Livres
511 030
Membres
521 526

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Poevai 2019-12-02T08:02:30+01:00

— Ta mère a appelé hier. Je lui ai dit que tu étais malade et que je prenais soin de toi. Elle s'est lancée dans un interrogatoire pour savoir si j'étais un prétendant convenable pour toi. Au milieu de tout ça, elle a mentionné ta fille et comment tu l'avais perdue.

— Génial.

[...]

— Si elle t'apprécie, elle ne va pas me lâcher la grappe. Elle est déterminée à me marier à nouveau, peu importe le nombre de fois où je répète que ça n'arrivera jamais.

Bartol gloussa.

— C'est l'impression que j'ai eue également.

Cori craignait sa question suivante, cependant elle devait la poser.

— Et est-ce qu'elle t'apprécie ?

— J'en ai bien peur, malgré tous mes efforts pour l'en dissuader.

Bartol s'assit sur sa table basse.

— Melena n'a pas arrangé les choses quand je lui ai passé le téléphone. Elle a vanté des vertus que je ne pensais même pas posséder.

— Je vais la tuer, jura Cori.

— Melena ou ta mère ?

Elle dut réféchir un instant.

— Les deux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2019-12-02T07:54:49+01:00

Melena lui sourit.

— Salut !

— Tiens, dit-il en lui tendant le combiné. Parle-lui.

[...]

— Qui est-ce ?

— Joy. La mère de Cori.

— Oh !

Un air ravi traversa son visage, et elle prit le téléphone.

— Bonjour, Joy. Comment ça va ?

[...]

— Eh bien, oui, je pense que Bartol serait génial avec Cori.

Elle s'arrêta une minute alors que l'autre femme parlait, puis une lueur maléfique traversa les yeux de la sensible.

— Et, oui, il prend tellement bien soin d'elle pendant qu'elle est... malade. Vraiment, c'est un homme doux et gentil.

Bartol ne pouvait plus le supporter et prit un coussin sur le canapé, le jetant sur Melena. Elle plongea et l'évita à temps, étouffant un rire. Cette maudite femme s'amusait trop à ses dépens. Il était à moitié tenté d'appeler son mari pour lui dire de venir la chercher.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Poevai 2019-12-02T07:44:44+01:00

La femme prit un ton spéculateur.

— Est-ce que vous sortez avec elle ?

— Non, m'dame.

— Est-ce qu'elle vous intéresse ? demanda la mère. Parce que je lui dis depuis des années d'oublier cet horrible ex-mari. Elle a besoin d'un homme bon et d'avoir d'autres enfants.

[...]

— Ça a déchiré Cori et elle n'a plus jamais été la même depuis. C'est pour ça que je veux qu'elle trouve quelqu'un qui peut s'occuper d'elle. Êtes-vous un homme bon ?

— Je, euh...

[...]

— Vous êtes là ? J'espère que la communication n'est pas en train de sauter, marmonna la femme, tapotant son combiné.

Bartol se frotta la tempe.

— Je suis là.

— Alors, êtes vous un homme bon ?

— Non, je ne le suis pas, répondit-il avant de prendre une profonde inspiration. Mais je ne ferais jamais de mal à votre fille.

— Vous savez, les hommes qui pensent qu'ils ne sont pas assez bien sont en général les meilleurs.

[...]

Il soupira.

— Je vous garantis que votre fille mérite mieux que moi, m'dame.

— Arrêtez de dire « m'dame ». Je m'appelle Joy. À partir de maintenant, c'est comme ça que vous m'appellerez, ou je prendrai le prochain vol pour Fairbanks pour vous tirer dessus. C'est compris ?

Bartol repéra un peu de Cori dans sa voix. Il nota mentalement de ne jamais être dans la même pièce que les deux femmes à la fois, pas s'il voulait garder sa santé psychologique et sa forme physique intacte.

Il se racla la gorge pour dissimuler son amusement.

— Je comprends, même si je dois vous avertir qu'une balle ne me ferait pas trop de mal.

Afficher en entier

— Je ne te quitterai pas avant que tu ailles mieux, promit-il.

Elle cligna des yeux.

— Merci.

— Ce n’est rien, mais tu devras me préparer plusieurs repas pour tout ça, et les livrer directement à ma porte.

Cori grimaça alors que Micah travaillait sur son épaule.

— Je cuisinerai autant de plats que tu veux si tu les manges chez moi à la place. Nu.

Lucas émit un bruit étouffé.

— Je crois que je vais aller voir ma femme pour la mettre à jour sur la situation.

Bartol l’observa partir et reposa son attention sur Cori.

— Jure-moi que tu ne quitteras pas ta maison, peu importe la raison, jusqu’à ce qu’on se débarrasse de ton ex-mari, et je dînerai avec toi complètement nu.

— Ouais, c’est ça. Tu sais que je n’accepterai jamais ce marché, répliqua-t-elle avant de grogner de douleur. Je ne vivrai en cage pour personne.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode