Livres
461 205
Membres
417 259

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par JLB21 2018-10-23T22:13:31+02:00

Un peu après neuf heures, un messager arriva avec ce billet :

« Je dîne au restaurant Goldini, Gloucester Road, Kensigton. Vous prie de venir tout de suite me rejoindre. Emportez une pince-monseigneur, une lanterne sourde, un ciseau à froid et un révolver. »

(Les plans du Bruce-Partington)

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2018-10-23T22:13:52+02:00

L’endroit était peu banal : il convenait parfaitement à l’humeur lugubre de mon malade. Par les fenêtres de notre maisonnette aux murs blancs qui se dressait sur un promontoire herbeux, nous avions vue sur tout le demi-cercle sinistre de la baie des Monts, vieux piège mortel pour voiliers, sur sa bordure de falaises et de récifs balayés par les vagues.

(L’aventure du pied du Diable)

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2018-10-23T22:13:10+02:00

- Décidément, Madame Warren, je ne vois pas que vous ayez un motif réel d’inquiétude, et je ne comprends pas davantage pourquoi moi, dont le temps est précieux, j’interviendrais. D’autres occupations plus sérieuses, je vous assure, me réclament.

(L’aventure du cercle rouge)

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2018-10-23T22:12:51+02:00

Holmes griffonna quelques mots au dos d’une de ses cartes de visite et la tendit à Lestrade.

- Voilà le nom, dit-il. Vous ne pourrez pas effectuer l’arrestation avant demain soir au plus tôt. Je préfèrerais que vous ne mentionniez pas mon nom dans cette affaire, car je tiens à ne le voir associé qu’avec des problèmes dont la solution présente des difficultés. Venez, Watson !

(La boîte en carton)

Afficher en entier
Extrait ajouté par JLB21 2018-10-23T22:12:33+02:00

Notre client inspecta d’un regard renfrogné sa tenue négligée.

- Je dois vous faire une bien mauvaise impression, Monsieur Holmes ! Je ne me rappelle m’être jamais présenté ainsi. Mais je vais vous raconter toute cette affaire extraordinaire, et quand j’aurai terminé, vous conviendrez qu’elle avait de quoi me troubler.

(L’aventure de Wisteria Lodge)

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-05-20T22:04:25+02:00

– Cher vieux Watson ! Vous êtes le seul point fixe d’une époque changeante. Un vent d’est se lève néanmoins : un vent comme il n’en a jamais soufflé sur l’Angleterre. Il serra froid et aigre, Watson; bon nombre d’entre nous n’assisteront pas à son accalmie. Mais c’est toutefois le vent de Dieu; et une nation plus pure, meilleure, plus forte surgira à la lumière du soleil quand la tempête aura passé. Mettez en marche, Watson; il est temps de partir. J’ai un chèque de cinq cents livres dans ma poche; je voudrais le toucher le plus tôt possible, car le tireur serait tout à fait capable de faire opposition, si on lui en laissait la possibilité. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-05-20T22:03:44+02:00

« … D’autres détails se dévoileront en leur temps. Mais vous possédez une qualité très rare pour un Allemand, monsieur Von Bork : vous êtes sportif, et vous ne me garderez pas rancune quand vous comprendrez que vous, qui avez abusé tant de monde, avez été abusé à votre tour. Après tout, vous avez fait de votre mieux pour votre pays, j’ai fait de mon mieux pour le mien : quoi de plus naturel ? En outre… »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-05-20T22:03:31+02:00

– La manne. La récompense. Les cinq cents livres. L’artilleur est devenu diablement gourmand sur la fin, et il a fallu que je l’arrose de cent dollars supplémentaires; sans quoi nous serions restés le bec dans l’eau vous et moi. « Rien à faire ! » qu’il me répétait. Et il ne voulait plus m’écouter. En tout j’en ai eu avec lui pour deux cents livres; aussi je ne vous remets le paquet que contre mon fric. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-05-20T22:03:20+02:00

– Eh oui ! Jack James lui aussi était citoyen américain; ce qui ne l’empêche pas d’être en prison à Portland. Pas moyen de briser la glace avec un policier anglais en lui disant que vous êtes citoyen américain. « C’est la loi anglaise qui commande ici », me répondrait-il. A propos, Mister, puisque nous avons parlé de Jack James, il me semble que vous ne faites pas grand-chose pour couvrir vos agents.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Djczq 2015-05-20T22:03:08+02:00

« Ce sont les lumières de Harwich, je suppose ? dit le secrétaire en mettant son imperméable. Comme tout semble calme et pacifique ! Il se pourrait qu’avant huit jours il y ait ici d’autres lumières, et que la côte anglaise soit un endroit moins tranquille ! Le ciel également pourrait n’être pas tout à fait aussi paisible si nos braves Zeppelins tiennent leurs promesses. Tiens, qui vois-je là ? »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode