Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Armony22 Diamant
Note : 9/10
"Il avait l'impression qu'il était seulement en train d'essayer de survivre au rêve de son père."

Jim emmène son fils de 13 ans sur une île de l'Alaska pour y vivre une année durant dans une cabane isolée. Il espère renouer des liens avec ce fils qu'il connaît si peu.
Entre chasse et pêche et apprendre la survie, les deux vont cohabiter tant bien que mal. Mais tout va vite se dégrader.

Si l'histoire commence doucement, un peu comme un roman d'aventures sur fond de paysages magnifiques, très vite une tension s'installe et ne va cesser de croître mettant le lecteur mal à l'aise. L'atmosphère est de plus en plus oppressante. Un face à face entre un père égoïste et un fils qui est prêt à tout pour lui faire plaisir.

Mon dieu que j'ai détesté le personnage du père, égocentrique, irresponsable, qui ne cesse de s'apitoyer sur son sort et délaisse son fils, lui imposant ses problèmes d'adulte. Maintes fois au cours de ma lecture j'ai eu envie de le secouer. Aucune empathie pour le bonhomme.

On sent un drame arriver pourtant rien ne nous prépare à ça. En une seule phrase, tout bascule. OMG ! On se prend un coup au cœur, un coup de poing à l'estomac. On en reste pantois, sonné, complètement étourdi. J'ai relu plusieurs fois, espérant avoir mal lu ou que cette fameuse phrase changerait par miracle. J'y croyais pas.

La deuxième partie du roman est encore plus dérangeante, malsaine, glauque, sinistre.

Je me demande encore comment fait l'auteur avec sa plume presque poétique pour nous raconter une histoire aussi horrible.
En lisant son histoire personnelle, on peut supposer qu'il a cherché à exorciser ses démons à travers ce récit. C'est l'histoire qui aurait pu être s'il avait accepté de suivre son père en Alaska quand il le lui a demandé. Ca rend le livre encore plus poignant.

Je crois que c'est le roman le plus noir que j'ai jamais lu. Ca m'a complètement vidée, abattue, secouée. Il m'a fallu digérer cette histoire et je sais qu'elle va me hanter longtemps. Un gros coup de cœur.

C'est un livre dur, éprouvant, dramatique et je vous le recommande fortement. C'est un livre à lire si ce n'est déjà fait.

Retrouvez toutes mes lectures sur ma page :
https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/
Par le Editer
Elo-1 Bronze
Note : 5/10
Une histoire de fou entre un père complètement déconnecté et son fils échoué de leur plein sur île glacée !!
Par le Editer
Serafima Lu aussi
Note : 5/10
J'ai eu beaucoup de mal à accrocher à cette histoire qui paraissait pourtant prometteuse, j'ai même abandonné avant la fin!
Par le Editer
Odile74 Lu aussi
Note : 8/10
Un roman bouleversant, quelquefois difficile à supporter mais inoubliable. Un décor fascinant, une île de l'Alaska toute en forêts humides et montagnes escarpées.
1er roman de David Vann.
Par le Editer
lehane Lu aussi
Note : 2/10
Huis clos entre un père irresponsable et un fils de treize ans sur une île sauvage du Sud de l'Alaska.

La première partie du livre même si elle m’ennuyait un peu était encore assez intéressante. Les descriptions de la nature, de la pêche aux crabes, de la fabrication du fumoir a poissons.. Ca aurait été intéressant si il y en avait eu beaucoup moins. Parcequ’une foi la pêche aux crabes oui mais 20 fois, non.

Le choc au milieu du livre, ça surprend c’est sure mais la aussi David Vann nous mets beaucoup de descriptions et nous donne une bonne envie de vomir.

Et la on entame une deuxième partie que j’ai carrément détesté. J’ai lu jusqu’au bout mais je ne sais pas comment !

Le père est d’une connerie inimaginable, antipathique, passant une grande partie de son temps à s'apitoyer sur son sort, à pleurnicher et à vomir. j’ai détesté ce personnage et malheureusement le roman tourne surtout autour de lui.

Apparemment David Vann, on adore ou on déteste, je sais maintenant dans quel groupe je me situe.

Je pense retenter un jour un livre de cet auteur pour essayer de comprendre cet engouement mais pour l'instant j'ai eu ma dose.
Par le Editer
Nausicaa_Npa Argent
Note : 8/10
Un livre assez dur avec deux personnages dont les personnalités sont assez opposées.
D'un côté, Jim, le père, qui a clairement un problème psychologique. Son comportement est parfois imprévisible, souvent inexplicable et avec lui, tout peu arriver.
De l'autre côté Roy, qui veut faire plaisir à son père mais que ne sait pas trop comment s'y prendre car c'est un jeune homme assez peu démonstratif. Il aime son père mais regrette aussi assez rapidement son choix de partir avec lui dans un lieu perdu sans son contexte habituel.
C'est un livre dérangeant surtout la seconde partie où on se demande si ce calvaire va finir un jour, s'il va y avoir quelque chose de logique et de censé dans cet univers où on devient nous même fou. Je me suis parfois sentie mal à l'aise face à cette écriture, prise en tenailles entre les deux personnages dont on connaît les pensées, qui tous les deux marchent sur un sentier de non-dits permanents.
Par le Editer
FlyGirl Or
Ce livre...bah en fait je me sens pas tres bien quand je repense a cette histoire, qui etait vraiment derangeante, morbide, avec une tension permanente qui nous oppressait avec une telle force... je voulais m'arreter pour souffler, mais ma curiosite me poussait à vouloir savoir la suite, à la nature de ce fameux drame...
Et finalement quand j'y suis arrivee...bam. J'avais fait plusieurs hypotheses, mais pas celle ci. J'etais choquee.
On a vraiment l'impression que tout ce roman compose une melodie funebre qui nous happe et nous etouffe sur ces iles hostiles.
C'etait a la fois etrange et interessant d'etre plongé dans la psychologie de ces personnages, qui etaient si tourmentés...
C'est tres dur egalement, pour donner un exemple, un moment je mangeais avec ma famille et je me suis rappelee d'un moment qui m'avait completement coupé l'appetit...c'etait la premiere fois que ca m'arrivait
J'eprouve des sentiments contradictoires pour ce roman, d'une part je suis degoutee par cette histoire qui m'a rendue vraiment mal a l'aise et d'autre part, je suis justement contente que ce roman ait reussi a me faire eprouver une telle sensation, ca montre sa puissance!
Par le Editer
Il me semblait au début de ce récit qu'il s'agissait de 2 rescapés d'une sorte d'apocalypse ou d'une invasion de morts-vivants. Mais pas du tout. Après quelques dizaines de pages, on comprend qu'ils sont juste en exil temporaire, comme des vacances dans une cabane au bord d'un lac. Mais alors pourquoi choisir une île déserte complètement perdue, et surtout être obligé de survivre comme si c'était la fin du monde. Un homme et son fils, vont devoir faire au jour le jour, et surtout travailler jusqu'à l'épuisement total tout en essayant de se nourrir avec une grande difficulté.
Bref, ce récit est surtout la trame d'un drame bien plus profond, autour de l'amour père-fils. D'une grande intensité jusqu'à la fin du récit, ce roman ne laisse pas indemne. C'est un drame qui parle de vérité crue, tellement on ne peut pas rester insensible. Et en même temps, ces conflits psychologiques sont tellement ordinaires et courants dans notre monde d'aujourd'hui, qu'ils ne devraient pas nous étonner. Mais voilà, la patte de l'auteur est bien là, pour nous faire ressentir au plus profond de notre être, les sentiments de ces drames.
Par le Editer
Croquignolle Argent
Note : 7/10
David Vann a beaucoup de talent pour nous entraîner dans ce huis-clos terrifiant, glauque à souhait, noir, glacial et sans lueur d'espérance. Sukkwan Island ressemble pourtant à un petit coin de paradis. (Je rêve de passer quelques semaines sur une telle île, entourée de livres, écoutant le silence et admirant les reflets d'un soleil d'été sur les vagues.) Dans ce roman, ce coin de terre prend rapidement le visage de l'île-piège qui renvoie tous ses visiteurs à leurs pires cauchemars, à leurs plus gros manques, à leurs plus profonds doutes ou à leurs plus terrifiantes solitudes. Il faut être bien dans sa peau, dans sa vie et ne pas avoir peur de l'introspection et du vide pour profiter de ce coin de bout du monde.
Jim et Roy, père et fils, se connaissent finalement peu, partagent une manière de communiquer bien maladroite et n'osent pas beaucoup échanger sur leurs besoins ou leurs émotions les plus profonds. Qu'est-ce qui les attend là-bas ? Comment gèreront-ils cette solitude à deux ? Sauront-ils s'apprivoiser ?
Si vous n'avez pas peur d'une lecture sans soleil et que le sort de nos deux héros vous interpelle, n'hésitez plus ! Quittez vous aussi votre confort quotidien pour rejoindre la cabane de Sukkwan Island !
Par le Editer
Ce roman est troublant, extrêmement violent et dérangeant au point que je ne saurais dire si je l'ai aimé ou détesté. Une chose est sûre cependant, il restera parmi les livre qui m' ont profondément marqué.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.