Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Stonefield : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Mortal Engines, Tome 1 : Mécaniques fatales Mortal Engines, Tome 1 : Mécaniques fatales
Philip Reeve   
"Mécaniques Fatales" ou l'histoire d'un jeune homme nommé Tom embarqué dans une aventure folle loin de la mécanique de sa locomopole qu'est Londres. Ancienne capitale de Grande Bretagne, île dans le passé...

Tom n'est que le bouffon de cette nouvelle société, une société mobile où les villes se dévorent entre elles afin de récolter les matériaux nécessaires à leurs survies. Dans cette société, et comme dans toutes sociétés se succédant à travers le temps, les ombres rodent, certains secrets sont bien gardés et les découvertes sont nombreuses. Certains sont victime d'une idéologie donné par le pouvoir en place, la grande guilde des ingénieurs, faisant beaucoup d'ombres aux autres petite guildes tels que les historiens.

Ces historiens qui gardent les objets du passé comme oeuvre dans leur musée. On y retrouve un étrange "cédérum", marque d'un peuple évolué car ne pouvant être lu en ces siècles lointains. Étrange que le passé soit plus évolué que le futur me dirait vous mais pourquoi pas ?

Une guerre qui a dévasté le monde, l'Homme au sommet de la bêtise engendrant un nouveau monde chaotique. Et l'Homme qui a soif de territoire, de conquête, de pouvoir réitère sans arrêt les mêmes erreurs, à croire que cela est dans sa nature.

On parle ici d'un roman pour adolescent à partir de 11 ans et pourtant, j'en ai 21 et j'ai adoré ces moments passés dans cette aventure folle. On ne s'ennuie pas un instant, l'humour et l'aventure pointe le bout de leurs nez à chaque chapitre.

Le premier tome d'une saga, annoncé comme projet du grand Peter Jackson. Un roman quelque peu écologique sur les bords, marque d'une révolte contre la technologie et la folie des hommes à toujours allez plus loin qu'eux même...

Ce livre mérite simplement les 5 étoiles.

par odin062
Blue : la couleur de mes secrets Blue : la couleur de mes secrets
Camille Pujol   
Blue est au départ une histoire publiée sur Wattpad par une jeune adolescente et malheureusement cela se ressent tout au long de la lecture ! Au contraire de Timide, PhonePlay ou de la célèbre saga D.I.M.I.L.Y qui sont trois autres excellentes romances tirées de la plate-forme Wattpad par d'autres jeunes auteurs, Blue reste un roman très moyen et décevant.
L'histoire avait pourtant du potentiel mais rien n'est vraiment développé. Les révélations s'enchaînent sur trois pauvres pages et la fin est bouclée en deux-trois mouvements. Tout va trop vite et c'est assez désagréable notamment les relations entre les différents personnages qui s'enchaînent sans réelles logiques ni profondeurs.
Par exemple, je trouve ce problème avec l'amitié entre Minho et Blue. Ils deviennent meilleurs amis dès leur première rencontre (cliché !) ou l'histoire d'Hugo et Cameron expliquée en une page (ridicule !). Seule la relation centrale de l'histoire entre Blue et Nathan est plutôt plaisante et amusante à suivre mais l'auteur gâche tout en ne prenant pas le temps d'intensifier cette relation donc on ne ressent pas grand chose en fin de compte. Pas d'étincelles ! La romance ne m'a donc pas vraiment marqué l'esprit.

J'ai trouvé un autre défaut qui me semble de taille concernant les révélations. En effet, certaines auraient méritées d'être plus approfondies sur plusieurs pages et non quelques lignes. Elles s'enchaînent sans vraiment de cohérences et, avouons le, elles sont plutôt ridicules.

D'autres éléments sont aussi inexploités comme le personnage de Annabella (ancienne meilleure amie de l'héroïne) qui est présente dans seulement deux scènes et qui joue pourtant un rôle dans le passe de Blue. Le travail des personnages est vraiment bâclé. Ils n'ont pas de profondeur et aucune attache est possible entre le lecteur et ces personnages. Ils sont beaucoup trop lisses et clichés.

L'auteur introduit aussi un point de vue alterné, celui de Nathan mais à seulement un moment de l'histoire. Ce qui est dommage ! Il y avait plus de potentiel et les lecteurs auraient eu plus de contenu avec plus de points de vue de Nathan dans différents moments clé de l'histoire.

Pour résumer, l'histoire en elle-même est plutôt addictive et le tout reste fluide mais tout ça manque de travail notamment sur la romance, le style d'écriture (trop simple) et sur les révélations qui sont parfois ridicules.

Ma note : 2/5

http://annecharlotteinbookworld.blogspot.fr
Nous les menteurs Nous les menteurs
E. Lockhart   
Quelle lecture ! J'ai lu ce livre en une fois et je suis restée un bon moment assise sur mon lit sans savoir quoi faire une fois terminé. Malheureusement pour avoir récemment vu un film assez similaire, j'avais très vite deviné la fin mais j'ai continué ma lecture en priant pour me tromper.
C'est vraiment une lecture facile et addictive qui m'a entraîné et passionné tout du long. Je ne pensais pas m'être autant attaché aux "menteurs" mais les émotions qui me sont tombés dessus à la fin m'ont fait prendre conscience de la sympathie qu'ils ont fini par m'inspirer.
Il y a tellement à dire sur ce livre, je pourrais en parler pendant des heures mais évitons les spoliés.
Disons simplement que ce livre vaut le détour et que si vous avez envie d'une bonne lecture vous devriez choisir celui ci. Bonne lecture !

par Nemesris
Leurs enfants après eux Leurs enfants après eux
Nicolas Mathieu   
Honnêtement, je n'ai jamais autant détesté un livre de toute ma vie. Et pourtant je suis bonne lectrice et bon public. Mais je n'arrive pas à comprendre comment ce roman a pu arriver jusqu'au prix Goncourt ! Je l'ai lu dans le cadre du Goncourt des lycéens, et jamais je n'aurais imaginé qu'il arriverait jusque là. Ce roman n'est ni plus ni moins qu'un gros pâté de clichés très mal écrits. Des garçons qui ne pensent qu’au sexe aux filles qui les enchaînent, des enfants de quatorze ans qui fument des joints à l’inévitable Arabe dealeur qui brûle des motos, tout y passe. Et l'histoire, parlons-en. Ce livre est vendu comme une histoire d'amour et une réflexion politique, mais pour l'avoir lu jusqu'au bout, je ne vois ni l'histoire d'amour, ni la réflexion politique ! Je n'ai vu qu'un garçon qui voit une fille avec un beau cul et qui rêve de la baiser pendant presque 500 pages. Pardonnez-moi l'expression, mais je ne fais que reprendre les mots du livre. Quand je dis que c'est mal écrit... Et pour ce qui est de la politique, on m'a dit que le roman est une réflexion sur la situation des personnes vivant dans des régions isolées et qui souffrent du déclassement. Soit, je suis d'accord qu'il faut en parler, mais dans ce roman, cela ne va pas plus loin qu'un simple constat. La situation est expliquée, répétée en long en large et en travers, et c'est tout. J'ai l'impression que l'auteur a introduit cet élément juste pour pouvoir dire que son roman avait une dimension politique. En bref, cette histoire est ennuyeuse, mal écrite et débordante de clichés : au bout d’une vingtaine de pages, cela devient lassant. Jetez Leurs Enfants après eux à la poubelle et donnez le Goncourt à Frère d'âme !
J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste J'adore la mode mais c'est tout ce que je déteste
Loïc Prigent   
Le principe est tellement originale et marrant le problème c'est qu'au bout de 50 pages c'est redondant et quil y a certaines références qu'on ne peut comprendre sans s'intéresser à la mode plus que ça. Dommage.

par leadcrytb
Flash Flash
Mette Finderup   
Découverte du Danemark...avec une multitude de personnages (ce qui me plaît toujours autant!). J'adore quand il faut suivre, car tout s'entremêle, tous se croisent, le vécu de chacun apparaît...et à une incidence ou pas sur la destinée des autres. Donc bon point...c'est foisonnant ! Il y a une part de suspens puisque que chaque chapitre est lié à un personnage (ou un duo) qu'on abandonne car le chapitre suivant concerne quelqu'un d'autre...et ainsi de suite...jusqu'à ce que tous ait plus ou moins un lien ou s'aperçoive!^^ Mauvais point...j'avais une forte sympathie pour Julie...donc je hais Helen, et Martin d'avoir été si crétin ! Disons que la « fin » de certains personnages me satisfait...et que pour d'autres je veux une suite , car la queue de poisson « devinez » ne me suffit pas ! En tout cas ce livre est méritant...alors que je l'ai commencé un soir vers minuit...juste pour lire 3 pages...je n'ai pu le reposer qu'après l'avoir terminé!^^

par Hanayu
Vampire Academy, Tome 3 : Baiser de l'ombre Vampire Academy, Tome 3 : Baiser de l'ombre
Richelle Mead   
J'ai finalement fini le 3e livre de la série, et je ne suis pas du tout déçue, même si je suis tout à fait d'accord avec Selenna que Rachelle Mead a de la difficulté avec les happy ending!

J'avais les larmes aux yeux à la fin.

Sinon, l'auteur a définitivement une imagination car il n'y a aucune longueur, il arriver TOUJOURS quelque chose.
J'ai été TRÈS heureuse de l'évolution de la relation Dimitri/Rose, même si je vais m'abstenir de tout commentaire à ce sujet, ceux l'ayant lu me comprenant... :(
Sinon, j'ai le sentiment que la fin de ce livre représente un tournant hyper important de la série et j'entame le 4e dans les minutes qui suivent!
L'Amie prodigieuse, Tome 1 L'Amie prodigieuse, Tome 1
Elena Ferrante   
"L'amie prodigieuse" est la plus belle histoire d'amitié que je n'ai jamais lue.
Avec pour toile un quartier pauvre de Naples à la fin des années 50, nous suivons deux filles, deux enfants, deux adolescentes: Elena et Lila. L'une intelligente, l'autre surdouée. Elena fascinée par son amie, Lila qui cherche une échappatoire à sa vie de misère. Elles mènent une vie difficile, violente, dans une Italie en pleine mutation. Mais pourtant, un lien puissant les unit et malgré tout, parvient à subsister dans les temps les plus sombres.
C'est une histoire d'amitié, mais aussi une histoire de vie. Elena et Lila poursuivent leur vie, traversent leur adolescence, non sans souffrance. Elles s'éloignent, se quittent, se retrouvent, mais jamais pour longtemps. Peu à peu, un gouffre social se creuse: Elena continue ses études et s'affranchit de son amie, Lila perd tous espoirs de quitter sa vie napolitaine.
Menée par une plume juste et discrète, cette fantastique histoire nous fait rêver d'une amitié aussi vraie que celle d'Elena et Lila. Et quand à la fin du livre, ce rêve prend brutalement fin, on reste figé sur la dernière page, la dernière phrase. On a du mal à le quitter, à abandonner ce roman...
Le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à votre plus proche ami.

par Pompon
Crazy London Crazy London
Sarra Manning   
http://www.my-bo0ks.com/2018/08/crazy-london-sarra-manning.html

A la lecture du résumé de Crazy London, ma curiosité a été attisé. J'étais donc enthousiaste à l'idée de découvrir une auteure que je ne connaissais pas encore.

Crazy London, c'est l'histoire de Sunny qui découvre une photo de son petit ami en train d'embrasser une autre. Deux options se présentent à elle, pleurer et manger de la glace, ou aller directement à lui pour savoir le fin mot de l'histoire. C'est ainsi que la jeune Sunny fait le tour de Londres en compagnie de deux français...

Dit comme ça, le résumé est vraiment alléchant. Pour tout vous dire, j'ai été assez déçue en démarrant ma lecture. Pourquoi ? Eh bien contrairement à ce que l'on peut penser, Sunny parcours bien tout Londres pour retrouver son petit-ami, mais pas pour se venger ou obtenir de vrais aveux. Non, en fait, elle lui court après une bonne partie de la nuit en ayant passer l'éponge sur ses actes et surtout s'invente des excuses pour ne pas voir les choses.

Et c'est là qu'est mon gros problème avec Crazy London. L’héroïne, Sunny, est crédule à un point, que c'en est ridicule. Elle croit aux belles paroles que lui servent son petit-ami, alors que les preuves sont là. En fait, dans cette histoire, elle fait clairement l'autruche. C'est dommage, car Crazy London nous fait faire le tour de Londres et découvrir des lieux, des personnages assez intéressants. Je pense que j'aurais davantage apprécié si elle n'avait pas en quête de le retrouver comme si de rien n'était pendant les 3/4 du roman mais bel et bien d'obtenir la vérité.

Côté personnages secondaires, aucun n'a vraiment brillé à mes yeux. J'avoue que je ne me suis pas vraiment attaché à eux, ils sont sympathiques mais sans plus. La palme d'or revient néanmoins à Mark, un menteur, manipulateur né. Pour le coup, ce personnage est vraiment travaillé, même si clairement, on ne peut que le détester.

C'est assez bizarre car finalement, j'ai tout de même été au bout de Crazy London. Il est vrai qu'il y a un certain suspense dans cette histoire. Car après tout, pourquoi l'auteure s'acharne à vouloir que son héroïne retrouve son petit-ami si ce n'est pour un retournement qui pourrait tout chambouler. Eh bien sachez que les dernières pages m'ont vraiment surprise et dans le bon sens. Je ne m'attendais pas à certaines révélations et je suis contente d'avoir été au bout de cette lecture. D'ailleurs le comportement de Sunny évolue enfin dans le sens où je l'attendais.

En conclusion, je dirais que c'est principalement à cause du comportement de l’héroïne que je n'ai pas réussi à accrocher vraiment à Crazy London. La visite de Londres est en revanche bien sympa et donne envie de visiter la ville et ses secrets.

par Carole94P