Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Snowboy : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Pandora Hearts, Tome 4 Pandora Hearts, Tome 4
Jun Mochizuki   
Cest la meilleure serie de manga que jai jamais lu!! Les graphiques sont splendide!
Beyond the Clouds, Tome 1 Beyond the Clouds, Tome 1
Nicke   
Les dessins sont magnifiques. L'histoire est un peu kitch mais pour une fois, j'ai aimé. Ca n'a rien gâché, c'est enfantin. Clairement le personnage principal dit 'quand il était petit, il lisait" vu son design c'était hier... mais c'est tranquille, ça se lit sans prise de tête et j'ai envie lire la suite. Et bravo !
Donc je le conseille

par RedSugar
Your Name, Tome 1 Your Name, Tome 1
Makoto Shinkai    Ranmaru Kotone   
Il s'agit du premier manga que je lis et je suis très contente d'avoir tenté l'expérience. Cependant, je pense que je n'aurais pas du commencer par la lecture de ce manga en premier.

En effet, étant mon premier manga, j'étais plutôt focalisée par la manière de lire les vignettes, si bien que j'ai eu du mal à comprendre le début de l'histoire. Ce manga traite du thème de l'échange de corps. Un thème peut être trop complexe pour débuter la lecture de mangas. Je pense que j'aurais du opter pour un manga plus "terre à terre".

L'histoire est originale mais je ne suis pas sûre de lire la suite. Les protagonistes sont plutôt jeunes et l'aspect "surnaturel" m'a quelque peu déstabilisé pour la lecture d'un premier manga.

En soit, les novices du genre y trouveront surement leur compte. Pour ma part, cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable. Je pense évidemment lire tout de même d'autres mangas pour me faire un avis plus pertinent.
Daylight Daylight
Akira Sakamoto   
Une histoire original j'ai bien aimé..
Mais se que je retiendrais le plus de se manga se sont ses magnifique dessins...
Marquise66
The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House The Promised Neverland, Tome 1 : Grace Field House
Posuka Demisu    Kaiu Shirai   
Comme beaucoup, j'ai énormément entendu parler de The Promised Neverland depuis sa sortie en France, mais je pense que même s'il n'avait pas eu autant de succès, j'aurais tout de même été attirée par son résumé intrigant et par sa jaquette colorée et attrayante.
L'histoire captivante et mystérieuse annoncée en quatrième de couverture a su très vite attiser ma curiosité, et en feuilletant quelques pages à la librairie, je me suis doutée que ce manga me plairait.
Et pourtant, en commençant ce premier tome, j'avoue avoir eu peur d'être déçue. À cause de sa si grande notoriété, j'avais d'énormes attentes en débutant ma lecture, et je craignais qu'elles ne soient pas comblées, mais finalement, elles l'ont largement été.
The Promised Neverland est un gros coup de cœur que j'aime un peu plus à chaque tome, et il fait partie des meilleures découvertes littéraires que j'ai pu faire dans l'année 2018.
Chaque volume est toujours plus surprenant et addictif que le précédent, et pour l'instant, aucun des cinq tomes que j'ai lu ne m'a déçue. En lisant ce manga, il est tout simplement impossible de s'ennuyer car l'intrigue est toujours emplie de suspense, d'action ou de passages angoissants. Et même si ce premier tome n'est pas le plus mouvementé, il représente à mon avis une très bonne introduction à la série.
Dans ces sept premiers chapitres, les auteures prennent le temps de nous présenter les personnages principaux ainsi que l'orphelinat dans lequel ils vivent. Au début, le cadre semble idyllique, Maman paraît aimante et attentionnée, et les enfants ont l'air d'être tous très heureux, mais très vite, la joie et la bonne humeur laissent place à l'horreur qui se cache derrière ce pensionnat, et la réalité qui tombe sur Emma et Norman ne tarde pas à changer radicalement l'atmosphère du manga. L'ambiance, d'abord joyeuse et innocente, devient rapidement oppressante, et Maman, qui semblait si douce et bienveillante, se révèle en fait cruelle et effrayante.
À partir de ce moment-là, on angoisse en même temps que les personnages et on craint chaque fois que Maman découvre qu'ils sont au courant de ce qui est arrivé à la pauvre Conny et qu'ils projettent de s'enfuir de l'orphelinat. D'ailleurs, cela est d'autant plus stressant après l'arrivée de Sœur Krone, qui s'avère être encore plus terrifiante que Maman, et encore plus suspicieuse à l'égard d'Emma, de Norman et de Ray. Sa tendance à surgir de nulle part pour les prendre de court et ses tentatives d'approches destinées à découvrir leurs secrets la rendent tout aussi redoutable que Maman et obligent nos trois protagonistes à se montrer encore plus vigilants.
En suivant toutes leurs mésaventures et en les voyant surmonter toutes ces abominables épreuves, on ne peut d'ailleurs qu'admirer leur intelligence, leur courage et leur ténacité.
Emma est une héroïne extrêmement attachante, car malgré tout ce qu'elle endure, elle se montre toujours adorable avec les autres enfants, est à l'écoute, généreuse, et très altruiste. On voit bien qu'elle serait prête à tout pour aider ses frères et sœurs, quitte à affronter des dangers qui pourraient mettre sa vie en péril, et je dois avouer que sa bonne humeur apporte une touche de fraîcheur dans cet univers si sombre et si cruel.
Toutefois, Norman et Ray sont tout aussi attachants qu'Emma, même s'ils sont tous les trois différents. Norman est le génie du trio, c'est lui qui s'occupe des plans, qui prévoie les moindres petits détails à l'avance et qui prend la plupart des décisions. Mais il n'est pas seulement le cerveau du groupe, c'est aussi un garçon adorable et doux, qui adore tous les enfants de l'orphelinat et en particulier Emma à qui il tient énormément, et qui fait passer les autres avant lui.
Quant à Ray, même s'il est très mystérieux, solitaire et difficile à cerner, il est lui aussi attachant à sa manière, car il a beau paraître parfois un peu froid, on voit qu'il tient beaucoup à Emma et Norman, et qu'il a bon fond. Son aide sera d'ailleurs très précieuse à ses deux amis puisque même si Norman est le plus intelligent du groupe, Ray le suit de très près et peut également se montrer très astucieux, rusé et perspicace.
Pour faire court, Emma, Norman et Ray sont donc d'excellents protagonistes et même si j'ai une préférence pour Norman, je les adore tous les trois.
Dans tous les cas, ce premier tome se lit très vite, est bourré de suspense et de rebondissements, et en le terminant, on a qu'une envie : lire le suivant !

par Cassy33
Adeyaka Prince Adeyaka Prince
Chise Fujinaka   
Honnêtement les dessins sont bien rien à dire à ce niveau là mais le scénario est vraiment décevant. Prenez mon avis ou non mais je trouve les personnages vraiment naïfs et l'histoire "cucu".
Sinon bravo pour le graphisme :)

par grenalie
Saru, intégrale Saru, intégrale
Daisuke Igarashi   
Daisuke Igarashi, l'auteur du cultissime "Les Enfants de la mer", nous replonge dans une histoire vertigineuse !

par Midine
Humanitas Humanitas
Aki Yamamoto   
Humanitas, un one-shot sorti chez Glénat le 15 mai, conte l’histoire de trois cultures à des époques différentes.

L’histoire d’Ocelot, se situe au XVe siècle, en Amérique centrale, et ces guerriers forts et inébranlables, même au décès des leurs, même en tuant femmes et enfants, m’ont de nouveau donné une petite secousse avec leurs rites et traditions si différents de la nôtre. Certains actes paraissent inhumains et cruels. Ceci parce que l’on a nos propres critères.

Immédiatement, j’ai pensé au "Dieu Oiseau". Et cette impression s’est renforcée au point de me frapper à une planche pleine de violence et de rage. D’une beauté incroyable. Mes pensées se sont alignées d’instinct à celle de l’un des personnages :

"Pourquoi ce spectacle…est-il si éblouissant ?"

La deuxième histoire se plaçant dans le contexte de la guerre froide au 20e sicèle, nous montre toute la lie pouvant se trouver dans le cœur de l’homme. Sa méchanceté. Les atrocités perpétuées au nom d’idéaux. Une fatigue psychologique et éreintante se ressent à travers le personnage vivant dans ce contexte, devenu un pion « pour le bien de la patrie ». Alors qu’il n’aspirait à rien de tel.

L’auteur a facilement pu faire plonger dans l’ambiance de tension où un fils pouvait dénoncer son père voulant quitter l’URSS pour aller à l’étranger, en guise de loyauté pour son pays. L’effet est toujours plus particulier quand il est imagé qu’à travers des cours d’Histoire.

Le dernier récit, « Ena », va montrer la collision entre deux cultures très distinctes. Celle d’un britannique naufragé (William) vers le long de la côte nord américaine et d’une jeune fille y vivant. Pêche à la baleine, consommation cru du phoque, chasse de phoque et du morse. Tout y passe.

L’auteur nous immerge parfaitement dans les habitudes quotidiennes de ce peuple vivant dans le froid et dans ses us et coutumes. A travers William, dont la culture se rapproche plus de la nôtre, le gouffre est visible, et se concluant sur une note réaliste, Aki Yamamoto a su, jusqu’à la fin, parler d’Humanité.

Et c’est en ceci que réside la richesse de l’oeuvre. En prenant du recul. On voit les divers tons, couleurs et variantes de ce mot lourd de sens.

Mon histoire préférée restera celle d’Ocelot. Les planches les plus belles, à mes yeux, y étaient.
Plus complet sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/05/28/humanitas/
To Your Eternity, Tome 1 To Your Eternity, Tome 1
Yoshitoki Oima   
Avec sa magnifique couverture et ce résumé prometteur je m'attendais à une quête magique avec une mythologie complexe, mais ce n'est pas l'histoire de TO YOUR ETERNITY.
Ici on sent que c'est vraiment un tome d'introduction, qu'on reste en surface tout en nous intriguant avec quelques paroles et détails. Et j'ai adoré ça, vraiment: l'idée qu'une sphère soit déposée sur cette Terre pour observer son "apprentissage" est intéressant, surtout de découvrir comment/pourquoi elle change d'enveloppe et se métamorphose. Mais il m'a manqué quelque chose.

Quant à l'histoire on suit la sphère qui prend l'apparence d'un loup, Joan, le seul compagnon d'un jeune homme vivant dans une contrée glacée, sans nouvelle de son clan depuis un bon moment. En fait je m'attendais à ce qu'on suive leur histoire à tous les deux, comment ils allaient se soutenir et allaient-ils partir pour rejoindre le clan ? Mais encore une fois je me suis fait avoir.
En parallèle on découvre un village organisé autour de différentes traditions et ici les dieux semblent avoir leur importance. J'ai trouvé ça dommage que ce ne soit pas plus approfondis, surtout qu'un personnage semble remettre les traditions en question mais c'est tombé à plat, sans vraiment qu'on s'y préoccupe. Et j'ai trouvé que l'auteure utilisait certains événements par simplicité, parce qu'il fallait finir ce tome d'une certaine façon.

Alors certes il n'était pas mauvais, loin de là puisque les planches sont magnifiques et très détaillées (un peu trop parfois) et l'univers a l'air juste génial ! Donc je compte lire la suite pour me forger un avis définitif.

En conclusion: un premier tome intéressant mais qui manque un peu de profondeur mais qui pourtant nous fait passer par tout un tas d'émotions.