Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sokingu : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Boudoir Le Boudoir
Faith Kean    Victoriane Vadi   
une lecture très agréable. Les nouvelles sont courtes mais géniales.
J’ai une préférence pour celles écrites par Faith Kean, qui a su crée un univers incroyable. La première nouvelle m’a fait penser aux Chroniques de Ren que j’avais adoré. En dehors de ça, l’univers des Noctures m’a fasciné.
Celles écrites par Victoriane Vadi sont également très bien.

par Nari
Mensonges de famille, tome 1 : Sebastian Mensonges de famille, tome 1 : Sebastian
Sam Argent   
Un très bon livre. Il ne faut pas avoir peur de se lancer dans un roman avec énormément de personnages par contre.
Il y a un côté fantasy essentiellement basé sur la magie. On entend parler de plusieurs races mais on les voit peu ou pas du tout.
Cependant ça ne dérange pas l'histoire. J'ai aimé voir ce prologue plusieurs années avant l'histoire elle même. Sebastian est un personnage avec un caractère bien à lui qui repousse le prince avec une énergie rafraîchissante.
Tout au long de l'histoire j'ai découvert avec plaisir pourquoi Sébastian cachait son apparence. J'ai aussi découvert les senriment du prince, profonds et bien ancrés en lui.
La petite lutte entre eux. Mais surtout le complot contre la famille royale.
Du début à la fin j'ai dévoré les pages pour en apprendre plus, toujours plus sur ces légendes, ses complots. Et tout le reste. Et le derniers chapitres, bien que rapide, apporte des actions bienvenue au récit.
Un vrai plaisir

par Donnola
La Ballade du roi et de son chevalier, Tome 1 : Le Grand fracas La Ballade du roi et de son chevalier, Tome 1 : Le Grand fracas
Camille Wright   
Totalement emballée par cette histoire médiévale de chevalerie. Déjà, je salue le travail de l'auteur pour rendre le contexte de l'époque aussi cohérent et précis, sans qu'il y ait le moindre faux-pas (j'en ai pas remarqué en tout cas). On se laisse emporter par ce chevalier et son roi qui tentent d'enrayer des tentatives d'assassiner et d'y voir clair dans des complots impliquant certains membres de sa cour et le royaume voisin. Hadrian et son roi Aldric se ressemblent beaucoup. On croirait qu'ils ne s'entendent pas du tout mais que nenni, ils se découvrent de plus en plus justement grâce à ces menaces sur leurs vies. Chacun est aussi borné que l'autre et pense au bien-être de l'autre.
Aussi quand leurs femmes respectives entrent en jeu, c'est à la foi amusant pour l'un et navrant pour l'autre.
On ne s'ennuie pas dans ce premier tome, les actions s’enchaînent, les interrogatoires et les éclaircissements également. Je craignais de finir le tome et de maudire l'auteur pour un éventuel cliffhanger mais non heureusement. Alors oui certains pourraient trouver que la relation entre Hadrian et Aldric ne va pas assez vite, pour ma part, je trouve qu'elle se développe très bien, n'oublions pas que l'action se déroule à une époque médiévale, les mœurs ne sont pas les mêmes qu'à une époque contemporaine. De ce fait, je suis vraiment curieuse de découvrir la suite pour voir comment ils vont développer leurs sentiments puis voir la suite de ces complots et rancœur d'une femme mais aussi cette éventuelle guerre qui plane non loin. Bravo à l'auteur pour ce premier tome captivant, très bien écrit et qui change de ce que l'on peut voir d'habitude.

par Mayzie
La noirceur des étoiles, Tome 1 : Les yeux noirs La noirceur des étoiles, Tome 1 : Les yeux noirs
Jessica Naide   
De la pure Sf mm à la française, 305 pages de space opéra a mi chemin entre Star Trek et Battlestar Galactica avec un soupçon de l’ésotérisme de Dune !! Tout un programme n'est ce pas ? Ce livre est un vrai paradoxe (non, non pas spatio-temporel je ne vais pas la faire celle-la !!); paradoxe qui est bien sur la cause de ma récente pathologie.

Je m'explique: l'écriture de Jessica Naide est plutôt simple, propre et concise et j'irai même jusqu’à dire qu'elle n'a rien d'extraordinaire sans avoir pour autant de défaut particulier à soulever.
Mais alors, comment réussit elle à nous livrer une histoire aussi captivante, passionnante, enivrante (ça marche aussi avec plein d'adjectifs ou tu peux coller un ante a la fin) , une intrigue qui dès les premières pages t'emporte littéralement, te prive de toute notion du temps qui passe ? J'ai eu beau me creuser la tête, je n'ai pas trouver la réponse et je me suis juste laisser séduire par l’épopée du Sékai et de ses occupants ! C'est bien simple , dès la dixième page je savais déjà que j’étais foutue, que je serais totalement accro au capitaine Kazuya et son équipe, que je serais complètement ensevelie dans cette ambiance spatiale sombre et ce contexte futuriste que l'on devine lourd de pertes pour l'humanité! Une dystopie bordel , elle a osée , elle l'a fait ! Un space opéra dystopique donc, par le biais de l'errance d'un vaisseau dans l'espace (où personne ne vous entendra crier #paietacultureduneautreepoque) à la recherche de minerais et de vivres , éléments vitaux à la survie de l’équipe et à l’avènement de leur quête .

Un début de récit en huis clos très haletant avec ce qu'il faut de mystère et d'humour, des scènes d'actions sobres et scénarisées avec la minutie d'un story board qui ne croulent pas sous des effets explosifs pour simuler une montée d’adrénaline. D'autres passages plus calmes, plus profonds qui peu à peu laissent la vraie intrigue et ses secrets se révéler au lecteur: la quête du Sékai et de son capitaine visionnaire.
Un univers très bien construit et des personnages sobrement décrits, avec des noms d'origine asiatique qui au départ me perdaient un peu (l'auteur ayant vécu au Japon on sent pointer la finesse de cette culture dans les échanges et les comportements des divers protagonistes), mais qui peu à peu prennent vie d'une façon magique.L'auteur a visiblement pris le parti de livrer un roman presque nu de description , nous laissant créer nos propres codes et nos propres critères esthétiques sans jamais nous priver de la moindre information nécessaire à la cohésion du récit. Pas un seul passage n'est superflu ou même juste "moins bien", c'est hallucinant ce rythme constant qu'elle parvient à maintenir du début à la fin, je n'ai pas trouvé un seul moment que j'aurais aimé lire autrement ,pas une seule phrase de trop , pas une seule expression malvenue ou maladroite , rien, nada zero défaut de consistance dans le contenu!!

Les personnages? Parfaits aussi , pas de surhommes, pas de souffreteux que t'as envie de secouer ,pas de héros anabolisés qui se mord la lèvre inférieure et dieu merci , alléluia ,dans l'espace il n'y a pas de papillons non plus et rien que de l’écrire j'en jouirais presque!!

Iwata Kazuya et Sotcha se découvrent peu a peu , au même rythme que nous, lecteurs, découvrons les mystères des tatouages du capitaine et des forets légendaires qui ont disparu , qui semblent même ne jamais avoir existé. Deux hommes aussi différents que semblables , deux êtres aussi normaux qu'exceptionnels (je vous le dis elle est très forte cette Jessica), deux personnages aussi jeunes qu'ils sont déjà vieux d'une vie à la fois belle, normale, difficile ou cruelle ,deux héros qui enfin se croisent dans un monde galactique parfumé du gout de notre Histoire et de ses chaos.
Kazuya, qui aurait tout du ténébreux habituel, est au contraire bourré d'humanité , de douleurs mais aussi de joies à travers ses souvenirs, un être blessé mais toujours volontaire et déterminé à œuvrer pour un futur.
Sotcha , d'emblée le mystère de l'histoire, est celui par qui les questions arrivent aussi bien pour nous que pour l’équipe .Il est jeune, fragile et éternel à la fois , tranquille et sauvage dans la recherche de sa propre histoire . Il est la part de mystère qui réveille celle qui sommeille en Iwata et qui la rejoint dans une douceur amoureuse timide au départ puis plus profonde ,plus certaine, avec des scènes d'une douceur et d'une poésie plutôt rares dans un mm.

Yui , la pilote, est vive et malicieuse , pleine d'entrain, c'est la part de lumière qui réchauffe un vaisseau perdu dans l’obscurité des galaxies, la part féminine de l’équipe (même si elle n'est pas la seule femme du roman), elle est a la fois sœur, amie , amante, guerrière , elle est la somme de plusieurs aspects de la Femme enfermés dans un même corps avec une personnalité beaucoup plus riche qu'il n'y parait .Ses échanges avec Shijiro le cuisinier mécano du vaisseau sont plutôt drôles; une vraie bouffée d'air frais dans cette ambiance pesante où règne pourtant l'amour des uns pour les autres .

Taika le second ,mais on pourrait le voir comme un frère pour Kazuya, est l'aspect purement réfléchi , philosophique et pourtant il est l’étincelle qui sort le capitaine d'une vie toute tracée, qui nous donne aussi envie d'en savoir beaucoup plus sur lui et son passé .

Puis vient le moment crucial où le capitaine Iwata, au passé trouble encombré d'actes de guerre et de renoncements à des croyances illusoires, livre son histoire et celle du Sékai à Sotcha , l'histoire de la résistance qui tout en le plongeant dans une fuite perpétuelle lui ouvre les portes de sa destinée , de leur destinée . Ce moment qui lance définitivement l’épopée née sous les doigts de Jessica Naide et qui ,toi lecteur/trice te piège complètement dans un nouvel univers qui tient ses promesses du début à la fin.

Un destin dans lequel j'ai plongé avec une surprise énorme , un roman qui m'a donné ,je ne saurais même pas dire pourquoi vraiment ,une des plus grosses claques du moment , je songe sérieusement à supplier l'auteure pour qu'elle me confie les prochains tomes de sa saga à chroniquer ( je suis prête à dealer ma réserve personnelle de chocolat #clindoeilsubtil ) !! Un premier tome très abouti ( quelques très légères maladresses ou erreurs de correction surfent encore ici ou là sans que ça ne gêne en rien ) qui ne laisse pas sur sa faim et qui en plus te donne l'envie fulgurante de harceler l'auteur pour avoir la suite ( et non je n'avouerai pas si je l'ai fait ou pas ..)

Si vous avez pu lire mon pavé ampoulé alors vous n'avez aucunes excuses pour ne pas lire La noirceur des étoiles qui lui est une vrai découverte !Yop.

NB: Le seul bémol (faut bien que j'en trouve un sinon on va croire que je suis payée) pour moi serait la couv alors que je préfère nettement l'illustration choisie par l'auteure pour son site.
http://meninbooks.eklablog.com/la-noirceur-des-etoiles-livre1-les-yeux-noirs-de-jessica-naide-a144753400

par Tyzane
La Riposte des dragons, Tome 1 : Le Devoir d'un berserker La Riposte des dragons, Tome 1 : Le Devoir d'un berserker
Marlène Jedynak   
je suis déçue... j’espère sincèrement me tromper mais je crois que cette histoire va suivre le cheminement du cycle des loups. au lieu que naka reste avec son premier partenaire qui était sa moitie, il passe d'un compagnon a un autre tout comme en prend le chemin axel ... j'ai abonné l'idée de continuer le cycle des loups et franchement si cette série prend le même chemin, je ne lirais pas la suite

par helena20
Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur Les Contes inachevés, Tome 1 : La Vilaine Belle-sœur
Aya Ling   
Voilà un roman que j'avais hâte de découvrir, et ce fût une excellente lecture !
J'ai adoré ce roman, honnêtement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman comme ça, aussi drôle, aussi léger, aussi fantastique quoi.

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un agréable moment: quelques soupçons de magie, un prince charmant très sympathique, une romance toute douce, des protagonistes attachants et une héroïne qui a tout pour plaire.

Kat est ce genre d'héroïne que j'adore dans les romans, drôle, courageuse, déterminée, et qui sait se mettre dans les ennuis la tête la première, une héroïne des plus attachantes qui m'a donné le sourire plus d'une fois.

Absolument tout m'a plu dans ce premier tome, je n'ai rien à y redire à cette très belle réécriture de Cendrillon si ce n'est que j'aimerais beaucoup avoir la suite entre mes mains.

par themusik
À demi-mots, Tome 1 : 101 choses à faire avant de mourir À demi-mots, Tome 1 : 101 choses à faire avant de mourir
Lily Haime   
Encore une fois, cette auteure a réussi à me faire vibrer. Si l’idée de départ n’est pas vraiment original – un mourant qui fait une liste des choses qu’il aimerait faire – ce sont surtout l’histoire entre Mia & Jace, leur relation, les aventures qu’ils vont vivre ensemble et la manière dont s’est écrit qui font la différence. Et leurs amis, leurs familles… Une histoire touchante, dont la fin m’a fait pleurer à cause des paroles, des actes des personnages qui sonnent si justes. A nouveau une magnifique histoire. Et même si certains disent de Lily Haime qu’elle ne change pas son schéma d’écriture, ce qui n’est pas entièrement faux, et du coup se détourne de ses livres, moi, je ne me lasse pas de ses écrits mais surtout de sa manière d’écrire, cette sorte de poésie qu’elle met dans ses textes, de ces émotions qu’elle arrive à faire passer dans de simples mots.
Concernant les 2 nouvelles, je les avais déjà lues lors de leur première parution et j’ai apprécié de les relire, surtout Birdie.

par Floreen
Anthologie des créatures fantastiques, Tome 1 Anthologie des créatures fantastiques, Tome 1
Ariel Tachna    C.J. Sterne    Victoriane Vadi   
Une anthologie très bien pensée dans la suite logique des histoires. J'ai vraiment apprécié de les lires toutes les trois et n'ai compris la chronologie de la présence des sirènes (juste des symbole dans la première, une présence dans les océans et caché parmi les humains dans la seconde et une immersion dans leur monde sous-marin dans la dernière). J'ai apprécié la vision qu'avait chaque auteur de ses créatures mais j'avoue que le second récit, celui C.J.
Sterne, a été le plus captivant pour moi, il est celui qui nous force le plus à réfléchir et l'écriture est fluide et agréable. La seule chose que je pourrais reprocher à ce récit serait en quelques sorte la fin heureuse malgré la présence de la mort autour du héros. J'ai également aimé l'énonciation des dieux dans la dernière histoire bien que le déroulement soit trop prévisible à mon avis. Sinon je recommande grandement se livre à quiconque aime ces créatures.

par suta
Tout est une question de choix, Tome 1 : Être ce que l'on attend Tout est une question de choix, Tome 1 : Être ce que l'on attend
Ness Ivanek   
**Chronique Coup de Cœur**
A l’annonce de sa prochaine sortie chez Mxm Bookmark, j’ai appris que ce récit avait eu un grand succès lors de sa publication sur un site de « Fiction » … Alors j’avoue que j’étais curieuse et plus qu’impatiente de le lire … Et j’ai même du résister très fort pour ne lire aucun avis donné sur cette histoire, afin d’avoir une surprise totale. Et quelle Belle Surprise ! Quelle joie ! Quel bonheur !
Ce bouquin est une bombe ! Il est tout simplement sensationnel !! Une fois ouvert, impossible de le refermer… Je l’ai dévoré et je me suis régalé. Plaisir 100% garanti !
« Tout est une question de choix », c’est l’histoire de Vincent dit Vince, jeune homme ayant de grandes convictions, croyant dur comme fer à l’amour avec un grand A, prônant la fidélité et la place au dessus de tout ! Pas de véritable amour sans fidélité …
Jusqu’au jour, où il rencontre Antonio, dit Tony, qui viendra avec sa soif de liberté, sa fougue, son esprit rebelle, ébranler les bases de toutes les convictions de Vince… Plus rien ne sera plus jamais pareil. Vince a les dés en mains, quoiqu’il en pense, à lui de voir s’il veut jouer ou pas …
« Tout est une question de choix », c’est tourner les pages d’une histoire qui vous parlera d’un amour inavoué, détourné, qui prendra naissance dans les différences, dans la lutte, dans l’acceptation de l’autre …
Tout au long de notre lecture, nous assistons à la conception d’une amitié non conventionnelle dont les fondations prennent racines dans une attirance plus forte que tout, et ce, malgré leurs divergences. Une amitié, qui sans que ni l’un ni l’autre ne s’en rende compte, se transformera en une sorte d’amour hors norme, loin, très loin de toutes les convictions de Vince …
Dès les premières lignes, l’auteure nous attire, nous capture et nous attise avec l’histoire qu’elle nous délivre … Elle arrive avec je ne sais quel subterfuge à nous faire aimer Tony, à accepter sa philosophie de vie et cela est juste magique. Avec une plume fluide, captivante, tendre et crue à la fois, elle nous offre un message d’amour où l’acception de l’autre et ses différences passent avant tout le reste!
Et ce final WOW ! Quel final ! Un final en parfaite adéquation avec l’histoire délivrée … J’ai fini ma lecture en larmes avec un grand sourire sur les lèvres.
Lire « Tout est une question de choix », c’est accepter, sans contrefaçon, de passer par toute une palette d’émotions, toutes plus intenses les unes que les autres ... Vous allez rire, pleurer, aimer, haïr, détester, souffrir mais le plus essentiel, vous allez vivre cette histoire à fond, vibrer plus que de raison et ressentir le tout intensément … ( Je vais vraiment finir par prendre des actions chez Kleenex)
Vous allez faire connaissance avec des personnages atypiques, différents en tous points, des êtres touchants, attachants, souvent émouvants, quelques fois énervants … Vous allez succomber au charme de Tony (Mamamia qu’il est torride … Soupir …). Malgré le fait, qu’il soit horripilant, certainement très détestable, qu’il abusera et jouera de vos nerfs de façon intempestive, il parait inconcevable de ne pas craquer un minimum pour lui. Vous allez être touché par la candeur, la pudeur et la douceur dont fait preuve Vince. Sa persévérance et ses convictions qui l’amèneront à être parfois mal mené, vont vous serrez le cœur et rien que pour cela vous allez être amené à quelque peu détester Tony …
Bon, je ne vous en dit pas plus … A votre tour de les découvrir, et de vous délecter toute en douceur de leur histoire, qui pourrait vous faire revoir toutes vos convictions.
Vous l’aurait compris, j’ai surkiffé ce livre, c’est donc tout naturellement qu’il rejoint mes coup de Cœur … Et j’ai hâte d’être en novembre, afin de découvrir et vivre la suite de leur aventure.

Trolls et légendes : L'Anthologie officielle Trolls et légendes : L'Anthologie officielle
Gilles Francescano    Patrick Mc Spare    Gabriel Katz    Adrien Tomas    Magali Ségura    Jean-Luc Marcastel    Cassandra O'Donnell    Estelle Faye    Claudine Glot    Pierre Pevel    Robin Hobb   
Un bon recueil, regroupant beaucoup d'auteurs autour du thème du troll. J'ai, dans l'ensemble, passé un bon moment de lecture & eu l'occasion de découvrir les plumes de quelques auteurs qui m'intéressaient.

"Sous les ponts de Paris" m'a permis de découvrir l'univers du Paris des Merveilles, que j'ai très envie de lire depuis un moment & cette petite nouvelle m'a convaincu de me plonger dans la série principale.

"D’azur au troll d’or" est certainement la nouvelle qui m'a le moins convaincu, je n'ai pas spécialement apprécié malgré l'histoire sympathique. J'y ai trouvé des longueurs qui ont vraiment pesé sur la lecture.

"La montagne aux trolls" est étrange. Je dois dire que je suis encore perplexe en y repensant. C'est une bonne histoire mais tellement surprenante & bizarre que c'est un peu déconcertant.

"Yamadut "de l'excellente Cassandra O’Donnell m'a bien évidemment conquit. J'adore l'auteur, j'adore sa série Rebecca Kean, j'adore Léo donc forcément c'était tout bon.

Les 3 nouvelles suivantes, "Seulement les méchants", "Une créature extraordinaire" et "Le troll de sa vie" m'ont énormément plu, j'en garde un excellent souvenir. Elles m'ont toutes les trois fait vibrer, m'ont captiver, toucher, m'ont fait rire, un régal !

"Le mythe de la caverne" & "Le mal caché" m'ont permis de découvrir la plume de Gabriel Katz & de retrouver celle de Patrick Mc Spare et j'ai très envie de me lancer ou de poursuivre une de leurs séries.

"Vieux Tacot" détonne un peu des autres nouvelles étant donné qu'elle n'a aucun rapport avec les trolls, mais c'est sympathique à lire.


C'est vraiment plaisant à lire, et ça permet de (re) découvrir des plumes bien connues, j'ai bien aimé ma lecture.

par themusik