Livres
559 165
Membres
607 952

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Un gin-tonic, s’il te plaît, précisé-je alors qu'il s'active finalement, quoique légèrement de mauvais gré.

Il fait glisser mon verre sur le comptoir collant et humide. Je l'attrape, et il va servir d'autres clients en me lançant le genre de regard qui signifie qu'on n’en a pas fini lui et moi. Je lui lève mon verre avec arrogance.

— Je m'appelle Sam, me dit le mec qui a payé le verre, tout en me lançant des œillades salaces.

Je tends ma main, à mon tour.

— Je m'appelle « dégage » et je suis la mère de six gosses en bas âge qui est venue se saouler après avoir appris que mon mari me trompait et qu'il a choisi de foutre le camp avec ma meilleure amie. À moins bien sûr que tu acceptes de te faire appeler papa ?

— T'es sérieuse ? demande-t-il au bord de la crise de nerfs.

Il semble sur le point de paniquer et regarde autour de lui les portes de sortie éventuelles.

— Calixa, dix ans, Yan, neuf ans, Sydney, sept ans...

C'est tout ce que j'ai le temps de lui répondre avant qu'il ne disparaisse, prétextant avoir aperçu une connaissance au loin. Je souris, fière de ce petit tour de passe-passe, et reporte toute mon attention sur le barman qui revient vers moi.

Afficher en entier

— Quoi Dante ? Tu n'aimes pas que je te parle de ta vie c'est ça ? Tu souhaiterais que je m'efface et ne te cause plus jamais de problème ? Je jure que c'est exactement ce que je compte faire d'ailleurs, et le plus rapidement possible !

Il semble prêt à exploser. La veine de son cou palpite et ses yeux ont viré au noir d'encre alors qu'il avance vers moi, l'air furax, en deux enjambées. Il attrape mes poignets sans aucune délicatesse et les remonte aux dessus de ma tête d'un geste tout sauf délicat. Il me plaque durement tout contre le mur, m'emprisonnant de ses hanches. Son regard est profond, primaire et m'évoque le danger. Une alarme se déclenche dans ma tête alors qu'il se penche vers moi, si près que lorsqu'il parle, je sens ses lèvres remuer tout contre les miennes. Ses mots sont bas, sa voix rauque et son regard félin, alors qu'il prononce ses cinq mots.

— Nous ne divorcerons pas Beauté.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Shamii 2018-10-17T21:40:07+02:00

Je la sens vibrer en moi, et pas que physiquement. Nos cœurs battent au même rythme. Nous ne sommes pas la moitié l’un de l’autre, je suis elle et elle est moi. Non, je ne l’aime pas, je songe, je la vis.

Afficher en entier

Il est mon poison au même titre qu’il est mon antidote. je ne peux vivre avec lui, mais je crèverais sans…

Afficher en entier

J'ai le droit de me taire

Comme celui d'hurler,

De ne plus vouloir faire

Ce que l'on m'a inculqué.

J'ai le droit de te haïr

Comme tu m'as ignorée,

De ne plus vouloir bénir

Ceux qu'il faudrait tuer.

J'ai le droit de faiblir

Comme ne pas le montrer,

De ne plus vouloir dire

Ni ne rien éprouver.

J'ai le droit de ne pas avoir envie

Et d'oser le revendiquer,

De ne plus savoir où j'en suis,

M'y complaire et le crier.

J'ai le droit d'être en colère

Et de ne plus écrire,

D'avoir envie d'entrer en guerre

Face à ce qui me fait souffrir.

J'ai le droit de ne plus vouloir,

Ni accepter ce qu'on m'impose,

De ne plus pouvoir,

D'être comme en overdose.

Afficher en entier

De l'amour?? Pff c'est pour les femmelettes ce concept de l'amour. Elle est mienne, je ne l'aime pas, je la ressens. Son rire résonne en moi, me faisant vibrer à mon tour. Sa colère trouve en moi un allié redoutable, pour peu que je ne sois pas l'objet de cette frustration. Ses doutes me heurtent puisqu'elle ne devrait jamais douter de sa perfection. Son impulsivité me rend fière d'être celui qui l'a épousé. Ce n'est pas de l'amour, c'est bien plus fort encore, tellement qu'il n'y a pas de mot assez juste.

Afficher en entier

Comment pourrais-je demander à quelqu'un de m'aider, de m'aimer même, alors que je suis moi-même encore à la recherche de celle que je suis?

Afficher en entier

— C'est qui ce mec ? Ne me dis pas que t’as pas fait de recherches sur son compte ? hurlé-je à Judas, alors qu'il hausse les épaules l’air contrit. Bordel de merde ! Ça fait combien de temps que ça dure ? Qui est ce putain d'homme mort qui touche à ma femme !?

Afficher en entier

Il est là, étendu devant moi. Je contemple son corps raide, ses yeux immobiles, sa peau grise. Tout ce qui un jour a fait son charme. Il est couché à même le sol. Il semble presque dormir paisiblement, désormais bien loin des tumultes de sa vie... Si ce n'était cette immense auréole de sang écarlate s'échappant de sous son corps, j'aurais presque pu le croire endormi. J'ai envie de crier jusqu'à ce que mes poumons me fassent mal. J'ai envie de pleurer, là, à genoux, à ses côtés. Je garde pour moi cette question qui me traverse alors l'esprit. Je ne peux certes pas m'exclamer à haute voix :

Pourquoi lui ?

Afficher en entier

J'ai tenté de lutter, j'ai tenté d'écouter ma conscience, mais en vain. J'ai besoin de lui, j'ai besoin de le sentir contre moi, à l'intérieur de moi, l'espace d'un instant éphémère, j'ai besoin d'être cette petite chose fragile aux creux de ses bras.

L'effroyable vérité me saute au visage alors que je pousse ma dernière note orgasmique. Dante m'est vital... il est mon poison au même titre qu'il est son antidote. Je ne peux vivre avec lui, mais je crèverais sans...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode