Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Soran : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le Royaume de Tobin, L'intégrale 2 Le Royaume de Tobin, L'intégrale 2
Lynn Flewelling   
Je ne garde pas un grand souvenir du premier tome. Bien que sympathique, ce dernier avait un rythme plutôt lent et une grande proportion à l'ambiance et un coté limite un peu épouvante avec la présence de "frère".
Si ce n'est les promesses futurs de l'intrigue, je n'aurais jamais dépassé ce premier tome et cela aurait été une grosse erreur de ma part.
La première moitié de ce tome 2 ne va toutefois pas chambouler énormément les choses. On reste dans la ligné de la fin du premier tome si ce n'est que Tobin ne cesse de grandir et gagne en maturité. Cela bouge donc un peu plus avec les premiers petits combats qui se profile et des protagoniste qui s'affirment. Les seconds rôles ne sont pas en reste avec Arkoniel en tête suivi de Tharin, les Compagnons...
Ce sera toutefois avec la seconde partie (tome 4 du découpage français) que les événements se mettront véritablement en marche. La guerre va venir pointer le bout de son nez, précipitant les événements et permettre à Tobin d'être en position pour revendiquer le trône qui lui appartient de droit. Autant dire que ce tome 2 se termine dans l'épique et augure du très bon pour le dernier tome.
Certains seront peut-être désappointer par la tournure plus conventionnelle que prend l'histoire de ce tome 2 mais pas moi. Le roman ne cesse de gagner en intensité et nous offre de voir Tobin brillé comme nulle autre et s'affirmer comme leader. Les scènes de combats sont admirablement bien traitées et le fait que ces dernières soient traitées du point de vue du commandement ne les rend que plus jouissifs. Ce tome 2 s'avère très bon et augure du meilleur pour la conclusion de cette grande fresque.

par Caly
Les Annales du Disque-Monde, Tome 1 : La Huitième Couleur Les Annales du Disque-Monde, Tome 1 : La Huitième Couleur
Terry Pratchett   
Pour ceux qui en ont marre de ces héros sans peurs qui sauvent le monde les doigts dans le nez ou qui maîtrisent des magies surpuissantes, voilà une bouffée de fraicheur (enfin tant que vous restez loin d'Ankh-Morpork).
Une série parodiant la fantasy (puis tous les travers de l'humanité en général) grâce à des personnages attachants et tordants (voire tordus!).
A lire si vous êtes fan de fantasy.

par Kaël
Les Bannis et les Proscrits, Tome 3 : La Guerre de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 3 : La Guerre de la Sor'cière
James Clemens   
Après avoir été totalement conquise par les deux premiers tomes j'ai tenté de faire taire ma totale addiction pour cette série. Entre appréhension d'obtenir comme constat une déception et une envie irrépressible de me noyer dans ce flot de magie sanglante mes dernières résistances cédèrent. Les deux précédents opus m'ayant captivée j'attendais de même du tome 3 et ce fut, sans surprise que je me retrouvai de nouveau hypnotisée et prisonnière consentante de cette œuvre.
Quel plaisir de retrouver ce monde et ces personnages nous étant devenus si familiers et auxquels on s'est tant attaché. "Les foudres de la Sorc'ière" nous avait laissé face à une guerre imminente entre les troupes accompagnant Eléna et les serviteurs du Seigneur noir. Une quête afin de récupérer "Le journal sanglant" sur l'île assiégée de Val'loa. Cet artefact magique permettra à la Sorcière Eléna de mettre fin au règne du tyran.
Dès ce premier chapitre le ton sera donné, ce tome sera sombre et mettra en effervescence nos nerfs et instincts de suspicion à leur paroxysme quant aux futures trahisons appelées à frapper Elena. Nous avions d'ailleurs appris qu'un de ses ami avait été corrompu par le nain Malegarde Trowen, ce dernier avant de lâcher son dernier souffle avait confié qu'un traite nommé Légion avait été forgé. C'est avec beaucoup de tristesse que l'on découvre l'identité de cette personne, surprise d'autant plus grande pour moi car je n'avais pas songé à cette dernière..... Nous avons à faire à un être dépourvu de toute humanité, vil, calculateur, sournois et adorant par dessus tout chasser de jeunes filles vierge et de s'en nourrir.....Ayant promis allégeance au cœur noir il fera tout pour mener à bien sa mission, feindre l'amitié et l'entraide auprès de ses compagnons afin de pouvoir assez approcher Eléna pour la tuer.
Ce tome intitulé "La guerre de la Sorc'ière" porte assez bien son nom. Nous assistons à de nombreuses batailles sans concessions et sanguinaires qui laissera un nombre inimaginable de victimes. Des passages assez long mais néanmoins nécessaire à l'avancée de l'histoire afin de nous démontrer les difficultés auxquelles se heurtent les différents groupes. L'alternance entre la narration des divers clans exposant leur stratégies et négociations quant à convaincre de nouveaux alliés apportent un plus à la lecture la rendant fluide et nous empêchant de nous ennuyer mais surtout maintien notre intérêt.
Par ce tome nous voyons ce récit fortement se complexifier, ici des groupes se séparerons et se reformerons pour d'autres quêtes mais ayant pour but unique d'affaiblir ou détruire le Seigneur du Golgotha. On ressentira plus que jamais la dualité entre la Sorciere et le côté humain d'Eléna, cette dernière aculée cèdera à sa partie sombre et commettra l'irréparable. Un acte qui la changera au sens propre comme au figuré. Cette jeune femme fera partie des personnages qui évoluerons le plus dans ce tome, déjà très mature Eléna acquerra plus de pouvoir et de confiance en elle afin de protéger les siens et de combattre les sbires du Tyran. Un tome ou les relations humaines, filiales, amicales et surtout amoureuses auront une grande place.
Deux couples feront rayonner deux facettes différentes de l'amour réciproque.
Le premier assumera cette union de manière très touchante. Une connexion hors norme et sans plus aucune ambiguïté malgré un début empli de doutes dû à la magie de leur peuple.
En ce qui concerne l'autre couple, il sera réservé, timide et gêné. Elle comme lui réaliseront le besoin qu'ils ont de ne pas être éloignés, la crainte de se perdre, le besoin de sentir l'autre, de le protéger. Ils s'aiment tout en ignorant les sentiments que chacun éprouve pour l'autre et, afin de mener à bien leur devoir s'obligeront à taire leur sentiments réciproques. Une relation qui couvait le changement depuis un bon moment et dont on a plaisir à suivre la lente évolution. Moment assez troublant lorsque chacun réalise que leur vision vis à vis de l'autre à changé...
On découvrira également le milieu de la piraterie par le biais "Des Sanguinaires", un monde explosif au possible.
Pour finir le retour de personnages totalement inattendus et à la fois si attendus, dont une dont on découvrira sa véritable identité.....
Alternance entre moments doux, dures, dramatiques,bouleversants, poignants, prenants.

Un tome riche et lourd en révélations, James Clemens a un véritable don de conteur, les passages à dos de dragons sont tout bonnement grandioses et saisissants. Ses descriptions nous immergent et nous placent totalement au cœur de l'action. Les scènes épiques et d'horreurs,actions et suspense sont toujours aussi bien mise en scène. Sans oublier les passages à caractère romantique et sentimentale distillés ça et là de manière subtile et ne rendant jamais le récit mièvre ni niais, une description au contraire juste et plein de pudeur. En très peu de mots nous sommes transportées dans ces scènes qu'elles soient magiques, effroyables, tristes ou romantiques.
Tome nous révélant des secrets et marquant un point final à la quête initiale, répondant à certaines questions mais nous en imposants d'autres....
Un volume dont j'ai apprécié chaque pages malgré certaine longueur et qui nous laisse comme à sa grande habitude satisfait et, quelques jours après avoir refermé le livre dans un état de manque certain!!!

par Luna05
L'Appel du coucou L'Appel du coucou
Joanne Kathleen Rowling    Robert Galbraith   
Je dois avouer qu'au début, en apprenant que Rowling avait sorti un nouveau bouquin, je n'étais pas très enthousiaste. Il faut dire qu"Une Place à Prendre" m'avait déprimé pour plusieurs jours et retenter l'expérience ne me tentait pas particulièrement....
Mais finalement j'ai craqué, ayant l'opportunité d'être aux Etats-Unis et sachant que je ne pourrais pas le retrouver en France avant un moment, je me suis donc dis "Tant pis, je teste"... Et j'ai été plus qu'agréablement surprise.

Le livre reste réaliste, sans plonger dans la noirceur d'Une Place à Prendre, et les personnages sont attachants, mais moins "kitsch" que dans Harry Potter. Cormoran Strike est un drôle de personnage dont on suit l'enquête (et les tribulations amoureuses) avec beaucoup de plaisir, ainsi qu'avec Robin, sa secrétaire temporaire, qui rajoute une touche fraîche sympathique. Le mystère est bien ficelé, mais les puristes pourraient trouver la scène de sa résolution manquant de finesse. Certains rebondissements quant à eux restent un poil prévisibles voire stéréotypés, mais c'est vraiment les seuls défauts que j'ai pu trouver à ce livre, et puis cela ne gâche en aucun cas la lecture.

Bref, he le conseille vivement, et j'en lirais la suite avec grand plaisir !

par Feather
La Révolution des fourmis La Révolution des fourmis
Bernard Werber   
Superbe fin... Werber nous emmène encore plus loin sur la réflexion sur la condition "d'être supérieur" de l'Homme.
Sommes-nous réellement LA société qui domine le monde car l'on a les plus grands bâtiments, ou notre sentiment n'est-il qu'illusoire ?
C'est un peu la question qui reste en suspend à la fin de ce livre, rien a dire ! Je m'incline bien bas devant ce génie de la littérature qu'est Monsieur Bernard Werber !
Les Fourmis Les Fourmis
Bernard Werber   
CE livre est l'illumination de la science fiction. Il y a tant de rebondissement, de mystère!!!! C'est une comparaison logique entre la vie animale et humaine.Tout en étant un polar, il résume toute la psychologie humaine en quelques pages
Le Livre secret des fourmis Le Livre secret des fourmis
Bernard Werber   
Une très jolie édition. Je possédais déjà "l'encyclopédie du savoir relatif et absolu" donc rien de nouveau dans ce livre ci..

Mais ce livre là, est un vrai petit bijou. Malgré un format poche, une qualité de papier et d'impression plus que soigné. Un très bel objet et qui plus est renferme une sacrée dose de savoir et de secret.

A mettre entre toute les mains !

par Deniador
Le Jour des fourmis Le Jour des fourmis
Bernard Werber   
Cette suite ne m'a pas déçue. Avec Werber, j'en apprends toujours plus sur le monde fascinant des insectes. Les fourmis deviennent de plus en plus attachantes à mes yeux.

par stela15
Les Bannis et les Proscrits, Tome 5 : L'Étoile de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 5 : L'Étoile de la Sor'cière
James Clemens   
Oh mon dieu! Oh mon dieu!

Je viens de le terminé à l'instant et j'suis sous le choque. J'arrive toujours pas à croire que j'ai ENFIN fini cette série 0.0. J'vous assure c'est très bizarre, mon coeur bat toujours la chamade après les révélations du dernier chapitres. Mes sentiments sont très mélangés comme un mélange de joie, de tristesse, de stupeur, de soulagement et de questionnement.

James Clemens aime torturer l'esprit de ces lecteur x). Je ne sais pas d'où lui viens ce don inné des retournement de situations! Mais il fait tout pour nous faire changer d'avis sur un personnages. Je parle du cas de Mogweed. Je le tenais pas vraiment à coeur après le chapitre de la mort de Mycelle. Mais même la jusqu'à la fin j'me disais qu'il allait faire quelque chose pour nuire à ces amis. Bon ok il a failli franchir le pas mais au final je le pardonne (je n'en dirai pas plus :p).

Et j'suis vraiment contente de la relation d'Er'ril et d'Elena ^-^. On voit bien que cet auteur peut nous faire frissonner que se soit dans les scènes de batailles et de morts que dans les scènes d'amours!
Pour ma part c'est mon tome préféré avec le premier. Et tout fini là où ça à commencer.

[spoiler]Bien sure je me questionne sur la vie des personnages après l'ultime bataille. Elena et Er'ril on t'il eus es enfants...? =p J'en veux un peu à l'auteur de nous avoir rien dit (il aurai pu faire un épilogue >.
Et dernier point j'ai été très surpris que l'auteur de ces "parchemins maudits" soit Joach. Le pauvre é-è, au final c'est lui qu'on a plus à plaindre. Si seulement Kesla n'était pas un rêve!! Il a du enduré la perte de ces amis, sa soeur pendant que lui rester jeune et immortelle. Ça a du être horrible, heureusement qu'Elena est apparu pour le libérer =).
[/spoiler]

Voila trêve de blabla. Pour ce dernier commentaire sur cette série, je voudrai juste dire merci à James Clemens pour avoir écris ces livres! =D


par Ploupy
De bons présages De bons présages
Terry Pratchett    Neil Gaiman   
J'avais lu De bons présages en français il y a plusieurs années et lorsqu’il m’était arrivé entre les mains, il avait une couverture faite maison par la personne qui me l’avait prêté. À cette époque, je ne connaissais Terry Pratchett et Neil Gaiman que de nom. Quant au livre, j'ignorais alors jusqu'à son existence. Ne pouvant pas lire le résumé, j’avais commencé ma lecture armé du seul « Tu verras ! » qu’elle avait bien voulu me donner, mais il ne m’avait fallu que quelques lignes pour être totalement et irrémédiablement avalé par cet univers. L’histoire est intelligente et drôle à la fois, les personnages sont attachants et très bien pensés, les enfants sont de vrais enfants (et pas des créatures bizarres à l’aspect enfantin qui parlent et se comportent comme des adultes)… Bref, ce livre est juste fantastique. J’avais eu un vrai coup de cœur pour lui.

Avec la sortie de la série, je me suis replongé dans cet univers et je me suis rappelé à quel point je l'adorais. J'ai alors acheté le livre en version originale et quel bonheur que de relire cette perle ! Je me suis éclaté comme la première fois. J'ai découvert la plume de Pratchett et Gaiman telle qu'elle est sans les transformations inhérentes à la traduction. Et j'ai adoré tout ce que j'ai lu. Évidemment, c'était un excellent moment de lecture et de détente. Je ne me lasserai jamais de Crowley ou d'Aziraphale. Gosh, j’en aurais passé des heures en leur compagnie, avec un grand sourire idiot en travers de la figure.

Que vous ayez vu la série adaptée de ce livre ou non, je vous le recommande très, très chaleureusement.

par Rwann