Livres
477 500
Membres
458 139

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Carine-68 2019-12-03T15:20:57+01:00
Or

Jérémie travaille au Louvre, il est assistant au département des peintures. Il se voit chargé de rapatrier une œuvre du célèbre peintre Botticelli en terre Italienne. Mais il n’est pas sans savoir, qu’un terrible homme d’affaire Russe, ne souhaite qu’une chose : lui dérobé cette peinture. Ne se sentant pas rassuré devant la mission qu’il lui incombe, il demande au commissaire Guillon de lui accorder une protection.

Cela lui est malheureusement impossible, mais le Commissaire le met tout de même en contact avec « Pat » qui comme il l’affirme pourra, même si ce n’est pas un agent des force de l’ordre s’acquitter de cette tâche.

Quelle surprise lors de leur rencontre de constater que ce fameux Pat que Jérémie avait supposé être homme bourré de testostérone n’est autre qu’une belle et séduisante femme. Hors de question pour lui de remettre l’avenir de cette prestigieuse peinture et la sienne, a une femme si frêle. Grand bien lui fasse, L’avenir lui prouvera le contraire. Une 1 ère tentative de vol, se déroulant au nez et à la barbe de Jérémie, aurait pu être mené à son terme sans l’intervention de Patrizia. Car oui cette dernière venue s’entretenir de nouveau avec Jérémie, lui a bien prouver son efficacité. Cette visite inopiné dans les locaux du Louvre, et son intervention, lors de la tentative de vol lui démontrera qu’ il peut en toute confiance remettre sa vie et la peinture entre les mains, de cette jeune femme.

Les voilà donc traversant la France pour se rendre en Italie ou L’œuvre de Botticelli doit retrouver sa place. Il va sans dire que le trajet sera semé d’embuches ayant toujours les hommes de mains de l’homme d’affaire Russe a leur trousses.

Pour moi cette nouvelle aurait valu le coup d’être approfondis pour devenir un roman. L’histoire est attrayante mais du coup on survole tout. Les sentiments ressentis par les personnages, on ne vit qu’à moitié leur cavale, on ne découvrira jamais qui est ce fameux homme d’affaire Russe ou bien encore le devenir de Jérémie et Patrizia. Mais voilà, on ne peut pas en exprimer autant dans ci peu de pages.

Mon marathon Caroline Costa est fini, et j’avoue que j’ai découvert une plume qui m’a plu. Elle est douce, fluide, bourrée de tendresse, de coup de foudre et de beaux dénouements. Un agréable moment de lecture. Elle a le pouvoir de nous transporter ailleurs, dans des villes que nous découvrons par ses descriptions pointues.

En partant du roman le plus ancien au plus récent on perçoit très bien l’amélioration dans l’écriture. Caroline a évolué au fil des titres, dans le ressentis des protagonistes, de l’expression de leur caractère, leur attente, mais aussi dans l’approfondissement du déroulement de l’histoire et on le ressent bien. Donc aujourd’hui si vous ne connaissait pas cette auteure je vous invite à franchir le pas, vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skipere 2017-04-22T11:11:30+02:00
Lu aussi

Jérémie doit transporter un tableau du Louvres à Rome. Le Louvres n'ayant pas de moyen il se voit obligé de faire appel lui-même à un garde du corps. Ce dernier n'est autre qu'une femme du nom de Patrizia.

Outre le contexte un peu improbable de l'histoire (comme si le Louvres ne ferrait pas appel à des convoyeurs spéciaux) ce court livre était sympathique à lire. J'ai passé un agréable moment de détente même si j'aurais aimé avoir quelques pages de plus. Là l’histoire entre Jérémie et Patrizia met du temps à démarrer mais une fois que c'est fait on en les arrête plus!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode