Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sol80 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
7 ans après... 7 ans après...
Guillaume Musso   
Moi qui suis une grande fan de Musso ayant adoré ses précédents livres et bien là j'ai été un peu déçus tout de même ...
La fin pour moi trop rapide et puis il me manque un petit quelque chose que je n'ai pas retrouvé dommage...
Mais sa ne m’empêcheras pas de continuer à acheter ses livres...
Je suis fan ..
Lolita Lolita
Vladimir Nabokov   
Au delà du problème éthique que pose le livre, on est réellement devant un pur chef-d'oeuvre de la littérature, aussi bien américaine que mondiale.
Le style de l'auteur est magnifique, bien qu'il se perde (rarement cela-dit) dans des descriptions absconses.
Les personnages sont tout aussi ambiguës les uns que les autres en particulier Dolores, mélange complexe d'innocence et de malveillance.
Nabokov excelle dans l'art de décrire cette Amérique lointaine, aussi bien dans ses paysages bucoliques que dans ses mœurs et son humour noir ne fait que nuancer un tableau déjà noirci par son sujet.
Le livre pourrait se confondre aussi bien dans le genre policier que le drame ou encore le road-movie tant sa trame est maîtrisée et complexe.
Un pur régal, à ne pas mettre entre toutes les mains.

par Bully66
Dracula Dracula
Bram Stoker   
En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

par Angie
L'Accro du shopping à Hollywood L'Accro du shopping à Hollywood
Sophie Kinsella   
Ce tome est encore une réussite ! Je dévore chaque livre de Sophie Kinsella en une bouchée de pain. Les aventures de Becky à Hollywood étaient tellement, tellement bien ! Becky est vraiment trop drôle et attachante.
Seul bémol : [spoiler]j'étais un peu déçue d'arriver à la fin sans connaître le secret de Graham, mais je suppose qu'il va concerner au moins une partie du prochain tome, dont j'attends impatiemment la sortie !![/spoiler]

par ad7211
Jane Eyre Jane Eyre
Charlotte Brontë   
Très joli roman. J'ai beaucoup aimé. Charlotte Brontë n'est pas tout à fait dans le même registre que Jane Austen car Charlotte a un univers beaucoup plus sombre que Jane

par marjolen7
Lire Lolita à Téhéran Lire Lolita à Téhéran
Azar Nafisi   
Ce livre a été écrit aux Etats-Unis. C’est dans la langue de l’exil que l’auteur nous raconte son histoire. Si vous avez lu les éléments biographiques, vous comprenez que le choix de la langue n’est pas anodin. En effet Azar Nafisi était professeur de littérature anglaise, à l’université de Tabatabaï qui compte parmi les universités prestigieuses et nombreuses du pays. Elle nous conte l’expérience qu’elle a menée suite à sa démission de l’université. Elle propose un séminaire littéraire chez elle et elle choisit les meilleurs élèves. Il n’y aura que des filles, le seul garçon intéressé, pour des raisons de sécurité, viendra un autre jour.

Les auteurs dont elle parle sont Nabokov, James, Fitzgerald et Austen. S’il s’agissait de simples cours de littérature anglaise, je vous dirais de ne pas ouvrir le livre et d’aller à l’original, les cours de Nabokov, édités intégralement sous le titre Littérature, chez Laffont. Or ici, il s’agit de les lire en Iran, pays où sa grand-mère se promenait non voilée et avait choisi son mari, pays qui passe de temps plus répressifs à des temps plus souples, mais où le goût pour la littérature est inextinguible. On apprend que des auteurs étrangers sont venus donner des conférences, dans ces moments de « souplesse », comme V.S. Naipaul, prix Nobel de littérature en 2001, auteur d’ouvrages critiques sur l’islam et sujet à polémique.
L’expérience prendra fin, je ne vous dirai pas comment et vous laisse le découvrir.

Le livre est beau parce qu’il démonte l’idée que la littérature ne sert à rien. Oui, elle sert, elle sert à vivre quand tout autour n’est que répression et l’auteur nous le dit tout au long des 387 pages. Lire Lolita à Téhéran éclaire sur la réalité du pays et sur la richesse du peuple iranien.

par Eilly
Anthologie de la poésie française Anthologie de la poésie française
Georges Pompidou   
Voilà un très bon recueil de poésie à travers de grands noms : Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, et tant d 'autres...
Je l'ai étudié à l'école et je l'ai retrouvé au fond d'un carton, histoire de me remémorer ces vers qui sont parfois d'une telle intensité...
A découvrir...
La Drôle de vie de Zelda Zonk La Drôle de vie de Zelda Zonk
Laurence Peyrin   
Bof, bof, histoire à l'eau de rose , pour public très féminin,au titre trompeur car on y parle finalement peu de Zelda Zonk, mais plutôt des atermoiements d'Hanna: son accident et sa survie au milieu de tant de victimes aurait pû donner l'occasion d'une réflexion plus profonde sur le hasard et la destinée, sur les changements de trajectoire que la vie parfois vous impose.Au lieu de çela, on se met à suivre les périgrinations affectives de la belle irlandaise, si prévisibles pour les 3 protagonistes , surtout le dénouement américain,
Heureusement que l'écriture est bonne et certaines reflexions réjouissantes.

par Oceanis
Hanna Hanna
Laurence Peyrin   
Pas intéressant, c'est l'histoire d'une femme ordinaire et adultère. Pas génial comme livre.

par MARIANE16
Pandemia Pandemia
Franck Thilliez   
Hasard de l’actualité, c’est au moment où l’on apprend que la grippe saisonnière a entrainé plus de 18000 décès cette année, que le virus Ebola fait rage en Afrique et que le coronavirus fait des ravages au moyen orient que parait « pandemia », 9ème opus des aventures de Sharko et Hennebelle.

Depuis plusieurs années maintenant, chaque nouveau roman de l’auteur est un évènement attendu par les amateurs du genre.
Et « pandemia » avec ses 644 pages ne déroge pas à la règle.

Dès les premières pages, on est happé par les intrigues. Je dis bien les, deux intrigues se déroulant en parallèle. Si à priori, elles n’ont rien à voir entre elles (personnages, lieux, sujet, totalement différents) un habile jeu de labyrinthe les fera se rejoindre. Malgré tout, il n’y a aucun fouillis, l’auteur maintient un ensemble cohérent tout au long du roman, on passe sans problème d’une enquête à l’autre.
Tout au long du roman, la tension ne cesse de grandir, on est captivé par ces intrigues réalistes, qui pourraient s’inscrire dans notre quotidien. Au fil des pages, on se demande « et si c’était vrai », « et si ce virus existait réellement », à tel point qu’on ne peut plus refermer le livre tellement il est vital d’en connaitre la fin.

Franck Thilliez maitrise parfaitement ses personnages. Personnages auxquels on n’a pu que s’attacher au fil des années. C’est toujours un bonheur de retrouver Franck, Lucie mais aussi leurs jumeaux et leur équipe.

On ressent la tension et l’angoisse au travers de l’écriture fluide, agréable de l’auteur mais on rit aussi et on versera des larmes, je ne dévoilerai pas à quel moment pour vous laisser le suspens.

Un conseil malgré tout, même si ce roman peut se lire indépendamment des précédents, je vous recommande de lire « atomka » et « angor » au préalable.

Mais avec « pandemia » Franck Thilliez ne répand pas uniquement le virus de la grippe, il répand aussi le plaisir de lire d’excellents thrillers.

Un thriller à lire absolument, éviter juste de le lire lors d’une épidémie de grippe ou au milieu d’une réserve ornithologique.

  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3