Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sophie74 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Fantômes du passé, Tome 1 : Une part de moi Fantômes du passé, Tome 1 : Une part de moi
Melanie Hansen   
Une jolie histoire d'amitié, un amour sous couvert d'un passé douloureux.

Les personnages sont déchiré par leurs passé. Scott est un être complètement perdu, et abîmé par une vie dont il n'a jamais vraiment eu le contrôle.


Je dois dire que ce roman est pas mal même si il contient quelques longueur. En tout cas il exploite avec brio le "concept" de beautés. " Soit beau et ferme la " est un peu le mantra de ce roman . J'attend la suite avec impatience car cette fin est tout simplement HORRIBLE !
Fantômes du passé, Tome 2 : Vois mes mots Fantômes du passé, Tome 2 : Vois mes mots
Melanie Hansen   
Scott Ashworth, le célèbre modèle de lingerie masculine, a de la chance : son attaque par un assaillant inconnu ne laissera aucune trace visible. Ses objectifs professionnels sont toujours à sa portée et surtout, son demi-frère Rylan Mahoney est de retour dans sa vie. Leur engouement lors de l’adolescence a enfin la chance de pouvoir s’approfondir.

Rapprochés par les circonstances de l’attaque de Scott, les sentiments de Rylan depuis longtemps endormis à son égard sont rapidement ravivés, même s’il est hanté par le souvenir de la disparition de Scott la nuit de son dix-huitième anniversaire et des six années sans nouvelles qui ont suivies. Rylan pousse Scott vers la vérité, convaincu de la maxime selon laquelle les secrets perdent leur pouvoir une fois qu’ils sont partagés – mais la résurrection de vieux démons a presque toujours un prix.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la vie de Scott échappe à tout contrôle, ses insécurités toxiques jaillissant pour menacer la relation fragile qu’il entretient avec Rylan. Apprendre à abandonner le passé et à croire en lui-même sera le plus grand défi de Scott, sinon il risque de perdre Rylan pour toujours cette fois.

Source : site de l'éditeur

par Velandra
415 INK, Tome 1 : Rebelle 415 INK, Tome 1 : Rebelle
Rhys Ford   
S'il ne s'agit pas ici du coup de cœur du siècle, il n'en reste pas moins que j'ai vraiment dévoré ce roman. On y retrouve avec une grande joie toute la densité de la plume de Rhys Ford et la noirceur douloureuse de certains de ses personnages. Et ici avec l'histoire de cette fratrie recomposée on est pas en reste loin de là.

Une série qui commence donc avec l'histoire de Gus et Rey. Deux hommes qui s’étaient aimés mais qui, sur la décision du second se sont séparés pour de mauvaises raisons laissant le premier noyé dans un puits de souvenirs sans fond. A travers, Gus c'est toute l'histoire de plusieurs générations d'enfants placés ou ballottés de famille d'accueil en foyers voir en prison pour adolescents. Toute une génération de mômes dont on ne sait pas quoi faire, que l'on ne sait pas gérer et que l'on a préféré laisser parfois dans les bras d'une enfance chaotique à défaut de donner une réponse à leurs besoins. C'est aussi une certaine mise en lumière sur la gestion du social sur plusieurs décennies, ici aux Etats Unis et à San Francisco plus précisément, sur la terrible défaillance et destruction par un système d'êtres encore à peine considérés comme des enfants plutôt que des dossiers.
L'histoire est lourde de sens et de répercussions, elle frappe avec justesse sur les failles des hommes adultes et sur celles qu'ils génèrent chez leurs cadets.

Rebelle, c'est l'histoire de Gus et de sa rédemption par le biais de son fils et de sa prise de conscience. C'est le roman d'un homme qui sort la tête de l'eau dans laquelle il a été jeté avec violence à un age ou l'on sait à peine nager et qui doit alors construire une autre vision du monde et de lui même. Gus et Rey se retrouvent et les traces d'un passé commun se redessinent douloureusement à l'instar de l'encre qui orne leur peau. Les deux hommes redéfinissent le croquis de leur vie entre flammes et couleurs, entre hier et demain, entre erreurs et possibilités et c'est presque jouissif de voir les codes pourtant habituels se dérouler avec un naturel désarmant.
La sincérité de Rey est aussi attractive que la douleur de Gus peut être touchante et on ne sort pas indemne de cette relation bercée de l'adolescence à l'age adulte. Les choses sont bien construites et naviguent avec aisance sur une trame présente qui nous assène par à-coup la charge du passé de chaque personnage.

Rebelle c'est aussi et surtout l'introduction de cette fratrie reconstruite à la sueur des bras de Bear le plus âgé et le plus protecteur de ces cinq "frères". L'auteur livre un très bel hommage à la solidarité, au sens de la famille, cette famille du cœur au-delà de celle du sang, celle que l'on fixe d'un symbole posé sur sa peau pour être sur de ne jamais la perdre. C'est avec des passages aussi durs que tendres, car ces cinq garçons sont un pur délice chacun à leur facon, que leurs rapports nous proposent de vrais moments de drôlerie discrète
.
En filigrane on devine tout l'amour de Rhys Ford pour le monde du tatouage qu'elle sait restituer de manière authentique ( San Francisco est une des capitales les plus créatives du tatouage) et parfaitement crédible. Rebelle c'est une romance "plurielle" car plus que l'amour entre deux hommes, c'est celui des amis, de la famille ou de ces gens avec qui à un moment donné on a décidé de construire quelque chose que ce soit une maison, un bout de chemin, un repas ou un simple tatouage. L'auteure réserve du coup une très belle part à tout un panel de personnages assez fourni donnant encore plus de corps au récit. On devine à peine l'histoire propre à chacun même si elle est ici déjà abordée par cette maison bancale, ce salon de tatouage, ce premier tome et on sait déjà qu'on va mettre le nez dans une série très prometteuse si elle suit le même tracé.
http://meninbooks.eklablog.com/rebelle-de-rhys-ford-a161859348

par Tyzane
415 INK, Tome 2 : Le sauveteur 415 INK, Tome 2 : Le sauveteur
Rhys Ford   
Si le premier tome était assez intense autant par la romance que par le parcours de ces 5 frères, le second est un peu plus intimiste bien qu'aussi douloureux dans son intrigue.
On y découvre cette fois Mace et son passé horrible, sa dévotion sans faille à sa famille de cœur et surtout sa retenue amoureuse qu'il s'acharne à maintenir envers et contre tout. Un volume ou la présence de la fratrie est un peu moindre, ce qui m'a un peu déçue au départ, mais qui finalement s'explique très bien par le lien serré qui unit Mace à Barrett "Bear". Car c'est certainement à cette amitié, qui est le plus au centre des débuts chaotiques de Mace, que ce roman est le plus dédié.

Ces deux frères, qui ont su à la force de leurs bras et de leur cœur, construire la maison, devenue l'asile de leurs frères plus jeunes, sont les piliers de cette famille reconstituée. On plonge donc un peu plus dans cet amour fraternel et surtout dans la personnalité protectrice de l'un comme de l'autre. Le relationnel est donc plus confidentiel même si les trois autres frères ( sans oublier Earl bien sur) font quelques apparitions et cette formule fonctionne très bien. Mace est tout autant que Gus un pur produit de la violence et de la déchéance parentale et l'auteure nous montre cette fois des aspects plus sombres que la "simple" folie maternelle. Le parcours similaire des uns et des autres nous amène à retrouver ces mêmes thèmes autour de l'abandon mais aussi du racisme, de l'homophobie et de tout ce qui pousse la haine à devenir un choix éducationnel.
Rhys Ford retranscrit avec brio ces sensations physiques et traumatiques que laisse une enfance torturée à travers un personnage principal profondément touché et un autre moins marqué mais tout aussi affecté. Elle établit un sorte d’échelle de valeurs qui permettent a chacun de se situer mais aussi de se réajuster par un processus de comparaisons qu'on a tous tendance à systématiser sans qu'il soit justifiable pour autant.

On est aussi beaucoup plus axé sur une relation Rob /Mace qui semble moins rebondissante que celle du précédent volume mais qui nous réserve encore la surprise d'un présent difficile à gérer. Rob a sa façon devient très vite le chaînon manquant de Mason et leur relation a une portée plus fleur bleue et paradoxalement moins compliquée que celle de son jeune frère. C'est un personnage discret (mais pas en apparence) qui d'emblée tombe sous le charme d'un patron grognon et qui a tout pour rendre celui-ci un peu plus conciliant. Sa mesure et sa ténacité sont à la hauteur des craintes de Mace et c'est par sa douce patience que le présent prend de nouvelles couleurs pour le taciturne pompier. Le roman navigue donc entre souvenirs, traumas assez glauques et moment amoureux plutôt doux révélant un Mason aux antipodes de ce à quoi on s'attendait.
Le décor continue à s'installer, les passés respectifs à définir les personnalités, la vie du salon et l'amour du tatouage sont plus que jamais présent.

Un second volet dans la lignée de son prédécesseur mais qui, à titre personnel, m'a un peu moins emballé et uniquement à cause du côté romance un peu rose entre Rob et son "patron". Le roman, lui, conserve la même saveur et le même traitement avec une traduction qui m'a parue un chouia plus complexe.
Bien sur, les déjà fan d'Ivo ne seront pas déçus car on devine le troisième tome qui se profile avec un couple qui laisse présager de l'explosif (et mes paris sont tombés à l'eau on dirait bien) ! J'attends personnellement avec une impatience sans nom l'histoire de Bear et du discret mais non moins surprenant Luke! Et rien que de le dire j'en salive d'avance! Yop.
http://meninbooks.eklablog.com/le-sauveteur-de-rhys-ford-415-ink-tome-2-a161980870

par Tyzane
Les contes de Toronto, Tome 2 : Faux-semblants Les contes de Toronto, Tome 2 : Faux-semblants
K. C. Burn   
Suite à l’échec de l’opération où Kurt a été blessé (tome 1), Ivan est mis sur la touche le temps de l’enquête. Mais son patron ne lui laisse même pas le temps d’aller voir Kurt à l’hôpital et l’envoie directement en infiltration pour surveiller un suspect dans un trafic de drogue. Persuadé qu’il y a une taupe, son patron lui demande de n’en parler à personne et Ivan se retrouve seul sur cette affaire. Pour approcher le suspect, Parker, il devient son coloc. Dès qu’Ivan rencontre Parker, il est sous le charme mais il doit jouer son rôle d’homme hétéro venant de divorcer et ne surtout pas craquer pour ce beau criminel... Un cran en dessous du premier où il est clair que ce roman ne se lit pas pour l’intrigue policière puisqu’on sait tout de suite ce qui se trame et que ce doux et tendre Parker n’est pas un criminel ! Parker est très attendrissant quoiqu’un peu trop naïf par moment et Ivan n’est pas très perspicace pour un excellent inspecteur ! Il me tarde de lire le 3ème tome avec Rick qui est un sacré personnage.

par Folize
Les contes de Toronto, Tome 1 : Le chemin de l'acceptation Les contes de Toronto, Tome 1 : Le chemin de l'acceptation
K. C. Burn   
J'ai hésité à l'acheter, je l'ai garder un moment avant de commencer la lecture.... et je l'ai lu d'une traite !

Kurt (policier) perd son partenaire lors d'une explosion sur le terrain. Il s'aperçoit alors que bien qu'ils passaient beaucoup de temps ensemble, il ne le connaissait pas.

Il va alors surmonter ses propres blessures (physiques et morales) pour apporter son aide à la famille de son ancien coéquipier. Mais surprise, ce n'est pas une femme qui partageait sa vie mais un homme.

Il sauver de lui même Davy qui n'arrive pas à surmonter la perte de son compagnon et peu à peu tomber amoureux de lui.

C'est une magnifique histoire, les personnages sont très attachant, les émotions sont fortes, l'écriture est fluide, les scènes torrides bien décrite sans vulgarité, il y a de l'humour et des rebondissements.....
Même si je n'ai pas l'habitude du genre M/M, je recommande ce livre et je vais continuer de m'intéresser à ce genre.
Les Contes de Toronto, Tome 3 : La peur du rejet Les Contes de Toronto, Tome 3 : La peur du rejet
K. C. Burn   
C'est avec impatience que j'attendais la sortie de ce troisième tome mettant en scène Rick et Ian. Les précédentes apparitions de ces deux personnages dans les deux premiers tomes promettaient une histoire explosive et addictive. Promesse tenue. C'est sûrement le tome le plus réussi des trois. Alors que j'avais trouvé l'entame des deux premiers tomes assez laborieuse, cela n'a absolument pas été le cas ici. On rentre très vite dans l'histoire et cela d'autant plus facilement que l'on connaît déjà Ian et Rick. Ou du moins on croit les connaître. De Rick, on a seulement vu le coté superficiel, une caricature du gay. Dans ce dernier volet, on découvre un homme qui cache des blessures profondes sous une apparente désinvolture. Son appétit pour la fête et le sexe sans lendemain ni attaches masquent une authentique souffrance dont les racines plongent dans une enfance saccagée. Ian de son côté vient d'avouer l'homosexualité qu'il cachait depuis 20 ans. Le bonheur de son frère Kurt lui a donné envie de vivre le même bonheur mais pour cela il lui faut "sortir du placard" et il n'est guère aisé de confesser 20 ans de mensonges.

Les deux premières rencontres de Ian et Kurt sont un véritable feu d'artifice mais la flamboyance et surtout l'intensité des sentiments mis en jeu effraient Rick qui préfère fuir une relation qu'il sait être incapable de gérer. Ian aura un long travail d'apprivoisement à faire avant de ramener Rick dans ses bras. Ian qu'on avait perçu comme un être plutôt froid et égoïste révèle une humanité et un souci de l'autre insoupçonnés. Par ailleurs, l'intrigue gardera jusqu'à la fin son mystère l'auteur se plaisant à brouiller les pistes et à égarer le lecteur. Certains indices semés mènent parfois à la vérité et d'autres pas du tout, à chacun de débrouiller l'énigme mais bien malin celui qui découvrira les tenants et aboutissants avant la fin.

Le roman est passionnant de bout en bout, sans temps mort et comme dans les deux premiers tomes, l'émotion affleure à chaque page, les larmes n'étant jamais très loin du rire. Le seul petit regret que l'on peut avoir est la conclusion un peu hâtive. J'aurais aimé avoir un épilogue en forme de "3 ans après". Dans le cours du roman, j'ai eu le plaisir de retrouver Kurt et Davy et d'entre apercevoir Ivan et Parker. Pour eux après les épreuves tout semble aller pour le mieux, j'aurais apprécié d'avoir ce même aperçu pour Rick et Ian. Mais bon, les savoir enfin heureux est déjà quelque chose.

La peur du rejet conclut en beauté une trilogie toute en émotion mais qui n'oublie pas malgré tout la sensualité. Alors, qu'attendez-vous pour vous lancer ?

Whispered Reviews, Tome 1 : Harper & Knox Whispered Reviews, Tome 1 : Harper & Knox
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Digne des téléfilms qui passent à la télévision en semaine les après midis. Ca se laisse lire, mais sans grande originalité, et si vous appréciez le thème policier, il ne faudra pas être trop regardant avec cette histoire.

par Celence
Si royal et indécent, Tome 1 : Pour les plaisirs du prince Si royal et indécent, Tome 1 : Pour les plaisirs du prince
Lilah Pace   
James, le beau et cosmopolite prince de Galles, a l'habitude d'être aux yeux du public. Mais il garde un secret gigantesque ... James, le suivant sur le trône, est gay.

Il a pu cacher son orientation sexuelle avec l’aide de sa meilleure amie et barbe, Lady Cassandra. Parfois, il se sent lâche de ne pas être sorti, mais il ne risque pas de perdre la couronne. S'il le faisait, la succession reviendrait sur sa jeune soeur profondément troublée, la princesse Amelia. Pour la protéger, James est prêt à vivre un mensonge.

En vacances, il fait la connaissance de Benjamin Dahan, journaliste international rude qui mène une vie déchaînée et sans attaches, qui attire bien plus que les yeux de James. Et quand Ben est transféré à Londres, il semble que le destin puisse enfin sourire à James.

Mais ce qui a commencé comme une aventure torride se transforme en quelque chose de beaucoup plus intime et puissant. Bientôt, James aura décidé qui il est, ce qu’il veut de la vie et de l’amour, et ce qu’il est prêt à sacrifier pour la vérité ...

par kirikou
Si royal et indécent, Tome 2 : Sous les caresses du prince Si royal et indécent, Tome 2 : Sous les caresses du prince
Lilah Pace   
http://www.virtuellementvotre.fr/2019/02/si-royal-et-indecent-2-lilah-pace/

Interpellée par la fin du précédent tome, j’avais à cœur de savoir comment James et Ben allaient pouvoir affronter le regard et le jugement des autres, dans ce contexte de royauté où l’église tient un rôle des plus importants. Les deux hommes arriveront-ils alors à faire front ? Pourront-ils enfin vivre leur amour au grand jour ? Des questions qui trouvent leurs réponses après de longues pages qui me laissent sur un avis mitigé.

Je suis toujours aussi touchée par ce couple qui a tant à endurer alors que l’on se dit qu’à l’heure d’aujourd’hui la question ne devrait même pas se poser. Toutefois, le prince régent subit la pression et à de nombreuses responsabilités à honorer que ce soit au niveau de la famille et plus particulièrement de sa sœur ou au niveau de ses devoirs envers la nation. Un lourd tribut pour James qui ne peut s’empêcher de protéger les siens.

Ce que j’ai tout spécialement apprécié dans ce texte c’est que Lilah Pace n’édulcore pas son histoire. Elle présente les faits et offre une vision réaliste du déroulement des choses, que ce soit du côté de James ou de celui de Ben.

Car oui, ce dernier n’est pas en reste en ce qui concerne son implication et les conséquences de ses actions. Le pauvre va devoir se mettre à nu s’il veut poursuivre sa relation avec le successeur au trône. Et si je peux facilement saluer son courage malgré les peurs et les doutes qui le rongent, il n’en reste pas moins que ses interrogations prennent une grosse part du texte et m’ont finalement lassée.

Je vais être tout à fait honnête, j’adore le duo que forment les deux hommes et j’aime la situation dans laquelle ils sont plongés, je la trouve originale et intéressante, mais j’ai eu beaucoup de mal avec les longueurs durant cette lecture. J’ai trouvé que l’on tournait rapidement en rond malgré les quelques rebondissements et surtout cette grande annonce que tout le monde attendait. Certes, l’alchimie entre eux ne se tarit jamais et il est beau de les voir côte à côte, peu importe les critiques qu’ils subissent. Impossible de remettre en cause leurs sentiments. L’amour est là, il est sincère, profond, intense, mais il ne suffit pas à tenir en haleine….Malheureusement.

Je suis la première à déplorer mon manque d’intérêt pour ce second tome, car il possède de bons atouts. Il est tout simplement dommage de faire traîner les choses et de tirer le maximum de chacun des événements qui survient. Le récit aurait gagné à être plus concis.