Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SuperNova : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
La Fille de papier La Fille de papier
Guillaume Musso   
CE LIVRE:WOUAH!!je ne m'attendais pas à ça, je ne sais même pas comment décrire ce que j'ai ressenti en le lisant. D'abord, c'est le premier livre de Musso que je lis (donc je ne connaissais pas sur quel genre de lecture j'allais tomber) ensuite je ne pensais pas être a ce point subjugué par l'histoire, tout m'a plu: les personnages(les principaux et même les autres) on apprend tellement sur tout le monde. Carole et Milo m'ont beaucoup touché! Et puis une fin aussi belle qu'inatendue, j'avais les larmes aux yeux!!
J'ai été réellement emporté, je ne voulais plus poser le livre: une histoire tellemnt originale qui vous tiens en haleine jusqu'au bout!

par Misslilly
Je le ferai pour toi Je le ferai pour toi
Thierry Cohen   
En discutant de ce livre avec une personne de mon entourage l'ayant déjà lu, je me suis rendue compte que ce que m'avait paru évident dès les premiers chapitres n'avait de sens que vers la fin pour les autres. De ce fait, j'ai perçu le livre de manière totalement différente et j'ai beaucoup moins été surprise par les révélations qui y sont faites et les liens qui se forment et se rejoignent dans l'histoire.
Je le ferai pour toi suit l'histoire de deux personnages : Daniel et Jean. Le premier est un père à la dérive, ne vivant plus que pour la vengeance de son fils aîné, tué dans un attentat à la bombe. Le second est un homme complètement perdu entre la réalité douloureuse de son existence et ses longues absences dues à l'alcool, jusqu'à ce qu'il se fasse kidnapper et que les détails de son enlèvement ne soient révélés qu'à Eric Suma, journaliste sur le déclin.

[spoiler]Pour moi, le fait que Daniel et Jean ne soient qu'une seule et même personne, cela m'a paru évident dès les premiers chapitres. Dès l'instant où on est entré dans la partie « Jean » du roman, j'avais déjà saisi une grosse partie de l'histoire. L'idée avait immédiatement surgi de mon esprit : « Daniel a réussi à venger son fils et pour se protéger, lui et sa famille, il a changé de nom pour ne pas être retrouvé par les fidèles du cheikh ». A partir du moment où j'avais déjà compris une des plus grosses trames du livre, je me suis dit que le livre était découpé en une alternance du passé, présent et futur de Daniel. A aucun moment, je n'ai vu ça comme une double histoire. J'étais juste curieuse de savoir comment les parties allaient se rencontrer. Parce que j'ai beaucoup aimé cette alternance très rapide de moments de la vie de Daniel. Sa rencontre avec sa femme, son ascension sociale, sa « consécration » en tant que commercial et sa descente aux enfers. Les chapitres sont très courts donc tout s'enchaîne très vite, on a ce sentiment de ne pas avoir le temps de prendre sa respiration. De plus, les chapitres se finissent souvent par un cliffhanger bien intrigant, alors quand soudainement, la page suivante, le chapitre suivant, on se retrouve avec un autre moment de la vie de Daniel, on oscille entre la frustration et la découverte de nouvelles parties de sa vie.
Lorsque la vie du protagoniste vacille complètement à la mort de son fils, on entre dans une déchéance mentale, sociale et personnelle très forte et saisissante. On ne cesse de se dire qu'il ne pourrait pas tomber plus bas, que le pire est passé avant de se rendre compte qu'il va encore en baver un moment. On le voit se débattre avec son esprit qui perd pied et le contrôle qu'il tente d'exercer sur lui-même pour arriver à ses fins, il s'auto-détruit à petit feu, vacille entre perte totale de contrôle et de cohérence et une extrême lucidité qui l'amène à une sorte de dialogue intérieur où il cherche à justifier son intention (personne ne devrait vivre/subir ça, il veut empêcher d'autres parents de vivre ce calvaire). Néanmoins, il finit toujours par avouer que c'est un acte purement égoïste et qu'il ne se considère même plus comme un homme mais plutôt comme un déchet qui ne souhaite qu'une chose, oublier. Et on assiste à cette destruction honteuse et misérable avec impuissance. On se sent mal à l'aise devant un homme qui a perdu la raison et qui vit avec l'incapacité d'oublier et de faire son deuil pour avancer.
La fin ne m'a qu'à moitié surprise. Étant donné que j'avais déjà fait le lien entre Daniel et Jean, j'en étais doucement venue à supposer (même si cela se révèle être faux) que ses amis l'avaient kidnappé pour lui faire prendre conscience que sa vie a de l'importance. Ainsi, découvrir l'identité des véritables kidnappeurs ne m'a pas réellement surprise. J'ai vu ça comme la continuité d'une histoire incroyable, fragmentée et un peu délirante.[/spoiler]

Malgré ce suspense quelque peu absent, j'ai bien aimé ce livre. Il est rempli de questions « existentielles » sur notre société, sur les failles de cette dernière mais également sur l'opinion publique et le rôle des médias dans le traitement d'affaire délicate. Ce livre repose sur les liens forts de l'amitié, de l'amour, de la dignité et la valeur d'un homme. Ces thèmes sont bien développés et nuancés.
En conclusion, Je le ferai pour toi fut une lecture agréable avec la plume légère de Thierry Cohen. Il n'y a pas de fioritures dans ce qu'il raconte. On entre, dès le premier chapitre, dans le vif du sujet pour n'en ressortir qu'au dernier chapitre, satisfait.

par Aunbrey
Pardonnez nos offenses Pardonnez nos offenses
Romain Sardou   
j'ai cru lire un autre roman " le nom de la rose "
mais là où se trouve le génie de romain Sardou c'est que la fin est terrible et le sujet complètement bluffant !!

bravo !!!!
La Tête en friche La Tête en friche
Marie-Sabine Roger   
Mais que peuvent se raconter une vieille dame de 86 ans et un homme qui en a la moitié moins ?

Marguerite est une vieille dame frêle et délicate, distinguée et cultivée. Germain approche la cinquantaine, c'est un grand costaud, rustre et illettré. Marguerite aime lire, se promener dans le parc ; Germain se partage entre les copains du bistrot et le jardinage. C'est au parc justement qu'ils vont se rencontrer pour la première fois, sur le banc situé sous le gros tilleul... ensemble ils compteront les pigeons...
Elle, lui parle lecture, lui qui n'aime pas lire et pour cause. Mais au fil des jours, au fil des pages, leur rendez-vous devient le lieu d'une complicité naissante. Chacun est à l'écoute de l'autre, chacun ne ménageant pas ses efforts pour faire plaisir à l'autre, chacun apprenant à "apprivoiser" l'autre comme on apprivoise les pigeons...

Nul n'est besoin de long discours pour dire combien cette lecture est émouvante et plaisante. J'ai beaucoup aimé ce livre plein de finesse, de tendresse et de simplicité. Une histoire vraie, sans chichis ni fioritures. Une belle rencontre entre deux personnages que tout oppose et pourtant !
Certains passages sont si intenses que l'on a envie de dire : "Merci Germain, c'est un juste retour des choses"...

par SuperNova
Parce que je t'aime Parce que je t'aime
Guillaume Musso   
C'est le deuxième ou 3e livre de Musso que j'ai lu. Et franchement il m'épate toujours ! Je m'attendais pas du tout du tout à cette fin. Comme à chaque fois je suis toujours très étonnée par son style d'écriture, par son suspense... Un livre très émouvant !

par Linou
Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde Anagrammes renversantes ou Le sens caché du monde
Etienne Klein    Jacques Perry-Salkow   
De petit format mais riche de savoir et d'originalité, ce livre est un dessert dont on fait une seule bouchée. Les deux auteurs s'amusent et jonglent avec les lettres pour nous servir sur un plateau des anagrammes à la mode de chez eux.
Qu'il s'agisse de physique, de littérature, d'histoire ou de politique, c'est avec un immense talent qu'Etienne Klein et Jacques Perry-Salkow nous dévoilent les secrets des lettres et des mots reconstitués.
Fallait y penser ! Pari réussi !

par SuperNova
Mauvais pas Mauvais pas
Linwood Barclay   
Zach Walker, 41 ans, écrit des ouvrages de Science-fiction. Il est marié à Sarah, journaliste au Métropolitan et a deux enfants de 15 et 17 ans. Zach, en véritable paranoïaque de la sécurité, harcèle en permanence toute sa petite famille qui fait régulièrement preuve d'imprudence ou de négligence. Alors qu'un jour mari et femme font leurs courses au supermarché, Sarah oublie son sac dans son chariot. Zach "pète un plomb", s'empare du sac de sa femme, le cache dans le coffre de la voiture et attend la réaction de Sarah. Mais lorsque Sarah lui annonce qu'elle n'a pas pris son sac ce jour-lā, Zach réalise qu'il vient de voler le sac d'une inconnue... Il se rend donc en toute logique au domicile de cette femme dont il trouvera le corps ensanglanté. De très gros ennuis commencent alors pour Zack...

Voilà un très bon thriller !
J'ai eu l'impression, non pas de lire un livre mais d'assister véritablement à la projection d'un film tant le style de LInwood Barclay est vivant, l'écriture fluide, plaisante, rythmée, l'intrigue bien ficelée, les dialogues vivants et le suspense entretenu jusqu'à la fin.
L'action va crescendo, on plaint véritablement Zack partageant ses interrogations et ses doutes mais également sa colère, ses peurs et sa combativité.
L'humour y est omniprésent même dans les situations les plus délicates, le protagoniste prenant le lecteur à témoin et s'adressant directement à lui. On savoure également son art dans la pratique de l'auto-dérision. Barclay ponctue son texte de commentaires et remarques ironiques parfois totalement décalés entraînant le rire chez le "lecteur-spectateur".
Une lecture que je recommande et qui procure un réel moment de plaisir.

par SuperNova
L'Enfant allemand L'Enfant allemand
Camilla Läckberg   
Fjällbacka, un homme de 75 ans est retrouvé mort dans sa maison par deux jeunes venus chez lui dans un but mal attentionné. La police commence son enquête sans Patrick Hedström qui a décidé de prendre un congès paternité pour s'occuper de sa fille, Maja, 1 an et laisser sa femme Érica reprendre son travail d'auteur. Seulement, s'occuper d'un bébé 24 heures sur 24 s'avert être plus compliqué qu'il n'avait pensé et l'affaire en court l'intéresse vraiment, d'autant plus qu'Érica avait rencontré la victime peu avant sa mort pour se renseigner sur une médaille nazie retrouvée dans les affaires de sa mère...
L'enquête m'a parue un peu lente. Elle n'est cependant pas inintéressante puisqu'on découvre la jeunesse de la mère d'Érica et l'on comprend pourquoi elle a toujours été si froide avec ses filles. Et puis, quelques passages pleins d'humour et de tendresse avec les gaffes de Patrick dans son rôle de papa, mais aussi, Bertill Mellberg, le patron de Patrick, qui va tomber amoureux...


par Val88
L'Homme aux cercles bleus L'Homme aux cercles bleus
Fred Vargas   
Premier roman policier que je lis de Fred Vargas. Je dois avouer que j'ai de suite bien accroché à l'écriture et aux personnages. Ils sont tous spéciaux... Non, uniques ! Et ça m'a plu. Pas de clichés, de déjà-vu. J'aime l'originalité, et j'ai été servie. Adamsberg m'a donc bien plu, dans son monde bien à lui. Danglard aussi. Mathilde, et l'aveugle beau aussi. Non vraiment, j'ai bien accroché. L'intrigue était bien ficelée, mais je dois admettre que la chute me dérange. Je ne saurai pas expliciter pourquoi (encore moins en ne disant rien pour ne pas spoiler ceux qui ne l'ont pas lu). C'est juste, simple. Mais je sais également qu'il n'est pas son meilleur roman, et je pense donc relire d'autres romans d'elle par la suite.
Le Chuchoteur Le Chuchoteur
Donato Carrisi   
Ce thriller est juste excellent, autant dans l'écriture que dans la trame. L'histoire est superbement ficelée, l'enquête époustouflante ponctuée de quelques descriptions macabres comme il le faut! Un livre à recommandé aux amateurs du genre serial killer.

par Fionasim