Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Smellie : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Love Game, Tome 1 : Tangled Love Game, Tome 1 : Tangled
Emma Chase   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/tangled.html

Ce livre, mais ce livre... Comment vous dire ? Dès le premier chapitre j'ai su que ce serait un coup de cœur et que j'allais passer un excellent moment. Et en effet, à chaque fois que j'avais un peu de temps pour le lire j'en ressortais immanquablement de bonne humeur !

Ce qui m'a énormément plu dans ce roman c'est que non seulement le narrateur est un homme, et c'est assez rare dans ce genre de romans pour être souligné, mais le schéma narratif est également totalement original et se démarque de manière très claire. En effet, on découvre notre héros Drew alors qu'il est reclus dans son appartement car il a la "grippe"... Il a surtout le cœur brisé le petit bouchon, mais il veut pas vraiment se l'avouer car ça le blesserait dans sa fierté de mââââle. Drew consacre donc la première moitié du roman à nous raconter comment il en est arrivé là, chez lui tout seul avec sa "grippe". Et quand je dis qu'il nous raconte les choses, c'est vraiment le cas. Il revient assurément sur les événements et n'hésite pas à y aller de son petit commentaire ou à insister pour qu'on retienne certains points à priori anodins qui s'avéreront importants par la suite. Emma Chase a eu une excellente idée en mettant ce schéma narratif en place et c'est pour moi un des plus gros point positif de cette lecture. On est pas dans la tête du héros, c'est lui qui nous invite dans sa vie et ses pensées tout en contrôlant ce qu'il partage avec nous. de plus, même lorsque dans la deuxième partie nous revenons dans l'action présente alors que Drew met un plan au point pour régler son problème de "grippe", la patte de l'auteure reste. Grand soulagement et grand bravo à l'auteure d'ailleurs pour avoir réussi à manœuvrer cette seconde partie de la sorte, car les choses auraient pu sans ça facilement basculer dans l'insipide et le mièvre. Mais Emma Chase sait réellement ce qu'elle fait en apportant toujours et encore ce petit plus qui suscite un réel plaisir à suivre les aventures de notre playboy de la finance.

Et puisqu'on parle de notre playboy, ce cher Drew Evans, je dois vous préciser que vous ne pourrez pas lire ce roman sans tout bonnement l'adorer ! Il est juste génial et comme il n'hésite pas à nous interpeller, on a très rapidement l'impression de le connaitre et d'être avec lui tout au long de son histoire. C'est un peu comme quand une de vos amies vous raconter ses péripéties, sauf que là votre amie s'avérerait être un homme hyper sexy et sarcastique à souhait. Il y a vraiment des moments où j'ai du reposer ma liseuse car une des remarques de Drew me faisait partir dans un fou-rire. Il a toujours le bon mot quand il faut et ce livre est donc plein de ce qu'en anglais on appelle "one-liner" et que je traduirais par des phrases qui tuent (mais dans le sens comique du terme). Il y a un moment en particulier où il compare les femmes à des marques de dentifrices qui m'a presque achevée, et le bougre n'arrêtait pas d'y faire de nouvelles allusions à des moment inopinés de son récit.

La protagoniste féminine, Kate, n'est quant à elle pas en reste. C'est une jeune femme ambitieuse, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et surtout pas par monsieur le playboy de la finance dont je vous parlais précédemment. J'avais un peu peur de ne pas apprécier Kate au début. Il faut dire qu'on s'attache directement à Drew et donc on se demande forcément comment on va s'en sortir face à cette demoiselle qui est responsable de sa "grippe" quand même. On a envie de le défendre notre petit chouchou ! Cependant Kate est tout aussi intéressante que Drew et plutôt attachante, même si bien sûr le récit est biaisé par la narration de Drew. J'ai quand même beaucoup apprécié la jeune femme et ai même été "Team Kate" dans certains de leurs affrontements.

Globalement j'ai juste adoré cette lecture. Pour un premier roman Emma Chase réussi une entrée fracassante parmi les auteures du genre, et beaucoup auraient même pas mal à apprendre d'elle ! C'est original, c'est drôle et les personnages sont un délice ! Deux jours après l'avoir terminé, ils me manquaient déjà !

par Althea
Âmes Indociles, tome 6 Âmes Indociles, tome 6
Emma M. Green   
Et voilà, la fin approche et c’est avec un pincement au cœur mais aussi avec beaucoup d’impatience que j’attaque ce dernier volume.

Alors que Callie pense que Lennon est infidèle, elle se réfugie une fois de plus dans sa bulle d’autant qu’elle apprends au même moment sa grossesse.
Mais Lennon ne va pas la laisser s’échapper et une fois de plus il vient la rassurer en lui expliquant la situation, Seraphina l’a embrassé alors qu’il lui avouait tout ce qu’il voulait cacher jusqu’à aujourd’hui !!!

Une fois ce malentendu réglé, nos amoureux vont pouvoir vivre leur amour en plein jour et l’annonce de la grossesse va amplifier les sentiments de Lennon .

Le dénouement est à la hauteur de mes espérances, Emma nous offre un magnifique tome pour clôturer cette belle romance.
L’écriture est douce , harmonieuse, l’auteur nous enveloppe d’amour . Après avoir vécu l’horreur et surmonté de nombreuses épreuves, notre couple voit enfin l’espoir d’un bel avenir .
Emma arrive à vous faire ressentir les sentiments qu’éprouvent Lennon et Callie et la force de cette amour nous donne des frissons .Les mots qu’elle aligne sont intenses, puissants, on est transporté par la beauté de son écriture qui nous rapproche énormément des personnages.

C’est un magnifique tome qui met fin à un très beau roman . Du premier au dernier tome j’ai été sous le charme des personnages et j’ai ressenti de nombreuses émotions comme la colère, l’appréhension, la tristesse mais aussi beaucoup d’amour et de fierté pour cette jeune femme qui a survécu malgré la tyrannie de son père et qui s’est battu pour ce qu’elle a de plus précieux, l’amour d’un enfant
Étreinte, tome 11 Étreinte, tome 11
June Moore   
Institut médico-légal de San Diego, Californie. Mercredi 24 mars.

Il est allongé sur le dos, pâle, les yeux clos, ses cheveux blonds collés au front ; sa lourde carcasse définitivement immobile. Il repose sous un drap blanc que l’assistant du légiste a descendu afin de me permettre de voir son visage, pour l’identification. Je serre la main de Roman à la broyer. L’agent du FBI chargé de l’affaire, Frances Devon, se tient en retrait, silencieuse. C’est elle qui a téléphoné à Roman hier pour nous demander de quitter notre paisible retraite sur notre île paradisiaque. Pour les besoins de l’enquête. Pas moyen de refuser. C’était formulé poliment, mais une convocation reste une convocation. On ne dit pas non au FBI.

Nous sommes séparés du corps par des cloisons vitrées et je m’en détourne rapidement pour me concentrer sur l’écran vidéo devant moi. Gros plan sur la tête du cadavre. Je l’étudie attentivement, puisque c’est ce qu’on attend de moi, mais la nausée me noue les tripes. Je suis soulagée de ne pas avoir à entrer dans la pièce réfrigérée, de ne pas subir l’odeur et la proximité de la mort, encore une fois.

– Est-ce que vous le reconnaissez ? me demande Devon.
Je hoche la tête, assaillie par les souvenirs cauchemardesques de mon enlèvement. Roman passe un bras autour de ma taille, pour me soutenir, et ça me fait un bien fou. J’inspire profondément.

– Oui, je le reconnais.
– Vous pouvez me dire son nom ?
– Non. Désolée. Je ne crois pas que Baldwin l’ait mentionné. Pour moi, c’est juste le grand benêt qui devait me surveiller quand j’étais enfermée dans cette chambre.
Love Deal Love Deal
Alfreda Enwy   
Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je trouve que c'est long, c'est cousu de fil blanc, c'est un peu niais. Les personnages ne sont en rien intéressant à mon goût. Poppy change très rapidement d'avis, de goût, d'idée. Eren est un peu plus intéressant mais vraiment sans plus. Les copines du roller derby passent inaperçues, à part Johanna, qui amuse de temps à autre. Gosling est assez drôle, quoi que. C'est trop rapide, tout est beau tout est jolie. La première et seule querelle arrive à 95% du livre. Et du coup c'est trop longuet.
Bref, il ne m'a pas plu à moi personnellement, mais si quelqu'un cherche un livre mignon pour remonter le moral sans accroc ni but réel , lisez celui ci.

par Flambisou
Âmes Indociles - Intégrale Âmes Indociles - Intégrale
Emma M. Green   
J'adore les romans avec des enfants ! Ils apportent la touche d'humour, de caractère bien trempé et d'amour inconditionnel qui me touche d'emblée.
La reconstruction de Calliope se fait grâce à Lennon et Willow de manière un peu brute parfois mais avec ce qu'il faut de douceur.
Calliope a ce côté femme enfant qui peut être agaçant mais qui reste compréhensible et Lennon est clairement un homme de pouvoir avec tipout ce qu'il y a de frustrant.
Mais on se retrouve avec une belle histoire d'amour.
[spoiler] le thème de l'adoption ici abordé se montre sous son bon comme son mauvais jour ce qui m'a beaucoup touché, à savoir que parfois une fille mère ne peut pas garder son bébé car elle est soumise à la pression et aux contraintes extérieures. Peu d'entre elles ont la chance de pouvoir retrouver leur bébé plus tard et de pouvoir l'élever , ce qui rend touchante cette histoire qui nous offre la magie d'une belle fin[/spoiler]

par Smellie
Les Frères Reed, Tome 15 : Tenir sa main Les Frères Reed, Tome 15 : Tenir sa main
Tammy Falkner   
(JENNI) : https://wp.me/p6618l-eR8

J'adore retrouver tout ce petit monde qui gravite autour de nos personnages. Que ce soit les Reed ou les sœurs Zéro, on prend énormément de plaisir à retrouver toute cette bande pour connaître l'histoire de chacun et suivre leurs avancées...

La série des frères Reed est pour ma part un incontournable à ne pas manquer ! 

'Tenir sa main' va mettre en avant l'histoire de Ryan et Lark... Encore un duo parfaitement bien assorti, comme prend soin de le faire à chaque fois l'auteure, pour nous offrir une romance magnifique avec des personnages qui ne cessent de nous toucher.


Ryan est le dernier arrivé dans le salon de tatouage chez les Reed. Il y travaille comme artiste tatoueur et porte le même handicap que Logan… Être dans un monde d'entendants est un défi mais vivre auprès des Reed facilite la tâche. Mais lorsqu'une cliente au nom de Lark fait son entrée pour qu'on lui réalise un tatouage, Ryan n'est pas au bout de ses peines ... Que cache la sœur du groupe Fallen sous ses gants ? Des gants qu'elle porte en permanence...


Un tome où le cœur des héros font connaissance très rapidement...

Tammy Falkner a les mots justes pour parler de souffrance et de peur, pour adoucir les craintes par la douceur. Un sourd peut-il aimer une femme qui entend ? Sera-t-elle assez bien pour lui ? Comblera-t-il ce qu'il manque en elle ?

Il y'a beaucoup de fragilité dans cette femme. Ryan est le seul qui arrive à la faire rire naturellement et, derrière ce rire il y'a des tas de choses qu'il a envie de découvrir tant elle l'émerveille.

Lark porte tant de culpabilité en elle. Son histoire est terrible. Elle m'a émue par ce qu'elle a dû endurer pour continuer d'avancer malgré l'horreur vécu quand elle n'était qu'une enfant. On a qu'une envie c'est de la réconforter, la protéger et prendre soin d'elle. Comment envisager une intimité avec quelqu'un alors qu'il lui est impossible de se dévoiler ? Surtout que Lark n'a confiance en personne et même pas en elle-même...

J'ai adoré la finesse des mots de l'auteure pour faire succomber les héros. Le rapprochement entre eux se fait avec beaucoup d'interrogations mais également avec beaucoup de passion... Les rendant fusionnels tant ils se comprennent en un regard. Dès qu'il l'a rencontrée il a eu envie de l'embrasser. Elle représente toutes les choses qu'il ne peut pas avoir, mais il ne sait pour quelle raison stupide, il la veut plus que tout... mais être avec une femme comme Lark c'est tout nouveau pour lui. Elle n'est pas son genre normalement, il va se montrer maladroit et va même la blesser mais c'est aussi ce qui le rend humain et humble. Lark ne s'est jamais vraiment remise de son passé. Elle porte les traces en elle et sur elle de son chagrin. Un chagrin peut vous rendre plus fort ou vous anéantir. Longtemps elle l'a laissé l'anéantir. Maintenant, au côté de Ryan elle est fin prête à le laisser la rendre plus forte. Lui seule, à sa manière, va faire en sorte de panser ses blessures...

En bref, cette saga est tout simplement divine et je ne peux que vous la conseiller, tant elle brille par sa sensualité et sa sensibilité !
Fight for Love, Tome 2 : Mine Fight for Love, Tome 2 : Mine
Katy Evans   
j'ai franchement eu envie de taper Brooke TOUT le long du roman. Pour moi, on passe à côté de tout ce qui aurait pu faire de cette histoire quelque chose d'original et intéressant. Le héros, Remington Tate "Remy", alias Riptide, est un personnage qui mérite d'être approfondi, explorer, on a envie d'en savoir davantage par rapport à sa maladie, ses combats, ses sentiments, bref tellement de facettes sont exploitables que c'est frustrant qu'elles soient à peine abordées. Les personnages secondaires devraient avoir une place bien plus importantes, ils sont totalement survolés et mis de côté alors qu'ils jouent un rôle primordial dans le quotidien du héros. L’héroïne (et bon sang que ce n'est pas une!!!!) est une cruche, capricieuse, égoïste, bête comme ses pieds, dénuée de tout bon sens!!!! Elle a une conception du monde, des priorités, des responsabilités et des valeurs familiales qui dépassent l'entendement!!! l'ensemble du roman tourne autour de son amour pour Remy, tout en jonglant entre je l'aime, je le déteste, alors que franchement lui est irréprochable!!!
ah et j'oubliais, la fille doit avoir une collection de petites culottes à faire pâlir tout bon magasin de lingerie, vu le nombre de fois incalculable (tiens, faudrait que je compte pour la blague) où elle nous gonfle avec "sa petite culotte tout mouillée"!!! Non mais franchement... Sans jouer les prudes ou les frigides, c'est de l'ordre du médical là!!!
bref, une souffrance du début à la fin ce roman tellement on s'ennuie! Le 1er tome m'avait très moyennement emballé mais alors là on touche le fond!!!!!

par zezet49
Forever You, tome 6 Forever You, tome 6
Rose M. Becker   
https://lmedml.com/2017/08/19/forever-you-6-rose-becker/

Un épisode que j’ai dévoré tant l’intrigue s’est approfondie, je déplorais le fait que l’intrigue sur la disparition de Dean stagne dans les tomes précédents, et bien avec cet épisode je suis comblée sur plusieurs aspects de l’histoire.

L’univers de Rose Becker est toujours aussi plaisant, le Corbeau va de nouveau sévir, mais qui sera sa nouvelle victime ? Les élèves tremblent, les rumeurs vont bon train, je suis toujours aussi attachée à notre héroïne, mais je commence à douter de certains personnages.

Anna me mets la puce à l’oreille, j’avoue que je me demande ce qu’elle cache, car tout le monde a quelque chose à cacher, n’est-ce pas ?

La relation de Grace et Noam est toujours aussi tumultueuse. Ils vont devoir lutter contre ceux qui sont opposés à leur relation. Le père de Noam a du pouvoir, il peut se permettre de détruire la vie d’autrui, il ne s’en cache pas, et il en profite allègrement. Brianna, la mère de Grace doit faire face à la perte de son emploi, ce qui met Grace dans l’embarra car son secret finira bien par être découvert, surtout si l’argent venait à manquer.

J’ai été captivée par la dynamique de cet épisode. Plus d’action, plus de sentiments et toujours cette ambiance angoissante et intense. Le Corbeau met la pression à tous les élèves, ce qui déchaîne les foules. L’intrigue qui concerne Dean est relancée avec des indices très pertinents qui m’ont fait réfléchir à fond les ballons.

En bref, [Forever You] me plaît toujours autant, et encore plus avec cet épisode qui renouvelle totalement la saga. Rose Becker sème le doute et accroche ses lecteurs avec sa plume addictive. Grace et Noam vont devoir se serrer les coudes pour avancer dans les recherches qui concernent la disparition de Dean, tout en faisant attention au danger qui rôde. Si vous n’avez pas encore commencé cette saga, je ne peux que vous la conseiller, nous sommes à mi-parcours et je suis sûre que Rose Becker nous réserve encore pas mal de surprises.
Toi + Moi : L'un Contre l'Autre, Tome 9 Toi + Moi : L'un Contre l'Autre, Tome 9
Emma M. Green   
Un bon tome, bourré d'émotions, de sentiments.
Vadim/Alma évoluent naturellement parmi leurs amis et famille.
Un baume au coeur.

par Adèle
Embrasse-moi si tu l'oses Embrasse-moi si tu l'oses
Felicity Stuart    Emma M. Green   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-50L

{Jenni} : Emma Green que j’adore et Felicity Stuart que j’ai découvert dans « Love me if you can » est tout simplement géniale. Elles nous offrent avec ce spin-off, une très belle histoire d’amour. Cette suite est ma préférée et est un petit en-cas savoureux !

[...]

Une romance savoureuse dans l’univers de la gastronomie, dans un palace luxueux, avec des personnages à croquer ! Ces deux-là sont excellents et ont un caractère bien trempé. Ils ne vont faire que jouer au chat et à la souris, et on ne s’en lasse pas une seconde. Ils se soumettent et se défient. Ils sont insolents et leurs joutes verbales sont exquises. Ils sont enivrants et leur naturel est très intéressant. Violette réveille l’animal déchaîné qui sommeille en Blake. On peut dire que la blonde incendiaire ne manque pas d’aplomb ! Petite aparté, sur le personnage de Victor que j’avais envie de trucider !

[...]

La plume est dynamique, gourmande, riche en humour et en tendresse. J’ai savouré chaque ligne, chaque chapitre. C’était divin ! J’ai succombé tellement c’est addictif et impossible de s’en passer ! J’aime énormément les histoires d’Emma M. Green, qui a l’art et la manière de nous plonger dans des romances géniales et excitantes avec des héros énigmatiques, milliardaires et un tantinet bad boy… Et une fois de plus, ici ça marche à la perfection ! On s’évade totalement et on est rapidement accaparé par sa plume.

COUP DE COEUR