Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Smectaboy : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Jupiter's Legacy, Tome 1 : Lutte de pouvoirs Jupiter's Legacy, Tome 1 : Lutte de pouvoirs
Mark Millar    Frank Quitely   
Très chouette comics de super-héros totalement indépendant des gros labels à la DC/Marvel. Une dose d'héroïsme, certes, mais ce n'est à la limite pas le plus important. D'autres enjeux sont plus importants : une économie et politique sur le déclin, des incompréhensions entre les générations et d'autres petites choses qui donnent une intrigue prenante et destructrice ! Du grand Mark Millar !

par Zinthia
Player One Player One
Ernest Cline   
2044. Dans un monde touché de plein fouet par des crises énergétiques et environnementales, Wade, un garçon de 17 ans, échappe à un quotidien sordide en passant la majorité de son temps connecté à l'OASIS, un monde virtuel créé par le fantasque et richissime James Halliday. Comme les autres chassœufs, il essaye de décoder les énigmes, laissées en guise de testament par le milliardaire, pour trouver l'Easter Egg caché dans l'OASIS et remporter ainsi la totalité du pactole, 250 milliards de dollars. Halliday ayant conçu cette quête comme un grand jeu de piste à travers les années 80, seuls ceux qui maîtriseront les arcanes de la culture geek ont une chance de l'emporter... Mais les chassœufs feront-ils le poids face à la compagnie IOI, fournisseur d'accès et géant d'Internet, prête à tout pour mettre la main sur l'OASIS et en finir avec la protection des données personnelles que ce monde garantissait jusqu'alors?
Comme annoncé dès la couverture Pac-Man, le livre est blindé de références aux jeux vidéos, chansons, films, séries etc. des années 80. Étant moi-même dans la tranche d'âge visée (un tout petit peu plus jeune en réalité, mais mes cousins se chargeaient de mon éducation) j'ai vraiment apprécié cet espèce de retour en enfance et n'ai pas eu de mal à me prendre au jeu (aaah, D&D! aaaaah les Atari! aaaah Sacré Graal!...bon bref, je vous épargne la suite). Toutefois, je ne suis pas tellement persuadée que ce livre soit intéressant pour quiconque en dehors de cette tranche d'âge car en dehors de l'argument "rétro/vintage", l'intrigue est somme toute très simple et manichéenne. Ni les personnages, ni la Terre version "2044" n'ont vraiment la possibilité d'être développés entre tous ces gros morceaux d'année 80, malgré quelques bonnes idées entr'aperçues ici ou là. Une recharge de mana, pour geek only?

par Mereiane
Une planète nommée Trahison Une planète nommée Trahison
Orson Scott Card   
La narration est assez peu habituelle, car on se trouve dans une histoire de Science Fiction, mais selon les codes de la Fantasy. Le héros part à l'aventure et surmonte des épreuves desquels ils deviendra plus fort. Il rencontrera différents peuples possédant chacun une physionomie qui lui est propre, et surtout un puissant pouvoir, à chaque fois très original et particulier.

Cette lecture a été vraiment délicieuse et il est impossible d'en sortir avant d'avoir fini. Les concept mis en jeu à travers les pouvoirs des différents peuples sont superbement ficelés pour permettre à l'histoire d'avancer sans jamais ennuyer le lecteur. Tout est à sa place, sans complexités superflues ni facilitées de scénario. C'est pour moi un sans faute, ou quasi.

Pour l'instant le meilleur bouquin que j'ai lu cette l'année.

par Djulaie
Les Maîtres chanteurs Les Maîtres chanteurs
Orson Scott Card   
Lorsque j'ai lu ce livre j'essayais de deviner où l'auteur voulait aller, mais comme je me trompais toujours, j'ai lâché prise et je me suis laissée guider. Il m'a emmenée beaucoup plus loin dans la part sombre de ses personnages. A cette lecture, j' ai aimé Orson Scott Card. Toujours ses personnages doivent souffrir pour grandir, mais cette "philosophie mormone" n'est jamais lourde et n'essaie pas de nous convaincre.
La Trilogie des joyaux, tome 1 : Le trône de diamant La Trilogie des joyaux, tome 1 : Le trône de diamant
David Eddings   
Un nouveau cycle commence avec les mêmes recettes que pour la « Belgariade ». Un personnage principal entouré de compagnons, une quête à mener dont dépend le sort du monde.
C’est somme toute une trame très classique mais raconté par les « Eddings » cela vous donne une monde riche et complet dans lequel chaque civilisation et personnage à sa propre histoire.

La différence majeur entre la « trilogie des joyaux » et la « Belgariade » tient dans l’âge du personnage principal, en effet « Emouchet » est un homme qui a déjà bien vécu et qui à un passé bien chargé.
Cette différence majeur donne à ce cycle un coté plus cynique et plus « adulte ».

Mais cela reste du « Eddings », des personnages attachant, un monde fouillé et travaillé, un humour présent tout au long du récit.

Pour ceux qui ont aimé la « Belgariade » et le « Mallorée » à lire sans hésiter.

par manu74
La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis La Trilogie des joyaux, tome 2 : Le chevalier de rubis
David Eddings   
C'est avec un grand plaisir que nous retrouvons Emouchet et sa bande dans les aventures qui le livre à des combats périlleux pour ainsi libérer sa reine de son cerceuile de christal. Nous sommes pris dans l'histoire du début à la fin. C'est une épopée exaltante. A lire !

par AXELIZI1
La Trilogie des joyaux, tome 3 : La rose de saphir La Trilogie des joyaux, tome 3 : La rose de saphir
David Eddings   
C'est dans ce dernier tome que l'on découvre réellement Ehlana, personnage au caractère bien trempé. C'est aussi le tome des complots politiques, les manœuvres ecclésiastiques sont un régal.
Sinon les personnages sont toujours aussi travaillés, l'aventure se s'arrête pas une minute quand une phase prend fin, une autre commence. Plein d'humour, un peu de tristesse aussi. Bref une superbe trilogie !
PS: Quand vous l'avez fini il est juste nécessaire de se procurer la trilogie des périls parce que vraiment vous aurez envie de revoir ces personnages.

par Gaelline
Chronique du Tueur de Roi, Première Journée - Le Nom du vent Chronique du Tueur de Roi, Première Journée - Le Nom du vent
Patrick Rothfuss   
Pas d'univers baroque ici, pour ce qu'on peut en lire pour le moment au moins. Il semble assez fouillé mais également très classique, ce qui évite l'exercice parfois périlleux de longues expositions.
A part quelques particularités et traits de couleur locale distillés ici et là le récit se concentre donc sur le vécu et l'environnement immédiat du personnage principal laissant le reste dans un arrière-plan qu'on peut supposer relativement générique, ou qui sera détaillé au besoin le moment venu.

Le personnage de Kvothe aurait pu être difficilement supportable (surdoué, maniant presque par hasard quoique pas sans danger à 12 ans un sortilège que la plupart mettent des années à maîtriser...). Mais il lui reste heureusement assez de défauts et traits de caractère plus ou moins louables pour le rendre plus vivant, le fourrer dans les ennuis et entretenir le suspense.

La trame générale du scénario et les péripéties traversées sont aussi classiques, mais tout cela est très bien écrit et mené, avec parfois un subtil clin d'oeil ou décalage humoristique par rapport à ce qu'aurait pu être la scène, entre ce qui s'est réellement passé et ce que la rumeur en a fait.
J'ai adoré l'épisode du dragon 8)

par Aude