Livres
472 352
Membres
444 692

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2011-10-08T13:01:18+02:00

...

- Existe-t-il un côté obscur?

J'avais posé la question à tout hasard, et j'ai senti que David avait eu un mouvement de recul.

- Oh, oui, a-t-il répondu doucement. Oui, il y a un côté obscur.

J'ai déglutit en pensant à Cal.

- Quelqu'un m'a dit que cela n'existait pas, que la Wicca formait un grand cercle, que tout étaiet relié et que nous faisons tous partie du même tout. Cela voudrait dire que la Wicca n'a pas deux faces, l'une lumineuse et l'autre obscure.

- C'est aussi vrai, a dit David, l'air songeur. On dit lumineux et obscur lorsqu'on parle de la magye utilisée pour faire le bien t de la magye utilisée pour faire le mal; pour les différencier en quelque sorte.

...

Afficher en entier
Extrait ajouté par livremy 2012-12-20T04:39:11+01:00

-Allo, lui ai-je dis.

Cal s'est approché et s'est penché contre la portière pour regarder l'intérieur de la voiture.

-Allo, a-t-il répondu.

Les manches de son blouson recouvraient ses poignets blessés.

-Maman ? Que fais-tu ici ?

-J'était impatiente de parler des outils de Belwicket avec Morgan, a indiqué Selene en riant.

-Oh, a fait Cal.

Le ton monotone de sa voix me rendait perplexe. Il paraissait presque agacé.

-Hum, j'ai quelque chose d'autre à te dire, ai-je commencé avec hésitation. J'ai lié les outils à moi. Je ne pense pas qu'il fonctionneront très bien pour quelqu'un d'autre.

Cal et Selene m'ont fixée du regard comme si j'avais soudain annoncé que j'étais un homme.

-Quoi ? a fait Selene , les yeux écarquillés.

-J'ai lié les outils à moi, ai-je indiqué en me demandant si j'avais agi de façon trop impulsive.

Mais Alyce semblait si certaine.

-Que veux-tu dire, tu as lié les outils à toi ? A demandé Cal avec circonspection.

J'ai avalé ma salive. J'ai soudainement eu l'impression d'être une enfant appelée au bureau du directeur.

-J'ai lancé un sort qui a lié les outils a moi en envoyant mes vibrations vers eux. Ils font partie de moi maintenant

-Wow ! Comment ça ? A demandé Cal.

-Eh bien, ai-je dit, pour que ce soit plus difficile pour les autre de les utiliser. Et pour rehausser mes pouvoirs lorsque je les utilise.

-Ciel, a affirmé Selene. Qui t'a montré comment faire cela ?

J'ai entrouvert les lèvres pour prononcer << Alyce>>, mais à ma surprise, d'autres mots sont sortis de ma bouche.

-Je l'ai lu en quelque part.

-Hummm, a-t-elle dit pensivement. Il existe des moyens de délier les outils

-Oh, ai-je dit, mais je ressentais de l'incertitude.

Pourquoi voudrait-elle que je les délie ?

-J'aimerais te donner une expérience pratique sur la façon de les utiliser, a souri Selens. Tu ne peux pas tout apprendre dans un livre.

-Non, ai-je admis, mais je me sentais toujours aussi incertaine et indéniablement mal à l'aiss. Eh bien, je dois y aller.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2019-02-16T09:41:01+01:00

Quoi écrire ? Sur moi, la pression est si grande qu’elle me martèle la tête. Jusqu’à tout récemment, j’ai toujours voulu faire ce qu’il fallait. Maintenant, pour la première fois, ces deux chemins divergent. Elle s’épanouit telle une orchidée : passant de la plante ordinaire à quelque chose de terriblement beau, une fleur qui ne demande qu’à être cueillie.

Mais maintenant, d’une certaine manière, cette pensée me dérange. Je sais que c’est bien, que c’est nécessaire et inéluctable. Et je sais que je le ferai, mais ils me harcèlent sans discontinuer. Rien ne se passe comme je l’avais imaginé. J’ai besoin de plus de temps pour l’attacher à moi, pour la rejoindre mentalement, émotionnellement, afin qu’elle puisse lire dans mes yeux. Je me surprends même à aimer l’idée de me fondre en elle.Je parierais que la Déesse rit de moi.

Pour ce qui est de la sorcellerie, j’ai découvert une variante de Hellorus, qui décrit comment s’asseoir au pied d’un chêne peut faire plier la volonté d’Eolh. Je veux tenter le coup très bientôt.

Afficher en entier

Un chant m'est monté à la gorge, un chant que je ne me rappelais pas avoir entendu ou lu nulle part. Je ne savais absolument pas ce que ces mots voulaient dire, mais je les ai laissés sortir de ma bouche, comme mon souhait était sorti de moi:

An di allaigh an di aigh

An di allaigh an di ne ullah

An di ullah be nith rah

Cair di na ulla nith rah

Cair feal ti theo nith rah

An di allaigh an di aigh.

Afficher en entier
Extrait ajouté par marion13 2016-02-20T19:16:28+01:00

 J’ai repensé aux sentiments que Cal m’inspirait, aux rares fois où nous avions été proches, seuls au monde ; comment je m’étais laissée emporter et comment tout le reste avait semblé ne plus exister.

Afficher en entier

Hunter scrutait l'orée du bois, les yeux fou de rage.

- Reste ici! M'a-t-il ordonné, puis il est parti à la poursuite de Cal.

Je me suis arrêté un moment, puis j'ai couru derrière eux.

Afficher en entier

Chapitre Un

Secrets

4 mai 1978

Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai aidé Ma à tracer le cercle pour Belwicket. Le moment venu, je serai grande prêtresse. Je présiderai alors les cercles, comme Ma le fait maintenant. Déjà, des gens viennent me voir pour que je leur crée des charmes et des potions, et je n’ai que dix-sept ans ! Ma dit que c’est parce je possède le don de vision des Riordan, le pouvoir des Riordan, comme ma grand-maman. Ma maman est une sorcière très puissante, plus forte que toutes les sorcières de Belwicket. Elle dit que je serai plus forte encore.

Et alors quoi ? Qu’est-ce que j’accomplirai ? Je ferai en sorte que nos moutons soient plus en santé ? Que nos champs soient plus fertiles ? Je guérirai nos poneys quand ils seront estropiés ?

Je me pose tellement de questions. Pourquoi aurais-je un tel pouvoir, le pouvoir de déplacer les montagnes ? Le Livre des ombres de ma grand-mère dit que notre magye ne doit servir qu’ici, dans ce village, dans ce coin de notre pays si éloigné des autres villes et cités. Est-ce la vérité ? Peut-être la Déesse a-t-elle pour moi des ambitions, mais je ne vois pas de quoi il s’agit.

— Bradhadair

Durant un long moment, le nom est resté suspendu dans l’espace, devant moi, se tortillant sous mes yeux tel un insecte noir : Bradhadair ! Également connue comme ma mère biologique, Maeve Riordan. Je tenais son Livre des ombres, entamé le jour où elle avait intégré le cercle de sa mère, à l’âge de quatorze ans. Son nom wiccan, Bradhadair, était un mot gaélique signifiant l’enflammeuse. Et je lisais des mots écrits de sa main.

— Morgan ?

Surprise, j’ai levé les yeux. Puis j’ai senti un pincement d’inquiétude.

Mon petit ami, Cal Blaire, et sa mère, Selene Belltower, se tenaient dans l’embrasure de la porte de la bibliothèque secrète. Je voyais leurs silhouettes à contre-jour, à cause de la lumière du corridor. Leurs visages étaient des masques inexpressifs dans l’obscurité.

La gorge serrée, j’avais du mal à respirer. J’étais entrée là sans permission. En plus de faire attendre Cal et nos copains, j’avais fureté sans autorisation dans un coin privé de la maison de Selene. Je n’étais pas censée être là, en train de lire ces livres. Ça, je le savais. Honteuse, j’ai senti le feu me monter au visage.

Hélas ! je ne pouvais rien dire pour ma défense. Je crevais d’envie d’en apprendre davantage… sur la Wicca, sur ma mère biologique. Après tout, je venais tout juste de découvrir des secrets à peine croyables : j’avais été adoptée et ma mère biologique, une sorcière puissante, avait été assassinée, brûlée à mort dans une grange. Tant de questions demeuraient sans réponses. Et voilà que je venais de mettre la main sur le Livre des ombres de Maeve Riordan : un livre personnel, rempli de réflexions, de rêves et de formules magyques, la clé de sa vie la plus intime. Si les réponses que je cherchais se trouvaient quelque part, c’était dans ce livre. Inconsciemment — malgré la culpabilité —, j’ai serré son livre à deux mains.

— Morgan ? a répété Cal. Qu’est-ce que tu fais ici ? Je t’ai cherchée partout.

— Je suis désolée, ai-je dit précipitamment, tout en cherchant une bonne explication pour ma présence en ce lieu. Euh…

— Les autres sont déjà partis au cinéma, m’a interrompue Cal, d’une voix plus dure. Je leur ai dit que nous irions les rejoindre, mais il est trop tard à présent.

Afficher en entier

Chaque jour,j'en apprends davantage sur la magie.

Plus j'en sais,plus mes pouvoirs sont grands.

Il m'arrive d'avoir peur de ma propre force.

Ma soeur et moi ne sommes pas du mêche sang.

Cependant, je sais que je ne sis pas seule.

Cal, mon âme soeur, mon compagnon, mon amour,

est avec moi .

En ce moment, je sens une ombre planer sur nous.

Lorsque tous mes sens sont en état d'alerte,

je sens le danger.

Mais est-il réel, ou est-ce le fruit de

mon imagination ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par 0256 2013-01-03T01:04:24+01:00

a mon cercle avec amour!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode