Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Stefblondie : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver
Eileen Cook   
J’ai voulu me changer les idées avec ce livre, et grand bien m’en a pris ! D’abord attiré par le titre amusant, j’avoue n’avoir eu aucune attente particulière vis-à-vis de ma lecture. Tout d’abord le style : c’est un peu un style chick lit. L’héroïne, sans pouvoir d’aucune sorte, est installée (un travail de libraire), a un toit malgré d’inévitables problèmes financier (elle peut tout payer si elle ne mange plus jusqu’à la fin de ses jours).

L’histoire ? Très simple : il n’est pas question pour Sophie Kinstock de se retrouver seule après six ans de vie commune ! Son petit ami l’a quittée et elle va tout faire, je dis bien tout, pour le récupérer : du déplacement furtif de la voiture au vol caractérisé de chaussettes, elle ne recule devant rien. Alors quand elle apprend que Doug, SON Doug, a une nouvelle petite amie, elle voit rouge. C’est alors qu’elle a une idée géniale ! Se faire passer pour une voyante et les faire rompre ! Simplissime n’est ce pas ? Oui mais…tout ne se passe pas toujours comme prévu !

De maladresses en gaffes, en passant par un succès inattendu, Sophie en voit de toutes les couleurs. Epaulée par sa meilleure amie Jane (maman au foyer épanouie au possible) et Nick, un universitaire sceptique rencontré par hasard (en plein vol de chaussettes), Sophie va redresser la barre et prouver à tout le monde que, nom de nom, elle aura sa fin heureuse !

Je ne veux pas en dire trop pour ne pas gâcher les surprises de ce roman, mais si vous voulez vous détendre et passez un bon moment, n’hésitez plus ! Des moments tendres, des éclats de rires et pouf un après-midi de fini ni vu ni connu. A savourer sans modération.

par Ceinwèn
Crossfire, Tome 5 : Exalte-moi Crossfire, Tome 5 : Exalte-moi
Sylvia Day   
J'étais impatiente de lire la conclusion de cette série. Après un départ formidable, j'avais trouvé que l'intrigue devenait longue et répétitive, donc j'avais un peu peur pour ce tome 5.
Le début, disons la première moitié, confirme malheureusement cette impression. Rien de nouveau : Gideon doit affronter des rumeurs, des attaques dans la presse à propos de ses ex (Corinne, Deanna, Anne Lucas) On a déjà lu tout ça dans les tomes précédents. La différence ici c'est qu'au lieu de se montrer jalouse, Eva l'aide à désamorcer les scandales. Je dirais que du coup, c'est non seulement répétitif, mais qu'il y a aussi moins d'enjeu, moins de tension.
Dans la deuxième moitié et surtout les derniers chapitres il y a enfin une montée en tension avec deux nouveaux problèmes et dangers, un du côté de Gidéon ([spoiler]un harceleur à moitié cinglé qui lui tire dessus[/spoiler]) et un du côté de Monica, la mère d'Eva ([spoiler]qui cachait depuis toujours sa vraie identité et sa vraie histoire[/spoiler] )
Je dirais donc qu'il y a une conclusion haletante, après un roman et une série qui ont trainé en longueur. Je ne regrette pas d'avoir attendu ce tome, juste pour cette fin qui explique beaucoup de choses, mais je crois que l'auteur aurait pu se concentrer sur les péripéties essentielles et faire une trilogie.

par IsaR
Un appartement à Paris Un appartement à Paris
Guillaume Musso   
Je viens tout juste de terminer le roman ... j'en reste complètement muette et surtout émue. Année après année j'attend cette période de l'année avec impatience. Découvrir le nouveau Musso est toujours pour moi un petit moment de bonheur, mais cette année c'est encore quelque chose de plus. C'est l'une des plus belles histoires qu'il nous a raconté à ce jours et il faut dire qu'elles sont toutes exceptionnelles. Une lecture que j'ai dévoré en quelques heures sans jamais m'arrêter, comme toujours et que je vais relire lorsque le trop plein d'émotion sera passé. ! Vivement l'An prochain pour découvrir une histoire, qui je l'espère sera à la hauteur de celle-ci)
Cet enfant qui se drogue, c'est le mien Cet enfant qui se drogue, c'est le mien
Jacques Guillon   
J'ai lu ce livre il y a longtemps pour mes études. Il me reste encore présent les émotions ressenties très fortes à sa lecture. Un père qui fait tout ce qu'il peut pour sortir son fils de l'enfer de la toxicomanie, c'est très émouvant.

par Edith972
Mais qu'est-ce que tu fais là, tout seul? Mais qu'est-ce que tu fais là, tout seul?
Pierre Szalowski   
Une jolie lecture et assez rapide (moins de 300 pages). Personnellement j'ai mis du temps à accrocher, notamment car les personnages ne me plaisaient pas beaucoup. Au fil de la lecture on s'intéresse à l'intrigue.
Pour moi les choses sont trop irréalistes pour ce type de livre, certaines vont trop vites et on a l'impression qu'on tente de voir la fin rapidement. Mais on apprécie malgré tout de découvrir la fin.
[spoiler]J'ai trouvé réellement dommage que tout s'arrête entre Martin, Louise et son fils, si brutalement, en l'espace d'une page. A la fin, de la même manière, j'ai trouvé irréaliste les retrouvailles entre Martin et ses parents. Et j'aurai aimé en savoir plus sur ce fils qu'il ne connait pas.[/spoiler]

par Elodu17
La Douce Empoisonneuse La Douce Empoisonneuse
Arto Paasilinna   
J'ai aimé au point de l'avoir lu en moins d'une journée. Arto Paasilinna nous raconte, comme un observateur extérieur, les déboires d'une veuve de colonel avec son neveu et ses amis , et ce, avec humour (noir) et dérision. Au final, ce qui aurait dû nous scandaliser et dégoûter, nous fera sourire tout le long, jusqu'à la dernière ligne.
A LIRE
Central Park Central Park
Guillaume Musso   
Du grand Guillaume Musso!!!
Mes préférés de lui sont " L'appel de l'ange", "Parce que je t'aime", & " La fille de papier"...
Central Park est un triller sur un fond de romantisme! L'histoire est très bien ficelé, comme chacun de ses romans d'ailleurs, afin de nous faire tourner les pages, sans que l'on s'en rende compte!
Je croyais avoir deviné la fin, et me suis dit pr une fois j'ai trouvé, et bien non, le dénouement final nous laisse sans voix, et encore une fois, on ne le voit pas venir!!!
Si vous avez aimez L'appel de l'ange, vous allez adorer celui-ci!
Je le recommande vivement!

par mamour04
Perdus et sans colliers Perdus et sans colliers
Cats Home    Battersea Dogs   
J'ai reçu ce livre en cadeau de noël, je crois que je n'aurais pas pensé à l'acheter, mais je serais assurément passée à côté de quelque chose!
Toutes les histoires vraies narrées dans ce livre, qu'elles soient tristes ou marrantes, sont tout simplement adorables. Qui pourrait ne pas ressentir le bonheur d'une adoption après cela? Se souvenir de ses propres souvenirs après avoir sorti un animal d'un refuge?
A côté de toutes les horreurs que l'on peut voir dans la protection animale, il y a aussi les joies. Ces adoptants rassurent : ils ont des craintes avant d'adopter l'animal. Parfois, cela leur demande beaucoup de patience, d'adaptations, mais ils y arrivent. Il y a toujours une solution, aucun animal ne devrait être laissé derrière, invisible aux yeux de tous. On a aussi envie de remercier les bénévoles et travailleurs des refuges pour le travail qu'ils fournissent et l'amour qu'ils apportent aux animaux, lesquels sont souvent en demande d'affection. Bref, un peu d'espoir dans le quotidien :) Une lecture super agréable et l'écriture est très fluide.

par Bouboule
J'aurais préféré que l'on me tue J'aurais préféré que l'on me tue
Joël Troussier   
J'ai personnellement connu l'auteur, ce dernier étant éducateur à la Mairie de Villeurbanne et entraîneur de football dans la même ville.
C'est simple, c'est la personne qui m'a laissé le meilleur souvenir en tant qu'entraîneur.
Nous avons tous découvert son histoire car des médias étaient venus faire un reportage sur lui.
J'ai donc bien entendu acheté et lu son livre que j'ai trouvé très très bon.
Ce genre de personne mérite d'avoir une seconde chance et une liberté conditionnelle.
J'en profites pour lui passer le bonjour :)

par Psychose
Une année studieuse Une année studieuse
Anne Wiazemsky   
Une biographie intéressante sur les dessous du cinéma à la fin des années 6o.Les personnages ne sont pas forcement des plus attachants mais le contexte et l'écriture, parfaits, permettent de ne pas lâcher le livre.Cependant, j'ai souvent été gêné, comme l'impression de lire un journal intime que j'aurais volé ou d'épier l'héroïne et son partenaire par le trou d'une serrure.J'aurais également voulu savoir si l'histoire d'amour se prolongeait dans le temps car la fin nous laisse dans l'ignorance.

par sylvains7