Livres
524 301
Membres
542 501

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

"Un simple vinaigrier, dis-tu? Quand cet uropyge sortira du col, le monde se figera de terreur. Pendant quelques secondes. Et puis, il se mettra à hurler."

Afficher en entier

- Et qu’as-tu donc à me dire de si important ? demanda Visenna en se rapprochant et en relevant la tête pour admirer les beaux yeux bleus qu’elle avait vus en rêve la nuit dernière. Korin sourit de toutes ses dents.

- La chose est délicate, dit-il. Impossible de la résumer en quelques mots. Cela exige des explications détaillées. Je ne sais si j’aurai le temps avant le coucher du soleil.

- Commence, au moins.

Afficher en entier

- Non. Tu n’iras pas seule, répliqua Korin. Nous irons ensemble. J’ai su depuis l’enfance, Visenna, quand il convenait de fuir, et quand l’heure n’était pas encore venue. Durant des années de pratique, j’ai perfectionné ce savoir, ce qui m’a permis de passer pour quelqu’un de courageux. Je ne compte pas risquer de mettre à mal ma réputation. Inutile de m’ensorceler. Nous verrons d’abord à quoi il ressemble, ce kochtcheï. D’ailleurs, entre parenthèses, c’est quoi exactement, un kochtcheï, d’après toi ?

Visenna baissa la tête.

- Je crains, murmura-t-elle, que ce ne soit la mort.

Afficher en entier

- Je sais, poursuivit Visenna, ce serait plus simple pour toi si j’avais une longue barbe blanche et un nez crochu. Le dégoût de ma personne ne provoquerait pas alors une telle confusion dans ta tête. Oui, Korin, le dégoût. Cette breloque, que je porte sur le front, c’est de la calcédoine… C’est en grande partie à elle que je dois mes capacités magiques. Tu as raison, avec l’aide de la calcédoine, j’arrive à lire les pensées les plus claires. Les tiennes le sont même trop. N’exige pas que cela me fasse plaisir. Je suis une magicienne, une sorcière, mais aussi une femme. J’étais venue ici, parce que je voulais coucher avec toi.

Afficher en entier

- Visenna ?

- Oui.

- Tu n’es pas simplement une guérisseuse. Tu fais partie du Cercle ?

- Oui.

- Et, à en juger par ta… démonstration, tu es une Maîtresse ?

- Oui.

Korin lâcha la taille de Visenna et s’agrippa au troussequin. La guérisseuse plissa les yeux de dépit. Korin, bien entendu, n’en vit rien.

Afficher en entier

- Visenna. Joli prénom, observa l’homme en se soulevant légèrement pour permettre à la jeune femme de dénouer plus aisément son pansement. T’a-t-on déjà dit, Visenna, que tu avais de beaux cheveux ? Cette couleur est bien ce que l’on appelle "cuivré", n’est-ce pas ?

- Non. C’est roux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode