Livres
549 409
Membres
589 021

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Yoyaure 2020-10-06T10:04:09+02:00

" - Par là, le cellier. Tout est rangé dans des bacs, les conserves ici, les condiments là, la lessive est en bas, les épices en haut...Blablabla...

S'il croit que j'ai retenu quelques chose, il se fourre le doigt dans l'œil ! Primo, il articule à peine. Secundo: ça va trop vite, bordel ! Tertio: trop d'information tue l'information.

Il poursuit en marchant bien trop vite pour mes petites jambes, si bien que j'ai l'air de trottiner derrière lui comme un yorkshire."

(petit extrait qui m'a bien fait sourire, rien que pour vous!!!)

Afficher en entier
Extrait ajouté par piki15 2020-11-18T14:19:30+01:00

- Ah si ! J'allais oublier ! Mon bisou.

- Parce qu'on s'embrasse maintenant ?

- Pas vous ! Je parle de ma fille.

- Évidemment ! Je plaisantais ...

Afficher en entier
Extrait ajouté par piki15 2020-11-18T09:30:24+01:00

Il n'y a pas à dire, les rires de ma fille sont un baume sur les cicatrices de mon âme.

Afficher en entier
Extrait ajouté par piki15 2020-11-18T09:27:40+01:00

Ma princesse, mon don du ciel.

Aussi belle que le jour. Du haut de ses presque cinq ans, elle me retourne les tripes d'un seul regard. Elle est ce qui m'est arrivé de meilleur dans la vie.

Après le pire vient le meilleur.

Ces mots, mon mantra. Ils n'auraient pas pu sonner plus juste.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Aur31 2020-10-05T14:24:57+02:00

Elle est la lumière au milieu de mes ténèbres, la raison pour laquelle je me bats chaque jour depuis des années, contre moi-même, contre mes vices, afin de prouver que, malgré les apparences et mon passé, je suis un bon père.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Grdegirafe 2018-10-17T16:18:10+02:00

— Et, coupez !

Bordel, c’est pas trop tôt ! J’expire silencieusement ma frustration et passe une main lasse sur mon visage. Épuisé par les heures de tournage sans fin, je dépose doucement le dermographe sur le chariot et fais rouler les muscles de mon dos un à un pour les dénouer.

Une petite claque sonore sur le cul tendu sous mon nez, je fais comprendre à la figurante payée pour se taper un tatouage débile le restant de ses jours qu’elle peut se rhabiller et se casser ailleurs que sur mes genoux.

— Merci, Tris, roucoule-t-elle.

Inutile de me remercier, chérie… Surtout pas pour une daube pareille.

— Bien joué, mec ! me siffle l’ingé son avec une tape virile sur le dos avant de remballer son matos pour la nuit.

Je réponds par un petit haussement d’épaule et me glisse hors de mon box avant de retirer mes gants en latex que j’envoie voler dans la corbeille.

D’ici, je peux entendre la voix nasillarde de Dom me faire grincer des dents. Il est en plein discussion avec le producteur de l’émission. Ce fils de pute croit vraiment que je ne l’entends pas ? Quelle petite bite.

— Une belle gueule, d’accord, mais le show n’est pas une putain de tribune uniquement basée sur le physique et la popularité, non ? C’est vrai, merde. Regarde-le ! Aux dernières nouvelles, on n’est pas chez Abercrombie ! Il n’a rien à faire ici !

Je sais ce que cherche à faire ce connard. Depuis que je suis la vedette du show, il essaie par tous les moyens de m’évincer. Ce qui le fait flipper jusqu’à en chier dans son froc, c’est que je prenne pour de bon les commandes de son salon.

Tu te fatigues pour rien, abruti de mes deux ! J’ai envie de lui dire. Pourtant, je m’oblige à la fermer et mords violemment l’intérieur de mes joues. Inutile de lui donner du grain à moudre à un mec comme lui.

Je passe devant lui alors que je l’entends siffler entre ses dents serrées que je suis un piètre exemple pour les jeunes.

Afficher en entier
Extrait ajouté par mistressangie60 2021-04-23T10:37:50+02:00

En attendant le médecin, je m’ennuie. J’aurais bien papoté avec Briar Rose si elle ne s’était pas endormie à poings fermés entre-temps.

Donc forcément, je louche sur le dossier que son père est en train de remplir. Alors que je pensais être discrète, un grognement agacé s’échappe de la bouche de Tristan. Je me détourne une seconde puis malgré moi la curiosité l’emporte. Mon corps suit le mouvement de mes yeux si bien que je me retrouve plaquée contre l’épaule de mon voisin sans m’en rendre compte.

— Un problème ?

— Pas du tout, répliqué-je.

— Vraiment, Heaven ? Il prononce mon prénom avec un je-ne-sais-quoi d’insolence. Je tente d’ignorer les picotements de ma peau et secoue la tête.

— Alors pourquoi lisez-vous par-dessus mon épaule ?

— En fait, je sentais votre parfum : c’est Essence d’enfoiré, non ? Je me heurte à son regard métallique. Quelque chose me dit que, là tout de suite, il a envie de m’étrangler. L ’avantage, c’est que je suis au bon endroit s’il décide de passer à l’acte. La venue du médecin dans la salle d’attente met immédiatement fin à notre duel.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Steph-Anie 2021-03-25T17:01:15+01:00

J'ai très envie de te goûter... chuchote-t-il d'une voix profonde.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Steph-Anie 2021-03-25T16:59:34+01:00

J'ignore ce qui se passe, mais à cet instant précis, j'ai presque l'impression que chaque pulsation de mon sang et chaque battement de mon cœur lui appartiennent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Steph-Anie 2021-03-25T16:58:26+01:00

Si la Heaven souriante est à tomber, la Heaven en colère me rend fou de désir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode