Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SunWol : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Détective Conan, tome 45 Détective Conan, tome 45
Gōshō Aoyama   
Très bon tome, aussi sympas que les autres. Mais tout le monde commence à perdre le fil avec tout ces tomes.

par danoline
Détective Conan, tome 54 Détective Conan, tome 54
Gōshō Aoyama   
Ce tome 54 est d'un banal presque décevant. Les enquêtes sont classiques, sans réelle surprise. Si la fin de l'enquête débutée dans le tome précédent reste sympathique, les affaires suivantes nous emportent guère à leur suite. Que ce soit avec les Detective Boys à la montagne ou celle avec les Mouri et Heiji dans un sanctuaire, on s'ennuie presque.

La dernière affaire relève le niveau avec un peu de piquant, et de suspense. Le meurtre en chambre close est intrigant, de même qu'il est plaisant de rencontrer de nouveaux détectives lycéens. On a hâte de découvrir la vérité, notamment quand on voit Heiji qui est traité comme un sous détective.
Détective Conan, tome 53 Détective Conan, tome 53
Gōshō Aoyama   
On débute le tome avec une apparition de Kaito Kid. L'histoire est pas mal et bien menée, notamment lorsqu'il s'agit de découvrir sous quels traits se cache le Kid.

Les histoires qui suivent sont plus centrées sur les enfants, avec d'abord une énigme à résoudre pour les camarades de Conan. C'est mignon, choupi mais sans grand intérêt. L'autre récit est déjà plus intéressant avec une histoire de meurtre, un enfant qui aurait vu quelque chose mais que personne ne croit. On se lance dans la chasse au meurtrier avec plaisir.

On termine avec le meurtre d'une femme: mais l'essentiel réside ailleurs, chez le petit garçon qui a une place de choix dans ce récit.
Détective Conan, tome 52 Détective Conan, tome 52
Gōshō Aoyama   
Plus les tomes avancent plus on trouve des petites affaires sans grand intérêt. C'est le cas ici avec le premier récit qui à part faire une belle référence à Star Wars n'est pas vraiment folichon.

La suite est par contre plus intéressante, avec le thème du mariage. Humour et amour sont au rendez-vous. Pour une fois, il est même facile de deviner qui est le coupable, ce qui n'est pas rien avec Gosho. La fin reste un moment comique très fort.

En enchaîne avec un meurtre à la Columbo, un chat qui se promène un peu partout et des objets mis à l'envers, avec au milieu des Detective Boys qui n'en font toujours qu'à leur tête. Bref, une histoire sympathique.

On finit avec Sonoko, toujours aussi déjantée à sa manière et influençable. Si l'histoire reste banale, la fin est beaucoup plus intéressante, avec le retour éclair de Makoto qui a décidément du mal à comprendre les choses de l'amour.

Au final on a un tome un peu inégal.
Détective Conan, tome 51 Détective Conan, tome 51
Gōshō Aoyama   
Un petit tome sympathique qui se laisse lire facilement.

On a la résolution de l'affaire menée par Heiji et Shinichi. Gosho avait déjà utilisé le mythe de la dame des neiges, mais il le renouvelle ici de manière originale et plaisante.

Les trois enquêtes qui suivent sont mignonnes, assez courtes, mais n'apportent pas grand chose. Elles ne sont pas réellement intéressantes ni remplies de suspense. Elles semblent plus être là pour combler un trou de chapitres. L'humour reste malgré tout bien présent dans l'affaire avec le chat d'Eri, mais c'est tout.

On termine le tome avec une vraie affaire: entre un meurtre en chambre close et la légende du démon dans la maison, le mystère est bien présent, la curiosité soulevée et le suspense bien mené. L'enquête clôt très bien un tome assez moyen dans l'ensemble.
Détective conan : tome 50 Détective conan : tome 50
Gōshō Aoyama   
On repart avec un tome d'affaires classiques: sous couvert d'humour et d'enlèvement d'enfant, l'histoire entre Takagi et Sato avance un peu. Cette affaire permet également de démontrer l'intelligence de Takagi qui parvient à découvrir rapidement l'identité du coupable.

On enchaîne avec un cas de meurtre où les Detective Boys vont pouvoir se faire un peu plus voir que d'habitude. Rien d'extra dans cette affaire.

On termine le tome avec Heiji qui se rappelle une affaire où il était en compétition avec un autre jeune détective... sans savoir qu'il s'agissait de Shinichi.
Détective Conan, tome 49 Détective Conan, tome 49
Gōshō Aoyama   
Ce tome est empli de suspense, de tension et de moments forts. On avance encore un peu dans l'affaire de l'Organisation, avec un retournement de situation excellent, notamment à la fin de l'intrigue devant l'agence Mouri. On est tenus en haleine du début à la fin du récit.

Gosho s'amuse ensuite de ses lecteurs. La tension ne retombe pas complètement alors que la seconde affaire reste assez simple et classique. Surtout quand on en voit la résolution.

Pour finir Gosho introduit un nouveau personnage qui pourrait bien faire avancer d'une autre manière l'intrigue principale.
Détective Conan, tome 48 Détective Conan, tome 48
Gōshō Aoyama   
Pour débuter ce tome, on se retrouve avec deux affaires en parallèle. D'un côté les Detective Boys qui ne m'ont pas emballée plus que ça, de l'autre Ran et Sonoko qui ont besoin de l'aide de Shinichi. L'histoire reste simple, sans grande surprise.

L'affaire resurgit du passé est intéressante, captivante et se dévore rapidement. Le suspense est bien mené et on passe un bon moment.

La fin nous ramène au milieu de l'Organisation, avec une surprise de taille qui fera vibrer les fans. Gosho nous replonge d'un coup dans une histoire sombre dont la tension est palpable. L'impatience et l'envie se font ressentir pour la découverte de la suite.
Détective Conan, tome 47 Détective Conan, tome 47
Gōshō Aoyama   
[spoiler]Extra les crises d'Heiji x) [/spoiler]
Et Ran et ses films.. suspicieuse comme pas possible !

par Zinthia
Détective Conan, tome 46 Détective Conan, tome 46
Gōshō Aoyama   
Ce tome est un peu plus intéressant que le précédent, avec du rythme, une nouvelle révélation qui pourrait bien ouvrir la boîte de Pandore et une fin qui met Conan dans une situation délicate.

L'affaire sur la famille des musiciens est intrigante et même passionnante, car on joue sur les initiales des prénoms du manière particulière mais bien trouvée. Mais le point important reste la résolution de l'énigme de Vermouth, qui pourrait ramener Conan au milieu du danger de l'Organisation.

La petite chasse au trésor est mignonne, et les pièges dans la maison sont ingénieux. Si c'est marrant de retrouver Kid rapidement ici, l'histoire reste malgré tout sans plus et se lit pour la détente.

Quant à la fin, Gosho revient sur un des points qu'il avait déjà abordé mais de façon différente. Ran est au coeur de cette affaire, et on risque de stresser un peu pour notre héros.