Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de So_book : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Je vais bien, ne t'en fais pas Je vais bien, ne t'en fais pas
Olivier Adam   
Moi je l'ai lu et ensuite je l'ai vu en film. Les deux versions m'ont plus. Le livre avec ces nombreux détails était passionnant e t très triste. Et le film était plus que formidable mais aussi triste que le livre.
En bref, j'ai adoré ce livre ainsi que le film

par Bbey
Crossfire, Tome 3 : Enlace-moi Crossfire, Tome 3 : Enlace-moi
Sylvia Day   
Tout d'abord avant de commencer ce livre, il faut avoir son "kit survie" à côté, à savoir :
- un paquet de mouchoir
- une petite culotte Dora l'exploratrice de rechange (let's go !!)
- un Gideon Cross à porter de main (si vous en avez pas ...ben il vous restera les mouchoirs !! lol)

Blague à part, les 2 premiers tomes ont été un vrai coup de coeur, celui-ci est un cran en dessous ...
Bah oui, faut bien avouer les choses, y'a pas trop d'histoire, ce tome est très "sexe & guimauve" !!
Les fleurs bleues vont adorer. Pour ma part, il m'a manqué un peu d'action !. Et les "je t'aime, j'te baise" (pas forcément dans cet ordre d'ailleurs) m'ont gavés à force, j'ai trouvé ça trop redondant.

Mais, rassurez-vous il n'en reste pas moins très agréable à lire (en une journée pour moi) et Gideon reste toujours notre dieu du sexe !!
Je lirai avec plaisir le tome 4 même si je l'attendrai avec moins d'impatience

par toutoun
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Jonas Jonasson   
j'aime ce livre que un passage sur deux je n'aime pas l'Histoire alors un chapitre sur deux je l'ai sauté ...
sinon l'histoire de allan c'est aventure folle tout au long de l'histoire était sympathique

par So_book
D'après une histoire vraie D'après une histoire vraie
Delphine De Vigan   
Un roman vraiment bouleversant. J'ai été happer par cette histoire dont on ne sait pas si elle est autobiographique ou pas. Tout le long de l'histoire, on est sur le fil, suspendus entre le vrai et la fiction. J'ai terminer ma lecture essoufflé, ébahit, incrédule et pleines de questions qui resteront sans réponses. Bref, un tour de maître pour ce roman qui fait réfléchir.

par aciantar
Ce que j'étais Ce que j'étais
Meg Rosoff   
Ce livre est une tuerie à mon goût... =) C’est un style et c’est un sujet particuliers, qui peuvent facilement ne pas plaire, mais c’est justement ça que j’adore chez Meg Rosoff... Ce rejet du "politiquement correct", cette joie toute malsaine de vous troubler, d’une manière que peu d’auteurs en littérature ado savent le faire... J’avais lu Maintenant c’est ma vie (très étrange roman qui se passe en Angleterre, mais à quelle époque ? ) qui m’avais bouleversée, pas dans le sens où j’ai pleuré jusqu’à plus me souvenir de mon nom, mais plutôt dans le sens où, quand j’ai refermé le bouquin, je me suis dis que c’était beau... alors que ça a un côté malsain... Mais soit tu accroches et à la fin tu adhères complètement, même si c’est tordu, parce que ta notion de bien et de mal vient de recevoir un grand coup, soit tu rejettes totalement parce que c’est tellement étrange que ça en est glauque...
Pour Maintenant, c’est ma vie, c’était ça... Pour ce que j’étais, c’est encore pire, parce qu'on s’identifie comme jamais à un garçon de seize ans (en tant que fille, pas évident) qui va découvrir l’amour. Avec Finn... Et Finn, c’est le grand secret de ce bouquin. Finn ne se dévoile pas, jamais, au narrateur, et donc au lecteur
Et ça donne une belle leçon de vie, à mon avis, aux gens qui savent pas qu’entre le moral et l’amoral, y a tout un monde et toute une vie, que l’amour se résume pas à hétérosexualité ou homosexualité, qu’il ne se résume tout simplement pas mais qu’il se vit... Ce bouquin, c’est un lâcher-prise total, faut ouvrir les écoutilles, parce que sinon tu n’accroches pas et ça n’aura servi à rien de le lire sans en percevoir l’essence... Avis aux lecteurs capables de se remettre en question ! =)

par flo0wer
Gravé dans le sable Gravé dans le sable
Michel Bussi   
http://kaecilia.fr/2016/09/11/grave-dans-le-sable-de-michel-bussi/#more-2384

Je me demande souvent comment j’ai pu passer autant d’années sans connaître le talent de Michel Bussi. A chaque fois que je m’autorise à ouvrir l’une de ses oeuvres, c’est un véritable coup de coeur qui prévaut sur le précédent. Gravé dans le sable est, pour le moment du moins, mon Michel Bussi préféré et occupera toujours une place particulière dans mon coeur.

Je crois tout d’abord que ce qui fait la force de ce roman est sa thématique. Les romans qui abordent la seconde guerre mondiale sont nombreux, mais rares sont ceux qui invitent à se mettre à la place des soldats, encore moins des soldats du débarquement de Normandie. Michel Bussi réussi à nous convier dans la peau d’un homme prêt à mourir pour autrui, sans pour autant tomber dans le pathos ou le funeste.

Au contraire, il nous présente un héros à la chance burlesque, amoureux d’une femme certes, mais de la vie d’abord. Le livre dans les mains, j’avais le coeur qui battait à cent à l’heure pour Lucky, pour sa vie, pour ses rêves. Véritable coup de coeur, j’ai repensé à maintes reprises à ce personnage, avec la forte envie de le connaître et de le côtoyer dans mon quotidien.

Avec le recul, je réalise que je me suis attachée à l’intégralité des protagonistes, qui font parfois des apparitions brèves, mais toujours ponctuelles. Chacun détient son histoire, son environnement, ses qualités et ses défauts. Il n’y a aucun stéréotype dans Gravé dans le sable, seulement des personnages qui tentent de se construire avec le traumatisme de la guerre. Je dois reconnaître que j’ai moins appréciée la belle Lison, car sa vie de déchéance m’a fendu le coeur.

J’étais sans cesse intriguée, curieuse de comprendre et de découvrir les voleurs de Lucky. Je n’ai finalement réussi à déjouer les pièges qu’au moment où Michel Bussi nous les révèle. C’est donc un roman policier réussi, dont les nombreux rebondissements perdent judicieusement le lecteur jusqu’à l’annonce finale.

Par ailleurs, la dernière scène n’est pas conventionnelle même si elle est attendue. Le final est symbolique et permet au terme d’une oeuvre captivante, de boucler la boucle.

Comme Lucky, mettez la chance de votre côté en découvrant d’urgence ce roman policier: un coup de coeur à coup sûr!

par Kaecilia
Samba pour la France Samba pour la France
Delphine Coulin   
Un des top 5 pour l'instant parmi ceux que j'ai lus en 2015. Super touchant, ce roman nous fait réfléchir sur le devenir des clandestins, sur la chance que nous avons de vivre en France, le droit d'asile, la naturalisation, toutes ces questions sont soulevées et ceci est très intéressant. Et en plus, c'est touchant. Bravo à l'auteur.
Le jour où j'ai appris à vivre Le jour où j'ai appris à vivre
Laurent Gounelle   
Absolument génial, j'ai adoré.
Ce livre ne fait que remettre en question le personnage principal Jonathan. Moi aussi ça m'a interpellé et quand j'ai eu fini le livre, je suis resté un moment à me demandé ci je ne m'était pas perdu un peu en route moi aussi et la réponse fût comme une évidence. Il y a plusieurs phrases dans ce livre qui font réfléchir mais j'aime celle ci ''' La nature nous rend ce que la société nous à confisqué.'''' Ce livre est un roman, une fiction mais on y retrouve tellement de chose vrai. Nous vivons dans une société de consommation abusive, il faut toujours le dernier cri en téléphonie ou vêtement et si tout simplement nous nous contention pour une fois de vivre sans regarder à travers une vitrine. C'est décidé je commence aujourd'hui.

par MARIANE16
Room Room
Emma Donoghue   
C'est en voyant la bande annonce du film (03.16) que j'ai découvert ce roman. Rares sont les films qui me font envie et avant sa sortie, j'ai décidé de le lire. Je ne m'attendais pas à un tel chef d'œuvre !

Jack vient d'avoir cinq ans et son univers tout entier se résume à la Chambre. Pour lui, les autres enfants n'existent pas pour de vrai mais uniquement dans Madame Télé. En effet, comment dire à un enfant qu'il existe le monde du Dehors quand il n'a aucune chance d'y aller ?
Grand Méchant Nick les retient prisonniers, lui et sa Maman, et c'est même sur Monsieur Tapis que Jack a vu le jour.
Mais maintenant, Jack a cinq ans, il sait tout et son univers va changer.

À travers ce petit garçon, Emma Donoghue aborde un sujet terrifiant. Concrètement, ce roman est une histoire d'horreur. Toutefois, ce n'est pas sous cet angle que l'auteur a décidé de nous la raconter. Ce que nous lisons, c'est une histoire d'Amour, un message d'espoir. Jack nous invite dans son monde et entre peu à peu dans le nôtre, avec toutes ses peurs et son courage. C'est majestueux !

Comment protéger au mieux son enfant dans une telle situation ? Comment faire d'un monde de cauchemars un pays enchanté ? Comment apprendre à vivre dans le monde du Dehors quand on ne l'a jamais vu et surtout comment apprendre à vivre autrement ?
Nous sommes très loin du pathos auquel nous pourrions nous attendre avec un tel ouvrage.
C'est émouvant, frappant, stupéfiant... une claque !

Le roman est extrêmement bien écrit, la psychologie des personnages est travaillée à l'extrême. On s'attache immédiatement aux personnages. Le suspense est présent même s'il ne constitue pas le cœur de l'ouvrage.

En conclusion, il s'agit d'une perle !
Je vous le recommande et il est certain qu'il me trottera dans la tête un bon moment. « Room » fait probablement partie des romans forts que l'on ne peut pas oublier après les avoir terminés.

par dadotiste
Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi Crossfire, Tome 1 : Dévoile-moi
Sylvia Day   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/crossfire-tome-1-devoile-moi.html

J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je pense que cela vient en bonne partie du fait que ce livre a été comparé encore et encore à Fifty Shades of Grey, de ce fait je ne m'attendais pas à grand chose alors que j'ai passé un très bon moment à suivre les aventures de Gideon et Eva. Parce que je vais pas m'en cacher, j'ai trouver FSoG très (TRÈS) moyen et la série des Crossfire s'annonce largement plus intéressante (avec d'ailleurs un style d'écriture bien meilleur).
Les grosses similitudes qu'on peut trouver entre les deux séries sont principalement le héros qui se trouve être un jeune et riche entrepreneur avec un lourd passé qui le hante et aimant contrôler son monde. Cependant la ressemblance s'arrête là. Car dans Bared to you, on a le vrai plaisir de croiser une héroïne qui est capable de se prendre en main comme Eva (opposée à l'insipide Ana de FSoG) et qui donc rééquilibre la relation (contrairement à de plus en plus de romances, dont FSoG, où on a une opposition mâle dominant plein de problèmes contre jeune fille innocente et incapable). Ici les deux personnages principaux ont un lourd passé et pas mal de choses à surmonter, ce qui donne une vraie dimension à leur relation.
L'auteur nous embarque très rapidement et pleinement dans le début de cette relation teintée par les secrets des passés de ses protagonistes. A noter également le personnage très attachant et étonnant du meilleur ami d'Eva, Cary, qui semble avoir encore plus de problèmes que Gideon et Eva réunis (je lui donnerais bien son propre roman à celui-là !).
En résumé une vraie lecture à ne pas manquer, et surtout pas sous prétexte que c'est un autre FSoG (d'ailleurs n'attaquez pas ce livre en pensant que vous allez tomber sur une copie de FSoG, si vous êtes fans, car vous serez indubitablement déçus). J'ai vraiment hâte de découvrir le second tome et de connaître les secrets non révélés et l'évolution du couple Gideon/Eva.

par Althea
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3