Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Cassy33 Diamant
Note : 9/10
Starters est un roman qui traînait sur mes étagères depuis des années, et sans le challenge de la rentrée, qui m'obligeait à lire le premier livre de ma PAL, je crois bien que je ne lui aurais pas accordé une chance avant bien longtemps. Et pourtant, contrairement à ce à quoi je m'attendais, Starters s'est révélé être un véritable coup de cœur. Alors que je pensais au départ avoir du mal à le lire, à cause de son épaisseur, je n'ai en fin de compte eu aucun problème pour progresser dans ma lecture, et il y avait même des moments où je ne pouvais plus le lâcher.
Dès le début, je me suis retrouvée projetée dans l'univers créé par Lissa Price, et je n'ai trouvé aucun passage ennuyeux ou long à lire. En fait, ce qui me rebutait aussi avec Starters, ce sont les nombreux échos que j'avais entendu à propos de ce premier tome et notamment de ses premiers chapitres apparemment lents à démarrer. Et pourtant, je ne suis absolument pas de cet avis ! Dès les premières pages, j'ai été intriguée par la société dans laquelle vivait Callie, et j'étais chaque fois impatiente d'en apprendre plus à ce sujet. D'ailleurs, j'aime beaucoup le côté dystopique de ce volume car même si on manque cruellement d'informations à propos de la fameuse guerre des spores qui a décimé une grande partie de la population, il n'empêche que les idées futuristes de Lissa Price, des cartes de visite holographiques aux voitures ultramodernes en passant par les jeux de réalité virtuelle qui m'ont fait penser à la Fantasphère de Version Bêta, sont toutes plus originales les unes que les autres et tracent un contraste saisissant entre la vie (trop) aisée des Enders et la survie des Starters, pour la majorité pauvres, orphelins et délaissés par le système.
Suivre le quotidien de Callie, au tout début du roman, m'a donc beaucoup intéressé, et je me suis immédiatement attachée à elle, à Tyler et à Michael. Leur complicité, leur confiance réciproque et le lien fort qui les unissait m'a énormément touché, et en voyant leurs conditions de vie si précaires, je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir de la compassion à leur égard. Dès le début, je souhaitais de tout cœur que Callie puisse ramener de l'argent afin de soigner son frère, mais aussi pour qu'ils puissent tous enfin avoir une vraie maison dans laquelle vivre. Malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu, et il était sans doute trop beau de penser que Callie pourrait s'en sortir si facilement en faisant appel à une société aussi louche que Prime Destinations...

En ce qui concerne l'écriture, j'ai beaucoup aimé le style de l'auteure, ni trop simple ni trop complexe, qui permettait une lecture fluide qui ne s'est pas avérée lourde une seule fois à cause de descriptions trop détaillées. En effet, même si l'on peut facilement s'imaginer à quoi ressemblent les différents lieux dans lesquels se déroulent l'action, Lissa Price ne nous livre que les détails nécessaires, et ne s'éternise jamais là-dessus, ce que je ne peux absolument pas lui reprocher, bien au contraire.
En plus de ça, étant donné que la police d'écriture des romans de la Collection R est toujours assez grande et épaisse, les pages défilent sans qu'on ne s'en aperçoive, et il est presque impossible de stagner à un quelconque passage du livre, toujours rempli d'action, de suspense ou de révélations.

Pour ce qui est des personnages, j'en ai apprécié un si grand nombre que je sens que cette partie de mon commentaire va être quasiment interminable.
Pour commencer, Callie est une héroïne très attachante et à laquelle je me suis facilement identifiée, car même si elle s'avère bien plus courageuse, déterminée et forte que moi (ce qui est assez logique quand on y pense, étant donné les conditions dans lesquelles elle a eu l'habitude de vivre depuis la guerre des spores), elle n'a rien d'une super-héroïne, possède ses propres faiblesses, et semble vraiment humaine. C'est quelque chose que j'aime bien préciser à propos des protagonistes, car s'il y a bien une particularité que je déteste chez un livre, c'est le fait que ses héros soient invincibles et dénuées de défauts. Pour que je m'attache à un personnage, il faut à tout prix qu'il soit réaliste, crédible et doté d'atouts comme de faiblesses, et Callie fait bien évidemment partie de cette catégorie. Car, bien qu'elle soit déterminée à protéger son petit frère et qu'elle endure de nombreuses épreuves pour y parvenir, ses plans ne s'exécutent pas toujours comme elle les avait prévu, elle ne réussit pas tout ce qu'elle entreprend, et il lui arrive de vouloir baisser les bras ou tout simplement d'éviter le danger, comme au début, quand elle refuse d'écouter la voix dans sa tête et qu'elle pense en priorité à l'argent que Prime Destinations lui doit à la fin du mois, puisqu'il est destiné à soigner Tyler. En plus de ça, j'ai trouvé son lien avec son petit frère très touchant, et j'ai vraiment partagé la plupart de ses émotions. Certaines héroïnes m'agacent et me donnent envie de les secouer, mais ça n'a clairement pas été le cas avec Callie. Les décisions qu'elle prend au fil des pages correspondaient généralement à ce que j'aurais moi-même choisi de faire à sa place, et j'ai notamment apprécié le fait qu'elle pense beaucoup aux autres et qu'elle ne veuille blesser personne, y compris quand il s'agit de Blake et de Michael.
Tyler, son petit frère, n'est pas très présent dans ce premier tome, mais il a quand même su attirer mon attention, de part son lien avec sa sœur et avec Michael, mais aussi parce que ce garçon, malgré son jeune âge, sa maigreur et ses problèmes de santé, s'avère plus courageux qu'on aurait pu le penser, et est vraiment adorable. Je souhaite de tout cœur qu'à l'issue du second tome, il puisse vivre une vie heureuse et paisible avec Callie.
Michael est lui aussi absent une bonne partie de ce volume, mais il m'a énormément plu durant les premiers chapitres. La façon dont il veillait sur Callie et Tyler, son soutien constant, son sens de l'humour destiné à détendre l'atmosphère, le fait qu'il reste auprès de Tyler le temps que Callie finisse son contrat avec Prime Destinations... Tous ces éléments rassemblés en ont fait un garçon très serviable, loyal et digne de confiance, et je regrette vraiment qu'il ne soit pas mis davantage en avant dans ce tome.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Toutefois, je dois avouer ne pas avoir compris son comportement en fin de tome. Peut-être ne voulait-il tout simplement pas s'incruster chez Callie, mais de là à les abandonner sans prévenir pour aller je ne sais où... De plus, on ne sait même pas ce qui s'est passé entre lui et Florina durant l'absence de Callie, et même si j'hésite entre préférer qu'elle finisse avec Blake ou Michael, j'espère que ce dernier ne s'est pas intéressé à Florina à la seconde où Callie est repartie pour son contrat de location d'un mois... Dans tous les cas, même si je me sens légèrement plus attirée par Blake étant donné qu'on l'a vu bien plus longtemps dans ce tome que Michael (même s'il s'agissait en réalité du Vieux, ce qui fait qu'on ne connaît en fait rien du vrai Blake, mais bon... je n'arrive toujours pas à réaliser que tous ces passages étaient faux et qu'un manipulateur se cachait sous les traits de cet adorable garçon charmant et attachant...), j'ai beaucoup de mal à faire un choix définitif entre les deux, et j'attends donc d'en apprendre davantage sur ces deux personnages avant de choisir mon favori.

Blake, quant à lui, est un personnage que j'ai apprécié dès sa première apparition. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais quelque chose m'a plu au moment-même où Callie l'a rencontré, et je me souviens avoir espéré à cet instant précis qu'il devienne important dans le roman – ce qui s'est avéré être le cas. Plus Callie l'a revu et plus j'attendais ses apparitions avec impatience, même si, d'un autre côté, je ne voulais pas oublier Michael. Très vite, j'ai été un peu torturée entre les deux, et à la place de Callie, je serais bien en peine de faire un choix. Ce qui est sûr, c'est qu'en connaissant mieux la personnalité de Blake, je n'ai pas été déçue car en plus de son physique attirant, de sa richesse, et de son charme, il s'est avéré à la fois drôle, touchant, attentionné, dévoué, affectueux, et je pense que sans lui, Callie aurait eu beaucoup plus de mal à s'en sortir durant toute cette mascarade. Rencontrer un ami de son âge, prêt à l'aider et à lui changer les idées, lui a permis de surmonter tout ce stress et les difficultés qu'elle a rencontré après son passage chez Prime Destinations.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Sauf que voilà, Blake n'avait en réalité rien d'un jeune plein de bonnes intentions et sincère, puisqu'il s'agissait en fait du Vieux... À vrai dire, peu de temps avant qu'on n'apprenne cette révélation, j'avais pensé à cette hypothèse, mais celle qui m'était venue à l'esprit était légèrement différente. Personnellement, j'avais imaginé, au moment où on croyait être sur le point de découvrir le visage du Vieux, qu'il s'agissait de Blake, et malgré ma déception suite à la découverte de l'identité du Blake auquel s'était confiée Callie, j'ai tout de même été rassurée que le Vieux ne soit pas Blake, mais qu'à la place, le garçon que l'on croyait être un véritable Starters soit en réalité sous location et dirigé par l'esprit du Vieux. En tout cas, j'ai beaucoup aimé la réaction de Callie suite à cette découverte. Car au lieu de haïr tous ces souvenirs maintenant gâchés par cette information, elle est partagée entre l'envie de les chérir (car le Blake qu'elle a connu et aimé ne reviendra jamais), et l'envie de les détester et d'en être dégoûtée, ce qui correspond exactement à ce que j'ai ressenti en même temps qu'elle.
Pour ce qui est de Helena, je ne sais pas trop pourquoi, mais j'avais l'intuition dès le début qu'elle était différente des autres locataires et qu'elle avait de bonnes intentions à l'égard de Callie. D'ailleurs, dès que cette dernière a entendu des voix dans sa tête, j'étais quasiment sûre qu'il s'agissait d'Helena, et j'espérais vraiment que Callie l'écouterait, car j'étais persuadée qu'elle ne mentait pas. En tout cas, j'ai été assez touchée par son histoire et par la disparition de sa petite-fille, et j'espère que dans le tome 2, on en apprendra davantage sur Emma.

Malgré sa personnalité excentrique qui ne coïncidait pas du tout avec son véritable âge, Madison (ou plutôt Rhiannon) m'a bien plu. Je trouve qu'elle apportait une touche de fraîcheur et d'humour non négligeable dans ce roman assez sombre, et à travers ce personnage, j'ai compris la position de certains locataires qui souhaitaient passer le restant de leurs vies dans des corps d'adolescents afin de s'amuser à nouveau plutôt que de rester dans leur véritable enveloppe, qui ne leur permettait plus de vivre comme ils l'entendaient. Bien entendu, ce système n'est pas juste, car il prive des jeunes de leurs plus belles années, mais quand on se met à la place des personnes âgées, on peut comprendre leur désir d'accéder à une nouvelle jeunesse. Et si je dis ça en parlant de Rhiannon, c'est parce qu'en remarquant le contraste entre son caractère et son âge, on a l'impression que quelque chose cloche, et qu'il serait plus logique de la voir dans le corps d'une adolescente que d'une grand-mère.
Spoiler(cliquez pour révéler)
D'ailleurs, s'il y a bien quelque chose que je n'ai pas apprécié dans ce roman, c'est la facilité avec laquelle Rhiannon accepte de stopper son contrat et de retourner à sa vraie vie. D'après ce qu'on apprend à son sujet, elle a multiplié les locations, et d'un seul coup, juste parce qu'elle connaît enfin la vérité à propos de Prime Destinations et grâce à sa rencontre avec Callie, elle décide d'abandonner son corps de rêve et de redevenir la vieille femme corpulente qu'elle a toujours été ? Mouais... je trouve ça moyennement crédible. D'autant plus quand, à la toute fin du livre, on la voit se déplacer avec un déambulateur. Franchement, je doute qu'à sa place, j'aurais pris ça avec le sourire sans regretter ne serait-ce qu'une seule fois toutes les possibilités que m'offrait un corps loué... Enfin, dans tous les cas, j'espère que l'on reverra Rhiannon dans le deuxième tome, car j'aimerais bien la connaître sous ce nouvel aspect, et parce que c'est un personnage que j'ai vraiment apprécié.
Ah et j'allais oublier Sara, qui, bien qu'elle n'ait pas été beaucoup présente dans le tome, a tout de même su m'attendrir et me toucher. Voir une fille de 12 ans enfermée dans une cellule, subir de tels traitements, et vivre dans de si mauvaises conditions de vie juste parce que ses parents sont morts à cause de la guerre des spores et qu'elle n'a plus aucune famille est tellement révoltant ! Comment Beatty et les autres membres du personnel (mis à part le médecin, apparemment plus humain) pouvaient-ils être aussi cruels avec des enfants ayant tout perdu ? Comment pouvaient-ils se réjouir de les voir souffrants, malades et faibles ? Et surtout, comment pouvaient-ils laisser tant de jeunes mourir dans l'enceinte de l'hôpital psychiatrique et s'en vanter ? Les quelques chapitres sur la vie dans cet institut m'ont vraiment marqué et écœuré, entre le personnel impitoyable, les pensionnaires assoiffés de vengeance et de violence (en particulier les filles), et les conditions déplorables, précaires voire même inhumaines dans lesquelles vivent les espèces de détenus. Alors, quand Sara est morte en essayant de détourner l'attention des gardes pour qu'ils ne remarquent pas la fuite de Callie, j'ai vraiment été attristée et encore plus dégoûtée par le comportement de Beatty et des vigiles. Comment ces monstres peuvent-ils encore vivre avec tout le sang qu'ils ont sur les mains ?


Pour ce qui est de la fin, je ne l'ai pas trouvée bâclée, même si certains éléments se résolvent un peu trop facilement à mon goût. Enfin, dans l'ensemble, il s'agit tout de même d'un très bon dénouement, qui se termine sur une information capitale qui nous donne envie de lire rapidement la suite. En ce qui concerne les révélations, je ne m'attarderai pas dessus étant donné que j'en ai déjà parlé plus haut, dans les spoilers, mais la plupart d'entre elles m'ont surprise et me laissent encore plein de questions dans la tête. Maintenant, il me tarde vraiment de lire Enders et j'espère qu'il sera à la hauteur de ce premier tome !

Pour conclure, Starters est une très bonne dystopie, emplie de suspense, d'action, et de personnages tous aussi différents et attachants les uns que les autres. L'idée de Lissa Price est très originale, et parfaitement bien exploitée tout au long du roman, et l'auteure ne nous laisse pas souffler une seule seconde ! Du début à la fin, le livre nous entraîne dans une société à la fois proche et lointaine de la nôtre, mais surtout très sombre et révoltante, et grâce à son mystère omniprésent et ses nombreux rebondissements, il est impossible de s'ennuyer et même difficile de s'arrêter en plein milieu de notre lecture !
Par le Editer
April175 Or
Le contexte de l'histoire est assez original voir même bizarre mais malgres ça il se lit très vite et avec beaucoup de plaisir !
Par le Editer
LicorneEnChaussettes Argent
Note : 8/10
Histoire qui m'a bien plu dès le début. Intrigue qui sort un peu du lot par rapport aux autres romans sf. A lire!
Par le Editer
Jolin Or
Note : 7/10
J’ai beaucoup aimé ce livre. Le sujet est recherché. L’histoire se déroule dans une atmosphère particulière, il y a une tension durant tout le livre qui met en haleine. Le rendu est saisissant. Je n’ai pas trouvé que le récit s’essouflait, mais au contraire qu’il s’accélérait ! Les personnages, principaux comme secondaires, sont particulièrement intéressants. Chacun a une personnalité propre qui nous fait douter d’eux, l’héroïne peut-elle leur faire confiance ou au contraire, doit-elle se méfier ? Reste à le découvrir ! La fin, quant elle, est subjugante ! Elle nous laisse sur un grand questionnement. Je vais de ce pas lire la suite.
Par le Editer
Plutôt agréablement surprise par ce livre, je ne m'attendais pas à ce que ce soit si bien. Je l'ai surtout lu parce que je n'en avais eu que des échos positifs, et je dois avouer que j'ai bien fais ! On s'attache vite aux personnages ( pourtant leurs émotions ne sont pas si creusées ), on est pris dans l'action ( malgré la distance qui nous sépare de ce monde ! ) et on arrive à la fin sans trop s'en rendre compte. Lecture agréable !
Par le Editer
Un roman emprunté par hasard. J'avoue que la couverture m'avait un peu rebuté au début, car je la trouve très spéciale.
Cependant, l'histoire est géniale, les personnages sont super bien trouvés. J'ai vraiment été plongée dans cet univers !
Par le Editer
Liseliv Or
Comme j'a adoré ce livre étant plus jeune ... Ce livre me rappelle autant de souvenirs qu'une odeur, un vêtements etc . Je crois que vous voyez de quoi je veux parler ! Je me rappelle mon attachement envers ces personnages , ils m'avaient touché au plus profond de l'âme même si je doute que ce livre ait autant d'impact aujourd'hui ! Je le conseil à tous pour les souvenirs qu'ils me rappellent ! Je crois que c'est une petite pépite pour ceux qui aiment l'univers du livre ( c'est à dire un monde post-apocalyptique avec une héroïne aux milles ressources ! ) .

C'est ce livre qui m'a donné envie d'écrire pour vous imaginer son impact dans ma vie de jeune adolescente qui ne comprends pas trop ce qui est entrain d'arriver à son corps et ses idéaux . J'etais un peu perturbée étant jeune et la lecture de ce genre de livre la ma grandement aidée à me reconstruire .
Par le Editer
chrxniqueuse Or
Note : 10/10
Alors.. Par quoi commencer..?
Je viens de finir ce livre, il est actuellement 00:30, et j'ai lu 290pages en deux fois dans la journée.
J'ai commencé ce livre en étant septiques, mais j'ai accroché à l'histoire à partir du 3e chapitre, et franchement je ne regrette pas ma lecture.
L'auteure a su apporte un cote réaliste dans ce monde de science-fiction que j'adore! Ce côté réaliste qui, quand on repose le livre nous donne envie de réfléchir, peut importe l'heure.

Pour moi, l'action se met en place a partir du 3e chapitre (meme si il y en a deja eu un peu avant), a partir de ce moment là, il n'y a pas eu un passage, qui manquait d'action, même à la dernière page. Les chapitres étaient extrêmement bien tourné, l'histoire en elle même est géniale, et la plume de l'auteure addictive, on demande quoi de plus?!
Juste foncez et lisez le!
Par le Editer
accro-de-la-lecture Argent
Note : 7/10
Bon livre, lecture simple et distrayante. Ce n'étais pas le meilleur livre que j'ai lu et ça ne sortait pas tant de l'ordinaire mais ça m'a plu!
Par le Editer
Do Bronze
Note : 6/10
Science-fiction ou conte moderne ?
Comme j'avais beaucoup aimé les "Hungergames", "on" m'a présenté ce livre comme un "must" dans la même veine et je m'attendais a pouvoir côtoyer une personnage comme Katniss...disons le tout-de-suite : Callie, adolescente de 16 ans et caractère principal de ce livre, m'a déçue.
Elle a certes du caractère (!) mais elle reste néanmoins une fille superficielle, rapidement conquise par le monde "m'as-tu-vu" des plus riches : manoir, voitures de luxe, vêtements chatoyants et autres "bling-bling"....
Le destin l'a fait orpheline et l'a jeté dans la rue avec son petit frère malade. C'est pour ce dernier (afin d'assumer les frais médicaux nécessaires), qu'elle va louer son corps aux "Enders" ((les vieux), contre rétribution... (Ça me fait penser a quelque chose...). Elle va ainsi, son corps occupé par une locataire de 150 ans, être mêlé a un complot qu'elle va essayer de démêler...façon "James Bond"
Je veux bien croire qu'on apprend très vite a se débrouiller pour survivre dans la rue, mais de la a se transformer en quelques semaines, dans une Lara Croft, doublée d'une Cendrillon "Harlequineuse"...
Page 244 : " dans la précipitation, je me tords la cheville et j'en perds mon talon gauche. - ma chaussure...
Page 246 : " J'aurai tant voulu parler a Blake.[...] Il a l'air tellement déçu quand notre véhicule [(carrosse ?)] s'éloigne. de loin, je remarque qu'il tient quelque chose. Ma chaussure."

Personnages sans consistance psychologique, style "plat", trop d'euphonies a mon goût (affectation de la traductrice ?)...et sur le thème : abus-de-pouvoir des (très) vieux seniors vis-a-vis d'une jeune génération qu'ils empêchent d'arriver a maturité... J'ai largement préféré la trilogie de Gemma Malley !

J'ai quand même attribue 6 points a ce livre : oui ! , parce que c'est une histoire dystopique écrite pour un large public d'adolescents ( même si j'estime qu'il n'est pas nécessaire de les prendre pour des niais) qui y trouveront une lecture distrayante et d'évasion , loin de leurs préoccupations quotidiennes. Il n'y a pas de "temps mort" , les événements s'enchaînent rapidement et on a (quand même) hâte de connaître la suite.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.