Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SoMyLa : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Splintered, Tome 1 Splintered, Tome 1
A. G. Howard   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2014/04/splintered-tome-1.html

Splintered nous offre donc une réécriture solide et totalement dans la lignée de l'oeuvre originale. Si les adaptations de contes qui pullulent en ce moment s'éloignent parfois énormément de l'oeuvre dans laquelle elles prennent leur source, A. G. Howard respecte avec beaucoup de mérite les bases posées par Lewis Carroll tout en y ajoutant son propre grain de sel. En effet le Pays des Merveilles dans lequel on est plongé ici est loin d'être merveilleux et est bien plus sombre et effrayant que l'original. Et, de ce fait, il en est peut-être même encore plus fascinant et attrayant ! Si je suis une grande fan de l'univers original, qui a un côté plus féerique, j'ai tout de même été complètement captivée par celui-ci. Le Pays des Merveilles de Splintered a définitivement quelque chose de "Tim Burtonien" qu'on ne retrouve même pas dans la version cinématographique du célèbre réalisateur. Je ne peux vraiment que tirer mon chapeau à A. G. Howard pour ces superbes ajustements !

Alyssa se trouve être une héroïne efficace que j'ai particulièrement apprécié de suivre. Elle ne perd jamais de vue son objectif principal qui est de délivrer sa mère de la folie qui la ronge et de faire en sorte que Jeb ressorte sain et sauf de ce voyage inattendu. Alors même que les révélations auxquelles elle doit faire face ne manquent pas, à juste titre, de la retourner, elle reste fidèle à ses croyances et ses objectifs. Sa relation avec Jeb, qui est donc son meilleur ami, reste pour sa part assez basique bien que mignonne. On reste dans une configuration très classique où elle a des sentiments pour lui alors qu'il sort avec LA peste du lycée qui la hait mais avec qui il reste pour préserver Alyssa des sentiments qu'il éprouve pour elle... Bref rien de bien nouveau sur le soleil des tropiques du Young Adult. Cependant Jeb reste un vrai soutien infaillible pour Alyssa et prouve donc particulièrement son utilité et sa loyauté alors qu'elle vacille face aux révélations qui lui sont faites durant leur voyage. Bon après, son complexe du héros, à vouloir toujours se sacrifier, peut parfois être un peu pénible mais c'est encore une fois assez habituel des héros de YA qui semblent croire que les filles ne peuvent pas se sauver par elle-même (NB: Elles le font très bien toutes seules, merci messieurs).

Les personnages du Pays des Merveilles sont quant à eux pour le moins étranges, voir carrément flippants. Et en parlant de flippant je pense surtout à Morpheus, le guide d'Alice. Sérieusement, il m'a complètement foutu des sueurs froides celui-ci ! Il a clairement son propre agenda et on ne sait jamais réellement ce qui lui passe pas la tête, quel sera son prochain coup et de quel côté sa loyauté repose-t-elle vraiment. Élusif, sans cesse sur la brèche entre bien et mal, proche de la folie, il m'a laissé un sentiment plus que mitigé. Même le roman terminé depuis maintenant plusieurs jours, je ne sais toujours pas que penser de son personnage qui m'angoisse encore rien qu'en y repensant.

Le récit est bien sur, avec l'univers, le point fort du roman par sa solidité. Le seul petite reproche que j'y ferais est la difficulté à le manœuvrer qui devient assez évidente une fois les personnages arrivés au Pays des Merveilles. Il y a beaucoup de vocabulaire spécifique et soutenu à intégrer, j'ai d'ailleurs rarement passé autant de temps sur certaines scènes pour être sûre de bien en comprendre toutes les subtilités. Si on rajoute le fait que les événements s’enchaînent parfois avec beaucoup de vitesse, il peut être assez facile de se laisser déborder.

Splintered est donc, à ce jour, la meilleure réinterprétation d'Alice que j'ai pu lire. L'univers sombre et tordu repensé par A. G. Howard est un vrai régal et les retournements de situations ne manqueront pas de vous laisser la tête retournée dans tous les sens. Attention cependant aux débutants en anglais, ce roman risque d'être beaucoup trop complexe pour vous et je ne conseillerais sa lecture qu'à ceux qui ont déjà roulé leur bosse dans cette langue.

par Althea
Splintered, Tome 1,5: The Moth in the Mirror Splintered, Tome 1,5: The Moth in the Mirror
A. G. Howard   
J'ai adoré cette histoire courte. On a l'occasion d'entrer dans la tête de Jeb et de Morpheus et on comprend mieux leurs motivations (surtout le mystérieux Morpheus dont on doute toujours s'il est sincère ou pas). On a droit à trois flash-backs du temps où Jeb était à Wonderland, mais dont il ne se souviens plus. C'est Morpheus qui revisite ces souvenirs.

par thjess
Splintered, Tome 2 : Unhinged Splintered, Tome 2 : Unhinged
A. G. Howard   
J'ai absolument A-DO-RÉ cette suite! De nouveaux secrets sont dévoilés, les personnages évoluent, l'histoire avance. Ce livre nous donne une ambiance sombre, mystérieuse et excitante. Ce livre m'a fait vivre une montagne d'émotions.

Je n'arriverai jamais à tenir jusqu'au prochain livre avec le méga-cliffhanger auquel on a droit à la fin de ce livre!

Ce que j'aime le plus chez cette série, c'est qu'elle brise tous les stéréotypes du genre YA. On a droit à une protagoniste au style punk, à moitié folle, ses parents sont très impliqués dans son histoire surnaturelle et on n'a pas de gars qui dit sans arrêt des phrases à la guimauve.

par thjess
Splintered, Tome 3: Ensnared Splintered, Tome 3: Ensnared
A. G. Howard   
Et voilà, c'est fini. ENSNARED est un super troisième tome et une très belle conclusion. À mes yeux et surtout dans mon cœur, la trilogie SPLINTERED est un véritable coup de cœur que je ne cesse de conseiller à tout le monde ! Les personnages sont attachants, l'histoire est captivante, bien écrite et plutôt originale. Et les couvertures sont superbes ! Enfin bref, SPLINTERED a tout pour plaire.
Qui plus est, la fin était vraiment très bien, j'ai trouvé que tout se terminait comme ça devait.
En gros, je ne suis franchement pas déçue de m'être un jour laissée tentée par les bouquins de SPLINTERED et j'espère que ça sera aussi le cas pour d'autres lecteurs. :)

par Sheo
Splintered, Tome 3,5 : Untamed Splintered, Tome 3,5 : Untamed
A. G. Howard   
A post-Ensnared collection of three stories—available in both print and e-versions.

The headlining short story, Six Impossible Things, takes readers into Alyssa’s future, via new and deleted scenes, to offer a deeper understanding of the decisions made at the close of Ensnared. It’s an extended, detailed version of the epilogue and beyond. Two bonus stories, The Moth in the Mirror and The Boy in the Web, delve into the past.

Together, this collection provides a “director’s cut” glimpse into the past and futures of your favorite Splintered characters.

Source: Goodreads

par themusik
Agatha Raisin enquête, Tome 7 : À la claire fontaine Agatha Raisin enquête, Tome 7 : À la claire fontaine
M. C. Beaton   
Toujours aussi agréable de retrouver cette chère Agatha, et, surtout, ces ennuis !
Une Miss Marple pas trop vieille, et complètement décalée.
L'enquête était sympa, même si elle n'était pas très difficile à résoudre (en tout cas c'est ce que j'en dis en tant que lectrice ^^).
Mais cette série a un charme bien elle, qui fait qu'on y revient toujours avec plaisir :)
Puis tous ces déboires amoureux, amicaux, elle m'émeut moi, cette Agatha. Tant pis pour James, elle a raison ! Faut pas se laisser faire, et faut profiter. Il ne veut pas d'elle ? Qu'à cela ne tienne, elle trouvera quelqu'un de meilleur ! (C'est mon côté "j'ai-grandi-avec-trois-frères-donc-les-hommes-têtus-c'est-chiant). Puis ça change un peu : on sort des clichés sociaux (un peu). Après tout, chacun fait ce qu'il veut, du moment que ça lui convient...

Enfin bref ! C'était un chouette moment de lecture :)

par Marshoo
Agatha Raisin enquête, Tome 8 : Coiffeur pour dames Agatha Raisin enquête, Tome 8 : Coiffeur pour dames
M. C. Beaton   
Agatha se sent quelque peu dépressive. Encore une fois, James Lacey est parti à l'étranger et elle rêve toujours de lui. Quant à sir Charles, il semble s'être volatisé. Aucune nouvelle de Bill Wong et de Roy Silver. Bref, notre chère Agatha déprime seule chez elle.

Un beau matin, c'est la consternation... elle trouve des fils gris dans sa chevelure. Il faut absolument qu'elle trouve un coiffeur. Mrs Bloxby lui recommande un charmant coiffeur d'Evesham. Non seulement Mr John est charmant, mais il réussit à lui redonner le sourire avec cette nouvelle coiffure. Le soir même, elle retrouve quelques amies lors d'une rencontre de la Société des dames de Carsely. Certaines dames qui apprennent qu'elle va chez Mr John semblent désapprouver son choix et lui laisse supposer que certaines rumeurs entourent ce cher coiffeur...

Lorsqu'elle revient à la maison, quelle n'est pas sa surprise de trouver sur le répondeur un message de Charles l'invitant à dîner à l'extérieur. L'invitation tombe à point! Lors de leur souper, elle lui parle de son cher coiffeur et ensemble, ils décident d'enquêter. Ils sont certains que Mr John fait chanter ses clientes!

Quelques jours plus tard, alors qu'Agatha est de retour au salon de coiffure, Mr John décèdera devant elle d'un empoissonnement. Qui a bien pu vouloir l'assassiner? Charles et Agatha partent à la recherche du meurtrier malgré qu'Agatha soit suspecte, malgré que la police lui ait recommandé de ne pas s'impliquer dans l'enquête.

M.C. Beaton nous revient en force avec ce huitième tome. Cette fois-ci, notre chère Agatha s'est surpassée en terme de bêtises et ce, à notre plus grand plaisir. Elle est tellement imprévisible lorsqu'elle est seule... elle accumule les gaffes lorsque Charles n'est pas à ses côtés. Et malgré les moments de déprime de notre protagoniste, j'ai bien apprécié l'évolution de son personnage. À mesure que nous avançons dans cette saga, Agatha devient de plus en plus attachante.

J'ai bien aimé l'intrigue de ce récit. Cette fois-ci, Agatha n'attend pas qu'il arrive un meurtre pour enquêter, elle décide plutôt de tendre un piège au maître chanteur. Elle m'a réellement surprise par son audace. Mais un meurtre est malgré tout commis et l'enquête qui débute nous fait avancer à petits pas et chaque fois que je croyais avoir trouvé le coupable, je me suis trompée. Un peu comme Agatha qui cherche et qui finit par trouver le coupable bien malgré elle. Et quel plaisir de retrouver les personnages qui l'entourent. Que ce soit Mrs Bloxby, Bill Wong et même son cher ami Roy Silver.

Et quelle fin incroyable! Sir Charles a le don de mettre un peu de piquant dans cette saga... j'ai vraiment hâte de lire la suite! Croyez-vous que James et Agatha vont finir par se retrouver?

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
Agatha Raisin enquête, Tome 10 : Panique au manoir Agatha Raisin enquête, Tome 10 : Panique au manoir
M. C. Beaton   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/06/09/panique-au-manoir-m-c-beaton/

Dix aventures d’Agatha Raisin et je ne me lasse toujours pas. C’est vrai qu’il y a des tomes plus réussis que d’autres, mais dans tous les cas, même quand l’intrigue me branche moins, j’apprécie mes petits rendez-vous avec la détective de Carsely.

Dans cette dixième aventure, Panique au manoir, l’ancienne attachée de presse londonienne s’exile dans le Norfolk pour tenter d’oublier son voisin James qui l’évite comme la peste.

Évidemment, à chaque fois qu’Agatha arrive quelque part, il y a des meurtres. Et à chaque fois, elle se retrouve mêlée à l’enquête. Bon, en même temps, j’imagine que si elle n’y était pas mêlée, elle tenterait d’y fourrer son nez, c’est plus fort qu’elle. Et ce meurtre va lui permettre de chasser James de son esprit. Enfin, c’est ce qu’elle espère.

Notre Sherlock en jupe en tweed et escarpins va être aidée d’un séduisant Watson, son ami Charles. Et ils vont avoir fort à faire, notamment pour innocenter Agatha. Il faut dire que pour clouer le bec aux dames de Fryfam, Agatha leur dit qu’elle est en train d’écrire un roman. Du coup, pas le choix, elle s’y met et la police découvre qu’il y a beaucoup de points communs entre son roman et le meurtre sur lequel elle enquête. Coïncidence ?

Ajoutez à cela un mystère autour de fées et un temps maussade et vous aurez une bonne idée de l’ambiance de ce roman. Cosy, confortable, drôle et réconfortant. Du coup, j’attends la suite avec impatience, surtout qu’il y a un sacré coup de théâtre à la fin…
Agatha Raisin enquête, Tome 11 : L'Enfer de l'amour Agatha Raisin enquête, Tome 11 : L'Enfer de l'amour
M. C. Beaton   
Comme chaque fan d'Agatha Christie, j'ai été attirée vers les aventures de cette nouvelle détective au prénom déjà évocateur et qui s'autodésignait comme de l'école de son ancêtre, Miss Marple. Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de tester un des livres de M. C. Beaton, si ce n'est les recommandations de mes collègues.
Mais voici arrivée ma première erreur: croyant que comme chez Mme Christie, l'ordre des histoires importait peu car il n'y aurait pas d'interconnexions, je me trompais. Résultat: les premiers chapitres ont été une petite épreuve, loin de comprendre toutes les petites références sur le passé d'Agatha...
Mais enfin, le résumé était très attrayant et j'ai été agréablement surprise de découvrir qu'Agatha n'était pas qu'une héroïne enquêtrice mais que les faits sur lesquels elle enquêtait la touchaient tout particulièrement.
Ainsi, c'est ici que se situe le gros point fort de cette histoire: son scénario très bien ficelé qui reprend tous les bons codes du genre policier tout en nous offrant un suspense savamment dosé! C'est ce que j'ai le plus apprécié dans ma lecture: je me suis lentement laissée porter et n'avais rien deviné de son issue.
Par contre, on peut dire que les personnages qui participent à ce scénario ne font rien pour aider les bons sentiments: je ne sais pas si cela est dû à leur construction qui se voulait représentative du quidam 100 % British avec ses manies comme son humour... Mais je trouve qu'il ne leur est pas rendu bel hommage! Non mais franchement, le caractère d'Agatha... entre la vieille complexée et la pédante madame je-sais-tout: trop pour moi! Son mari "raté" ainsi que son pingre d'ami Charles ne recolorient pas le tableau... Surtout que notre enquêtrice et ce dernier lorsqu'ils ne cherchent pas meurtrier et disparu, se lancent dans une activité qui tant elle est répétée tout au long des chapitres comme un fil rouge, en devient pour moi rébarbative: tracer pour eux mêmes la carte de tous les pubs, dinners ou autres restaurants d'Oxford à Cambridge. Non mais! On a connu meilleure comme transition!
En bref, vous avez ici avec le 11e tome des aventures d'Agatha Raisin - attention à ne pas commencer ici votre découverte de l'héroïne de M. C. Beaton - une plume naturelle qui sait énergiquement entraîner son lecteur tout au long d'un scénario haletant et qui ne manque pas de punch! Je vous avoue que pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier les personnages qui jouent le rôle principal dans cette aventure burlesque dans les campagnes anglaises... même si Agatha ne manque pas de talent de déduction!

par Chika
Agatha Raisin enquête, Tome 12 : Crime et déluge Agatha Raisin enquête, Tome 12 : Crime et déluge
M. C. Beaton   
Sans être la meilleure enquête d'Agatha, j'ai apprécié l'évolution de celle-ci, car cette pauvre femme en arrache avec les hommes, surtout son nouveau mari, James Lacey. J'aime bien le point de vue apporté sur les femmes, spécialement celles qui se font "vieilles". On ne pardonne pas facilement aux femmes de vieillir, contrairement aux hommes, qui semblent "embellir" avec le temps. Donc, Agatha, malgré tous ses complexes de quinquagénaire, semble choisir la voie de la femme indépendante, suite à sa rencontre avec John Armitage, qui franchement, ne l'a pas du tout côté femme. Qu'en-t à l'enquête, on a ici une jeune femme retrouvée noyée et congelée dans les eaux tumultueuses d'un inondation qui frappe les Costwolds. En apparence, elle a tout de la jeune fille bien éduquée et physiquement attirante. Mandatée par la mère de la victime, Agatha découvrira que ce n'est pas exactement le cas.

par Shaynning