Livres
568 932
Membres
624 243

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Starboyz - Les anges n'existent pas



Description ajoutée par Izzie-1 2021-09-12T19:08:11+02:00

Résumé

Sasha, ado franco-russe mal dans sa peau, ne se détournerait pour rien au monde du chemin tracé par ses parents. Du moins c’est ce qu’il pensait en arrivant en France, avant de faire la connaissance de Rose, une élève de sa classe. Aux antipodes des codes BCBG de leur milieu bourgeois, Rose ne tarde pas à le présenter à son cercle d’amis... un peu particuliers.

Parmi eux, le ténébreux et magnétique Lucas, musicien fêtard et de mauvaise réputation.

Pour Sasha, tout bascule sous le poids d’une attraction aussi immédiate qu’interdite.

Ce pourrait être le début d’un premier amour, dévorant et flamboyant, si Lucas n'était pas aussi joueur, farouche et rebelle, hanté par un passé qui, chaque jour, menace de le faire tomber dans des abysses de plus en plus sombres...

Et puis comment Sasha pourrait-il s’attirer les faveurs d’un garçon comme Lucas, alors qu’il peine lui-même à assumer ses penchants ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 10 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Izzie-1 2021-10-09T22:32:05+02:00

Lucas avait les yeux rivés au plafond. La moulure qui y était fixée représentait deux chérubins joufflus, le regard tourné l'un vers l'autre, leur index se pointant sans se toucher, l'autre main gardant une harpe d'or dont on pouvait entendre le chant si l'on fermait les paupières juste un instant, un tout petit instant, histoire d'oublier l'endroit, le moment. Peut-être qu'ils se demandaient ce que Lucas foutait là à les observer, l'oeil vitreux et déconnecté. Peut-être qu'ils chanteraient pour lui s'il le voulait. Trois ans. Trois ans qu'il s'asseyait sur ce canapé trop confortable. Trois ans qu'il fixait le plafond en se posant les mêmes questions.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Trop beau roman !

a lire absolument

Afficher en entier
Diamant

A la lecture de Starboyz j’en suis ressortie pour la seconde fois chamboulée, par l’histoire, par les personnages car ce n’est pas que le récit de Sasha et Lucas c’est celui de tout ce petit monde que nous narre si bien Izzie. Je ne vais pas trop en dire car une fois lancée j’aurai du mal de ne pas spoiler tellement j’ai été subjuguée.

La romance est présente mais sans être le point central, pour chacun c'est le fil rouge, qu'on soit à sa recherche, qu'on l'ait trouvé ou perdu, qu'il soit présent ou inaccessible, L' Amour va fleurir, parfois se faner, se décolorer et enfin s'épanouir.

Je vais me contenter de dire que la plume d’Izzie est percutante, riche, poétique, quelques fois vulgaire, les mots sont choisis méticuleusement, au service de chaque personnage car c’est bien l’histoire de tous les personnages, la psychologie de chacun est bien détaillée, ils ont tous une grande importance dans le récit, aucun ne fait de la figuration. Un véritable melting pot qui rend le récit hyper réaliste, Sasha Lucas Rose Julien et même Félix comme un pantone.

Habituellement je ne suis pas fan de récits traitant de l’adolescence car souvent mièvres ou larmoyants mais Izzie n’est pas tombé dans cet écueil, on ressent bien les contradictions de chacun, on a tour à tour envie de les aimer, de les secouer, de les détester. Elle décrit le cheminement des personnages avec justesse tout en traitant de thèmes variés : l’amour, la drogue, le sexe, les addictions, la violence, les troubles alimentaires, l’amitié……l’auteur nous décrit un monde où ces ados essaient de survivre, survivre à la jalousie, au dégoût de soi, à l’incompréhension, à la déception, à l’hésitation et finir par découvrir les premiers émois, les douleurs amères des amours déçues et surtout le premier amour, celui qui même si il ne perdure pas va laisser des cicatrices indélébiles, les stigmates de la passion ; une flétrissure.

L’histoire est violente sans concession, sombre avec des touches de couleurs éclatantes comme un kaléidoscope, on passe par une très grande palette d’émotions ; si vous avez un palpitant fragile préparez-vous à un grand huit émotionnel.

Une phrase a retenu toute mon attention : « Prendre du poids, c’était grandir. Grandir c’était vieillir. Vieillir c’était mourir. Mourir c’était pourrir. Sasha ne voulait pas pourrir. » Je l’ai trouvée tellement vrai dans sa violence, dans son évidence.

Ce premier tome m’a embarquée dans un tourbillon de sentiments plus forts les uns que les autres, mon cœur a morflé, j’ai pleuré, oui oui !! ça m’arrive que très rarement, j’ai maudit Sasha j’ai maudit Lucas, j’ai chaviré avec Julien et Rose, pour Félix j’hésite encore je me dis qu’il ne peut pas n’être que ce qu’il veut bien montrer. Sans oublier Thibault, Thomas, Imane et bien d’autres !

Les mots et les maux m’ont touchée, la plume m’a secouée. Je ne me suis identifiée à aucun d’eux mais tous les protagonistes sont si bien dépeints si réalistes qu’il m’a semblé avoir connu un Sasha un Lucas ou une Rose.

Aucune déception, l’écriture est superbe, maitrise de l’orthographe et de la syntaxe, vocabulaire riche, style fluide et dynamique, aucun temps mort, aucun ennui. Bref une pépite dont j’attends avec impatience la suite.

Merci Izzie de Rives pour cet excellent moment passé en ta compagnie, en leur compagnie, tu es une magicienne des mots, des sentiments ; c’est tellement profond, tu as l’art et la manière d’amener toute ce petit groupe hétéroclite là où tu le souhaites et la lectrice que je suis s’est laissée dériver, balloter et au point final j’ai atterris hébétée, ensuquée non pas par la chaleur mais par le maelström de sensations éprouvées.

Afficher en entier
Or

C’est difficile de mettre un ressenti sur cette lecture, que j’ai trouvé… époustouflante à sa manière. Mon avis ne concerne que moi, mais je dois avouer qu’il en rejoint en paquet d’autres. Ce roman, il claque, il chante, il crie, il vibre et le cœur du lecteur est comme… ébranlé avec son histoire.

Ce roman, c’est la vie de Sacha, un jeune franco-russe élevé dans les hauts préceptes, mais qui a beaucoup à montrer derrière ce regard un peu insouciant. C’est la vie de Lucas, ce jeune débauché, dont la vie se résume à se perdre dans les méandres d’un passé indélébile. Mais c’est aussi la vie de Julien, Rose, Thibaut, Thomas… C’est un alignement des astres, en fait.

Les personnages sont sans doute le point fort de l’histoire, parce qu’ils sont tout en nuances. Quand ils parlent, on les reconnaît. Ils ont leur caractère, leur vie, leur passé, leur vision de la vie. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Julien, mais aussi de Jean-Marc, le père de Lucas, qui m’a touchée à sa manière. Félix m’a beaucoup intriguée dans sa façon d’être. Étonnement, les protagonistes ne m’ont pas spécialement plu, même si Lucas m’a atteinte dans sa souffrance et sa difficulté à l’extérioriser. Que tous les personnages ne m’aient pas ému prouve bien qu’ils sont chacun différents, et que je n’aurais pas la même affiliation avec l’un ou l’autre. Ce qui est génial, c’est que même les personnages de passage deviennent quelqu’un, et qu’on a envie de tous les connaître un peu plus.

Concernant l’intrigue, je dois dire que je m’attendais à tout, sauf à ça. Parce que la couverture m’annonçait une histoire légère, peut-être un peu sombre parfois, vu le résumé, mais presque feel-good. Elle est assez trompeuse, et c’est un des seuls points qui m’a dérangé. Je le dis : l’histoire est sombre, et plus on s’enfonce dedans, plus on effleure des sujets très sensibles et très difficiles. On sent que chaque idée a été décousue, introduite subtilement, développée, puis toutes amoncelées les unes aux autres. De quoi tenir en haleine et laisser le lecteur dans l’incertitude et les non-dits ; en bref, je n’ai pas décroché, parce que le rythme de l’histoire est dosé, mais percutant. J’ai trouvé que tout s’enchaînait comme il fallait, et j’ai vraiment apprécié que toute l’intrigue ne soit pas centrée que sur un seul personnage.

La plume, elle se veut puissante. Elle ne tourne pas autour de belles métaphores sur toutes les pages, elle rentre droit dedans, elle frappe où ça fait mal, et c’est vraiment bien hiérarchisé. Parce que si certains passages peuvent être vulgaires, d’autres sont poétiques lorsqu’il le faut ; l’auteure a su doser, poser les bons mots au bon endroit, et adapter sa plume pour chaque personnage, comme s’ils étaient de vraies personnes avec des pensées bien à eux. Le vocabulaire est riche et bien utilisé, j’ai franchement apprécié la plume.

Je n’ai pas spécialement de points négatifs à relever. J’ai juste l’impression que la présentation de l’histoire ne concorde pas avec le fond. Il ne faut pas s’attendre à une douce et belle romance, mais bien à une histoire qui va au-delà de l’amour entre deux adolescents.

En bref, une histoire que j’ai beaucoup appréciée, que j’ai trouvé dépaysante, parce que je ne serai pas capable de lui donner un seul genre. Elle est différente, originale, percutante, et avec cette fin, impossible de ne pas songer à sauter sur le tome 2 dès sa sortie. Je la recommande à tous les friands de romans sentimentaux sur fond de poésie, de romances, de suspens et d’action. J’ai hâte de découvrir la suite !

Afficher en entier
Or

5/6

Ce roman a été une lecture percutante, brute que j'ai beaucoup appréciée. C'est sombre avec des touches de lumière, plein d'émotions. Les personnages, bien construits, sont tous mis en lumière d'une façon particulière. Il est difficile de détester tel ou tel personnage, ou de le trouver parfais, ils sont complexes.

L'écriture porte ce récit pleins de sentiments à merveille, elle est riche, poétique, percutante.

La romance n'est pas le point focal principal, mais est en toile de fond, ce que j'ai apprécié au vu des thématiques abordées.

Ce premier tome n'est pas passé loin du coup de coeur, et m'a poursuivi plusieurs après l'avoir refermé. Je vais attendre le T2 avec impatience !

Afficher en entier
Diamant

Sasha, Rose, Lucas, Julien, Thibault, Thomas, Imane, Félix : ce sont les personnages qui façonnent ce livre et tapissent les pages de leur histoire, de leur douleur. J’ai peu de mots pour ce roman, ou peut-être trop en fait. La couverture est trompeuse, les couleurs presque trop joyeuses pour les histoires qui se mêlent. Sasha revient de Russie et entame sa scolarité dans un lycée réputé de Paris. Sasha, il a des problèmes avec la nourriture et avec son apparence ; fille ou garçon ? Lors des repas, il apprend à gruger pour ne pas avoir à manger. Oh, Sasha, c’est un malin. Au lycée, il va se lier d’amitié avec Rose ; Rose qui sur son banc mange sa pomme et se traîne une sale réputation à cause d’une soirée qui a mal tournée. Pour elle, pas pour les autres, mais ces autres, ils le lui font payer. Leur amitié est belle ; c’est eux deux contre tous. Et puis Sasha va découvrir sa bande, le groupe avec Julien et Lucas. Et Lucas, il va lui taper dans l’œil à Sasha. Un coup de foudre qui fait mal, qui fait peur, parce que Lucas, il est paumé, il est sauvage, il est dangereux. Parce que Lucas, il est détruit et qu’il se détruit avec la drogue, comme Julien. Viennent Thibault et Thomas ; deux gars du lycée avec qui tout le monde s’entends. Thibault c’est le genre de gars à créer des quiproquos, des situations qui le dépassent. Et Thibault, il est vraiment attiré par Sasha, mais impossible de lui dire, parce que Thibault, c’est pas une pédale. Enfin, il aimerait s’en convaincre. Et pour aider son pote, Thomas va vouloir se mettre Rose dans la poche, mais Thomas il va finir par bien l’aimer, Rose, vraiment bien même. Et puis il y a Félix, qui entrevoit dans le dernier quart du livre, roi de paname, il veut Julien, il le veut très fort.

D’un côté une jeunesse dorée, de l’autre des jeunes un peu paumés. Imane aine Lucas, mais Lucas n’aime personne, ou peut-être un peu Julien, son Aniki. Lucas, il veut prouver que les anges ne volent pas et qu’on peut les salir, alors il veut salir Sasha. Il veut le marquer, sans savoir que c’est lui qui va finir par se faire avoir ; parce que Sasha va le toucher.

Ce roman est dur. Je le précise. Chaque page apporte un bout du passé, une pierre qui se rajoute. On comprend petit à petit. Pour Lucas et Julien. Pour Sasha et sa saleté, pour Rose et ses troubles alimentaires. On nous dépeint un tableau qui n’a rien de rose ou de bleu, qui n’est pas joyeux. C’est Skins façon papier. Ca fait un mal de chien ; la plume transperce, tue. Poète et assassin en même temps.

C’est incisif et dérangeant. Parfois on a la boule à la gorge, d’autre fois on parvient à sourire. Ce premier tome fait mal, oui.

Anorexie, sexe, drogue, alcool, paroles assassines, personne n’est épargné. On se mange les pages comme un parpaing dans la gueule et ça secoue. Les chapitres se déroulent, s’enroulent, offre un tableau qui n’est pas réjouissant, pourtant, il y a ce trait de lumière qui perce, auquel on a envie de s’accrocher, parce qu’il faut bien un peu d’espoir. Le dernier chapitre était beau. Thibault et Sasha, pour un instant d’insouciance, de lâcher prise. Un instant qui donne envie de savoir la suite ; après tout ça, qu’est-ce qui peut être pire ? Tout, j’imagine, ou rien, j’espère.

J’ai trouvé le livre très dur par endroit ; j’aurais aimé être prévenu, qu’on me dise, attention, ça va faire mal. Et c’est là le seul reproche que je pourrais faire : prévenir le lecteur, parce qu’il y a pléthore de sujets dans ce roman qui ne sont pas pour tout le monde.

Incroyable roman, splendide plume. Si vous souhaitez être secoués, ravagés, lisez ce livre. Il est poignant, étouffant, impossible de le refermer avant la fin, même s’il prend aux tripes. J’en ressors un peu groggy, mais étrangement lénifiée. D’où ma difficulté à mettre des mots, des émotions. Vous voilà prévenu ; ce livre est un chef d’œuvre.

Afficher en entier

Activité récente

Nath-14 l'ajoute dans sa biblio or
2021-10-05T14:37:35+02:00
Noyai l'ajoute dans sa biblio or
2021-09-22T18:37:38+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 10
Commentaires 5
extraits 6
Evaluations 7
Note globale 6.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode