Livres
418 522
Membres
333 187

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sleeping Beauties



Description ajoutée par x-Key 2018-02-27T19:11:28+01:00

Résumé

Un phénomène inexplicable s’empare des femmes à travers la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies vengeresses.

Bientôt, presque toutes les femmes sont touchées par la fièvre Aurora et le monde est livré à la violence des hommes.

À Dooling, petite ville des Appalaches, une seule femme semble immunisée contre cette maladie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, la mystérieuse Evie échappera-t-elle à la fureur des hommes dans un monde qui les prive soudainement de femmes ?

(Source : Albin Michel)

Afficher en entier

Classement en biblio - 101 lecteurs

Or
24 lecteurs
PAL
143 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par queenregina 2018-03-25T12:08:17+02:00

Evie, elle, était presque partout. Elle était une mouche à bord du 767, elle rampait jusqu’au fond d’un grand verre et trempait ses pattes dans un reste de whisky-Coca, quelques secondes avant que le nez de l’appareil percute la surface de l’océan. Le papillon de nuit qui voltigeait autour du néon au plafond de la cellule de Nell Seeger et Celia Frode était également Evie. Elle visitait le tribunal de Coughlin, derrière la grille de la conduite d’aération, dans le coin de la salle de réunion, qu’elle observait avec les yeux noirs et brillants d’une souris. Fourmi sur la pelouse de la Maison Blanche, elle marchait dans le sang encore chaud d’une adolescente morte. Dans les bois où Jared courait pour échapper à ses poursuivants, elle était un ver collé sous ses chaussures, fouillant la terre, aveugle et coupé en plusieurs morceaux.

Evie voyageait.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Commentaire ajouté par Anna19
Bronze

Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment avec Sleeping beauties : une histoire originale et vite addictive, des personnes vraiment bien développés, qui ont tous un background qui permet de comprendre leurs actions et de sympathiser même quand ce n'est pas gagné au premier abord. Le style de Stephen King est bien présent, je ne sais pas dans quel mesure celui d'Owen King l'est aussi, n'ayant lu aucun de ses écrits.

On se retrouve donc dans une petite ville, avec des tas d'habitants dont on va pouvoir entrer dans l'intimité, et dont les histoires vont entrer en collision les unes avec les autres. Un décor à la Stephen King, quoi. Où les personnages se croisent, s'allient ou s'antagonisent, où les petites histoires de chacun se recoupent.

J'ai eu un souci avec les nombreux personnages, parce qu'ils ne sont quasiment jamais décrits physiquement. Du coup, pas simple de les identifier clairement et de ne pas les mélanger, au début. Je ne me rappelle pas si c'est toujours le cas chez Stephen King, mais ici ça m'a un peu dérangée au début. (par exemple, on apprend seulement à plus de la moitié du roman que Jeanette est noire ou que je ne sais plus qui est rousse. Quand on se les est imaginés autrement, il faut se contorsionner le cerveau pour faire entrer les nouvelles données et c'est assez agaçant).

J'ai aimé la note de mysticisme aux accents bibliques, comme l'auteur nous en réserve souvent dans ses bouquins. J'aime bien ce genre de surnaturel un peu mythologique.

J'ai ressenti quelques longueurs quand même. Stephen King m'a habituée aux gros bouquins et quand l'histoire suit, ça ne pose aucun problème, mais là, j'ai trouvé certains passages un peu fastidieux à lire, notamment ceux avec les femmes de l'autre côté. Il ne s'y passe jamais grand chose et j'avais à chaque fois hâte de revenir à l'action dans le vrai monde.

Le roman est très accès sur les relations femme/hommes, sur les problèmes de société qui y sont liés, et il n'évite pas toujours les messages féministes un peu clichés (les hommes ne savent pas faire la vaisselle ou repasser, ils sont violents alors que les femmes ne sont que paix et amour, ou que sais-je). Même si le roman fait un effort pour conserver une certaine neutralité en donnant une voix à tous les points de vue, c'est justement comme ça que je l'ai parfois ressenti : un effort. Stephen King m'a plus habituée à des situations ambiguës qui renversent les préjugés et les attentes.

Pour ce qui est des personnages : celui d'Evie Black est parfait. Un mélange de Randall Flagg et du du méchant dans La tempête du siècle (me rappelle plus de son nom, désolée).

Le personnage qui m'a le moins convaincue est Don Peters, il est un peu une caricature du connard sexiste et n'a aucune nuance. On a parfois l'impression qu'il est méchant pour être méchant Spoiler(cliquez pour révéler)(pourquoi il tue sa mère ??)

J'ai beaucoup aimé Franck Geary, j'ai trouvé qu'il était le plus abouti parce qu'il porte en lui toutes ces contradictions qui le rendent assez fascinant. Il n'est pas un personnage mauvais, il essaie toujours de faire ce qu'il y a de mieux. Son objectif est louable : il veut sauver sa fille. Et s'il se laisse aller à être parfois trop violent, s'il a certaines pensées peu charitables envers son ex-femme ou s'il commet parfois des erreurs, c'est parce qu'il est humain, il n'est pas parfait, loin de là. Le face à face entre lui et Clint est intéressant parce que ce sont sensiblement les mêmes personnes, sauf que Clint a déjà vaincu les démons qui possèdent encore Franck. J'ai trouvé un peu dommage que leur bras de fer se résolve aussi rapidement, j'aurais bien aimé un peu plus d'interaction entre les deux pour vraiment voir une évolution dans les façons de penser.

Oh, et Angel Fitzroy est géniale aussi, cinglée à souhait.

La scène finale où les hommes se créent un champ de bataille était assez bien faite, et renvoie bien l'idée que, confrontés à un problème, les hommes finissent toujours par en venir aux mains ou par se faire la guerre, à plus ou moins grande échelle.

Le dénouement m'a satisfaite aussi : il nous laisse avec un message d'espoir et de réconciliation.

En bref : Sleeping Beauties est un bon Stephen King avec une intrigue originale et prenante et quelques personnages très marquants. Je regrette les thèmes féministes trop poussés qui occultent parfois l'histoire et les accents moralistes de certains passages. Heureusement, l'intrigue parvient à ne pas s'embourber là-dedans et reste à flot jusqu'à la fin.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LSGI 2018-06-20T12:11:35+02:00
Argent

J'ai bien aimé l'idée d'un monde sans femmes... (les hommes sont vraiment perdu sans nous...) mais je dois dire que j'ai trouvé le roman trop long. Parfois j'avais juste envie de sauter des pages que je jugeais inutile. Certes cela nous permet de mieux ancrer l'histoire dans le temps présent et de lui donner une certaine réalité. On est vraiment pris dans ce temps, mais parfois il vaut peut-être mieux alléger l'histoire je pense.

Après j'ai beaucoup aimé Clint... en fait je crois que c'est le seul que j'ai réellement aimé avec Jeannette et Angel. Même Evie m'agaçait... mais le pire est sûrement Frank ou Lila. Certes j'ai beaucoup aimé Franck à la fin et ses intentions sont compréhensibles (sauver sa fille) mais il m'a tout de même donné envie de le gifler parfois.

Donc un bon livre mais vraiment trop long à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-06-13T15:27:16+02:00
Pas apprécié

Très déçue de ce roman de Stephen et Owen King...et de plus très, trop, long. je suis pourtant habituée aux "briques" écrites par l'auteur, mais ici, ça ne passe pas. Est-ce du au fait que le roman soit écrit "à quatre mains"? Je ne sais pas, mais j'avoue avoir lu le dernier quart du roman "en travers". Dommage car j'avais adoré ses quatre derniers romans (la trilogie Hodges et 22/11/63).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louvasanga 2018-06-10T16:22:50+02:00
Pas apprécié

Mon problème avec les Stephen King, c'est que soit j'accroche, soit je déteste. Et celui-là ne passe pas. Non pas que l'histoire inintéressante, mais c'est impossible de rentrer dedans. Une tonne de personnages. Des détails qui vont dans tous les sens. C'est la particularité de Stephen King, on reconnaît facilement son écriture. C'est la fois son grand point fort son grand point faible à mes yeux. Je ne pourrai pas dire que ce livre est mauvais, je serais incapable de le conseiller, ou alors seulement aux gros fans de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melvin6 2018-06-03T20:55:44+02:00
Bronze

Je n’ai pas mis beaucoup de temps pour lire ce livre, au démarrage j’ai assez vite accroché malgré, il est vrai, l’énumération excessive de nombreux personnages qui nous est donné en quelques pages. J’ai eu du mal à assimiler tous les prénoms au début. Au bout d’un moment la lecture m’est paru extrêmement lourde, les descriptions étaient longues et les scènes impliquants certains personnages secondaires étaient vraiment ennuyeuses. Le déroulé de l’histoire ne m’a pas franchement emballé, je m’attendais à mieux et la fin m’a énormément déçu.

Tout de même quelques points positifs : J’ai trouvé que le sujet autour du féminisme était assez bien abordé, j’ai aimé le questionnement que nous apporte Stephen King sur les hommes et les femmes et sur leur rôle dans la société.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sherlocked_666 2018-06-02T09:35:38+02:00
Lu aussi

On le sait, Stephen King aime nous pondre de jolis pavés. En ce qui me concerne, le nombre de pages n'est nullement un frein au plaisir de lire : en effet, j'avais dévoré "Sac d'Os" en moins de temps qu'il ne m'avait fallu pour m'en rendre compte, mais là... j'ai trouvé la lecture bien plus fastidieuse.

Il s'agit du premier livre de Stephen King qui m'a globalement déçue, sans être foncièrement mauvais. Je l'avais commencé il y a plusieurs mois déjà et j'ai dû me faire violence pour le reprendre et enfin aller jusqu'au bout de l'histoire, non pas parce que l'essence de l'intrigue ne me plaisait pas, mais tout simplement parce que... parce que bien qu'ayant envie de connaître le dénouement, je n'ai pas ressenti le besoin pressant d'enchaîner les chapitres à une vitesse folle. Et ce, jusqu’à un certain point seulement. En effet, mon opinion quant à ce bouquin s’est adoucie au fur et à mesure que je progressais dans ma lecture.

Sans faire de révélations sur l'intrigue, je me contenterai de dire que le sujet est relativement bien traité. L'approche du courant féministe amorcée ici est bien plus originale et intéressante que ces discours moralisateurs que l'on nous sert tous les jours. Les hommes et les femmes pourraient-ils vivre l’un sans l’autre, ou doit-on accepter les tares et les atouts de chacun ? Les femmes sans les hommes seraient-elles plus heureuses, plus épanouies ? Et ces mêmes hommes, qu’adviendrait-il d’eux dans un monde sans femmes ? Telles sont les questions soulevées par ce récit.

L'idée est donc bonne, très bonne, et le résultat sur le papier est fort intéressant pour ce qui est du fond. C'est la forme qui m'a assez dérangée.

Trop de personnages, beaucoup trop, qu'ils soient principaux ou secondaires. Leur personnalité et leur histoire personnelle sont développées, certes, mais cela ne m'a pas vraiment aidée à mieux les comprendre et à les apprécier. J'y ai pourtant mis de la bonne volonté mais encore aujourd'hui, je suis bien incapable de me rappeler, par exemple, du crime ou délit qui a conduit telle ou telle femme à se faire écrouer au centre pénitentiaire, voire même de leur rôle dans l'histoire (en ce qui concerne les moins actives à ce niveau, bien entendu). Idem pour certains des personnages masculins qui se retrouvent catapultés ensemble dans la seconde moitié du roman. Cependant, j'imagine que seule mon inattention est à blâmer. Mais quid de la cause de cette-dernière, alors ?

Aucun personnage ne m'a réellement marquée hormis les Norcross et l'avocat Holden. Quant aux autres, aucun élément ne m'a donné envie d'en apprendre davantage sur eux, ni même d'en savoir moins. Sans parler des odieuses crapules au comportement détestable que j’espérais ne pas avoir à supporter jusqu’à la dernière page !

Autre point noir de ce roman selon moi : les subdivisions dans chaque chapitre. Changer de point de vue toutes les deux pages (voire moins), c'est... argh ! Je suis de celles qui, dans les récits à plusieurs voix, préfèrent qu'un chapitre soit intégralement dédié à un personnage, quitte à retrouver ce-dernier deux cents pages plus loin pour connaître la suite de ses malheurs. Évidemment, chaque auteur fait ses propres choix et je ne remets pas en cause ceux du Maître de l'Horreur et de son fils.

Fort heureusement, l'intrigue subit un indéniable coup de fouet dans la deuxième partie et j'ai pris plus de plaisir à poursuivre cette lecture. Les évènements s'enchaînent à une vitesse croissante, le huis clos se fait plus oppressant et les conséquences dramatiques se dessinent et surviennent. C'était ce que j'attendais depuis plusieurs centaines de pages déjà et ça m'a fait du bien ! Arrivée aux trois-quarts du roman, je sentais enfin le besoin de connaître le dénouement, même si je le voyais déjà se profiler.

Mon avis sur ce roman n'est pas réellement négatif en ce que les défauts que j'ai relevés tiennent essentiellement à la forme du récit, et non à son intrigue qui, je le répète, est bien imaginée et prête à la réflexion. Il faut garder à l’esprit que tous les hommes ne sont pas foncièrement mauvais et que toutes les femmes ne sont pas des anges vierges de tout vice.

Quoi qu'il en soit, je ne peux nier que Stephen King manie toujours les mots avec habileté et se distingue encore une fois avec un scénario original. Je lui donne rendez-vous pour de nouvelles lectures, lesquelles, je l'espère, seront tout aussi savoureuses que les précédentes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par aphrodian 2018-05-31T20:05:10+02:00
Bronze

J'ai rarement donné de si mauvais appréciations à Stephen King et été si déçue d'un ses livres . C'est la premier fois que je vois la plume de son fils également et moi qui partait avec des aprioris ceci se sont avérés juste .

Déjà les points forts : l'histoire commence tout de suite on rentre dans le vif du sujet , On retrouve bien le ton humains que donne souvent stephen king a ses persos , a tel point qu'on se demande si ce ne sont pas des " vrais personnes " . De l'actions et des rebondissements ( peu surprenant cela dis )..

Ce que je n'ai pas supporté : le grand , grand bémol c'est clairement TROP DE PERSONNAGES !! c'était juste le grand fouillis !

j'ai clairement ressenti un mélange du dôme et de strang things , ce n'était pas désagréable mais peu originale .

Aucuns suspens , aucunes surprises ..

Pas ou voir peu d'explications au final sur le pourquoi .

bref vous passerez surement un bon moment , surtout si vous êtes fan , mais ne vous attendez pas a un chef d’œuvre .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par misscr 2018-05-28T11:11:20+02:00
Argent

J'ai été emmenée dans ces 2 mondes masculin/féminin. Quelle belle démonstration de la nécessité d'être deux avec les deux facettes du monde homme/femme. Je trouve que cela permet de tout remettre en situation. Qui n'a pas pesté contre son mari qui nous pourri le quotidien mais qui finalement n'est pas le pire de ces hommes, et ça nous montre le côté finalement assez égoïste de certaines femmes. Oui le monde pourrait être plus sûr, plus organisé et plus serein mais quel ennui !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ceeline_d 2018-05-23T12:34:20+02:00
Or

J'avoue, j'avais un petit peur en commençant ce roman-ci car la collaboration entre King et son deuxième fils ne m'avait pas plu (Plein Gaz). Mais ce livre-ci est une vraie merveille ! En plus d'une histoire fabuleuse maniée d'une main de maître, c'est aussi un livre qui met en avant la place de la femme dans la société et sa force, j'ai adoré !

C'est un petit pavé mais il se dévore vraiment rapidement, je vous le conseille à 2000% !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cfmbadajoz 2018-05-21T15:49:07+02:00
Lu aussi

Après lecture de ce pavé de plus de 700 pages mon avis est plutôt mitigé. L'argument est attirant et promet de très bons moments, le style est simple et efficace, on se croirait en train de regarder un téléfilm. Hélas j'ai eu du mal dès le début: trop de personnages et de chapitres courts qui empêchent de les identifier et surtout un ton plutôt moralisateur qui m'a vite agacé. J'ai trouvé aussi trouvé que la fin n'était pas à la hauteur de l'histoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par merediana 2018-05-08T10:06:58+02:00
Argent

J'ai apprécié ce livre, mais il était un peu trop long pour que ce soit un coup de cœur.

J'ai donc beaucoup aimé l'intrigue, et le message du livre, qui plaide pour l'équilibre entre les sexes. Mais j'ai trouvé que beaucoup trop de personnages intervenaient, ils sont certes tous assez développés, mais je n'ai pas pu m'attacher à un en particulier. Et je me mélangeais parfois un peu dans les rôles de chacun.

J'ai également ressenti quelques longueurs, malgré l'écriture très addictive, certains passages étaient moins prenants, et je relâchais un peu mon attention.

Je n'ai pas senti du tout qu'il y avait deux auteurs. L'écriture, en plus d'être captivante, était très fluide. J'avais également peur que le livre soit un peu trop "horreur", mais à part certaines morts violentes, je ne me suis pas sentie mal à l'aise. J'ai ressenti un peu le même genre d'ambiance que dans "Dôme" de Stephen King seul, que j'avais assez bien apprécié.

J'ai beaucoup aimé les moments qui avaient lieu dans le monde onirique des femmes, ces passages étaient presque poétiques. L'entraide entre toutes ces femmes était très belle à lire, malgré que toute la situation soit un peu cliché. Les hommes font la guerre et les femmes sont calmes, les hommes détruisent et les femmes réparent.

La fin du livre m'a beaucoup plu, aucun personnage n'est laissé de côté et on a une conclusion pour chacun.

Et c'est assez rare quand je le signale, mais cette couverture est absolument magnifique !

https://lecturesetchats.blogspot.be/2018/05/sleeping-beauties.html

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Sleeping Beauties" est sorti 2018-03-07T00:00:00+01:00
background Layer 1 07 Mars

Dates de sortie

Sleeping Beauties

  • France : 2018-03-07 (Français)
  • USA : 2017-09-26 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 101
Commentaires 19
Extraits 27
Evaluations 35
Note globale 7.18 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode