Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SMC_Max : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dragon Ball, Tome 1 : Sangoku Dragon Ball, Tome 1 : Sangoku
Akira Toriyama   
En otaku qui se respecte, je ne pouvais pas passer à côté du manga culte par excellence. Je ne suis pas déçue !
Le style de dessin particulier sert bien l'histoire légèrement déjantée, et l'humour est très agréable !
Emma, tome 1 Emma, tome 1
Kaoru Mori   
Ayant adoré le style de dessin de Kaoru Mori avec le manga « Bride Stories » j'ai voulu tenter une autre série et j'ai trouvé « Emma » dans ma bibliothèque. J'ai comme l'impression que notre auteure et dessinatrice est une férue d'histoire, on le ressent dans ses séries. Encore ici le dessin est sublime, bien que moins détaillé que pour Bride Stories, il est quand même doté d'un certain raffinement.
Dans cette saga « Emma », nous est conté l'histoire de la jeune fille du même prénom, domestique chez une ancienne gouvernante Mme Stowner, qui rencontre un jeune noble et qui en tombe amoureuse. Mais évidemment elle reste à sa place car il est évident qu'une domestique n'a aucune chance de pouvoir fréquenter un noble et en espérer une relation durable...
Mme Stowner a justement été gouvernante dans la maison du jeune noble, Mr William Jones. Celui-ci reste un homme doux, maladroit, réservé et tombe sur le charme de la domestique Emma mais son père lui fait comprendre qu'il a un rang à tenir ainsi qu'un patronyme à honorer... C'est pour moi une belle représentation de l'Angleterre à la fin du XIXe siècle où les mœurs changent doucement mais où les différences sociales sont encore ancrées dans les esprits... C'est une belle série que j'ai envie de découvrir.

par Amnesia-x
Et Cetera, tome 1 Et Cetera, tome 1
Tow Nakazaki   
Un manga plaisant à lire si l'on veut se détendre =)
Le personnage de l'héroïne est vraiment attachant !!

par Solarya
Psyren, Tome 1 Psyren, Tome 1
Iwashiro Toshiaki   
c'est super et plein de mystere!!!!

par emma16
Puella Magi Madoka Magica, Tome 1 Puella Magi Madoka Magica, Tome 1
Magica Quartet    Hanokage   
Sur les bons conseils d'un ami, je me suis lancée dans cette série de Magical Girls, bien que ce ne soit pas vraiment un genre qui m'attire à la base. Eh bien j'ai été agréablement surprise par ce premier tome, qui se révèle être assez original et dynamique. Beaucoup comparent ce manga à l'animé, que personnellement je n'ai pas encore vu, et il me tarde de mettre la main dessus pour mesurer l'importance des deux combinés.

En premier lieu, les dessins sont très beaux. Je pense que ce manga de Magical Girls est l'un des mieux dessinés parmi tous ceux du même genre que j'ai déjà lus ou vus, comme par exemple Magical Dorémi ou Negima. En revanche, je préfère le style de Card Captor Sakura ou encore celui de Mermaid Melody Pichi Pichi Pitch, sans oublier Chocolat et Vanilla. Je reconnais que j'ai du mal à lire une série de mangas si le dessin ne me plait pas mais ce ne sera pas le cas de celui-ci, qui propose de beaux jeux d'ombre et de lumière ainsi que des personnages à l'apparence précise, bien que le fond soit légèrement travaillé. Je trouve que même si l'auteur ne met pas l'accent sur le second plan, cela apporte une part de mystère car on ne sait jamais vraiment où a lieu l'action, on le devine seulement.

Ensuite, l'histoire est intéressante et peut être vue sous plusieurs angles, comme elle peut être différemment interprétée. De mon point de vue, je pense que le fait de devenir une Puella Magi est la pire chose qui puisse arriver dans ce manga. Et c'est là que le concept de Magical Girls est remanié avec goût pour nous faire part de la voie inverse qu'empruntent les héroïnes. Au lieu d'avoir des pouvoirs et de défendre les autres sans réel enjeu ou contrepartie conséquente, on a affaire ici à une condition dont le danger est permanent, la douleur à son paroxysme et la morale défaillante. Les personnages sont mis à rude épreuve, les adversaires sont forts, coriaces et apportent le désespoir tout autour d'eux. Voilà ce contre quoi se battent les Puella Magi. Les thèmes abordés sont durs et se rapprochent parfois du seinen (dark magic, combat contre soi et les autres, mort, pardon...)

La rédemption est inatteignable, l'oubli agit sur les esprits et les héroïnes se retrouvent isolées. En parlant d'elles, je me dois de mentionner Madoka, qui est d'une humanité déconcertante. Je m'attendais à détester ce personnage car je n'apprécie pratiquement jamais le personnage principal d'un Magical Girls (je déteste Lucy et Chocolat), mais ici, je l'ai adorée. On ressent ses doutes, son hésitation, ses peurs, sa détresse, ses forces, ses faiblesses : je pense que ce personnage est parfaitement construit et surtout humain. J'ai pu m'identifier à elle sur certaines choses et c'est ce que j'ai préféré chez elle. Les autres filles sont aussi intéressantes (mention spéciale pour Sayaka) mais j'attends de lire la suite pour me prononcer sur elles car je ne pense pas qu'elles soient mises de côté au fil du manga, au contraire, j'imagine même que l'auteur leur accordera une place importante plus tard.

Enfin, en terme technique d'histoire et d'univers, je pense que l'histoire est convenue au départ mais qu'elle gagnera en intensité au fur et à mesure, et l'univers est assez vaste pour qu'on croit à l'existence d'autres Puella Magi, de sorcières puissantes, de nouvelles créatures et d'autres ennemis potentiels. L'univers est loin d'être rose, je dirai même qu'il est d'une noirceur hypnotique. Pas aussi ténébreux que celui d'autres mangas, mais assez pour que le genre du Magical Girls soit employé à contrepied. En conclusion, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et il me tarde de lire la suite, qui attend patiemment sur mon bureau que je m'y colle.

par Eparm12
Radiant, Tome 1 Radiant, Tome 1
Tony Valente   
Même si ce n'est pas le manga par excellence, je peux tout de même dire que c'est un bon shonen, avec tout les codes du genres, et que même les plus récalcitrants y trouveront un petit air de 'déjà-vu' pas si déplaisant que ça.
Si je devais le recommander, je ne tarirai pas d'éloge surtout sur les graphismes et le charadesign, dans lequel on sent bien la patte de Tony Valente, et je crois - à mon humble avis - que c'est véritablement ce qui fait son charme.

Aussi, comme dans ton bon shonen qui se respecte, l'humour est parfaitement bien dosé et on prend plaisir à lire des expressions bien ... de notre crû dirons-nous. ^^ On sent que ce n'est pas de la traduction japonais-français et rien que pour ça c'est agréable. Pour passer un bon moment enfoncé au fond de son fauteuil alors que la pluie tombe dehors, je trouve que c'est la bonne série. (:

par mellyrn
Les Chevaliers du Zodiaque: Les Chevaliers d'Or Les Chevaliers du Zodiaque: Les Chevaliers d'Or
Shingo Araki    Masami Kurumada   
Edition Originale - Volume N°1 de la série Les chevaliers du Zodiaque intitulé Les chevaliers d'or. Parution en Décembre 1989 aux éditions SFC. Série finie de 4 volumes édités entre Décembre 1989 et Octobre 1990. Au scénario et au dessin : Masami Kurumada. Tous les 243 ans, Athena se réincarne pour défendre la paix sur Terre. Ses protecteurs ... les Chevaliers du Zodiaque !

par nobodyel
Détective Conan, Tome 1 Détective Conan, Tome 1
Gōshō Aoyama   
ce manga est tout simplement génial c'est le seul que j'aime lire. les enquêtes sont très bien trouvées par l'auteur et complexes, j'adore. de plus gosho aoyama s'améliore en dessin au fil des tomes, ainsi que pour la complexité des enquêtes,
Yuyu Hakusho, Tome 8 Yuyu Hakusho, Tome 8
Yoshihiro Togashi   
Bon ok ils sont fort et tout le monde les détestent mais même si j'apprécie beaucoup de manga je trouve quand même cette histoire de tournoi très longue !

par Jaas82
Letter Bee, Tome 1 Letter Bee, Tome 1
Hiroyuki Asada   
Letter Bee (Tegami Bachi)... J'ai vu les deux saisons de l'animé du même nom, à savoir Tegami Bachi et Tegami Bachi Reverse. Ayant adoré la saison 1 et été très déçue par la fin de la saison 2 qui affirme elle-même différer de la série originale, j'ai décidé de lire le manga papier, qui me semble bien plus prometteur en terme d'enjeux que l'animé. J'ai bien fait. Comme toujours, le manga papier se révèle être meilleur que l'animé, qui le suivait pourtant à la lettre près au début. Je pense que les producteurs de l'animé ont voulu s'affranchir des matériaux de base mais le résultat n'est pas fameux : la fin est bâclée et niaise au possible. Bref... J'arrête de me plaindre, là n'est pas la question.

Pour ce premier tome, je suis amplement satisfaite et impatiente de lire la suite, bien que je la connaisse déjà jusqu'à un certain point. Les dessins sont somptueux, l'histoire dont les lettres en sont le cœur est très originale, je ne me rappelle pas avoir lu une trame similaire dans une autre œuvre, et il y a une telle inventivité dans le design des personnages, etc... Les personnages sont tous très touchants à leur manière et je les adore, mon préféré restant bien sûr Gauche Suede -Où est-tu, Noir?- et j'apprécie beaucoup Niche aussi. Le personnage principal, Lag Seeing, est d'une extrême sensibilité et c'est en partie pour son caractère que je ne le déteste pas. En général, j'ai du mal avec les personnages principaux des shonen car ils sont tous imbéciles (Luffy), têtes à claques (Naruto), insupportables (Ichigo) ou encore des ventres sur patte (j'inclue aussi Natsu dans ce petit groupe d'énergumènes). Ici, Lag Seeing n'est rien de tout ça.

Il s'agit d'un jeune garçon orphelin au caractère propre et sensible, aux valeurs et principes inestimables, et dont le cœur appartiendra à Gauche. Il n'est pas du tout stéréotypé et qu'est-ce que cela fait du bien! L'amitié signifie tout pour Lag, son parcours est modeste, inspirant et emprunt de beaucoup de respect, difficile de faire plus vrai et authentique que lui. Sa particularité est qu'il a un côté pleurnichard et j'ai adoré cet aspect, car les larmes parlent à la place des mots : inutile de se confondre en discours, les larmes se suffisent à elles-mêmes, elles viennent du cœur. Pour résumer, j'adore ce personnage et je suis charmée par son courage et ses ambitions, qu'il atteindra un jour, je l'espère. Niche est mignonne comme tout mais très coriace (alerte, ne pas se laisser attendrir par son apparence juvénile). Elle se méfie de tout et a un sale caractère mais il est impossible de ne pas s'attacher à elle.

Les autres, qui arriveront par la suite (Connor, Zaji, Aria, Thunderland, etc...) sont merveilleux et ont chacun des personnalités propres, un passé plus ou moins regrettable, des projets et des liens très forts qu'ils entretiennent les uns avec les autres. Au niveau émotionnel, ce manga est une perle, il est écrit et dessiné à fleur de peau. Il ne l'est pas seulement grâce aux personnages, il l'est aussi grâce à son histoire conséquente qui soulève des questions existentielles ou aborde des thèmes difficiles comme qu'est-ce que l'amitié, la mort, le combat pour une cause, le cœur des gens, le métier des Letter Bee, ce qui se cache derrière cet idéal, etc... Ses problématiques reviennent tout le long de l'animé et également au niveau de ce premier tome qui lui correspond parfaitement. Elles sont traitées de manière juste et crédible, et le tout s'approfondit au fur et à mesure que l'histoire gagne en ampleur et en profondeur.

Le début est original, prometteur et énigmatique. Ce shonen sort du lot et m'a éblouie, j'adore ce manga et je le conseille chaudement.

par Eparm12