Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de supercalifragilistic : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi Felicity Atcock, Tome 1 : Les anges mordent aussi
Sophie Jomain   
RAFRAICHISSANT & AFFRIOLANT !

Un premier tome réussi sur les Anges et les vampires, livré sur un ton humoristique par l'héroïne.
Féli, la bonne copine sur laquelle on peut toujours compter et qui ne sait pas dire non, est entourée de Daphnée, sa collègue et amie; et c'est ensemble qu'elles se rendent à Londres pour rejoindre le rencard de Daphnée.
Mieux aurait valu que Féli se casse une jambe ce soir là, car c'est au cours de cette soirée que sa petite vie tranquille et monotone va prendre fin.
C'est un livre tout en légèreté qui nous est dévoilé, certains passages sont sexy à souhait, d'autres nous font sourire et d'autres encore piquent notre curiosité quant aux origines et facultés mystérieuses de Féli.
Un livre intéressant et sans prises de tête qui se lit d'une traite et qui me fait m'interroger sur la teneur du second tome.
Une lecture divertissante sans le moindre doute mais toutefois un peu chère.
Cela étant, je SAIS que je lirai la suite ;-).

par ccmars
Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci Felicity Atcock, Tome 4 : Les anges sont sans merci
Sophie Jomain   
Une bonne suite.
Pour une fois j'ai aimé le personnage de Terrence, il m'a vraiment touché.
Par contre Felicity et ses faux airs de "sainte nitouche", m'a parfois agacé.
L'histoire est bien menée. J'ai aimé connaitre le père de Felicity.
Et Stan... égale à lui même. On découvre plus son côté sombre et je dois dire qu'il nous réserve encore de grandes surprises.

par Adèle
Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu Keleana, Tome 3 : L'Héritière du feu
Sarah J. Maas   
Lu enfin !

Bon maintenant par où commencer car je crois être passée par toutes les émotions possibles !

Je le classe en Argent car comparé à ses 2 petits frères qui comme le bon vin se sont bonifiés avec le temps, celui ci me laisse comme un arrière goût de bouchon.
La fin du tome 2 m'avait laissé sans voix et très impatiente de la suite, qui il faut bien le dire s'est fait attendre, prolongeant ainsi la torture. Malheureusement, je suis de ces personnes dont le désir s'effrite rapidement au fils des mois qui passent, alors peut être n'étais-je pas dans le meilleur état d'esprit pour attaquer ce tome-ci. Bref...

Celeana (Keleana) qui a fuit Terrasen et son ignoble Roi, se retrouve donc sur les terres de sa tante, la fae Maëve, qu'elle cherche à rencontrer à tout prix, jusqu'au jour où c'est la fae, ou plutôt l'un de ses guerriers fae qui la retrouve, Rowan. Ce dernier, après avoir amenée Celeana à Maeve, se voit donné pour tâche d'entrainer la jeune fille à développer et contrôler ses pouvoirs, sans ça, Celeana ne pourra prétendre à la couronne qui lui est destinée depuis sa naissance. Mais comme de bien entendu, la magie à toujours un prix, et la jeune femme ne semble pas prête à le payer. Et on la comprend !

De l'autre côté, Chaol, horrifié et meurtri par ce qu'il a découvert après le départ de Celeana, tente de remettre de l'ordre dans sa vie, mais aussi et surtout dans son coeur. Contraint par la promesse qu'il a fait à son père, prix de son aide pour la fuite de la demoiselle, il entend bien l'honorer. Mais cependant, son amitié et sa loyauté envers Dorian -héritier de la couronne et porteur d'une magie dont l'instabilité grandissante menace tant son peuple que lui-même - sont autant de paramètres qui vont court-circuiter ses projets. Chaol va devoir faire des choix, opérer des alliances qui vont ébranler ses convictions. Il va devoir mener des combats pour sauver ceux qu'il a juré de protéger, au risque de se perdre lui-même.

Dorian, quant à lui, terrifié par sa magie qu'il ne parvient pas à contrôler, va trouver une aide et peut être l'amour auprès d'une jeune roturière, de la caste des guérisseurs, Sorsha !

Bref, beaucoup de chamboulements, de nouveaux persos dans ce nouveau tome et pourtant un sentiment désagréable qui a perduré jusqu'à la fin du roman, la lenteur ! Alors s'agit-il d'un tome de transition, peut être ! Si le semblant d'action se trouvait du côté de Terrasen avec Chaol et Dorian, il n'en était rien du côté de Celeana, qui n'a fait que s'entrainer à ses nouveaux pouvoirs, douter d'elle même et commencer quelque chose qui m'a horrifiée, et je pense ne pas être la seule sur ce coup là.

Honnêtement, je ne sais pas/plus où l'auteur veut nous amener et me console/rassure en repensant à certains mots, certaines phrases prononcés à la fin du tome 2, mais j'en viens quand même à douter... De plus attendre encore certainement une année pour connaître la suite, ne va pas arranger les choses.

En conclusion des sentiments très partagés sur ce tome-ci.

La Trilogie de braises et de ronces, Tome 2 : La Couronne de flammes La Trilogie de braises et de ronces, Tome 2 : La Couronne de flammes
Rae Carson   
Ce roman est juste splendide, magique et époustouflant et encore, j’en perds mes mots. Bien meilleur que le tome 1, il nous transporte à Brisadulce, dans le monde d’Elisa. Les couleurs de ce livre sont incroyables ; des couleurs chaudes et ensoleillées l’enveloppent. Je suis enivrée par toute cette splendeur, cette beauté extraordinaire qu’émane ce livre.
Elisa est toute simplement belle, et c’est une héroïne qui tient toutes ses promesses : posée, brillante et pleine de détermination. Elle est brave, vaillante et est plus forte qu’elle ne le pense elle-même. On vit à travers elle, à travers ses pensées et ses doutes. On ressent ses émotions intensément, comme si elles nous étaient propres.
Quant à Hector, il semble parfait, n’avoir que le sens du devoir, mais tout au long du livre, on le découvre en crescendo. On est tout de suite enivré par ce personnage mystérieux et si passionné à la fois. Au début, on ne nous présente que sa carapace qui ne semble pas se fissurer mais tout au long du roman, on découvre un Hector fragile, vulnérable qui rend ce personnage attachant et très intéressant. On comprend l’intensité de ses sentiments, et à quel point il aime Elisa.
L’amour que partagent ces deux êtres est tout simplement passionnel, fort. C’est un long labyrinthe dont ils ne sont pas encore sortis, et dont ils ne sortiront sans doute jamais. C’est un amour progressif qui va croître tout au long du roman.
Ce roman est pétillant d’action, de retournements, et nous retourne la tête. Je ne suis pas encore ressortie de ce monde merveilleux, aux décors somptueux et irréels et je veux m’y replonger encore et encore jusqu’à m’y noyer toute entière.

A LIRE DE TOUTE URGENCE


par Miliiiye
La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces La Trilogie de braises et de ronces, Tome 1 : La Fille de braises et de ronces
Rae Carson   
http://wandering-world.skyrock.com/3083743535-La-Fille-De-Braises-Et-De-Ronces-Tome-1-La-Fille-De-Braises-Et-De.html

Ouaw ! Quel merveilleux voyage j'ai fait grâce à ce roman ! La Fille De Braises Et De Ronces est le premier livre du genre "heroic fantasy" que je lis, et je dois bien avouer que cette découverte se révèle être excellente ! Rae Carson parvient vraiment à nous ancrer dans son récit, et à nous faire voyager avec elle dans les contrées lointaines de Joya d'Arena, d'Orovalle, du désert, et j'en passe. On s'évade complètement pendant notre lecture, un merveilleux atout pour cette histoire qui l'est tout autant.
Nous rencontrons véritablement une myriade de personnages, tous plus différents les uns que les autres, mais apportant tous un élément important à l'histoire. Entre le roi de Joya d'Arena, Cosmé, Rosalio, Humberto et Elisa, la fabuleuse héroïne du roman, nous faisons la connaissance de héros émouvants et déterminés. Au départ, Elisa est promise à Alejandro, premier personnage cité précédemment. D'ailleurs, son "envie" de l'épouser nous est exposée avec beaucoup d'humour dès les premières phrases. Exactement comme la palette de sentiments qu'elle ressent.
C'est d'ailleurs là l'un des atouts majeurs de la plume de l'auteure : elle arrive à complètement nous transmettre chaque émotion. On éprouve exactement ce qu'Elisa ressent. On rit grâce à son ironie et ses réflexions décapantes, on s'inquiète avec elle, on s'interroge, on est émus aux larmes... Bref, on réagit comme un miroir aux réactions, toutes parfaitement bien décrites, de la protagoniste principale du roman.
De plus, on s'attache sans aucune peine à elle. Je crois que sa transformation ( aussi bien au niveau physique que mental ) est l'une des plus belles et des plus époustouflantes que j'ai jamais vu. Elisa se métamorphose sous nos yeux, à chaque page. Les aventures qu'elle vit la touchent au plus profond d'elle-même. Elle apprend à s'en servir pour devenir plus forte, meilleure. La façon dont elle change m'a énormément plu. On découvre Elisa sous de nouvelles facettes à chaque chapitre. Elle devient de plus en plus adorable et fascinante. C'est vraiment très agréable de la voir se battre devant chaque épreuve, et faire preuve d'autant de détermination, de sagesse et de courage. Merci Rae Carson pour avoir fabriqué un personnage aussi exceptionnel !
En parlant de ce qu'elle traverse, je peux affirmer qu'Elisa en voit réellement de toutes les couleurs ! Les rebondissements et les surprises se succèdent sans cesse, et ils nous coupent le souffle de la même manière. Secrets, mensonges et trahisons sont ici des phénomènes récurrents et poignants. Mon coeur a loupé des battements, j'en suis sûr ! Je suis resté ébahi de maintes fois, et j'ai ressenti ce petit "choc intérieur" lorsqu'on apprend une nouvelle dévastatrice pendant une lecture. Un vrai bonheur !
Concernant l'écriture de Madame Carson, il n'y a qu'un mot qui peut la détruire : passionnante. Grâce à elle, on s'évade littéralement. Chaque mot est divinement bien choisi, et colle parfaitement à l'ambiance dans lequel il se trouve. On s'imagine sans mal les déserts, les montagnes, et les différents lieux du livre. J'ai vu de mes propres yeux les tempêtes de sables se déchaîner et la neige être teintée par le soleil couchant. Les paysages nous parlent vraiment. C'était magnifique !
L'action qui prend lieu dans ces captivantes contrées est haletante. Moi qui ne connaissais pas l'heroic fantasy, La Fille De Braises Et De Ronces m'a pleinement fait adhérer au genre. Ces histoires de Pierres Sacrées, de royaumes, de sorcelleries et de guerres sont tout bonnement exaltantes ! J'ai vraiment hâte de découvrir ce qui nous attend à travers ces différents aspects de l'intrigue dans les prochains tomes !
Le seul bémol que je pourrais trouver au livre n'en ai pas vraiment un, mais il m'empêche de donner un 5/5 au roman. Même si l'histoire est vraiment géniale, il m'a manqué le petit truc qui fait qu'on l'adore à cent pour cent. Alors oui, je l'ai énormément aimée, mais... Je ne sais pas... Il m'a manqué le "déclic" pour tomber amoureux. Après, cela ne m'a pas empêché d'être fan d'Elisa, de ses amis, et des expériences extraordinaires qui vont la forger et la doter d'un charisme et d'une force formidable. Mais, après tout, je me demande si ce petit moins ne vient pas de la romance. Moi qui suis un adepte des histoires d'amour, j'ai été un tout petit déçu par celle que possède cet opus. Elle est belle, oui, mais pas assez à mes yeux. J'ai eu du mal à y croire, je le reconnais. Alors qu'Elisa ressent complètement des sentiments comme la peur, la souffrance et l'angoisse, j'ai eu l'impression qu'elle survolait seulement ceux basés sur l'affection, la tendresse et la passion. C'est dommage, car, avec un idylle un peu plus développé, j'aurais totalement craqué pour ce livre !
La Fille De Braises Et De Ronces se révèle donc être un premier tome très prenant et vraiment fantastique. Notre chemin croise ceux de nombreux personnages profonds et incroyables, ainsi que celui d'une héroïne sensationnelle et incroyable : Elisa. Elle murit à vue d'œil et c'est un véritable bonheur d'assister à ce spectacle. Malgré une romance quelque peu mise de côté, l'action et l'aspect heroic fantasy sont très bien développés, tout comme le fil conducteur du roman qui est maîtrisé à la perfection. C'est donc un très bel opus que Rae Carson nous offre, et, en lisant la dernière ligne, on réalise que l'on a passé un très, très, agréable moment et qu'on en veut encore !

par Jordan
La trilogie de braises et de ronces, Tome 3 : Le Royaume des Larmes La trilogie de braises et de ronces, Tome 3 : Le Royaume des Larmes
Rae Carson   
http://plumes-de-reve.skyrock.com/3232323227-La-Trilogie-de-Braises-et-de-Ronces-Tome-3-Le-Royaume-des-Larmes-Rae.html

J'ai lu ce livre directement à la suite du deuxième tome, non pas parce que la fin de ce dernier m'avait frustrée, mais parce que j'avais terriblement envie de rester dans cet univers et en compagnie d'Elisa et de ses amis. À vrai dire, je m'attendais à un second coup de cœur, mais ce ne fut pas le cas. J'ai quand même aimé ma lecture et la conclusion de la saga par contre.

Ce troisième tome commence exactement là où s'est arrêté le précédent, ce qui me fait dire que j'ai bien fait de les lire à la suite. Au moins, je me rappelais exactement des détails. Nous retrouvons donc Elisa qui s'est lancée à la poursuite de Franco, qui détient Hector en otage. Bien sûr, Mara, Bélen et Storm l'accompagnent, l'aidant à surmonter cette épreuve. Mais plus que ça, Elisa doit trouver un moyen d'étouffer la guerre civile qui menace son pays et de rétablir la place qui lui revient de droit sur le trône. Son périple va se révéler extrêmement instructif, mais ne va pas sans menaces et sans dangers...

Là encore, Elisa mûrit, prenant des décisions difficiles même si elles ne lui plaisent pas. Elle commence à accepter pleinement son statut de reine et tout ce que cela implique, avec notamment les sacrifices qu'elle se voit dans l'obligation de faire. Le voyage va tester sa détermination, son amour pour Hector et pour son peuple, son courage, et son imagination. Et croyez-moi, elle ne manque pas de tout ça ! Dans ce tome, Elisa devient si adulte que j'ai véritablement oublié qu'elle n'avait que 17 ans. Je m'en suis souvenue au moment de rédiger cette chronique, en relisant le résumé. Elle n'a plus rien à voir avec l'adolescente complexée du premier tome se laissant balader par le Destin ; sa magie et sa prestance deviennent... royales. Et j'ai vraiment adoré cette Elisa là.

J'ai aussi bien aimé découvrir le point de vue d'Hector durant quelques chapitres du roman. On voit très bien qu'il aime profondément Elisa : elle est sa source de soutien lorsqu'il ne va pas bien, la source de ses rêves, la raison qui lui permet de tenir le coup quand il est dans le pétrin. J'ai adoré voir comment il allait ruser face à Franco, car plus que le garde personnel de la reine, c'est un petit malin très observateur qui apprend vite et qui sait comment survivre en attendant les renforts. Il est très à cheval sur les règles, et j'avoue que ce trait de caractère m'a parfois agacée (en bien, je crois), parce qu'il a longtemps gardé ses distances avec Elisa étant donné qu'elle est sa reine. En effet, il ne trouvait pas très approprié une relation entre la reine et son garde personnel... Ah là là, heureusement qu'il a fini par écouter son cœur parce que il aurait mérité qu'on le remette en place parfois ! Mais sinon, j'adore leur relation à tous les deux...

Les amis d'Elisa sont encore plus développés dans ce tome : on voit tout ce dont Mara est capable, ce que Bélen peut endurer, la richesse de tempérament de Storm. Ce dernier a été mon préféré des compagnons d'Eisa je crois, certainement en partie à cause de sa différence, qui fait sa force dans cet opus. Lui aussi, il mûrit, à tel point qu'il va se lier d'une véritable amitié avec Elisa au lieu de la considérer simplement comme une reine dont il ne veut pas, car il va réaliser qui elle est vraiment. Et il y a aussi Mula : jeune esclave qu'ils ont récupéré dans un village, la spontanéité de la fillette apporte de la fraîcheur au récit et une certaine légèreté qu'il fait parfois bon de lire.

J'ai beaucoup aimé les péripéties du récit, les épreuves par lesquelles passent les personnages, les révélations qu'on découvre. Tout cela est remarquablement orchestré, c'est mis en place d'une main de maître. Seulement, ma lecture a été plus longue que pour le deuxième tome. Malgré tout ce qu'il se passe dans cet opus, et malgré la belle plume de Rae Carson, j'ai trouvé que ce dernier tome avait un rythme de récit plus lent, avec moins de moments à suspense. Résultat : j'ai été moins captivée par ce tome que je l'attendais. Par contre, je trouve que la fin est très belle, clôturant à merveille cette saga, bien que je m'attendais à ce qu'elle soit plus sanglante et plus... catastrophique. Et puis j'ai beaucoup aimé les passages avec les Inviernos et les Animagis, c'était vraiment prenant.

En bref, malgré quelques lenteurs du récit, j'ai apprécié ce dernier opus qui a été un très agréable moment de lecture. J'ai adoré voir l'évolution d'Elisa, la suivre, elle ainsi que ses compagnons, que ce soit dans ses affaires personnelles ou d'une envergure bien plus grande. J'ai tout autant apprécié les démonstrations de magie, ainsi que les paysages et les lieux, qui sont superbement bien décrits. En général, j'ai beaucoup aimé mon séjour dans l'univers de Rae Carson, et je trouve que la fin conclut très bien cette superbe saga de fantasy, que je recommande à tous les fans du genre.

par KarolynD
A Comme Association, Tome 3 : L'Étoffe Fragile du Monde A Comme Association, Tome 3 : L'Étoffe Fragile du Monde
Erik L'Homme   
Dans ce troisième tome, nous retrouvons notre cher ami Jasper qui fait ami-ami avec… un Troll !!! Etonnant et pourtant… cette rencontre lui réserve bien des surprises !

L’étoffe fragile du monde est le troisième tome de la série de A comme association, écrit par la plume d’Erik L’homme. Nous y retrouvons son personnage, Jasper. Pour ceux qui auraient oublié, Jasper est un adolescent de quinze ans qui vit à Paris à notre époque, qui joue de la cornemuse dans un groupe de rock et qui est agent stagiaire dans l’Association. S’étant fait remonter les bretelles à la suite de sa dernière mission (cf. La pâle lumière des ténèbres, le tome 1) il est « suspendu » pour quelque temps.

Jasper est resté fidèle à lui-même : humoristique, intelligent, maladroit mais très attachant et irrésistiblement attiré par l’Agent Ombe. Mais dans ce tome, nous découvrons, bien que précédemment rencontré dans le tome 2 (cf. : Les limites obscures de la magie) Erlug.
Erlug est un troll. Doté d’un grand sens de l’humour, philosophe, j’avoue mettre beaucoup attaché à cet étrange énergumène plein de profondeur et de sentiment. Erik L’homme le rend vraiment intéressant. Je m’imaginais les Trolls comme étant de grosses brutes puantes (n’est-ce pas là l’image typique que nous avons des Trolls ?), cependant, l’auteur décide de rompre cette idée en nous amenant ce fidèle compagnon.

L’écriture est toujours aussi belle, claire, fluide et nous emmène dans une incroyable histoire. Malheurs à ceux qui commencent ce livre tard en pensant ne lire qu’un chapitre ! Une fois commencé, il est impossible de refermer le livre tellement il est captivant ! L’histoire est rapide, avec du suspens et les évènements s’enchaînent rapidement. Cependant, quelque-chose m’a interpellé : la connotation nostalgique sur laquelle s’achève le livre. J’aime tellement Jasper et son humour que de le voir triste…

En définitive, un roman tout simplement génial, que je recommande à tous les amoureux du fantastique ! Dommage que le roman soit si court, on en redemande encore !


par Freelfe
A Comme Association, Tome 2 : Les Limites Obscures de la Magie A Comme Association, Tome 2 : Les Limites Obscures de la Magie
Pierre Bottero   
Ravie de retrouver le style de Pierre Bottero. Grâce à ses oeuvres, on sent qu'il est toujours parmi nous. A comme Association, bien différent de ses autres romans, est pourtant aussi superbe, bien que trop court. De l'imagination, beaucoup d'humour (j'ai ri sans retenue plusieurs fois) et bien sûr, sa merveilleuse écriture. A tous les fans de Bottero, lisez sans modération.

par Isanala
A Comme Association, Tome 5 : Là où les Mots n'Existent Pas A Comme Association, Tome 5 : Là où les Mots n'Existent Pas
Erik L'Homme   
Un cinquième tome grandiose. On sourit, on réfléchit, on rit... On pleure aussi. Surtout.

Jasper est plus sombre, plus mature. La mort d'Ombe (ce n'est un secret pour personne, elle est annoncé dans les toutes premières pages) l'a fait vieillir. Rêvant de vengeance, il va pousser les limites de sa magie... et les dépasser.

Toujours maître des calembours et des allusions plus ou moins culturelles (de Lanfeust de Troy à Twilight...), Jasper garde tout de même son humour si unique, à notre plus grand plaisir ! Il réfléchit cependant plus au sens de la vie, et à celui de la mort, mais puise toujours chez Gaston de Saint-Langers et les Doors pour alimenter sa réflexion.

Erik L'Homme nous montre ici toute l'étendue de son talent. Un regret ? Trop court ! On attend avec impatience le mois d'octobre et le sixième tome : "Ce qui dort dans la nuit..."

Enjoy !

par Vavi
A Comme Association, Tome 6 : Ce qui Dort dans la Nuit A Comme Association, Tome 6 : Ce qui Dort dans la Nuit
Erik L'Homme   
Encore un tome sublime.

Cette série est un pur bijou littéraire. Car, en plus d'un scénario en acier et de protagonistes tout ce qu'il y a de plus attachant, tous les sentiments possibles parcourent notre être lors de la lecture. On passe du rire aux larmes, de la joie à une profonde tristesse, de la stupéfaction à la compréhension... Magnifique!

On retrouve avec joie Ombe. Et bien évidemment Jasper, et ses jeux de mots tous plus spectaculaires les uns que les autres! On découvre également des personnages restés jusque là secondaires, dans l'ombre du récit, comme Mlle Rose, Nina, Jules, et d'une certaine manière, Walter...

Le récit se déroule à toute allure, on ne peut poser le livre avant d'avoir lu le dernier mot... J'ai été happée par cette histoire éblouissante, du début à la fin!

Beaucoup de nouvelles questions sont posées, pour l'instant sans réponses concrètes. Simplement des suggestions. Vivement le tome 7, avec (espérons le) des réponses à nos interrogations!

Bravo aux deux auteurs de pur génie qui ont imaginé cette série.
A lire absolument!

par Ophie