Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SweethyDark : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Entraves Entraves
Alexandra Coin   
Un livre assez déconcertant qui explique le phénomène des pervers narcissiques mais que j ai trouvé assez elliptique.
Le passage à différents personnages tout au long de la lecture n est pas aisé mais il a le mérite d être original.
J ai eu du mal à m attacher aux personnages malheureusement et à me projeter dans l environnement psychiatrique très caricatural à mon sens. (Ce n est que mon avis personnel).
Néanmoins l écriture est fluide et le sujet abordé ouvrira peut être les consciences concernant le sort de millions de femmes.
L'Opossum rose L'Opossum rose
Federico Axat   
Un excellent roman où il faut s'accrocher pour ne pas se perdre dans cette histoire labyrinthique à souhait ! Tout est tromperie et faux-semblants , jusqu'à la révélation finale qu'on ne voit venir qu'au dernier instant et qui nous éclaire enfin ! A lire d'une traite , ce qui n'est pas compliqué tant on a enfin envie de comprendre !
Le Vide : Intégrale Le Vide : Intégrale
Patrick Senécal   
C'est une très bonne surprise et c'est écrit d'une façon très directe, crue, brutale, il ne ment pas avec les mots et moi j'adore ça. L'histoire est une enquête policière tirant vers l'horreur mais attention pas de l'horreur ou fantômes et autres monstres apparaissent du dessous de votre lit, toutes griffes dehors, non, c'est de l'horreur "réaliste" de l'horreur psychologique qui chamboule et qui dérange, particulièrement ce chapitre assez hardcore durant lequel Lavoie trouve son petit protégé Gabriel dans cette baraque perdue, enfin vous lirez par vous même.
Bref livre à lire mais ne soyez pas dépressif ou dans un moment de déprime car quand vous ouvrez ce livre, vous ouvrez une porte sur le vide !

par Becotta
L'Apôtre de l'ombre L'Apôtre de l'ombre
Oxanna Hope   
http://www.unbrindelecture.com/2015/07/lapotre-des-ombres-de-oxanna-hope.html
Thriller sombre et néanmoins passionnant, assez terrifiant mais cette histoire est indéniablement originale et captivante, extrêmement bien écrite qui nous amène dans un monde rempli de mystères. Néanmoins réservé à des lecteurs avertis. Je ne manquerai pas de suivre la plume de cette auteure dans ce style qui lui convient parfaitement.
Les Anges sans visage Les Anges sans visage
Tony Parsons   
Il y a un peu plus d’un an (à la grosse louche je dirais), j’avais découvert le premier livre de Tony Parsons, « Des garçons bien élevés » et j’avais adoré cette première aventure du détective Max Wolfe. Et bien pour sa seconde aventure, j’ai ressenti le même sentiment.

On se retrouve une nouvelle fois en plein polar anglais où la tension va crescendo. Dès le prologue et ses premières pages, le suspense est posé (tout comme dans le premier livre). Une riche et belle famille est tuée dans sa luxueuse demeure mais un des enfants manque à l’appel. Qu’est-il donc devenu ? Pourquoi cette famille si bien sous tous rapport est-elle massacrée ?

De nombreuses questions se posent mais trouveront au fil de l’histoire des réponses (petit clin d’œil à ma chronique sur le livre « Les élues » de Maggie Mitchell). Si vous n’aimez pas l’hémoglobine et les esprits tordus, passez votre chemin. Moi, j’ai tout simplement dévoré ce polar à l’accent si british qu’on a l’impression d’évoluer aux quatre coins de Londres avec Max Wolfe.

L’écriture est toujours aussi fluide que dans le premier opus et il est facile de s’attacher à cet enquêteur qui n’est pas dépeint comme un super héros mais tout simplement comme un homme vulnérable. L’émotion est présente à juste dose et malgré que cela ne soit pas d’une originalité grandissime, j’ai trouvé l’ensemble rondement bien ficelé. J’en voudrais plus des lectures comme cela !

Comme le premier, c’est un petit coup de cœur et j’ai hâte de pouvoir lire la suite des aventures de Max Wolfe et la plume riche de cet auteur so british. Pour votre information, le troisième tome est sorti en septembre 2017, sous le titre « Le Club des pendus », toujours aux éditions La Martinière.

http://musemaniasbooks.blogspot.be/2018/04/les-anges-sans-visage-de-tony-parsons.html

par Julie-176
Transe Transe
M.I.A   
Ce livre appartient au genre des romans dont on est le héros, et dans celui-ci, on plonge dans une atmosphère plutôt sombre.

On commence par le réveil de notre personnage dans un bâtiment abandonné, et dès lors, ce pose plusieurs questions : que faisons-nous là, comment sommes-nous arrivés ici ? Des questions dont on obtiendra les réponses par la suite.

On est dès le début bien ancré dans notre personnage, grâce à l'écriture choisi. Ici, pas de je ou de il, mais l'utilisation de vous dans la narration. Par exemple, au lieu de retrouver "Le bruit insistant de la pluie [me/le] sort d’un cauchemar sans fin, dépourvu de sens.", on aura "Le bruit insistant de la pluie vous sort d’un cauchemar sans fin, dépourvu de sens.", permettant de plus facilement se glisser dans la peau de notre personnage.

Nous aurons l'occasion plusieurs fois de faire des choix, qui orienteront l'histoire en fonction de ce celui qu'on aura sélectionné (il faut d'ailleurs dire que la version ebook, du fait des liens directement sur les choix, permet de naviguer très facilement entre les sections sans risque de se faire spoiler par erreur). A nous alors de faire les bons pour essayer de survivre à la mésaventure dans laquelle on se trouve plongé ! Car les choix ont bels et biens des conséquences, et je dois avouer que je suis morte lors de l'un des derniers choix, et que j'avais de toute manière prises de mauvaise décision depuis un bon moment dans le livre, sans le savoir.

De ce fait, on participe à la mise en place de la personnalité de notre personnage, que l'on peut alors rendre méfiant, craintif, ou alors touche à tout par exemple, du fait des choix que l'on adopte au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire. Cela facilite d'autant plus l'attachement ou le lien qu'on développe avec le personnage.
Les aspects de la personnalité qui sont inscrits de manière non-modifiable et dès le début sont de même intéressants, et apporte un plus à l'histoire, car notre personnage a un handicap, que l'on peut choisir de surmonter ou non, mais qui reste toujours plus ou moins présent sans qu'on ne puisse rien y faire de plus.

L'histoire m'a entraînée tout du long, je ne voulais pas lâcher le bouquin, afin de pouvoir savoir les réponses à nos nombreuses questions. Je l'ai trouvé enrichissante et intrigante, par son rythme, les recherches associées au livre (que j'ai trouvé vraiment instructives), et elle m'a tenu en haleine à chaque page. La construction est bien menée, on nous apporte des réponses, mais au compte-goutte et de manière sibylline pour nous intriguer encore plus, et nous rendre encore plus confus.
Les éléments de l'intrigue étaient eux réussis, bien qu'il y en ait un dont je me suis douté dès le moment où il prend place dans l'histoire, et qui ne m'a donc pas surprise.

On ressent de nombreux sentiments lors de cette lecture, que ce soit de l'espoir, de la confusion, de l'horreur, du malaise, de l'oppression, tout est fait pour essayer de nous mettre le plus possible dans l'ambiance du récit.
L'atmosphère est du genre sombre, et nous immerge d'autant plus dans l'intrigue, avec la description des décors, de certaines situations, de certaines scènes, et peut plus d'une fois plonger dans une certaine angoisse sourde parfois dérangeante, mais adaptée au genre choisi.

En plus des choix que l'on peut effectuer durant le livre, on trouve aussi des énigmes, qui nous sont souvent utiles dans certaines de nos décisions. Ne comptez pas sur les auteurs pour vous donner directement la réponse, il va falloir chercher un peu. Mais pas de panique, ils donnent le début de la résolution de l'énigme, ou la manière de la résoudre, permettant à quiconque qui s'en donne le moyen de les résoudre par lui-même.

La fin, ou plutôt les différentes fins possibles, sont aussi bien menées, jusqu'au bout on espère survivre, alors qu'on a aussi des chances de mourir, si cela ne l'a pas déjà été auparavant. Des derniers choix s'offrent à nous pour conclure notre lecture et donc notre sort en fonction de nos choix, juste après qu'on a enfin les explications à notre situation et donc qu'on a enfin les clés pour comprendre l'intrigue.

On a d'ailleurs un bonus dans le bouquin, qui permet de connaître vers un navigateur web qui vous donnera les réponses aux énigmes, mais aussi des annexes (conseil en lien avec l'intrigue, vidéo, photo, ...) mais surtout vous pourrez y retrouvez la mind-map ayant permis de construire le livre, chose que j'avais d'ailleurs eu l'intention de faire, avant de découvrir qu'on nous la proposait en bonus. La mind-map correspond au plan avec les différentes situations que l'on rencontre lors du récit, avec les conséquences qu'entraînent nos choix dans l'histoire, donc en gros, indiquent les différents chemins empruntables par le lecteur. Cela permet alors de découvrir comment avoir la meilleure fin, quels sont les choix les plus judicieux, et ainsi découvrir comment nous ont mené nos décisions, et quelles sont les éventuelles erreurs que nous avons pu commettre. Je conseille vivement de consulter cette mind-map lorsque vous avez fini votre lecture du roman, c'est vraiment intéressant à voir.


En conclusion, j'ai adoré suivre notre personnage et de pouvoir choisir nos actions. De plus, le genre, le thriller, nous immerge vraiment dans le genre dont on est le héros, et la très bonne construction de l'histoire nous entraîne très rapidement dans l'intrigue qui nous tient en haleine. Cette lecture me tentait dès l'annonce officielle de sa sortie, et je ne regrette absolument pas de l'avoir découverte, c'est un livre que je recommande vraiment et que je n'hésiterai pas à offrir à ceux à qui elle pourrait plaire. L'écriture est vraiment bien dirigée, et donne envie de découvrir d'autres romans du duo d'auteurs cachés derrière le pseudonyme M.I.A., et j'ai même hâte de découvrir un autre thriller dont on est le héros de la part des auteurs que je me procurerai alors au plus vite si cela venait à se concrétiser.

Coup de cœur
Jacks Jacks
Benoit Chavaneau   
Le livre dont je vais vous parler aujourd'hui m'as fait envie dès que je l'ai vu dans la liste des sorties des Éditions Ravet-Anceau.
J'ai tout de suite était interpellé par son titre ( Jacks ) ainsi que par sa couverture sombre dévoilant une photo de Londres où la pénombre se joue de la luminosité.

J'ai dit que j'ai été interpellé par le titre et c'est vrai pour la simple et bonne raison qu'il m'a tout de suite fait penser à un illustre meurtrier qui encore aujourd'hui déchaîne les passions et les théories les plus folles. Je parle bien entendu de Jack the ripper, le célèbre éventreur de Whitechappel.
J'ai toujours été fascinée par cette histoire et son côté extrêmement mystérieux.
Jack l'éventreur peut être n'importe qui et c'est ce qui rends son histoire encore plus étonnante et passionnante pour tous ceux qui aime les mystères et les secrets bien gardés de l'âme humaine.

Ici, le roman nous embarque, dans une enquête sur des meurtres dignes de ceux du célèbre Jack.
Des meurtres barbares sont commis au coeur de Londres et l'inspecteur Shelley va devoir mener l'enquête, aidé pour cela par Socket, une jeune stagiaire française dont la spécialité est la martyrologie (elle va d'ailleurs se retrouvée bien malgré elle au coeur d'une autre série de meurtres tout aussi affreux).
Leur collaboration sera plutôt houleuse et ne se terminera pas vraiment bien.
L'on fait aussi la connaissance de Rachel Porter ( personnage qui prendra une plus grande importance dans la seconde partie du roman).
On part donc à la chasse aux meurtriers. Et je dit bien les meurtriers et non le meurtrier car il n'y a pas qu'un seul prédateur à hanter les rues et ruelles londoniennes.

C'est un livre à la fois passionnant et palpitant, une fois commencé , il est impossible de le lâcher.
Tel un serpent il nous tient entre ses crochets, nous poussant à tergiverser et à chercher la moindre parcelle de vérité et des indices pour éclairer nos lanternes.


Ce voyage dans les traces de Jack et de ceux qui inévitablement ,même des années après, partagent son goût du sang et de la violence, et frappent au coeur de Londres tiendrait en haleine même les plus réfractaires au polar.
L'auteur ,par sa plume, nous conduit à travers une histoire, ou plutôt des histoires, où vie et mort se côtoient et se rejoignent .
Histoires dans lesquelles l'on se plait à jouer les enquêteurs.

Les personnages sont complexes (ils ont tous leirs failles et leurs secrets ) et en même temps l'on arrive facilement à s'imaginer à leurs places. Car comme eux, l'on est pris dans un tourbillon criminel où chaque pas de plus nous rapproche du coupable sans pour autant qu'il ne se dévoile totalement.

Je n'en dirais pas plus sur le déroulement complet du roman (bien qu'il y aurait beaucoup de choses à dire ) pour ne pas gâcher la surprise à ceux (nombreux je l'espère) qui oseront partir à la chasse dans les rues londoniennes.
Je me permettrais juste de vous inviter à découvrir par vous même ce livre car je sens que vous ne le regretterez pas.

J'ai adoré ce roman ça je pense que vous l'aurez compris. Il m'a juste époustouflé par sa richesse et son intensité .
Je ne regrette pas d'avoir ouvert ce livre, loin de là.
C'est un énorme coup de coeur pour moi.

Un cri silencieux Un cri silencieux
Amélie Lamiée   
Etant maman d'une fille de 11 ans, ce roman m'a bouleversée. Deux sujets difficiles sont abordés, j'ai fini ce livre la gorge nouée. Je ne peux que le conseiller à toutes les mamans et jeunes filles. Lisez-le !

par gireline
Helena Helena
Jérémy Fel   
Helena est le second roman de Jérémy Fel.
J'ai lu d'une traite ce livre, dévorant les pages, comme emporté par une effroyable addiction. Et j'en suis ressorti presque sonné.
Pour autant, la première scène nous prévient, mais elle ne suffit pas à donner l'étoffe du roman : Tommy, presqu'encore un gamin, un des personnages qu'on retrouvera plus tard au cœur du récit, égorge des chats et des chiens dans un vieil abattoir désaffecté...
Le roman se situe en plein Midwest des États-Unis, précisément dans le Kansas. A un moment donné, je me suis demandé à quelle date se situait l'intrigue, tant certains personnages semblaient bien trempés dans leur jus. Non, nous sommes bien dans l'Amérique de Donald Trump, celle qui à cet endroit des États-Unis, a voté massivement pour ce Président.
Les personnages avancent un à un dans la torpeur de l'été. Il y a tout d'abord une forme d'insouciance qui caresse des adolescents qui se cherchent. Ils ont des rêves plein la tête et veulent changer de vie.
La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Mais voilà qu'au retour d'un tournoi, sa décapotable rouge tombe en panne dans un village en plein Kansas, pour elle c'est un endroit sordide, une sorte de brousse sauvage, perdue dans l'Amérique civilisée. Quelle galère ! La garagiste indique qu'il faut commander une pièce qu'il n'a pas en stock, cela ne prendra qu'un jour tout au plus. Heureusement, c'est sans compter sur la solidarité du coin, Norma qui habite aux abords du village, connaissance du garagiste, propose à Hayley de l'héberger pour la nuit dans sa grande maison au milieu de nulle part, en pleine campagne...
C'est ainsi que le décor se plante progressivement autour de cette voiture qui tombe en panne, d'une maison adossée à des champs de maïs qui s'étendent à perte de vue, d'une femme généreuse qui propose l'hospitalité... Sauf que Norma a pour fils le fameux Tommy qu'on a rencontré au début du roman...
Avant que tout ne bascule, nous avons juste le temps d'apprécier comme Hayley la quiétude du lieu, le temps qui semble figé dans cette campagne sereine, le vent qui agite au loin les épis de maïs comme les vagues d'un océan. Juste le temps d'apprécier cela avant que tout ne bouscule, irrémédiablement... Voilà, j'en resterai ici sur le récit. Je vous laisse le plaisir de découvrir la suite...
Que dire sur ce livre qui décoiffe totalement. Plusieurs voix viennent dire les uns après les autres les fragments d'une histoire qui les lie les uns aux autres dans un puzzle infernal. On entend leur voix et on est perdu, on ne sait plus s'ils sont victimes ou bourreaux. On est pris à notre tour dans l'histoire comme dans une de ses tornades du Midwest qui savent tout démolir sur leur passage...
Le récit est sans répit, nous tient en haleine jusqu'au bout.
Nous sommes à chaque instant comme sur un fil tendu au-dessus du vide. J'ai ressenti une forme d'addiction qui m'empêchait par moment de lâcher ce livre dense.
J'ai apprécié le récit, le cœur de l'intrigue qui se construit comme une traînée de poudre emportant un à un les personnages vers un destin implacable. Les personnages ont de l'épaisseur. On se surprend à les contempler dans une forme de gêne qui ne nous laisse pas indemne. Dans ce drame familial, car c'en est un, une petite lumière semble à chaque instant retenir son souffle et nous parler à voix basse, au bord de l'abîme, car dans chaque personnage il y a aussi une humanité et c'est cela qui rend beau et tragique ce roman vertigineux.
Derrière les panneaux, il y a des hommes Derrière les panneaux, il y a des hommes
Joseph Incardona   
J'ai eu du mal à rentrer dans le livre, le style avec des phrases très courtes m'a gênée mais je savais que l'histoire me plairait. Cette enquête vue par différents protagonistes sur fond de disparitions d'enfants sur l'autoroute est hyper addictive, finalement après une cinquantaine de pages, c'était bon j'étais dedans! Et je n'ai pas pu le lâcher. Un peu déçue par la fin... Mais je le conseille et partageons nos avis!

par mandl