Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Skyl : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Arkane, Tome 1 : La Désolation Arkane, Tome 1 : La Désolation
Pierre Bordage   
--- Arkane, la cité aux mille secrets ---

Je pense l’avoir déjà évoqué, mais ce sont les intrigues politiques qui me passionnent le plus, surtout lorsqu’elles sont classées en dark fantasy. J’ai toujours été captivée par ces ambiances oppressantes où les alliances se font et se défont au rythme des dissensions, la rébellion se construisant dans l’ombre.

Et c’est justement ce qu’offre Arkane, un diptyque qui repose sur la toute puissance de 7 familles… jusqu’à ce que l’une d’entre elles soit renversée (ou presque), créant ainsi un déséquilibre que les Dieux ne peuvent accepter.

Je dois dire que c’est cet aspect de l’histoire, en priorité, qui m’a convaincue d’acheter ce livre. Et contrairement aux avis mitigés que j’ai pu lire, j’ai passé un très bon moment dans les méandres d’Arkane…

--- Trois destins qui s’entrecroisent ---

Ce n’est un secret pour personne : j’aime quand l’histoire aborde plusieurs points de vue. Cela permet généralement d’enrichir le récit et, pour le lecteur, de faire des liens au fur et à mesure qu’il dévoile ses mystères.

Je dois avouer qu’Oziel et Noy m’intéressaient davantage que Renn, au début. La première parce qu’elle échappe de peu à un massacre et qu’elle se voit pourchassée de toutes parts, le second parce qu’il est à la fois ange et démon, idiot et intelligent. C’est le personnage qui m’a d’ailleurs paru le plus fouillé, Oziel souffrant malheureusement de quelques clichés, même s’ils sont justifiés.

Quant à Renn, son manque de courage, bien que légitime, m’a un peu fait grincer des dents au début, surtout face à la bravoure d’Orik, LE guerrier par excellence. Et oui, eux aussi sont brin stéréotypés…

--- Un rythme un poil trop linéaire ---

Pierre Bordage prend son temps pour mettre les choses en place et, si cela ne m’a jamais dérangée, je déplore un léger manque d’intensité dans l’action. Mon coeur ne s’est pas accéléré lorsqu’Oziel s’est retrouvée en danger, par exemple. Néanmoins, cela s’explique également par le point suivant…

--- D’heureux hasards en évènements (pas si) inattendus ---

Si ce premier tome avait tout pour me plaire – j’adore l’univers créé par l’auteur ! -, ce ne fut pas un coup de coeur en raison de petites faiblesses dans l’intrigue. En fait, on nous promet une lutte incroyable de la part de nos héros, et puis on se rend compte que la chance leur sourit un peu trop souvent. Certes, on pourrait penser que c’est le fruit d’interventions divines, et ça serait cohérent, mais… je n’adhère pas totalement à cette idée.

En bref, j’aurais souhaité que les protagonistes parviennent à se sortir de situations périlleuses par leurs propres moyens, plutôt que de bénéficier d’un coup de pouce à chaque fois. Cela mis à part, j’ai été complètement envoûtée par l’intrigue et attends donc le second tome avec impatience !
Le Cycle de Drenaï : Waylander Le Cycle de Drenaï : Waylander
David Gemmell   
Encore un livre que je regrette de n'avoir pas lu plus tôt ! (Décidément...) Contrairement aux histoires de fantasy classiques qui narrent la quête d'un homme ou d'un adolescent, devenu héro presque malgré lui, le personnage de Gemmell, Waylander est l'image même du anti-héro ! Sarcastique, acerbe, asocial, il n'aime personne et le monde le lui rend bien !
De plus, ce anti-héro est même un assassin. Ancien fermier reconverti à la mort de sa femme et de ses enfants, Dakeyras devient finalement Waylander l'Assassin, le Voleur d'Ames, acceptant de tuer n'importe qui contre de l'argent !

Le fait que ce héro malgré lui soit un assassin à la réplique cinglante donne un tout autre goût à l'histoire et nous change vraiment de ce genre de héro un peu stéréotypé que l'on peut retrouver dans les histoires de fantasy.

Dès les premières pages, Gemmell nous entraine dans un univers sombre, où la guerre fait rage. Un univers impitoyable de meutres et de barbarie, décrit d'une manière telle que l'on s'imagine parfaitement le décors. C'est au milieu de ce chaos que Waylander vit, ou plutôt survit, échappant à ses ennemis pour en fuir d'autres. Le style imagé de l'auteur fait que l'on plonge dans l'histoire si bien qu'on a l'impression de vivre les aventures en même temps que les personnages.

La plume de Gemmell est fluide et très agréable à lire. Les scènes sont détaillées de façon à ce que l'on puisse la visionner en même temps qu'on la lit, mais sans plomber le livre. On reconnait son style d'écriture par le vocabulaire qu'il emploi. C'est du lourd ! Il a pas peur des mots et cela se vérifie dans le langage parfois cru qu'il utilise !
J'ai aussi aimé la façon dont il a construit son histoire, les retournements de situation à la dernière minutes. A chaque instant, on pense qu'il va se passer telle chose et finalement, il s'en passe une autre. Un personnage apparaît, mais jamais celui auquel on s'attend !

Pour conclure, je dirais que j'ai passé vraiment un très bon moment à lire cette histoire ! Vraiment un très bon livre !!

par Fantasyae
Le Tour du monde en 80 jours Le Tour du monde en 80 jours
Jules Verne   
Un bon livre de Jules Verne, on se retrouve plongé dans cette aventure autour du monde pleine de rebondissements, d'action et d'émotion. On est tellement prit par ce tour du monde qu'on en vient maudire les obstacles qui peuvent entraver le bon déroulement du voyage de Phileas Fogg, j'ai d'ailleurs était trés étonnée par le flegme dont fait preuve ce dernier et ce même dans des situations où il y avait de quoi stresser ! J'ai beaucoup aimé le personnage de Passepartout qui apporte un peu de légéreté et de fraicheur face à l'impassibilité des autres personnages qui risquerait au fur et à mesure de devenir lourde. La fin est trés surprenante et en même temps trés émouvante.

par Merytamon
Cherub, Tome 13 : Le Clan Aramov Cherub, Tome 13 : Le Clan Aramov
Robert Muchamore   
Robert Muchamore:

Après avoir terminé Vague Fantome, j'ai réalisé que je ne voulais pas arrêter de faire du CHERUB. Mais après avoir écrit plus d'un million de mots à propos de James et sa bande, je voulais faire quelque chose de différent.

Ecrire République Populaire (le vrai nom de Aramov T1) était une grande idée, parce que tous les personnages sont au début de leur carrière à CHERUB et j'ai obtenu le même sens de plaisir que j'ai eu six ans plus tôt quand j'ai écrit 100 jours en Enfer et Trafic.

par babaOM
Geronimo Stilton, tome 29 : Le Mystérieux Voleur de fromage Geronimo Stilton, tome 29 : Le Mystérieux Voleur de fromage
Geronimo Stilton   
C'est le tome 29 de la série normale des Geronimo Stilton, une bonne enquête autour d'un célèbre fromage anglais !

par Lexia
Geronimo Stilton, tome 6 : Le Fantôme du métro Geronimo Stilton, tome 6 : Le Fantôme du métro
Geronimo Stilton   
j'adore les geronimo stilton. Ce livre raconte l'histoire d'un chat géant qui se trouve dans le métro.

par theo-51
Geronimo Stilton, tome 44 : Le Secret de la momie Geronimo Stilton, tome 44 : Le Secret de la momie
Geronimo Stilton   
Superbe livre qui raconte l'histoire de Géronimo qui enquête dans un musée egyptien car une momie voleuse sort de sarcophage. Est-ce une vrai momie la est justement à lire ?[spoiler][/spoiler]

par theo-51
Geronimo Stilton, tome 45 : Qui a volé le diamant géant ? Geronimo Stilton, tome 45 : Qui a volé le diamant géant ?
Geronimo Stilton   
Cette histoire raconte un tournoi de golf et une voleuse veut prendre la ratocoupe avec un diamant géant mais comme d'habitude Geronimo Stilton est la pour veiller au grain.

par theo-51