Livres
535 188
Membres
561 073

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MarinaRose 2020-12-26T19:00:21+01:00

Un léger sourire étire ses lèvres. Un sourire séducteur. Le plus charmant sourire que j’aie pu voir sur le visage d’un… homme.

Il s’arrête à distance raisonnable, me tend la main.

– Mademoiselle Keaton, c’est un plaisir de vous revoir.

Je regarde sa main, puis lui. Je n’ai aucune envie de le toucher. Je ne veux pas sentir sa peau sur la mienne. Il faudrait me payer très cher !

Il hausse un sourcil et je frissonne sous l’intensité de son regard. Un regard implacable, aussi dominant que dans mon rêve. Je ne peux m’empêcher de noter ses pommettes saillantes, sa mâchoire carrée, ses lèvres charnues parfaitement dessinées. L’intensité de ses iris augmente. Il cherche à me soumettre. Mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Ce n’était pas seulement un rêve, c’était beaucoup plus que ça et, si j’en crois la lueur de son regard, il a partagé ce moment avec moi. Vraiment partagé.

Comment est-ce possible ? Comment arrivent-ils à faire ça ?

– Oh… vous vous connaissez déjà ? s’étonne Terrence.

On peut dire ça, oui…

Je me reprends et affronte avec courage le regard d’or de la créature.

– J’ai eu l’honneur de vivre en direct l’arrivée de ces… hum… de ces messieurs, à Manhattan. J’avoue que c’était assez surprenant.

Le sourire de l’Ultra s’accentue, me révélant des dents d’une blancheur irréprochable.

À croire que toute sa personne a été plongée dans une solution de… je ne sais pas, de natron. De cette substance que les Égyptiens utilisaient pour conserver les momies. Il est si parfait, sans le moindre défaut, qu’il paraît presque irréel. Et pourtant il est bien réel. Je perçois sa chaleur. Elle arrive jusqu’à moi. Ce type est bouillant. Il s’en dégage un magnétisme qui m’attire irrésistiblement, comme deux aimants peuvent s’attirer.

Ce n’est pas possible d’être aussi beau ! Ça n’existe pas ! Ils doivent être en caoutchouc !

Je serre les dents, réfrène mon envie de poser mon index sur sa poitrine pour appuyer dessus et sentir sous mon doigt s’il est bien de chair et de sang.

– Mlle Keaton est effectivement la première personne que j’ai vue.

Il me sourit.

C’est ça, fous-toi de ma gueule !

Je sais très bien à quoi il pense !

Mais de là à imaginer qu’il a fait appel au laboratoire où je fais mon stage juste pour entrer physiquement en contact avec moi, il y a un pas, que je me garderai bien de franchir. Sa voix est comme un ronronnement dans ma tête, douce, chaude, vibrante. Attirante.

– J’espère que maintenant que vous m’avez sous les yeux, je vous inspire autre chose que de la peur.

Je rougis jusqu’à la racine des cheveux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode