Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de soso11 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon Codex Aléra, Tome 1 : Les Furies de Calderon
Jim Butcher   
Ayant entendu énormément de très bonnes critiques sur ce livre, et connaissant déjà un peu l'auteur grâce à ses Dresden Files (bien que le style soit totalement différent !), je n'ai pas hésité une seule seconde avant de me le proccurer. Et je ne le regrette pas !
Si les premières pages ne sont pas les plus intéressantes, la suite s'enchaîne de façon hallucinante ! Très vite, on est plongé dans le livre et le lâcher devient presque une torture !! Point positif, c'est que l'auteur a écrit son livre de façon à nous tenir en haleine durant 478 pages. A chaque fin de chapitre, le suspense est à son paroxysme, et le plus impressionnant c'est que tout se passe systématiquement dans les quelques dernières lignes !
Tout ça pour dire que ce livre est un petit bijou à dévorer sans modération ^^

par Fantasyae
Le Conclave des Ombres, tome 1 : Serre du Faucon argenté Le Conclave des Ombres, tome 1 : Serre du Faucon argenté
Raymond E. Feist   
C'est avec joie que j'ai retrouvé l'univers de Feist sur les talons d'un de ses personnages original et vivant qu'il a le don de créé.
Le débit est aussi fluide que pour les tomes précédents, le rythme parfait, ni trop lent, ni trop vif... sans que les choses soient figées, Feist prend bien le temps de les poser.

Après il faut un petit temps d'acclimatation au nouveau héros... attachant à sa manière, mais différent des précédents.
On fait également avec beaucoup de bonheur la connaissance de Magnus, Caleb et tant d'autre et on retrouve avec grand plaisir quelques-uns de nos héros des cycles précédents. 5 Et oui toujours en vie Pug... presque deux cents ans d'âge..; ça ne le rajeunit pas...

Pour le moment, même si le contexte est posé, les enjeux, eux sont beaucoup plus flous. Certes on s'en doute le sort de l'univers est en jeu, et les divers tomes des cycles précédents nous on fournit une bonne toile de fond, mais les enjeux "immédiats" ne sont pas forcément clairs ...
Mais ce n'est pas dramatique, car tout vient à point pour qui sait attendre, et on prend grand plaisir à dévorer ce livre.


par Mondaye
Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent Chronique du tueur de Roi - Première Journée : Le Nom du vent
Patrick Rothfuss   
Pas d'univers baroque ici, pour ce qu'on peut en lire pour le moment au moins. Il semble assez fouillé mais également très classique, ce qui évite l'exercice parfois périlleux de longues expositions.
A part quelques particularités et traits de couleur locale distillés ici et là le récit se concentre donc sur le vécu et l'environnement immédiat du personnage principal laissant le reste dans un arrière-plan qu'on peut supposer relativement générique, ou qui sera détaillé au besoin le moment venu.

Le personnage de Kvothe aurait pu être difficilement supportable (surdoué, maniant presque par hasard quoique pas sans danger à 12 ans un sortilège que la plupart mettent des années à maîtriser...). Mais il lui reste heureusement assez de défauts et traits de caractère plus ou moins louables pour le rendre plus vivant, le fourrer dans les ennuis et entretenir le suspense.

La trame générale du scénario et les péripéties traversées sont aussi classiques, mais tout cela est très bien écrit et mené, avec parfois un subtil clin d'oeil ou décalage humoristique par rapport à ce qu'aurait pu être la scène, entre ce qui s'est réellement passé et ce que la rumeur en a fait.
J'ai adoré l'épisode du dragon 8)

par Aude
La Belgariade, Tome 1 : Le Pion blanc des présages La Belgariade, Tome 1 : Le Pion blanc des présages
David Eddings   
Une quête, un héros, des secrets, de la magie, des aventures, des personnages haut en couleur et une écriture facile à lire qui tiens en haleine.
Bref, un super livre qui ouvre une superbe saga.
Pour ceux qui aime, il existe 5 tomes pour la Belgariade.
Pour ceux qui adore, 5 tomes de plus pour la Mallorée.
Et pour ceux qui deviennent accro, 5 tomes de plus avec les Préquelles !

Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon
Cinda Williams Chima   
Mon ressenti de lecture immédiatement après avoir fini la découverte de ce tome 1 est la déception . Ce tome a un immense potentiel mais ce dernier est noyé par des longueurs insupportables. L'auteur prend un malin plaisir à promener le lecteur et à jouer avec sa patience pendant les 3/4 du livre. En effet, le premier chapitre plante assez vite le décor mais ensuite on s'ennuie pendant tellement longtemps que j'ai fini par perdre patience . Ici on a un récit raconté à deux voix mais on aurait pu aussi partir sur une histoire racontée par plus de protagonistes sans que celà nuise au récit. Le personnage féminin principal est juste insupportable : elle passe son temps à vouloir flirter avec les courtisans et à vouloir n'en faire qu'à sa tête. Au final l'histoire vu par le regard de cette dernière est ennuyant et nuit fortement au rythme du récit . Le personnage masculin est quant à lui pas assez mis en valeur . En effet ,l'auteur décide de mettre en valeur un autre protagoniste sans que l'on comprenne pourquoi et celà m'a fortement de stabilisé car je me suis demandée qui était le héros de cette histoire . En ce qui concerne l'action , elle est quasiment absente pendant la majeure partie du récit et comme d'habitude à la fin les évènements se précipitent pour se terminer de façon intéressante. On remarque bien que l'auteur n'a pas révélé tout le potentiel de son histoire notamment concernant celui du personnage masculin . Enfin, je trouve que le récit manque de surprise : j'avais vu venir la majorité des rebondissements et c'est bien dommage .
Pour conclure, ma frustration est immense concernant ce tome 1 et je me demande si les mêmes défauts seront présent dans la suite de la série parce que franchement je n'aurai pas la patience de continuer la lecture de cette saga .

par tsunaze
L'Héritage, Tome 1 : Eragon L'Héritage, Tome 1 : Eragon
Christopher Paolini   
J'ai commencé ce livre un jour sur un coup de tête, c'était mon premier roman de fantasy pure et dure et je l'ai lu d'une traite. Il est tout simplement génial, l'univers créé par l'auteur est complet, magique, intriguant et dangereux parfois. J'ai adoré m'y perdre et voyager en compagnie d'Eragon et Saphira.

par x-Key
Big Easy Big Easy
Ruta Sepetys   
"Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre" m'avait énormément émue, j'ai donc acheté "Big Easy" sans trop faire attention au résumé. Et je n'ai pas été déçue. Chaque personnage a un caractère spécial, aucun ne se ressemble. Ce livre est tout à fait réel, dans le sens où l'histoire est menée avec humanité. Jo n'est pas comme grand nombre de personnages, qui semblent si superficiels, si parfaits. Non, Jo est humaine, je me suis reconnue en cette personne qui commet des erreurs, qui pleure, qui rit, qui vit, tout simplement. L'on en vient à se demander si Jo, Jesse, Cokie et tous les autres n'ont pas réellement existé. Et Josie est un bel exemple pour quiconque souhaite poursuivre son rêve. Elle a soif de liberté, mais a ses faiblesses et pense à abandonner. Le portrait même de chaque être, ni blanche, ni noire, juste un dégradé de gris. Avec "Big Easy" j'ai pleuré avec Jo, j'ai ri avec Jesse, j'ai éprouvé la joie, la peur, le dégoût. Ce livre est humain, parce qu'il est, comme nous, comme Jo, et comme tous les autres un dégradé de gris.
Les seigneurs des runes, Tome 1 : La douleur de la Terre Les seigneurs des runes, Tome 1 : La douleur de la Terre
Dave Wolverton   
On passe un moment agréable sans plus, je trouve les descriptions des batailles un brin décevante tout semble un peu trop facile, c'est une histoire intéressante qui a un potentiel immense mais ce premier tome ne m'a pas suffisamment captivé pour que je lise la suite.

par Selwyn
Le Trône de fer, Intégrale 4 Le Trône de fer, Intégrale 4
George R. R. Martin   
Tout juste terminé, donc première réaction a chaud: ce livre est très bon, malgré une légère baisse de régime. En effet je trouve que ce tome est moins riche en intrigues et rebondissements que les autres, surtout par rapport au troisième tome. Cela est du je pense qu'une bonne moitié du bouquin sert plus de conclusion au précédent tome qu'il ne fait avancer réellement l'histoire. Il faut donc patienter une bonne moitié du livre sans de réels rebondissements.

Par contre, une fois l'intrigue lancée, on prend un grand plaisir à suivre les aventures des personnages qu'on aime ou qu'on déteste. Du coup, quand l'histoire se termine sur une série de cliffhangers, on se dit que l'attente de la prochaine intégrale sera très longue, voire trop longue, et que je vais peut-être céder à la vénalité des éditeurs et acheter trois livres au lieu d'un seul pour A Dance With Dragons



par hohis
Les Manteaux de gloire, Tome 1 Les Manteaux de gloire, Tome 1
Sebastien De Castell   
Après l'assassinat du Roi fomenté par les Ducs, les Manteaux de Gloire, sorte de magistrats itinérants chargés de faire appliquer les lois royales, par la force si nécessaire, et ainsi contrer la trop forte suprématie des Ducs, sont devenus des parias décriés par la quasi-majorité de la population du royaume Drestonia.

Le postulat de départ, à savoir un corps d'élite idéaliste qui veut défendre son honneur bafoué, n'a rien de très original et s'avère tout ce qu'il y a de plus basique.

L'histoire est narrée par Falcio Val'Mond, Premier Cantor de l'ordre, et alterne entre le passé, âge d'or de l'ordre, et le présent peu glorieux. Si c'est flash-back ne sont pas inintéressants, et nous permettent d’appréhender le passé des trois personnages principaux de l'histoire, ils sont toujours placés à des moments inopportuns du récit cassant de manière systématique la dynamique de l'histoire.

L'univers, qui se situe à cheval sur la fin de l'époque moyenâgeuse et le début de la Renaissance, n'est que peu développé, l'auteur se focalisant principalement sur les personnages et la toile de fond du récit, en l’occurrence la conspiration des Ducs désireux d’asseoir sur le trône un représentant qu'ils pourront manipuler à leur guise.

La magie est fort peu présente et s'apparente plus dans son ensemble aux travaux d'apothicaires qu'à une magie à proprement parler. Le point fort du récit se situant au niveau des combats orchestrés de fort belle manière, visuels mais par trop souvent coupés par les retours en arrière, et de ce fait le charme n'opère pas vraiment comme il devrait.

Le côté fantasy est dans cette histoire très ténu, et l'on est plus proche d'un roman de capes et d'épées de qualité somme toute plutôt moyenne. En effet, le développement de l'intrigue se révèle dans son ensemble un peu trop simple., l'auteur a de plus la fâcheuse manie de trop vouloir mettre en avant mais malheureusement la facilité à laquelle le trio se sort des situations critiques déséquilibre le récit qui perd facilement de sa crédibilité. Emploi de pirouettes qui nous prive également d'un côté épique que l'on aurait souhaité plus présent.

Malgré une galerie assez importante de personnages, l'auteur centre essentiellement sur la mise en valeur du protagoniste principal. De ce fait les personnages de premier plan qui l'accompagnent, et les personnages de second plan paraissent un peu fades ce qui enduit indubitablement un manque d'empathie à leurs égards du lecteur. De surcroît l'auteur à un peu trop insisté sur le sens des valeurs de son personnage principal qui malheureusement frise assez souvent le caricatural. Et les leçons de morale que veut transmettre l'auteur tombent souvent à plat par trop lourdaudes.

Le style de l'auteur s'avère à certains moments difficile à appréhender ce qui ajouté aux nombreux flash-back n'est pas sans influer sur la dynamique de lecture, ce qui s'avère préjudiciable au récit. Les échanges verbaux sont bien travaillés dans leur ensemble, mâtinés entre le trio d'une pointe d'humour qui apportent un peu de fraîcheur dans les moments plus dramatiques de l'histoire.

En résumé, un univers peu développé, des personnages pas assez travaillés, une trop grande facilité dans la conduite du récit,... l'auteur n'est pas parvenu à nous convaincre et à nous donner l'envie de poursuivre les aventures des Manteaux de Gloire.

par Goupilpm