Livres
528 908
Membres
549 215

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Sometimes : Ma PAL(pile à lire)

De soie et de sang De soie et de sang
Qiu Xiaolong   
C'est le premier roman que je lis de l'auteur Qiu Xiaolong. Et je ne compte pas m'arrêter là.

Outre le thème "policier", Xiaolong nous fait découvrir la Chine après la révolution culturelle à travers une intrigue très bien menée.
Le personnage principal, l'inspecteur Chen Cao, est un homme de lettres. En plus de son métier dans la police, il traduit des romans et écrits des poèmes. Il cite également de nombreuses fois Confucius. Policier non par choix, il n'en reste pas moins que l'inspecteur Chen est un enquêteur consciencieux, réfléchi, et reconnu.

L'histoire de ce tome 5 met en scène les meurtres de plusieurs jeunes femmes, abandonnés en des lieux différents, dans un quipao rouge. Le fait qu'il s'agisse d'un tueur en série met la brigade aux abois car c'est une situation extrêmement rare en Chine. D'autant plus que l'approche psychologique n'est pas encore reconnue en Chine.

Un mélange de poésie, d'histoire, de tradition, et de gastronomie.

Une lecture enrichissante et très agréable !

par Whale
Les dames de Rome Les dames de Rome
Françoise Chandernagor   
Un assez bon second tome.

Beaucoup moins bien que le premier cela dit, j’en attendais peut-être un peu plus. Cela reste cependant une très agréable lecture, j’aime beaucoup le style particulier de Françoise Chandernagor, elle à vraiment une plume unique en son genre et j’aime bien son originalité. Elle met l’ambiance qu’il faut, j’aurais juste aimée que l’histoire bouge un peu plus, le livre traîne en longueur.

Séléné, fille de Cléopâtre et Marc Antoine, est envoyée à Rome avec ses frères Alexandre et Ptolémée après la mort et la disgrâce de ses parents. Très vite, elle perd aussi ses frères, devenant ainsi l’unique survivante de la lignée des Ptolémées. Elevé par Octavie au milieu d’une joyeuse troupe d’enfants, Séléné se mêle discrètement à la société, en ne cessant jamais de rêver de vengeance…

J’aime beaucoup Séléné. Elle à une force et une détermination sans faille, elle sait être patiente, c’est une jeune fille rusée, à l’instar de sa mère Cléopâtre. J’adore qu’on explore la vie de la fille de Cléopâtre, c’est très original, pourquoi toujours se pencher sur la mère ? Séléné aussi est un mystère fascinant. Hélas, elle n’est pas la véritable héroïne du roman, on suit des tas d’autres personnages : Octavie, Auguste, les enfants d’Octavie… Je n’ai pas réussie à appréciée Auguste et Octavie dans ces livres, mais j’ai adorée Julie, la fille d’Auguste, totalement folle et délirante, elle m’a fait sourire et rire, une vraie tornade.

Le livre se perd beaucoup en bla bla inutile et parfois ennuyeux, il y’a trop de pensées, cela reste rapide et agréable à lire, la lecture ne devient pas lourde mais on aimerait que l’auteure fassent avancer davantage l’histoire de Séléné. C’est une avancée lente qui est intéressante mais qui parfois peut être fatigante. Cela reste un bon livre, avec un style original, une plume forte, des personnages charismatiques et une Rome antique respectée à la lettre.

Je suis très curieuse de lire le tome 3, la vie de Séléné semble enfin démarrée !

Madame Bovary Madame Bovary
Gustave Flaubert   
Sans trop en dire, l'auteur dénonce ici le romantisme féminin en y décrivant la vie d'Emma avec le réalisme de sa plume.
Il s'agît de l'histoire d'une femme dont la vie manque de péripéties rythmées par la passion. La vie lui laisse entrevoir un monde luxueux mouvementé dont elle rêve éperdument. Elle se nourrit de chimères, imagine une vie meilleure.
Il s'agît de l'histoire d'un retour brutal à la réalité, d'un désabusement féminin et d'une vie ennuyeuse, et malgré l'apparition de passions amoureuses et de réconfort religieux, les derniers chapitres nous conduisent inévitablement vers une fin tragique.
J'ai apprécié le style d'écriture, cependant les descriptions des lieux sont longues. Le must étant la description des différents personnages... Je n'ai pas d'étude approfondie, mais je suis certain qu'il y aurait beaucoup à analyser dans cet ouvrage. On pourrait parler de Grand Art de Littérature.
Le Manuel du serial-killer Le Manuel du serial-killer
Frédéric Mars   
Pas accroché

J'avais hâte de lire ce roman car j'ai beaucoup aimé "Non-Stop" du même auteur. Le style est toujours aussi brillant, et rien à dire sur l'écriture irréprochable, pourtant ça ne l'a pas fait pour moi, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire. C'est une vraie déception car j'aime la plume de cet auteur, mais malgré tout je me suis passablement ennuyée, ça ne se commande pas.

Lu aussi : 4/10
Les Fragmentés, Tome 1 : Les Fragmentés Les Fragmentés, Tome 1 : Les Fragmentés
Neal Shusterman   
voila un livre coup de cœur absolu. C’est un roman où l’on suit alternativement les 3 personnages. Connor le rebelle, Risa la méfiante et Lev le conditionné. C’est intéressant comme chacun a un vécu et une psychologie différente cela permet de donner trois éclairages différents au sujet de la fragmentation, Lev, par exemple, considère comme un honneur suprême le fait d’être décimé car c’est dans cette idée qu’il a été éduqué ce qui n’est pas le cas des autres.
Le rythme est soutenu, la construction du récit est remarquable, et au fur et à mesure des péripéties, on rencontre une riche galerie de personnages secondaires qui montrent différents visages du monde adulte, (traqueurs, pasteur, sauveur, camionneur greffé du bras…).
Ce roman parle de la quête de soi et de la liberté et, en abordant des sujets tels que le don d’organe et le progrès médical, donne des pistes de réflexion intéressantes. Il est difficile voire impossible de lâcher ce roman avant la fin.
Deux points positifs encore : premièrement c’est un roman en un seul tome, deuxièmement la fin même si elle n’est pas « rose » est très satisfaisante.


par lol89
Carnaval Carnaval
Ray Celestin   
Ce qui est bien avec les clubs de lecture, c’est qu’on va vers des genres dont on n’a pas l’habitude ou vers lesquels on n’irait pas tout seul. Typiquement, les polars et les thrillers, font partie de cette catégorie pour moi et pourtant j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Ce que j’appréhende dans ce type de livre ce sont les scènes violentes ou gores, les motivations sinistres des coupables. J’ai peur d’être mal à l’aise, choquée ou dégoûtée. Je n’aime pas le sensationnalisme et je n’aime pas avoir peur. Ici, dans Carnaval, il n’y a (presque) rien de tout cela. On se concentre sur l’enquête et tout ceux qui la poursuivent. Cette chorale de personnages bien construits est très agréable à suivre. Chaque nouvel élément faisant avancer l’enquête vient d’un personnage différent ce qui fait que le lecteur a une meilleure vision d’ensemble que les enquêteurs, sans pour autant être en avance sur eux, ce que j’ai beaucoup aimé.

Chaque personnage est attachant. Les épreuves qu’ils ont vécues et leur personnalité sont crédibles et intéressantes, ce sont ces détails qui les poussent à mener l’investigation de façon différente. Ils ont chacun leur propre façon de penser, de suivre les pistes et d’élaborer des hypothèses; c’est bien élaboré et très divertissant.

Mais ce qui fait la véritable force de ce roman c’est l’ambiance, c’est La Nouvelle Orléans, c’est les années 1920. Celestin dépeint la ville comme un personnage à part entière. Ses quartiers, ses habitudes, son mépris des lois. La ville la moins américaine des Etats-Unis, construite sur des marais, frappée d’ouragans. La ville où l’on parle des mélanges de français, créole, anglais, italiens mais où les communautés se détestent. Cette ville qui connait le vaudou. J’ai beaucoup aimé l’atmosphère sombre, humide mais aussi colorée et musicale de ce lieux dangereux et miséreux mais qu’on ne peut pas quitter.

par Keikana
Misery Misery
Stephen King   
Sans doute le plus éprouvant des huis-clos qui existent, ecrit en prime par le maitre de l'horreur. On soutient Paul dans cet enfer, on souffre avec lui ! On se demande quand ce calvaire s'arrêtera, au fond on n'est pas vraiment certain qu'il cesse. C'est une horreur et, en même temps, c'est un chef d'œuvre. Magnifique.
Et un petit plus pour le premier chapitre de ce roman. Une prouesse d'écriture.

par Mystix
Jack l'Eventreur démasqué Jack l'Eventreur démasqué
Sophie Herfort   
Sophie Herfort aurait-elle bel et bien répondu à cette vieille énigme qui a plus de 100 ans ? 126 ans, même.

C'est en tout cas ce qu'elle va tenter de nous démontrer… et je demandais à voir ! Voilà qui est fait.

Doit-on classer cette affaire pour autant ? Est-elle vraiment définitive ? Peut-on retourner à nos petites affaires maintenant que le voile est levé sur l'identité du tueur de Whitechapel, prénommé "Jack The Ripper" ??

Nous allons tenter de répondre à tout cela ! En tout cas, moi, j'étais curieuse de savoir ce que l'auteure allait nous proposer comme coupable et comme théorie, mobile, preuves…

Petits bémols en ce qui me concerne : j'avais regardé dernièrement deux documentaires sur l'Éventreur (merci le Net !) et l'auteure, en tant qu'invitée, avait parlé de "son" coupable, des ses motivations et parlé de quelques preuves, faits troublants… Oups, j'aurais dû lire le livre plus vite, moi.

De plus, après avoir "travaillé" en juin sur le tueur de Whitechapel dans le but de réaliser des petits articles sur les meurtres, après avoir lu des tas d'articles, regardé des documentaires, fouillé le Net et lu "Le livre rouge de Jack l'Éventreur" de Bourgoin, j'avais un peu l'overdose des faits de 1888 dont l'auteur nous sert en début de son livre !

Je vous rassure de suite, les conditions de vie de l'East End, les récits des meurtres et de l'enquête se déroule sur 85 pages très bien écrites (du mieux que l'on peut avec des faits historiques), ne laissant pas place à l'ennui, sauf si vous connaissez tout cela et que tout est encore frais dans votre mémoire. Mais même, j'ai relu avec plaisir.

Alors, son enquête ? Elle commence à la page 91, elle est clinique, précise, fouillée, travaillée. Je suis sciée.

Si Patricia Cornwell donnait l'impression dans son livre "Jack l'éventreur : Affaire classée" d'avoir réuni tous les indices qui pouvaient incriminer le peintre Sickert afin qu'ils collent à sa théorie, ici, ce n'est pas le cas.

L'étude de Herfort semble plus sérieuse et bien moins onéreuse ! Son enquête semble avoir tout d'un "vraie" car elle a compulsé des tas d'ouvrages, sans oublier toutes les lettres anonymes reçues par Scotland Yard en 1888 et 1889. du moins, toutes celles qui n'ont pas brûlées durant le Blitz de la Seconde Guerre Mondiale.

Les coïncidences entre le tueur de Whitechapel et son coupable sont étranges, troublantes, nombreuses…

Melville Macnaghten (je ne spolie rien, son nom se trouve dans la table des matières en première page du roman) est un personnage trouble et les preuves à charge sont nombreuses, les questions aussi.

Les coïncidences sont même trop nombreuses pour qu'il n'y ait pas anguille sous roche !

Malgré tout, je ne prendrai pas ce roman pour parole d'évangile car un bon enquêteur-écrivain pourrait faire de Sherlock Holmes le tueur de Whitechapel… Il suffit d'un peu de talent et de faire parler les preuves ou les faits troublants dans le sens que l'on veut.

J'avoue que l'auteure a ouvert une porte et que le tout est cohérent, bien que pour certaines choses, il puisse y avoir d'autres explications…

Je sais, je chicane, mais je n'ai pas du tout envie que l'on me prouve par A+B l'identité du tueur. Laissons planer un peu de mystère, c'est tellement plus exquis.

Au final ? On est face à une recherche précise, à un travail d'enquêtrice énorme, bien fourni, facile à lire, pas embêtant du tout, intéressant, comportant un index est bien chargé en fin de volume.

Celui qui était ignorant ne le sera plus. Celui qui en savait déjà beaucoup en apprendra un peu plus… le prologue est déjà éclairant.

Quant au préfet Sir Charles Warren, il va en prendre plein son grade ! Oui, il était incompétent…

À vous de voir si vous voulez cet homme comme coupable ou si vous préférer faire comme si ce n'était pas lui afin d'entretenir le mystère qui est bien plus attractif.
Origine Origine
Dan Brown   
Voilà un auteur dont j'ai lu tous les livres. Dans "Origine" on retrouve le professeur Langdon (Tom Hanks au cinéma) soumis à une énigme de taille qui précède une révélation qui risque de changer le monde. Un roman ou suspens, histoire, science, religion et art se mêlent. Un mélange que j'aime beaucoup. Une course à la montre se profile inexorablement pour rester en vie et poursuivre cette quête. Malgré ces 500 et quelques pages je l'ai dévoré en 2 jours, la passion n'a pas de limite. On se retrouve ici entre Barcelone et Bilbao au milieu d'œuvres d'arts, d'hommes de sciences et de religions. Certains penseront que l'auteur reste sur le même style depuis son premier livre "Da Vinci Code", mais pour moi c'est un vrai plaisir à lire. Pour les amateurs je le recommande vivement.

par annick69
Tout plutôt qu'être moi Tout plutôt qu'être moi
Ned Vizzini   
J'ai acheté ce livre il y a environ 2 mois et j'ai décidé de le lire sur un coup de tête, ne sachant pas quoi lire. J'ai adoré!

Je m'habitue de plus en plus aux livres en anglais. Celui-ci n'était pas très compliqué, je m'y suis facilement retrouvé. J'ai vu le film il y a deux-trois ans et je me souviens l'avoir beaucoup aimé. Il y a beaucoup de différences entre le film et le livre, quelques-unes positives et d'autres négatives. J'ai trouvé que l'histoire d'amour entre Noelle et Craig était un peu moins élaborée que dans le film et que le personnage de Bobby était beaucoup moins influent, ce qui est négatif, mais par contre, j'ai bien aimé comment le personnage principal s'adresse au lecteur et sa façon de parler et d'agir.

L'introduction était assez longue, soit la moitié du roman avant d'arriver au lieu principal du récit. Cela m'agaçait un peu au début que le roman avance aussi lentement, mais cela m'importe peu dans l'appréciation du roman maintenant que je l'ai terminé.

J'ai beaucoup aimé ce livre et je le recommande à tout le monde qui lis en anglais et qui se recherche un bon roman. Dommage qu'il n'y ait pas de version française offerte à ceux qui ne parlent que le français...!

par nin-nin-

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode