Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
LadyxCherry Argent
Note : 8/10
Alors alors... Je n'ai pas trop aimé la première partie mais la seconde est passée crème.
Point négatif : Greta ! L'exemple même de la niaiserie !
Point positif : Elec ! J'ai adoré son humour et sa personnalité !
(Mais l'auteure les sort d'où ces noms ???)
Par le Editer
LesFacesLitteraires Argent
Note : 8/10
En dehors de l’addictivité que porte l’histoire, la romance est presque « banale ». Toutefois ce livre a su me retenir, la relation entre les personnages est captivante bien que la rapidité de leur rapprochement est prévisible. Le passé d’Elec est une énigme et la révélation prouve tout de même que ce récit contient du mystère et de la surprise. La passion ressort par vague, tout comme les sentiments, très intenses. Malgré un passage redondant, quand Elec se confie à Greta ; en racontant son passé et en résumant une grande partie de leur histoire, j’ai beaucoup aimé ce livre avec ses scènes « hot » et ses passages « sentimentaux ».

Greta est une jeune fille simple, loin d’être naïve. Son caractère n’est pas ordinaire, généreuse de nature et gentille comme un cœur. Je l’ai bien aimé, sans m’être forcément attachée à elle. Peut-être manque-t-elle de personnalité et de piment, n’étant pas attrayante comme héroïne. Néanmoins elle sait jouer et elle n’est pas aussi innocente qu’il n’y paraît. Elle ne se laisse pas faire, tout en gardant cet esprit attentionné et de savoir vivre. L’équilibre de cette femme est plutôt réaliste, malgré son obsession et son manque ; elle est forte et avance dans sa vie professionnelle, sans pouvoir tendre la main à un autre garçon. Je l’admire dans un sens, mais je n’ai pas vu suffisamment de tempérament de sa part, en vérité elle est un peu « fade ».

Un Bad Boy, un garçon mal dans sa peau ; Elec s’exprime derrière les tatouages et l’écriture. Sa personnalité est rebelle, en partie à cause de son père qui le rabaisse sans arrêt. Mystérieux avec un caractère malpropre, mais ses secrets montrent de grande blessure et j’ai admiré à chaque seconde sa force de vivre après avoir découvert ce qu’il a vécu. Un héros « moderne », différent et surtout avec un cœur en or. Il m’a fait rire la plupart du temps avec ses manigances et ses réactions, franchement c’est quelqu’un de très intelligent manquant d’une certaine façon de confiance en lui. Par contre son aspect séducteur est peut-être un peu de trop.

La relation entre ses deux personnages est plus que volcanique. Ils deviennent demi-frère et demi-sœur sans le vouloir, ils se rencontrent et tout bascule dans leur vie respective. Je suis certaine que c’est le genre d’histoire déjà vu et revu, néanmoins j’ai apprécié le déroulement et le développement ; que ce soit dans les passages crues comme dans les morceaux sentimentaux. De plus le suspense est vraiment bon, malgré la fin légèrement évidente ; sauf pour le passé dissimulé d’Elec où vraiment la révélation est inattendue. La romance se déploie sur plusieurs mois et années, puisque dans la deuxième partie, Greta et Elec ont sept ans de plus. Ils ont évolués dans la vie, néanmoins les sentiments sont toujours les mêmes et encore plus fort ; malgré le fait qu’ils ont chacun réussi à se poser avec quelqu’un d’autre pendant un temps. Ils s’attirent et on le ressent vraiment dans le récit, tout comme ils s’interdisent d’être ensemble et leur douleur de ne pas pouvoir vivre leur amour au grand jour. C’est une belle histoire d’amour, difficile et passionnelle.

Dans la première partie du livre ; Greta est adolescente faisant tout pour réussir dans ses études et elle est vierge, son demi-frère arrive dans son existence pour continuer ses études et ils vont avoir une relation conflictuelle et « amoureuse ». Je n’ai pas forcément apprécié le choix de l’auteur envers la virginité de l’héroïne, c’est un peu trop commun surtout avec le coup de foudre et son comportement incohérent. Ensuite, dans la seconde partie ; sept ans plus tard, un drame les réunit et ils vont tout faire pour s’éviter mais tout ne se passe pas comme prévue. Elec est en couple et Greta vit à New-York en étant célibataire. La foudre est de nouveau là et les ramènent à ce qu’ils ont vécu ensemble.

Je suis tombée sous le charme de la plume de Penelope Ward, elle décrit merveilleusement les émotions puissantes comme les sentiments plus doux et profonds. Malheureusement j’ai pu remarquer quelques coquilles dans le livre, ce qui est réellement dommage. Toujours est-il que les scènes explicites m’ont plu, elles ne sont pas vulgaires au point de choquer ; cependant elles restent crues. L’écriture de l’autrice est entraînante et pleine de surprise, au fil des pages elle devient de plus en plus agréable avec des phrases simples rempli de beauté. Le faible point de vue d’Elec est le seul point négatif que je reproche à l’histoire, étant complètement répétitif, mais c’est un moment essentiel pour connaître le secret de ce garçon ; l’épisode clé.

En général, c’est une synopsis chaleureuse avec deux protagonistes avenants. Je ne me suis pas réellement prise d’affection pour eux mais j’ai adoré suivre leur évolution et leur romance. Greta est une jeune femme charmante, une adolescente modèle et sans problème ; possédant très peu de défaut. Elec, un garçon ténébreux aux souvenirs sombres et à la vérité impensable, un homme avec une histoire derrière la révolte. J’ai trouvé le thème ordinaire, offrant tout de même des surprises et des beaux instants en perspective. Un livre sur la confiance, la reconstruction et un silence à exprimer. Le soit disant « roman » dans le roman est peut-être important mais ce n’est pas forcément plaisant. J’ai apprécié la plume de Penelope Ward ; frénétique, naturelle et intense. Un ouvrage seul, sans suite ; captivant et manquant de page en mon goût. Plus d’approfondissement pour la 1ère partie n’aurait pas été de trop.

https://lesfaceslitteraires.blogspot.fr/2017/10/step-brother.html
Par le Editer
Jadebookstagram Diamant
Note : 9/10
Franchement ce fut une lecture époustouflante !!! Je n'arrivais pas à lâcher se livre !!
L'histoire ne laisse aucune seconde de répit.
C'est l'histoire d'un amour interdit entre demi-frère et demi-sœur. C'est un nouveau genre d'amour, qui m'a beaucoup séduit.

L'histoire est addictive et les personnages passionnants à suivre. Les deux personnages sont très opposés, Greta est une jeune fille douce, généreuse, sérieuse, un brin naïve, mais très forte. Quant à Elec, il apparaît provoquant, arrogant, mystérieux, un bad boy comme on les aime. Toutefois, l'attirance est immédiate. Le couple m'a beaucoup touché. On le suit sur deux parties du livre. J'ai bien aimé les voir évoluer entant qu'adolescent et adulte.
Oui, car le livre est composé de deux parties, la première partie quand Greta et Elec sont adolescents. Un événement arrive et Elec est obligé de quitter le domicile familial, non sans dire au revoir à Greta.
La deuxième partie se déroule sept ans plus tard... Greta n'a rien oublié... Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. La passion qui les dévorait autrefois refait surface et nos protagonistes luttent en vain pour garder leurs calme.
La fin est très touchante et bien écrite. Je connaissais cette auteure avec Room Hate où j'ai eu un énorme coup de coeur et je suis toujours pas décue un second coup de cou pour cette auteure.

C'est une romance que je conseille grandement.

http://labook-o-shere.blogspot.fr
Par le Editer
Lea-Luttringer Or
Note : 8/10
C'est mon deuxième roman de Pénélope Ward et je peux vraiment dire que c'est une auteure douée.
Elle a ce genre de style qui vous accroche des Le début et vous fait dévorer les pages sans que vous vous en rendiez compte ; une plume addictive.
Ses personnages sont attachants et l'histoire est sympathique bien qu'un peu cliché et crue par moments.
D'un point de vue critique, je regrette juste que dans la partie qui se passe à leur adolescence, Le comportement d'Elec soit peu crédible. À 17 ans, c'est tres rare de pouvoir être tatoué comme il l'est et de coucher à droite et à gauche comme il le fait. À part Ça, c'est un très bon roman.
Par le Editer
Odreey Or
Note : 9/10
Que dire... Wouah ! Ce livre est une claque, une pépite en or que je n'ai pas lâché. C'est un mélange d'émotion qui te tient en haleine jusqu'au bout. J'ai adoré Greta malgré qu'elle soit naïve et j'ai eu envie secoué Elec plus d'une fois. Pourquoi ne pas avoir mis en liste de diamant ? Pour moi, il n'y avait pas assez de scènes entre le père et le fils, la partie adolescente était trop courte. Autrement, je me suis régalé !
Par le Editer
L’histoire en elle-même n’a rien d’original. Mais l’auteure a su retenir mon attention tout au long de l’ouvrage et à me faire frissonner face aux émotions de Greta. C'est le genre de livre où, une fois que vous commencez à lire, vous êtes incapable de détacher votre attention de l’intrigue. J’ai passé un agréable moment de lecture avec Step Brother, je l’ai littéralement dévoré en une nuit.
http://www.sariahlit.com/2017/09/step-brother.html
Par le Editer
beaucedu90 Diamant
Note : 9/10
Par les dieux ! Ce livre est bouleversant ! Quelle magnifique histoire ! J'ai vraiment était imprégnée de l'histoire comme ça m'arrive rarement (c'est pour cela par ailleurs que je le classe en liste de diamants ^^) ! La magie opère, chapeau à l'auteur ! L'histoire d'Elec et Greta est sublime, on passe par tellement d'émotions et c'est tellement dur de les quitter ! Ensemble ils sont juste parfaits, et séparés ils sont bouleversants : c'est très addictif ! Ce que j'adore aussi avec ce livre c'est qu'on ne peut pas déchrocher ; plus on avance, plus on en veut ! Il commence comme d'autres livres que j'ai déjà pu lire que j'ai apprécié mais qui se perdent au milieu d'autres...et on entre dans l'histoire, on est happé et s'en est fini de nous...on plonge. Une addiction comme je les aime, voilà un moment que je n'avais pas lu un livre qui méritais de figurer parmi mes livres favoris ; une vraie bouffée d'air frais ^^
Par le Editer
Cela faisait longtemps que ce roman me faisait de l’œil. Le sujet en lui-même titillait ma curiosité et j’avais vu beaucoup d’avis très élogieux sur cette histoire. J’appréhendais tout de même un peu, car ma dernière expérience de ce genre ne s’était pas bien passée : Did I Mention I love you d’Estelle Maskame (qui traite d’un thème similaire) avait été une cuisante déception. Malheureusement, je me suis très vite aperçue que Stepbrother n’était pas fait pour moi.

Greta est une adolescente sans histoire. Sa mère s’est remariée avec un homme du nom de Randy, et ils vivent tous les trois sans que la cohabitation ne pose problème. Leur petit quotidien bien rodé vole en éclats le jour où Elec, le fils de Randall, fait son arrivée dans la maison. Rebelle et passablement grognon, le garçon n’a pas l’intention de se lier d’amitié avec Greta. Bien au contraire. Il est même fermement décidé à faire le bronx pour que son père sorte de ses gonds. Pourtant, derrière cette attitude de bad boy en puissance, Greta sent qu’Elec cache une très grande fragilité. Il se pourrait qu’elle soit la seule qui puisse traverser les murs qu’il a bâtis entre lui et les autres.

Je pensais sincèrement que j’allais tomber en admiration devant ce roman. J’avais vu fleurir un tas de critiques positives et j’étais prête à adorer. Hélas, j’ai rapidement déchanté. Malgré une histoire initiale intéressante, il se trouve que Stepbrother réunit tout ce que je n’aime pas dans les romances : des clichés, une héroïne dépourvue de volonté, une intrigue déjà convenue.

La première partie pose les bases d’une relation naissante, celle de Greta et Elec. Tout ne semble pas joué d’avance entre eux. Elec se montre désagréable et offensif au possible ; il cherche à embêter sa demi-sœur et à la mettre mal à l’aise. Greta, elle, tombe très rapidement sous le charme de ce beau mâle inaccessible et se contente de fantasmer sur lui.

C’est ici que le bât blesse. Greta est une héroïne décevante, tout simplement. Elle pose des questions stupides et semble dépourvue de la moindre fierté. La candeur qu’elle est censée dégager entre en opposition totale avec sa façon de nommer certaines choses (comme « bite » ou encore « baiser », qui sont de très vilains mots dans la bouche d’une adolescente aussi délicate et choyée). C’est un choix que je ne trouve pas indiqué et qui est sans doute là pour coller à la tendance actuelle véhiculée par des romans tels que Cinquante nuances de Grey. Ça me chagrine de ne pas avoir accroché avec elle, mais je l’ai trouvée trop inconsistante et sans personnalité, si bien qu’il m’était impossible de m’attacher.

Elec est le cliché par excellence : celui du mauvais garçon belliqueux qui cache sa douleur derrière une méchanceté gratuite. Quand je l’ai vu débarquer, j’ai eu l’impression d’être à nouveau propulsée dans Did I mention I love you, mais fort heureusement, cette impression de déjà-vu a fini par s’estomper, car la relation d’Elec avec son père est plutôt atypique et nourrit notre envie de savoir. Le père ne fait pas office de chêne fort et sage, on sent qu’il y a une vieille cicatrice profondément enfouie derrière toute cette colère.

Les autres personnages ne semblent être qu’un écran de fumée. Ils ne sont là que pour faire office de figurants dans l’histoire qui se joue, du coup ils sont un peu transparents, on ne peut en aucune manière se retrouver en eux. 

La deuxième partie promettait un véritable renouveau. L’idée de nous propulser 7 ans plus tard était excellente et apportait un second souffle à l’histoire qui, à mes yeux, commençait à battre de l’aile. Malheureusement, l’excitation a fini par retomber et j’étais un peu… consternée. On se retrouve dans un triangle amoureux qui m’a dérangée au plus haut point. En fait, cette deuxième partie est aux antipodes de ce que j’attends dans une romance habituellement. Elle entre en conflit avec mes valeurs, c’est bien le problème. J’ai eu les plus grandes peines à adhérer au comportement de Greta. De plus, après 7 ans, nos héros sont censés avoir grandi et être des adultes responsables, mais les dialogues et les réflexions sont presque identiques à ceux qu’ils avaient lorsqu’ils n’étaient que des adolescents.

En arrivant vers la fin, les choses sont allées de mal en pis. J’avais déjà du mal à trouver le récit crédible, mais la scène dans laquelle Greta s’abime dans la lecture du livre d’Elec a fini de me convaincre que ce roman n’était définitivement pas fait pour moi. Les événements deviennent redondants, on se surprend à vouloir passer ces nombreuses pages rapidement puisqu’il s’agit presque de copier-coller de ce que l’on a lu au début du roman. L’idée était très bonne, mais pas amenée sous le bon angle.

J’ai conscience d’être particulièrement vindicative dans ma façon de dépeindre ma lecture, mais je dois admettre qu’il y a tout de même quelques points positifs qui méritent que je les cite. D’abord, l’histoire se lit vite – en une journée, c’est plié – et s’avère plutôt prenante dans l’ensemble. Elle n’est pas dénuée d’une petite touche addictive qui donne envie de connaître le dénouement. Ensuite, quelque chose que j’ai grandement apprécié, c’est le dosage des scènes érotiques. Il n’y en a pas à outrance et lorsqu’elles sont décrites, elles restent très tendres. Enfin, j’ai apprécié l’épilogue qui est particulièrement émouvant et qui conclut bien les tourments d’Elec.

En résumé, en commençant ce roman, je cherchais une histoire d’amour susceptible de lever les tabous et renverser les clichés. Hélas, et ça m’ennuie de le dire, mais j’ai été très déçue par le roman de Penelope Ward. Stepbrother aurait pu être une lecture agréable si l’histoire n’avait pas été sous exploitée. Je n’ai pas réussi à comprendre l’héroïne – trop passive à mon goût – et je n’ai pas non plus adhéré au triangle amoureux qui s’installe dans la deuxième partie et qui m’a mise très mal à l’aise.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/contemporaine/stepbrother-penelope-ward
Par le Editer
lois21 Or
Note : 8/10
Un très bon roman auquel j'ai très vite accroché !

Bien que l'on ait affaire à une première plutôt amusante, la deuxième est plus émouvante. Les personnages sont le gros atout de ce livre.
Malheureusement il frôle le coup de coeur pour une seule raison : j'aurais aimé deux points de vue, celui de Greta ainsi que celui d'Elec, or nous n'avons que celui de Greta. Et c'est bien dommage car l'auteure nous laisse croire qu'il y a tellement de chose à savoir sur lui, sa famille, sa mère tout particulièrement, et j'aurais aimé plus de précision à ce niveau plutôt que l'unique ressenti de Greta.

Greta, elle, est un personnage auquel on s'attache facilement. Son caractère et sa personnalité me plait bien.


Je vous conseille cette lecture pour son addictivité et pour cette romance pas commune. On ressent un réel combat intérieur chez les personnages, ce qui nous fait qu'apprécier encore plus la lecture. J'avais des appréhensions, mais finalement j'ai adoré !

A lire !
Par le Editer
Beanewromance Or
Note : 8/10
Quelle histoire ! J'ai adoré les personnages. Greta est une fille douce et gentille mais avec une force incroyable. Elec est le parfait bad boy que l'on méprise mais dont on finit par tomber amoureuse !!
L'histoire est à couper le souffle. Le fait qu'elle se déroule en deux temps ne m'a pas du tout déranger. J'ai aimé découvrir les personnages tant dans la période de l'adolescence qu'en temps que adultes.
Un livre que je lirais volontiers a nouveau dans quelque temps.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.