Livres
384 703
Comms
1 349 131
Membres
271 441

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:46:01+02:00

La principale tâche du président Ryan va être de reconstruire le gouvernement, s'il en est capable, dit John, le chroniqueur, après une longue pause. Mon Dieu, tous ces hommes et ces femmes formidables... Morts... Il lui vint soudain à l'esprit que, s'il n'était pas devenu le principal commentateur politique de la chaîne, il se serait trouvé lui aussi à la Chambre, au milieu de ses collègues et amis. Et une fois le choc passé, il comprit vraiment ce qui était arrivé, et ses mains se mirent à trembler sous son bureau. Comme c'était un professionnel, sa voix resta ferme, mais il fut pourtant incapable de contrôler totalement l'expression de son visage qui s'affaissa et prit une couleur livide malgré son maquillage

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:53+02:00

John Clark décida de finir sa bière. Il n'avait aucune raison de venir à Washington jusqu'à l'appel de Mary Pat. Il n'était qu'une abeille ouvrière, après tout, et seules les grosses légumes de la CIA devaient se démener dans la capitale, à présent. Ah, pour ça oui, ils allaient se remuer ! Sans grands résultats, sûrement, mais en de telles circonstances on ne peut pas faire grand-chose, sinon essayer de paraître tourmenté et important... et, chez les abeilles, inefficace

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:43+02:00

Celui-ci éternua dans son sommeil, projetant dans l'air de minuscules gouttelettes de salive et de mucus. Soeur Jean-Baptiste fut surprise, mais elle continua son travail ; elle versa le désinfectant sur du coton et nettoya délicatement la plaie. Elle reboucha le flacon, le reposa, puis appliqua le nouveau pansement ; alors elle s'essuya les joues du dos de la main, sans se rendre compte que lorsque l'enfant avait éternué, sa main blessée avait bougé dans la sienne et elle avait légèrement saigné ; la soeur avait un peu de sang sur la main lorsqu'elle s'était frotté les yeux. Les gants, par conséquent, n'y auraient rien changé - ce qui ne lui aurait d'ailleurs pas été d'un grand réconfort, même si elle s'en était souvenue, trois jours plus tard

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:30+02:00

Les trois chefs d'état-major sont morts. Leurs adjoints arrivent. Mickey Moore (il voulait parler du général d'armée Michael Moore, président adjoint de l'état-major interarmes) a demandé à tous les commandants en chef de rentrer aussi vite que possible à Washington. Un KC-10 nous attend à Hickam. - Etat des menaces ? demanda Jackson. Son poste permanent - dans la mesure où une affectation sous l'uniforme pouvait l'être - c'était J-3 adjoint, autrement dit second officier de planification de l'état-major interarmes. Seaton haussa les épaules

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:17+02:00

A Hawaï, le soleil venait de se coucher. Le contre-amiral Robert Jackson atterrit sur la base aéronavale de Barbers Point. Il vit les hôtels très éclairés sur la côte sud d'Oahu et se demanda combien pouvait coûter une nuit là-bas, aujourd'hui... Il n'était plus descendu dans ce genre d'établissement depuis ses vingt ans, lorsque les aviateurs des forces navales partageaient une chambre à deux ou trois afin d'économiser pour faire la tournée des bars et impressionner les femmes du cru. Malgré la longueur du trajet et trois ravitaillements en vol, Robby posa son Tomcat en douceur, car il se considérait toujours comme un pilote de chasse, et donc un artiste du genre. Le chasseur décéléra normalement pendant la procédure d'atterrissage, puis vira à droite, sur le taxiway

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:10+02:00

On aura peut-être de la veine, qui sait... Certaines personnes qui se trouvaient dans de petits bureaux, avec les portes fermées, des trucs comme ça, monsieur. Cet endroit compte un bon millier de pièces, si j'en crois les plans que j'ai là. Il se peut qu'il y ait quelques survivants. J'ai déjà vu ça. Mais les autres... (Magill secoua la tête.) Notre ligne de défense tient bon. L'incendie ne devrait pas s'étendre davantage

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:45:01+02:00

Le premier responsable que trouva Ryan parlait dans une radio portative et tentait de faire avancer ses hommes plus près des flammes. Un civil, à côté de lui, avait déplié un grand rouleau de papier sur le toit d'une voiture. Les plans de l'immeuble, sans doute, se dit Jack. Il attendit à quelque distance, tandis que les deux hommes faisaient courir leurs doigts sur les documents et que le chef donnait des instructions saccadées dans sa radio

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:44:52+02:00

Curieusement, la queue du 747 était intacte - ou au moins sa dérive - comme une flèche plantée dans le flanc d'un animal mort. L'incendie n'était toujours pas éteint, ce qui surprit Ryan. Le Capitole était une construction en pierre, mais il contenait quantité de bureaux en bois et des tonnes de papier... Des hélicoptères militaires tournaient au-dessus du brasier comme des phalènes, et les lueurs orangées des flammes se réfléchissaient sur leurs rotors. Les gyrophares rouge et blanc des véhicules d'incendie coloraient la fumée du brasier. Des pompiers couraient dans tous les sens, et le sol était couvert de tuyaux qui serpentaient depuis toutes les prises d'eau disponibles. Beaucoup de joints fuyaient et les gouttelettes gelaient dans l'air glacé de la nuit

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:44:42+02:00

Ryan opina. Personne ne serait surpris de voir le président des Etats-Unis s'entourer de Marines en un pareil moment. C'étaient des gamins, pour la plupart, dont les jeunes visages imberbes n'exprimaient aucune émotion ; ils surveillaient le parking comme des chiens de garde et serraient leurs fusils d'une main ferme. Un capitaine se tenait à la porte et échangeait quelques mots avec un agent. Lorsque le président apparut, l'officier des Marines se mit au garde-à-vous et le salua. Lui aussi, il a l'air de penser que tout ça est réel, se dit Ryan. Il lui répondit d'un hochement de tête, puis il fit signe au HMMWV  (Véhicule léger tout-terrain multitâches, la nouvelle jeep de l'armée américaine (N. d. T).) le plus proche

Afficher en entier
Extrait de Sur ordre : Volume 1 ajouté par wizbiz06 2012-04-25T18:44:30+02:00

Elle n'eut pas besoin d'ajouter qu'il existait aussi une marche à suivre pour cela, qu'au centre opérationnel du Service secret, à quelques centaines de mètres à l'ouest de la Maison-Blanche, il y avait un classeur verrouillé contenant des enveloppes scellées avec des plans d'urgence prévoyant toutes sortes d'éventualités horribles ; l'une d'entre elles s'était réalisée, tout simplement. Maintenant, pourtant, il y avait des centaines - non, des milliers - d'enfants sans parents, et pas seulement les deux jeunes Durling. Jack devait les oublier pour le moment. Difficile, peut-être, mais c'était aussi un soulagement de pouvoir mettre cette histoire entre parenthèses. Il regarda de nouveau l'agent Price

Afficher en entier