer à pleines dents !

par Arkane
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée
Karen Marie Moning   
Magnifique !

J'ai rarement eu l'occasion d'être autant affectée par un livre, même s'il est vrai que je porte une affection toute particulière à la série Fever. C'est autant par sa complexité aussi bien au niveau des personnages que de l'histoire, mais aussi avec les petites phrases cultes pleines de sens et de sagesse de Barrons, que j'ai été rapidement captivée par le chef d'oeuvre de Karen Marie Moning.
Connaissant la fin du tome précédent, j'avais de grosses attentes pour la suite, qui dans ma tête était déjà toute tracée. Mais encore une fois, l'auteur n'a pas succombé à la simplicité et a réellement su nous donner une histoire qui ne tombe non seulement pas dans le déjà vu, (que ce soit au sein de la série même ou des livres du même genre), mais qui arrive aussi à nous surprendre, que ce soit par les évènements ou par les révélations qui nous sont (ENFIN !) en partie accordées.
J'ai beaucoup aimé pouvoir retrouver Dani que j'avais estimé trop peu présente dans certains des précédents tomes, ce qui n'est pas le cas du tout cette fois ci. C'est donc avec grand plaisir que j'ai eu l'occasion de la découvrir à nouveau, seulement cette fois dans toutes les nuances de sa personnalité, et parfois même, de sa vulnérabilité.
Ce livre m'aura fait éprouver une grande palette d'émotions. J'ai eu l'occasion de sourire et de rire, mais aussi de pleurer ou d'être choquée (mais jamais déçue).
Il est vrai que j'ai trouvé assez frustrant de ne pas avoir toutes les réponses que j'attendais. Mais je pense que l'auteur continue de faire ce qu'elle a toujours fait : nous donner des révélations au compte goutte tout au long de son récit, et par la même occasion, nous tenir en haleine dans cet univers absolument palpitant. Je pense que KMM a souhaité terminer pleinement l'histoire de Mac pour se consacrer plus à Dani et aux autres personnages par la suite. Par ailleurs, [spoiler]comme Dancer n'est plus de ce monde,[/spoiler] la future intrigue amoureuse de Dani sera plus je pense comme celle de Barrons et Mac:[spoiler] sans un triangle amoureux (sauf si KMM ramène Christian dans la partie)et[/spoiler] racontée plus dans les détails. La fin n'en est peut-être donc pas vraiment une, dans le sens où (comme dans Fièvre d'Ombres), elle n'est que l'achèvement d'une partie de l'intrigue de cet univers. Nous n'en savons pas plus sur [spoiler]Kat et Kasteo, ni sur Dageus ou Christian (qui était certes présent mais pas vraiment là), ou même sur les sombres dessins de Cruce.[/spoiler] Comme le dit Ryodan à propos de Dani “I haven’t even begun to plumb your secrets”(soit a peu près en français: Je n'ai même pas encore commencé à sonder tes secrets). KMM apporte à l'intrigue de ses deux personnages, une certaine tension, venant s'ajouter à toute celle qui s'était déjà accumulée. À la fin de Feversong pour Dani un cycle est bouclé, mais son histoire est à peine commencée. L'auteur ne fait que nous préparer à son prochain tome, en réussissant à nous tenir en haleine avant même d'avoir lu ses premiers mots. C'est donc loin d'être la fin de la série Fever!
KMM m'a beaucoup surprise. L'auteur révèle une extrême intensité dans les liens entre Barrons et Mac, des liens que je n'aurais jamais imaginé être affirmés aussi ouvertement et explicitement, sans aucune pudeur. Ce n'est plus seulement un profond attachement qui uni ses deux personnages, mais bel et bien de l'amour dans toute son attirance, sa considération et sa compréhension. Chose que KMM arrive à rendre tout à fait crédible, malgré l'image que l'on a du Barrons presque aussi chaleureux qu'une porte de prison qui jette des gâteaux d'anniversaire au plafond ! On apprend même la raison pour laquelle il l'appelle tout ce temps Mlle Lane ! Par conséquent, je pense que l'auteur ne pouvait pas tout traiter dans ce tome, qui est par ailleurs déjà assez gros (mais comme on dit plus il y en a, mieux c'est ! )

C'est donc avec une grande délectation que j'ai tout simplement dévoré ce livre. Karen Marie Moning s'est encore surpassée et, à mon humble avis, Feversong est de loin le meilleur tome de la série Fever que nous ayons connus jusqu'à maintenant. J'attends donc, encore une fois, la suite avec beaucoup d'impatience ! KMM est peut-être en réalité une faë démoniaque aux pouvoirs incommensurables, son livre m'ayant possédée comme Mac par le Sinsar Dubh: ensorcelée, captivée, subjuguée.
La Conquête du sang, Tome 1 : La Traque La Conquête du sang, Tome 1 : La Traque
Angélique B.   
Wahou. Quelle belle découverte. Je remercie l’auteure de m’avoir ajouté sur Facebook pour me donner envie de lire son roman. Un vrai petit bijou d’originalité. Les personnages sont très bien exploités, Leana a un tempérament de feu comme je les aime, elle est percutante, drôle et en même temps tellement fragile en un sens. Et Kerian est un vampire sexy qui nous donne des frissons et qui est capable de tenir tête à cette grande prêtresse. Un vrai roman bit lit comme je les aime. Il y a longtemps que je n’ai pas autant accroché avec une histoire. Vivement le 3 mars pour’lire La suite... Léana a un côté Rebecca Kean que j’adore, alors’si Vous aimez les histoires bien construites et les dialogues mordant , foncez les yeux fermés...

par Anneso44
L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres
Brent Weeks   
Voila un livre bien sombre, l'enfance du héros et loin d'être heureuse. Vivant dans des dédales sombres, violentes et décadentes, il fait tout pour survivre mais ne se fera pas épargner pour autant. Il lui reste cela dit une certaine bonté qui ne sera pas s'en rappeler un certain Fitzchevalerie (la prise de tête existentiel en moins)
Les intrigues politiques sont la, les coups durs frappent comme la foudre et la mort omniprésente. La fin de se premier tome de cette trilogie est d'ailleurs vraiment sanglante et ceux qui survivront seront loin d'en sortir indemnes.
Un très bon livre mais à ne pas mettre entre toutes les mains : tortures, viols ou cannibalismes sont d'autant de sujet survolé mais belle et bien présent.

par Caly
L'homme qui venait de nulle part L'homme qui venait de nulle part
Pénélope Williamson   
C'est après avoir vu le film que j'ai décidé de lire ce livre. Et je n'est pas était déçu ! Il est tout aussi bien que son adaptation, et l'histoire, tout comme les personnages sont captivants.
Une fois commencé on ne s'arrête plus !!!

par Whale
Aurora Aurora
Roxane Dambre   
Télécharger le jour même de sa sortie, il m'a fallu environ 4h pour le finir, je n'ai pas pu décrocher une seule seconde.
C'est un très bon roman, à l'image des autres livres de l'auteur.
Aurore est une jeune fille drôle qui pose des question que nous nous posons tous un jours et qui n'a pas peur de demander des réponses même si elles semblent loufoques.
J'ai un gros coup de coeur pour Oncle Yann, j'aurais adoré avoir un oncle comme lui. Mais mon personnage favoris reste Hariel qui est pour moi la représentation parfaite d'un ange, ou du moins la façon dont je l'imagine ;)

Je donne à ce roman un 15/10 !!!

S.
Les cœurs pourpres, tome 1 : Mordue Les cœurs pourpres, tome 1 : Mordue
Séverine R.   
Les cœurs pourpres est un livre que j'ai abordé je vous l'avoue avec des inquiétudes.
À force de lire autant de livres on finit par trouver que certaines histoires se ressemblent et c'est surtout vrai pour moi quand cela touche au fantastique.
.
J'ai donc vraiment eut peur que ce livre soit trop inspiré de d'autres histoires de vampires déjà existantes. Mais bien heureusement ce n'est pas le cas.
.
L'histoire d'Angie, Laurent et Alban n'est pas l'histoire clichée d'un triangle amoureux avec une fille popote et deux frères vampires, loin de là.
Même si vraiment au fond le scénario de base est tout à fait classique, l'histoire est elle totalement logique et elle n'aurait pas pu être autrement.
.
Même si nous avons toutes les raisons de détester Laurent, de croire Angie très naïve, ce n'est pas le cas. Parce que tout arrive pour une raison très précise.
.
C'est assez difficile je dirais de décrire cela, hormis que ce soit tout simplement la magie de ce livre. Et mon dieu je ne vous parle même pas de la plume de l'auteur qui est exceptionnelle tant elle arrive si bien à faire ce qu'elle veut de nous et de nos émotions.
.
Grand miracle pour moi, j'ai aimé tous les personnages de ce livre sans exception, même Angie l'héroïne de ce livre. Et très honnêtement je dois l'avouer mais mon cœur penche mille fois plus pour Laurent.
.
C'est donc pour l'ensemble de ces raisons que c'est un très très gros coup de cœur et que je vous le recommande mille fois.
.
Je n'ai pas trouvé un seul défaut au livre Les cœurs pourpres, si ce n'est qu'il n'est pas infini. ❤️

par Luxol
Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes Galénor, Tome 1 : Le Livre des Portes
Audrey Verreault   
Merci beaucoup à l'auteure d'avoir proposé ce livre via les partenariats de Livraddict, j'ai vraiment vécu une chouette aventure aux côtés de JudyAnn ! Dorénavant je vais essayer de contribuer un peu plus à la diffusion de jeunes auteurs autoédités ou soutenus par des maisons d'édition peu connues. Tout le monde n'a pas la chance d'être défendus par de grandes maisons d'édition mais certains méritent vraiment d'être connus ! C'est le cas de ce premier tome de la série Galénor par Audrey Verreault que j'ai vraiment apprécié. Chers auteurs, n'hésitez donc pas à me contacter !

Le premier constat que l'on peut faire en se plongeant dans ce livre est que son univers est extrêmement riche. L'auteure a vraiment une imagination débordante et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir Galénor, ses habitants et son histoire. JudyAnn, l'héroïne de l'histoire, vivant dans un petit village très reculé, découvre en même temps que le lecteur certains aspects de son monde. Les premiers chapitres vont en effet nous permettre d'apprendre, au travers des tests que tous les habitants de Galénor subissent à leurs 19 ans, que JudyAnn est une magicienne d'un genre très rare. Notre jeune héroïne va donc avoir l'opportunité de rejoindre la capitale pour apprendre à maîtriser ses pouvoirs et aider son pays à se battre contre les mages noirs qui les menacent. Se faisant, elle va croiser de nombreux inferniths, à savoir des sphinx, des muses ou encore un séduisant vampire, dont les pouvoirs sont impressionnants et donc, la plupart du temps, interdits.

Il est très difficile de parler de cet univers en quelques lignes tant il est complexe, mais j'ai vraiment trouvé que l'auteure a su utiliser avec intelligence toutes ces figures de l'imaginaire que l'on connait pourtant si bien. Quelques aspects m'ont énormément fait penser à Harry Potter (notamment les incantations en latin utilisées pour faire de la magie) mais le tout forme un monde vraiment cohérent et unique, à la fois médiéval et étonnement moderne.

Le résumé nous donne l'impression d'une banale bataille entre le bien et le mal, mais le récit est beaucoup plus complexe que ça. C'est un livre qui se veut tolérant et qui apprend à pardonner. Il y a aussi énormément de rebondissements. Certains m'ont semblé évidents mais d'autres m'ont vraiment surpris ! J'ai aussi beaucoup aimé l'histoire d'amour. L'auteure a vraiment réussi à retranscrire cette incertitude qu'il y a au début de toute relation, celle-ci étant accentuée dans ce livre par divers aspects qui vont vraiment rendre cette histoire exceptionnelle et touchante. J'ai juste été un peu déçue par la relation entre JudyAnn et Delphine, qui est quand même censée être sa jumelle, mais qui ne m'ont pas semblé si proches que cela au final, et j'ai trouvé ça bien dommage.

Enfin je termine avec un aspect qui ne plaira pas à tout le monde, à savoir le style de l'auteure. Le récit est vraiment très rapide car l'auteure a un style très résumé et plutôt distant, comme si c'était un scénario ou un compte rendu de faits historiques. Personnellement, cela ne m'a pas dérangé plus que cela car j'ai vraiment été fascinée par son univers, mais cela reste un style très particulier qui pourra repousser certains lecteurs.

Galénor, tome 1 : Le livre des portes est donc vraiment une bonne surprise ! J'ai été happée par l'univers, vraiment intéressée par l'histoire et ses nombreux rebondissements, et l'histoire d'amour m'a beaucoup touché. C'est un premier tome qui peut très bien se lire tout seul, mais la fin annonce une nouvelle bataille très différente de celle qu'a mené notre héroïne et qui m'intéresse et m'intrigue tout autant. Je vous conseille vraiment de donner une chance à ce livre de fantasy qui est disponible sur Amazon et je l’espère bientôt sur d'autres plateformes.

http://bookshowl.blogspot.fr/2017/02/galenor-tome-1-le-livre-des-portes.html