Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de STEPHANIE14410 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
L'Anneau de Moebius L'Anneau de Moebius
Franck Thilliez   
Durant toute ma lecture, je me suis posée des questions sur le musée Dupuytren, connaissant cette faculté et évidemment, j'ai eu envie d'y aller.
Ce ne sera pas pour tout de suite :
« Le musée Dupuytren déménage
Au printemps 2016, les collections du musée Dupuytren (dans la faculté de Médecine de Paris) vont être transférées sur le campus Jussieu, rejoignant 8 des collections scientifiques de l’UPMC.
Le musée Dupuytren a fermé ses portes le 25 mars 2016.
A nouveau accessibles aux étudiants et aux chercheurs sur rendez-vous à partir de septembre 2016, les nouvelles réserves du musée Dupuytren seront aussi ponctuellement ouvertes au grand public. »

Maintenant, passons au roman.
Attrapé par hasard dans la bibliothèque d'un proche, je n'en attendais pas grand chose et j'ai été comblée.
Il démarre rapidement et on est très vite pris par la mécanique de l'ouvrage. C'est intense et très addictif. En effet, plus les heures s'étrenne, plus le suspense prend de l'ampleur. L'anneau de Moebius est-il malléable ?
Le thème est réellement captivant et les réflexions des personnages font réfléchir.
Pour ce qui est des meurtres, là aussi, il y a de la matière. Qui sont réellement les monstres ? Monstre physique, monstre moral, la question est posée.

[spoiler]Vivement la réouverture du musée même s'il est certain que je vais regarder le conservateur avec une certaine angoisse. Au moins, s'il n'a pas lu le livre, je pourrai le lui conseiller ^^

Le passage, p. 240 : « — Connaissez-vous le rapport entre John Merrick et Jack l'Éventreur ?

— Je suppose qu'ils sont les deux représentations qu'on se fait des monstres, chacun à leur manière, répondit Vic.
Un monstre physique, l'autre moral.

— Pire, on es assimilait l'un à l'autre.
En 1888, ce duo monopolisait la une des journaux.
Pour les gens de l'époque, seuls des personnages comme Merrick pouvaient commettre des crimes aussi atroces que ceux de Jack l'Éventreur.
Merrick a même été suspecté, une absurdité vu son handicap et ses difficultés à se mouvoir.
Pour le peuple, Jack l'Éventreur ne pouvait être une personne dont le corps et le visage étaient normaux, comme vous et moi. »

Je m'en rends compte maintenant, mais dans son explication, le conservateur avait tout dit. Lui s'associait à Jack l'Éventreur tandis qu'il associait Siriel à Merrick.[/spoiler]

C'est bien écrit, les personnages sont attachants, l'intrigue est prenante et le suspense très présent...
En conclusion, je vous recommande fortement cet ouvrage !

par dadotiste
Play Play
Franck Parisot   
Il y a quelque chose dans ce bouquin qui vous empêche de le lâcher malgré toute l'horreur qu'il peut y avoir et le dégout que vous pouvez ressentir

Les scènes sont très dures et les descriptions sont tellement bien faites, à mon avis, qu'on arrive à voir, à ressentir et presque à sentir les lieux, les personnages ...

Le rythme est rapide, les personnages sont perdus, ils deviennent fous, comme des pantins dans les mains d'un marionnettiste et ils nous entrainent avec eux

Bien que j'ai trouvé la fin presque prévisible, elle n'en est pas moins libératrice tant j'étais tendue et stressée

Je ne sais pas si je peux recommander cette lecture car tout le monde ne peut pas aimer ce genre, et des fois je me dit qu'il faut avoir un grain pour lire ça ...

Amatrice d'histoires dures, j'ai pas souvent eu l’occasion d'être écœurée par ma lecture , chapeau a M PARISOT ^^

Seul petit bémol, je m'attendais à avoir plus une "morale" sur notre société vis à vis d'Internet et des déviances alors que finalement ce n'est que la folie d'un homme

par Pearl84
Une Mort Esthétique, Tome 14 Une Mort Esthétique, Tome 14
P.D. James   
Tout d'abord avant mon commentaire, le début de l'histoire: Une journaliste d'investigation va se faire opérer dans une clinique du Dorset.
Elle sera assassinée.
Dans ce manoir, il y a plusieurs protagonistes : Outre le chirurgien, le château est habité par les cuisiniers "Dean et Kim Bostock, par Miss Cresset dont la famille possédait le manoir, par Marcus l'adjoint du chirurgien et sa sœur Candace Westhall qui habitent une maison pas très loin de la clinique.
Il y a également Sharon, Miss Holland, Mrs Frensham, le jardinier Tom Mogworthy et surtout Robin Boyton ami de la journaliste et qui s'installe à Rose cottage"
A mon avis à 89 ans P.D.jAMES nous offre un très grand polar (l'un de ses meilleurs avec "Meurtre en soutane" et "la salle des meurtres").
L'intrigue est palpitante et son style d'écriture irréprochable.
Mon souhait est qu'elle nous écrive encore pendant longtemps les aventures du commandant Adam Dalgliesh.
Excellent polar classique. Je le conseille vivement.
Pour compléter le tableau, il y a une deuxième patiente Mrs Frensham.
Adanson Marco.

par Adanson
Le merveilleux divorce de Juliette B. Le merveilleux divorce de Juliette B.
Sylvie Medvedowsky   
Une écriture peu ordinaire pour un sujet d'actualité. Bonne diversion, on attend la suite forcément.

par Vanessa82
Blonde attitude Blonde attitude
Plum Sykes   
trés bon roman chick lit!trés rafraichissant pour l'été!vers le milieu du livre j'ai commencé a me douter que[spoiler]charlie et elle allaient finir ensemble,mais de la a imaginer que c'était le compte!!!!!!!!!!!!!![/spoiler]
Crime et couches-culottes Crime et couches-culottes
Jennifer Weiner   
Une mère de famille qui enquête vraiment super. Un roman facile à lire. Je la trouve très sympathique cette maman qui assume tout les rôle même celle d'enquêtrice.
Miss Amérique ne pleure jamais Miss Amérique ne pleure jamais
Julianna Baggott   
Je ne m'attendais pas a ca et du coup je suis un peu déçue. Malgré tout je pense que c'est un bon livre avec une histoire qui tiens la route.

par paultuc
Splendeur et décadence de Katie Castle Splendeur et décadence de Katie Castle
Rebecca Campbell   
encore un bon petit moment de détente avec ce bouquin bien amusant

par dididoune
La Fille du train La Fille du train
Paula Hawkins   
Dès que j'ai vu ce livre, j'ai fait une fixette dessus. Après deux mois d'attente, j'ai enfin pu le récupérer à la bibliothèque et le lire. Au final, mon impatience m'aura vaincue, je pense que j'attendais beaucoup trop de ce roman. J'ai été très déçue.

Les chapitres sont découpés en journées et concernent principalement soit Rachel, soit Megan mais, pas à la même époque. Du coup, je m'y suis parfois perdue. J'ai trouvé l'écriture de Paula Hawkins assez pauvre et le livre plutôt lent. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et, si je n'avais pas eu 10h de train en deux jours, je l'aurais probablement laissé tomber.

J'ai trouvé la psychologie des personnages plutôt bâclée et le personnage de Rachel n'est qu'un cliché pur et dur autour de l'alcoolisme. Pour moi, il y avait beaucoup plus à faire, là cela perd réellement de son intérêt.

Pour ce qui est du suspense... pour moi, il ne fut pas au rendez-vous du tout. L'intérêt de l'intrigue met trop de temps à se mettre en place et la résolution de l'histoire est plus qu'attendue. Le retournement de situation ne fut donc pas une surprise mais en plus, je l'ai trouvé très mal mené et beaucoup trop rapide. À la fin, au moment qui est probablement le plus important à ce niveau là, la psychologie des personnages n'est même plus abordée.

En conclusion, vous l'aurez compris, pour moi, ce thriller est une énorme déception. Je cherche encore des points positifs sans les trouver. Il n'est pas foncièrement mauvais non plus mais, simplement, il ne présente aucun intérêt.

par dadotiste
Alex Alex
Pierre Lemaître   
Pierre Lemaitre a un style particulier, il faut s'y habituer, ne pas avoir peur de ne l'apprecier qu'après quelques pages.. Mais une fois plongé dans l'histoire, il nous emmène où il veut. Il dresse ici le portrait d'une femme, Alex, en trois parties toujours plus scotchantes. Et parvient a nous faire éprouver successivement de la compassion, de l'horreur, de la tristesse, et toutes sortes de sentiments contradictoires envers cette même femme. Mais au final, le résumé le rappelle, personne ne connait vraiment Alex. Insaisissable. Comme la vérité de toute cette histoire. Imprévisible.

par Mystix