Livres
573 243
Membres
633 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Paraffine 2021-03-03T11:56:39+01:00

Tandis que je me blottis un instant contre lui, je suis une fois encore surprise par sa maigreur : comment un homme si fort peut-il sembler si fragile ? Mouche essaie constamment de l’engraisser, mais quelle que soit la quantité de beurre qu’elle met dans ses scones, Pa reste toujours aussi anguleux. « Tout en coudes et en genoux », comme dit Mouche.

Afficher en entier
Extrait ajouté par natacha-eva 2021-07-27T08:25:19+02:00

- Je trouve que tu as l'air. (Sa phrase reste en suspens, et j'attends la plaisanterie qui va suivre.). magnifique, dit-il enfin. Tu es magnifique.

Sa voix est dénuée de tout sarcasme. Tandis qu'il me contemple, je crois lire dans ses yeux quelque chose qui me noue l'estomac. Il semble sous le choc, et je pense comprendre pourquoi. J'ai l'impression d'etre en feu, comme si des flammes sartaient de mon corps. C'est insoutenable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par natacha-eva 2021-07-27T08:23:40+02:00

Me voilà intimidée, tout à coup. La pièce semble trop petite pour lui. Il prend trop de place, il se tient trop près de moi. J'ai l'impression que tout mon corps est en train de prendre feu. Il ne fait pas un peu chaud ? Fébrile, je m'écarte de lui. Ça doit être parce qu'on ne s'est pas vus depuis longtemps. Il est redevenu l'homme des magazines, ce n'est plus l'insupportable je-sais-tout qui m'asticote sans cesse et essaie de me démasquer quand je triche aux cartes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par natacha-eva 2021-07-27T07:54:24+02:00

Nous éclatons de rire. Je dois admettre que le rire de Robert est magnifique. Il est chaud et généreux, et d'autant plus savoureux qu'il faut le mériter. J'ai remarqué que personne ne parvient à le faire rire autant que moi, ce qui me procure une satisfaction profonde et durable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ouranos7 2021-07-01T23:12:04+02:00

- A quoi penses-tu ? demande Robert.

- Je m'imagine en train de te donner des coups de pied dans les tibias. Ça me fait un bien fou.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ploudillon 2021-03-04T23:11:49+01:00

Construite au sommet de l'île, l'imposante bâtisse de style géorgien dominait de vastes horizons. Sa façade en vieilles pierres couleur miel, orientée vers le village sur le continent, était longue et basse, recouverte de lierre enchevêtré et de hautes fenêtres. À travers le jardin en friche, des marches grossières menaient à une allée de gravier en pente douce qui se prolongeait jusqu'à la chaussée submersible. À l'arrière, une immense pelouse surplombait la mer changeante, tantôt d'un turquoise éblouissant, tantôt d'un gris-vert sombre et mystérieux. Le verger qui, le premier, m'avait attirée sur l'île s'enroulait autour d'une des ailes du bâtiment et croulait, selon la saison, sous les pommes, les cerises aux teintes rubis ou les lourdes prunes veloutées. De l'autre côté de la maison, une nouvelle volée de marches délabrées se frayait un chemin jusqu'à une crique de sable doré dont les eaux abritées étaient toujours limpides et chaudes. C'était un bijou, cette île, un trésor trop longtemps délaissé et privé d'amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Paraffine 2021-03-03T12:01:40+01:00

Trois petits garçons surexcités en pyjama m’accueillent, les pieds nus, la bouche pleine de pain et de beurre. Les triplés ont trois ans et, jusqu’à la récente naissance d’Anthea (plus communément appelée « le bébé »), ils étaient les plus jeunes membres de ma brinquebalante famille. Je suis la deuxième, après Alice, qui a dix-neuf ans. Viennent ensuite Freya, quinze ans, Tom, onze ans, puis les triplés Joe, Max et Davy, et enfin Anthea. Huit enfants en tout, et Pa qui dit toujours que, sans la guerre, il aurait pu y en avoir davantage et que nous devrions remercier Dieu pour sa miséricorde. Il plaisante, bien sûr, mais il a parfois l’air surpris de voir tous ces enfants entrer et sortir de notre petite ferme en gambadant, comme si nous étions le résultat d’un tour de magie et non la chair de sa chair.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Paraffine 2021-03-03T12:00:36+01:00

Mouche, c’est ma mère. Bien que son véritable prénom soit Mary, tout le monde l’appelle par son surnom, y compris son mari et ses enfants. Du haut de son mètre cinquante, c’est une force de la nature, petite mais rassurante. Quand je me tiens à ses côtés, je me sens gauche et surdimensionnée. Tout en me répondant, elle mélange des ingrédients dans un bol avec un couteau en argent poli.

Afficher en entier
Extrait ajouté par natacha-eva 2021-07-27T07:53:27+02:00

Robert et moi nous faisons face, et je me sens vaciller un peu. Est-ce que Robert Cardew est mon ami ? Le mot ne sonne pas tout à fait juste; il est à la fois trop fort et trop faible. Nous nous lançons des piques et nous nous disputons, mais cela cache une compréhension mutuelle, une petite chose précieuse que je ne parviens pas à définir avec précision.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ouranos7 2021-07-01T23:09:31+02:00

- Mon frère est-il parvenu à te divertir ?

- J'ai été d'une compagnie des plus agréables, répond Robert avant que j'ai pu dire quoi que ce soit.

- C'est très exagéré, je marmonne.

- Je croyais pourtant que nous avions passé un bon moment. Tu ne m'as menacé qu'une seule fois de détruire mon journal et je n'ai pas protesté quand tu as mangé une de mes tartines.

- Oh, quelle grandeur d'âme ! je réplique.

- Aie, j'ai encore bien trop mal à la tête pour supporter vos chamailleries, s'interpose Caitlin, tandis que Robert se replonger dans sa lecture avec un sourire en coin.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode