Livres
547 395
Membres
584 462

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de stcl : Mes envies

Sherlock, Lupin & moi, Tome 7 : L'Énigme du cobra royal Sherlock, Lupin & moi, Tome 7 : L'Énigme du cobra royal
Irene Adler   
https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/04/18/sherlock-lupin-moi-t-7-lenigme-du-cobra-royal-irene-adler/

Retour à Londres dans Le secret du cobra royal, septième tome de la saga Sherlock, Lupin & moi. Irene et son père réinvestissent la maison qu’ils occupaient lors de leur dernier séjour dans la capitale anglaise, mais alors que la jeune fille renoue avec ses deux grands amis, Horatio quitte précipitamment le service de la famille Adler. C’est le début d’une nouvelle enquête…

C’est une fois encore un tome sympathique, qui ne retombe pas dans les travers que je reprochais au 4 et au 5, mais qui n’a pas non plus le mérite de nous laisser sur l’arrière-train comme le 6.

En fait, l’enquête est plutôt bien menée, je dirais même que c’est celle que j’ai préférée jusqu’à maintenant, mais comme l’aspect policier n’est pas ce qui me séduit le plus dans cette œuvre (ni tout court, il faut bien l’avouer, je ne lis quasiment jamais d’histoires policières), je reste un peu sur ma faim.

Je voudrais voir l’histoire avancer concrètement au niveau des protagonistes. Même si Sherlock, Lupin et Irene évoluent, cela se produit très lentement, au fil des enquêtes qui se suivent et qui leur laissent finalement assez peu de place. Qui plus est, j’aimerais vraiment que des personnages tels que Mycroft, superficiellement présent dans le tome précédent, ou même Moriarty, qui se limite pour le moment à une simple mention, aient un véritable rôle à jouer, afin d’apporter un peu de fraîcheur et de nouveauté à l’intrigue.

Un tournant important se profile tout de même dans ce tome, et je pense que Sherlock l’a bien compris, étant donné la dernière phrase du roman. Malgré le serment contracté par le trio, parviendront-ils à sauvegarder leur amitié alors que d’autres sentiments sont en train de fleurir entre eux ?

Je ne suis pas fan des triangles amoureux (et surtout, je penche indubitablement du côté de Sherlock), donc même si celui-ci semble inévitable, j’espère que l’auteur saura ne pas le rendre trop pesant. En revanche, je suis heureuse que l’intrigue liée à la mère biologique d’Irene soit pour le moment complètement mise de côté. Cela ne m’a pas manqué !

En conclusion, je dirais que l’intrigue propre à ce roman est très agréable à suivre : j’ai apprécié son aspect historique, puisqu’il y est question de l’Inde britannique, et j’aurais d’ailleurs aimé que cela soit plus poussé, mais malheureusement, l’Histoire n’est pas le thème de cette saga (la guerre franco-prussienne elle-même n’a jamais servi que de toile de fond). À l’inverse, je crains que la trame principale ne soit condamnée à stagner un moment encore, étant donné le nombre de tomes parus en VO.

par Cyrlight
Sherlock, Lupin & moi, Tome 8 : Le Secret de l'œil d'Horus Sherlock, Lupin & moi, Tome 8 : Le Secret de l'œil d'Horus
Irene Adler   
https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/09/30/sherlock-lupin-moi-t-8-le-secret-de-loeil-dhorus-irene-adler/

Sherlock, Lupin et Irene sont de retour dans le huitième tome de leur saga éponyme, Le secret de l’œil d’Horus. Le conservateur du British Museum a été assassiné, et comme toujours, les trois jeunes curieux ne résistent pas à la tentation de s’en mêler.

Encore un tome sympathique, avec une enquête dans la lignée de la précédente (à ceci près qu’il est cette fois question de l’Égypte et non de l’Inde), mais qui, hélas, n’apporte pas grand-chose à la saga dans son ensemble.

C’est vraiment le plus gros défaut de Sherlock, Lupin & moi. Les histoires se suivent et se ressemblent pour la plupart, et la série pourrait s’étirer indéfiniment en suivant ce rythme, le problème étant qu’elle commence à devenir lassante. Elle utilise le même schéma en boucle, et les nouveautés sont rares.

Même Mycroft, qui commence à faire de petites apparitions récurrentes, doit se contenter d’un rôle de figurant, avec pour seul trait de caractère sa condescendance qui le rend si détestable aux yeux de son cadet, et accessoirement de tout le monde. Quant à Baker Street, j’ai trouvé la référence forcée, d’autant qu’il y en avait déjà eu une dans un précédent tome, beaucoup plus subtile et pertinente à mon goût.

Pour ce qui est des protagonistes, ils continuent à s’enfoncer dans leurs cases. Sherlock reste Sherlock, Lupin reste Lupin, et même Irene n’évolue pas beaucoup. J’étais contente que sa mère biologique soit écartée de l’intrigue parce qu’elle ne la servait en rien, mais j’espère, puisqu’il est de nouveau question d’elle, que des révélations surviendront bientôt, afin de briser la monotonie qui s’est installée au fil des tomes.

Cette saga n’en demeure pas moins agréable, et je pense qu’il s’agit d’un bon moyen d’ouvrir les jeunes lecteurs au genre policier, mais elle manque de continuité. Certains tomes, comme celui-ci ou même le précédent, pourraient presque être sautés sans que cela n’entraîne de soucis de compréhension pour la suite. Dommage que la trame principale ne soit pas mieux exploitée et ne tienne pas davantage en haleine.

par Cyrlight
Sherlock, Lupin & moi, Tome 9 : Partie de chasse mortelle Sherlock, Lupin & moi, Tome 9 : Partie de chasse mortelle
Irene Adler   
Nous retrouvons nos trois compères dans la campagne anglaise. Une fois de plus, ils font preuve de courage durant leur enquête. Cette investigation est intéressante car on commence à voir leurs personnalités se développer de plus en plus. Une fois en encore, ce tome complète cette série trépidante et captivante. J'en redemande encore et encore.
Un régal....

par Oryana35
Aurora, Tome 1 : L'Expédition fantastique Aurora, Tome 1 : L'Expédition fantastique
Vashti Hardy   
https://lapommequirougit.com/2020/09/20/lexpedition-fantastique-aurora-1-vashti-hardy/

Je remercie les Éditions Auzou pour l’envoi de cette lecture. C’est un roman qui me tentait depuis un moment. Premièrement, parce que je m’appelle Aurore, du coup, le nom d’Aurora me donnait forcément envie de découvrir l’histoire. Deuxièmement, car je l’ai vu pas mal passer sur bookstagram avec des avis plutôt positif, ce qui m’a rendu d’autant plus curieuse !

Nous suivons l’histoire de jumeaux qui répondent au doux nom d’Arthur et Maudie. Leur père est un explorateur. Les enfants sont très fiers de lui. Malheureusement, on va leur apprendre que ce dernier est mort lors de l’expédition. En plus de cela, on va l’accuser d’horrible chose, plongeant les jumeaux dans une spirale infernale. Ils perdent tout !

Pourtant, l’oiseau lucide de leur père est revenu à eux. Ils sont persuadés que si elle est là, c’est pour une bonne raison. Depuis le début, les accusations qu’on porte envers leur père est pour eux fausse. Jamais il n’aurait fait une chose pareille. C’est ainsi qu’ils se mettent en tête de tout faire pour rejoindre un équipage, pour aller directement à Polaris Sud, là où ils pourront trouver des indices et surtout, la vérité…

L’univers est vraiment intéressant. J’ai adoré me plonger dans cette histoire. La plume de l’auteur est vraiment addictive, mais en plus de cela, l’histoire est captivante. On se retrouve dans un univers riche et merveilleux.

En bref, c’est un roman que j’ai aimé lire et j’ai hâte de pouvoir lire le tome 2 qui est sortie en août et qui m’attend dans ma PAL. Les jumeaux sont attachants et l’Aurora (Vous comprendrez de quoi je parle lorsque vous l’aurez lu ;)), est vraiment impressionnant !
Aurora, Tome 2 : La Légende de l'oiseau de feu Aurora, Tome 2 : La Légende de l'oiseau de feu
Vashti Hardy   
https://lapommequirougit.com/2020/10/06/la-legende-de-loiseau-de-feu-aurora-2-vashti-hardy/

Je remercie les Éditions Auzou pour l’envoi de cette lecture. Il y a quelques semaines de ça, je vous parlais du premier tome de cette saga, aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler du deuxième qui est sortie récemment.

Les jumeaux Arthur et Maudie ont vécu une aventure vraiment extraordinaire. Malgré leurs jeunes âges, ils ont déjà beaucoup voyagé. Ils ont réussi à réhabiliter leur nom de famille, mais leur tante Eudora Vane prépare de nouveau un mauvais coup…

En effet, un explorateur a disparu dans les îles orientales. Ce n’est pas n’importe lequel, c’est Ermitage Wrigglesworth. Le problème, c’est qu’après avoir entendu une conversation d’Eudora Vane, les jumeaux sont certains qu’elle prépare de nouveau un mauvais coup.

L’univers reste toujours aussi plaisant à lire et à découvrir, comme dans le premier tome. J’adore vraiment l’imagination dont fait preuve l’auteur autant dans le premier livre que dans le second.

Pour autant, j’avais un peu plus de mal à rentrer dans l’histoire de ce deuxième tome. Certains passages traînaient trop en longueur à mon goût. Cela reste très subjectif bien sûr !

En bref, un second tome plaisant, mais qui m’a moins emballé que le premier. Le style d’écriture de l’auteur reste toujours prenant et captivant. L’univers du roman est magnifique. Une saga vraiment idéale si on a envie de voyager.
Aberrations, Tome 1 : Le Réveil des monstres Aberrations, Tome 1 : Le Réveil des monstres
Joseph Delaney   
À tous les fans de la série "L'Épouvanteur", vous allez être servis !!! J'ai pu le lire en exclusivité et je me suis régalée !
Aberrations, Tome 2 : L'Avertissement de la sorcière Aberrations, Tome 2 : L'Avertissement de la sorcière
Joseph Delaney   
Un deuxième tome à la hauteur du premier. J'ai adorais retrouver Crafty, Lucky, Click, Bertha et même le Shole !

De nouvelles découvert, beaucoup d'aventure et de questions. Es ce que on peut réellement arrêter le Shole ? Quel est son point faible ? L'humanité va telle s'éteindre ? Comment c'est il développé au tout début ? D'où vient il ? Pourquoi se propagent il aussi vite d'un seul coup ?

Bref beaucoup de questions qui me donne hâte de lire la suite ! Vivement le tome 3 !

par MeguyC
Les Ferrailleurs, Tome 3 : La Ville Les Ferrailleurs, Tome 3 : La Ville
Edward Carey   
Voilà une #lecture qui sort de l’ordinaire écrite par #edwardcarey et publiée chez @editionsgrasset.
Un univers de #scifi atypique à la #timburton qui nous immerge et nous déroute complètement avec une alternance des PDV de tous les protagonistes.

Le tome 1 qui état un coup de ♥️ m’avait complètement captivé dans ses filets avec une fluidité mais aussi une poésie certaine dans les écritS.
L’espace dédié étant une grosse décharge on est quelque peu surpris d’y trouver toute une population.
Celle ci est composée de personnages hauts en couleur, intrigants de par leur filiation et leur secret commun.
Une intrigue magistralement ficelée avec pour point de départ Lucy, l’une de nos héros mais aussi Clod.
Une romance en filigrane vécue par deux protagonistes en totale opposition: Clod fortuné, et Lucy la bonne qui vont nous faire rêver par cet amour impossible.

Un tome 2 qui m’a déstabilisé avec un changemende rythmé abrupte, car je m’attendais à enquiller sur la suite des aventures de nos 2 héros. Malgré tout, c’est un tome important qui éclaire Enfin notre lanterne sur les origines de cette famille qu’est Ferrayor.

Le Tome 3 m’a laissé sur ma faim.
Cette originalité que je trouvais rafraîchissante a tourné vinaigre, le scénario est parti dans tous les sens, les personnages ont perdu de leur charme, des situations loufoques, des sujets pas assez approfondis, même la fin trop hâtive ont rendu ma lecture douce amère.
Mais n’empêche que j’ai pris plaisir à la #lire.

Au final, une trilogie à l’univers glauque dans lequel nage un joyeux pêle-mêle de sentiments divers: désespoir, aigreur, domination, mort, cupidité, et une lueur d’amour et d’espoir enrubannée de petites réflexions à dénicher qui font méditer.

par tishatish
Chroniques du bout du monde : Le Cycle de Spic, Tome 1 : Par-delà les Grands Bois Chroniques du bout du monde : Le Cycle de Spic, Tome 1 : Par-delà les Grands Bois
Paul Stewart    Chris Riddell   
Encore une fois, j'ai été très heureux d'embarquer dans le monde fabuleux de Paul Stewart. Ses lieux, ses espèces, mais aussi ses arbres ("certains portaient des épines, d'autres des ventouses, d'autres encore des yeux") ou même ses plats (" les saucisses de tilde, tendres et parfumées, avaient mijotés dans un bouillon assaisonné de grignotons et d'oranginelle... des steaks fondats de hammel à crone roulés dans la farine de bosselle... de poires de terre et de salade bleue piquante") nous font rêver et nous mettent parfois l'eau à la bouche. Tout cela peut paraître trop "gros" ou trop lourd, mais moi cela m'émerveille. Je retrouve mon âme de petit enfant, et je découvre un nouveau monde.

Donc, l'histoire se déroule autour de Spic, un jeune garçon mystérieux élevé par un clan de trolls des bois. Le jeune Spic, différent des autres, va se voir contraint de quitter le lieu de son enfance. Sa mère adoptive lui aura de nombreuses fois répété de ne jamais s'écarter du sentier. Pourtant, cela va lui arriver, et il fera alors une foule de rencontes (chez les égorgeurs, chez les les gobelins de brassin ou encore chez les harpies troglos). J'ai beaucoup aimé cette métaphore de ne jamais s'écarter du sentier, selon la mère troll des bois. Chez eux, on ne s'écarte jamais du sentier, même quand on joue. C'est pronfondément ancré dans leur coutume, mais Spic s'écartera du sentier. Et plusieurs fois, il se demandera "ai-je bien fait de m'écarter du sentier ?", et on lui répondra tantôt "oui", tantôt "non".

Spic va frôler de si nombreuses fois la mort que, du coup, certains moment perdent de leur suspens. Il arrive toujours à s'en sortir par un coup de chance (trop facile) ou alors par quelques habiles manipulations de la part de l'auteur. N'empêche, ça reste toujours de la chance. Spic va faire tellement de rencontres (qui se ressemble un peu à chaque fois : découverte, péripétie, retour dans les Grands Bois) que l'on devine finalement pourquoi Stewart les met : nous faire découvrir les grands Bois. A chaque fois, le héros rencontre une espèce différente et va découvrir leurs moeurs, coutumes, modes de vie... Cela donne une légère redondance.
Mais c'est aussi très bien vu sous un autre jour, car ainsi on en sait bien plus sur les Grands Bois et son peuple.

En bref,un bon premier tome qui laisse envisager une série toute aussi bien. J'ai quand même préféré le Cycle de Rémiz, par les idées et les péripéties, plus différentes à chaque fois.

par legolas
Chroniques du bout du monde - Le cycle de Spic, tome 2 : Le Chasseur de tempête Chroniques du bout du monde - Le cycle de Spic, tome 2 : Le Chasseur de tempête
Paul Stewart   
Après une plongée au coeur des Grands Bois, plongée au coeur de Sanctaphrax et d'Infraville. Spic, dans ce tome, s'est enfin trouvé : il fait désormais partie de l'équipage de pirates du ciel, à bord du Chasseur de tempête. L'équipage est riche en diversité (toutes sortes d'espèces et de tempéraments) et nous en fera voir de toutes les couleurs. On perd cette notion répétive dans les aventures qui ariveront aux héros.
Ce second tome commence avec un peu d'histoire, on apprend comment le Dignitaire Suprême de Sanctaprax est monté au pouvoir, et pourquoi la cité flottante est en danger. C'est plutôt bien trouvé, et expliqué clairement. Et c'est l'équipage du Chasseur de tempête qui sera chargé de la sauver : c'est sans surpise de ce côté-là, mais tout de même on est content lorsqu'on l'apprend.
On va découvir comment faire voler un navire du ciel, et c'est passionnant. J'aurais aimé vous en dire plus au niveau de l'histoire, mais je préfère que vous le découvriez vous-même.
J'ai adoré la fin, elle m'a faite vibrer, et il me tarde de pouvoir lire le troisième et dernier tome.

par legolas

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode