Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de sweetmel : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune
L'Âme de la nuit, Tome 1 : Nitescence L'Âme de la nuit, Tome 1 : Nitescence
Maria J. Romaley   
Il y a de nombreux "mondes" où gravitent des héros charismatiques, des
personnages singuliers, des créatures particulières et nous retrouvons
souvent un peu les même, vaguement revues et corrigées sous une autre
plume... Ici, nous découvrons un nouvel univers. Un autre environnement
d'Urban Fantasy où se mêlent à la fois les croyances communes et celles
que l'on ignore.
Nitescence, premier volet de la saga "L'âme de la nuit" est un vrai coup de cœur pour moi.
Tara, le personnage principal, est une humaine d'une petite trentaine
d'années qui a du mal à se voir "vieillir" mais ce n'est pas là son seul
souci. En effet, depuis toujours, la jeune femme se sent différente,
vis littéralement des cauchemars chaque nuit et souffre dans son corps
et dans sa tête au point de cela perturbe sa vie. Nous découvrons une
héroïne avec des failles, des blessures et un passé torturé
psychologiquement.
En effet, Tara est si fragile émotionnellement, que sa vie de couple en
est affectée. Divorce, garde alternée de son petit garçon de 4 ans,
travail prenant, peu voire pas d'amis... J'ai envie de dire que Tara est
comme vous et moi. À une différence près...
Toute l'histoire est basée sur cette différence. Ce qui rend Tara
unique. Ce qui fait qu'un jour, un étrange et fascinant jeune homme
l'aborde sur son lieu de travail et qu'elle est plongée dans une espèce
de transe. Cet homme, Gabriel, est là pour la protéger... de qui ? De
quoi ?
Mais si la mission de cet être exceptionnel s'arrêtait là, ce serait bien trop simple !
Entre détresse, amour, passion et devoir, Xéléniel joue avec nos nerfs
et nous entraîne inexorablement au coeur de cette romance peu commune.
Car c'en est bien une... pleine de frustration, de tension et de
bouleversement.
On tourne la dernière page sur une demi révélation et là... on se dit "Non... où est la suite ???"

Vous serez sans aucun doute captivés par l'univers déroutant et pourtant
si fascinant que nous a créé Xéléniel que, comme moi, vous vous n'aurez
qu'une hâte... en savoir plus !

par Christy
Entre toi et moi Entre toi et moi
Stephen Emond   
Un livre très original avec quelques dessins à l'intérieur!
Une histoire sur l'amitié et l'amour beau livre!

Pure Pure
Julianna Baggott   
J'ai adoré. Pure est un livre très prenant. L'histoire se passe sur Terre après des bombardements, et dans le Dôme, le seul endroit sur la planète ayant été protégé.
J'ai beaucoup aimé (et ça m'a assez surpris d'ailleurs) le fait qu'on soit dans la tête de personnages différents, dedans et en dehors du Dôme.
Mais petit problème : le début est trèèès long et les descriptions sont dures dès les premières pages : le malheur, le désespoir, la cendre, les personnes fusionnées avec la terre, avec des animaux, avec des objets, entre eux ...
Mais la suite est juste WAHOU, phénoménale, remplie d'action et toutes les pièces du puzzle s'emboîtent enfin.
Un coup de coeur, malgré le début. Vraiment hâte pour la suite.

par vanil
Le Maître du Temps : L'Intégrale Le Maître du Temps : L'Intégrale
Louise Cooper   
Ce livre remet le concepte du bien et du mal, et de notre jugement.
Qui nous dit que ce que nous croyons être pour le " bien " et bien ? et inversement ??
Voilà une vision que j'ai apprise, le jugement n'est fait que de la vision de l'auteur de ce jugement, donc si je décide de dire que ce livre est bon, c'et mon jugement et il apparatient à vous d'adopter mon concepte sur ce que j'estime être bon ....

Le livre est malheureusement long à se mettre en place, mais il permet de remettre ses jugements en questions, voilà pourquoi les personnes ouvertes à cette vision DOIVENT le lire !!

par Nicolas
Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don
Fiona McIntosh   
Ce livre était dans ma Pal depuis pas mal de temps déjà. Et c'est ma soeur qui; l'ayant lu juste avant moi, m'a fortement recommandé de le lire. Et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt !
Ce livre c'est un concentré d'action et de rebondissements pour le moins inattendus ! C'est le genre de livre qui nous tient en haleine du début à la fin. Le genre de livre où l'on se dit "Allez, plus qu'un chapitre !!".
Ce même genre qui fait que l'on veut à tout prix savoir la fin et en même temps, on ne peut s'empêcher de l'appréhender. Et refermer le livre n'est que source d'angoisses et d'interrogations, si bien que, malgré nos craintes, on réouvre le livre et poursuit notre lecture, jusqu'à finalement avoir le fin mot de l'histoire.
A notre plus grand malheur, car, tout au long du livre, l'auteur se joue de notre patience, maitrisant à la perfection l'art du suspens !
Dès lors que l'on se dit que le personnage principal va enfin pouvoir souffler, que ses plans se dérouleront sans accrocs, et bien l'auteur en à décidé autrement ! Elle renverse les situations avec une telle adresse, qu'on ne la voit pas venir ! Et ça ne manque jamais ! A chaque fois, on se fait avoir de la façon la plus inattendue qui soit !
Petit point négatif cependant, les premiers chapitres ne sont qu'une succession d'élipses temporaires. Elles servent à mettre l'histoire en place, certes, mais c'est tout de même un peu dommage.
Toutefois, ce livre reste une magnifique découverte et je le recommande grandement aux fans de fantasy qui cherchent un souffle nouveau (aux autres aussi d'ailleurs !) !!

par Fantasyae
Les Artefacts du Pouvoir, Tome 1 : Aurian Les Artefacts du Pouvoir, Tome 1 : Aurian
Maggie Furey   
Je ne saurais dire pour quelles raisons, mais ce livre te moi ça n'a pas collé... il est rare qu'un ouvrage de fantasy me résiste, plus encore que je ne parvienne pas à le finir, c'est pourtant le cas de celui-ci...
Manque d'originalité? Style répulsif? Personnages trop stéréotypé ou pas assez vivant? Manque d'inattendu, de mystère?
Ou un peu de tout ça à la fois...?
Impossible de le déterminer, toujours est-il que je me suis arrêter au trois quart du livre sans la moindre intention de le reprendre dans un jour proche ou lointain.

Attention je ne prétends pas qu'il soit mauvais, il ne m'a juste pas emballée, je n'ai pas réussi à accrocher... peut-être que d'autres seront plus chanceux.


par Mondaye
Chroniques de la Fin du Monde, Tome 1 : Au Commencement Chroniques de la Fin du Monde, Tome 1 : Au Commencement
Susan Beth Pfeffer   
http://wandering-world.skyrock.com/3131585104-Chroniques-De-La-Fin-Du-Monde-Tome-1-Au-Commencement.html

Bon ok, j'ai envie de pleurer. De pleurer, de hurler, de courir dans mon lit, de me rouler dans mes couvertures et de m'endormir. Purée, je suis dans un sale état. Ce premier tome de la trilogie Chroniques De La Fin Du Monde m'a bouleversé. Je ressors de ma lecture avec un goût étrange dans la bouche. Je suis perdu. Égaré dans le brouillard. C'est angoissant. Angoissant et merveilleux. Mon cœur est en train de louper des battements, et j'ai les mains qui tremblent. Au Commencement est un coup de cœur. Pas un gigantesque coup de cœur, mais un coup de cœur quand même. Le genre de coup de cœur qui vous laisse haletant pour la suite, et qui vous donne envie de sortir de chez vous en courant pour vous rendre dans la librairie la plus proche et payer n'importe quel prix pour avoir le second tome entre les mains.
En commençant ma lecture, je ne m'attendais vraiment pas à être autant retourné. Le truc, c'est que je désirais lire ce livre depuis des mois ( voire même un an maintenant ), mais que je n'avais pas vraiment eu l'occasion de me le procurer. Puis on attend plus trop parler de cette trilogie, vu que le dernier tome est paru en mai 2012. Haaaaaaaaaaa, mais pourquoi n'en parle-t-on plus ?!!! Il faut absolument que cette histoire se retrouve entre les mains de tout le monde. Purée, je suis vraiment vraiment vraiment vraiment anéanti par ce chef-d'œuvre !
Nous découvrons ce récit derrière le regard de Miranda, une lycéenne de seize ans. Aurais-je déjà dû ajouter que j'avais complètement craqué pour elle ? Parce que c'est le cas. Sincèrement. Miranda est une héroïne hors du commun, qui me manque déjà terriblement. Elle est drôle, forte, cynique, sincère, aimante, prête à se sacrifier pour ceux qu'elle aime et vraiment humaine. Tellement profonde et authentique. Tellement touchante et émouvante. Mon cœur a saigné à de nombreuses pour elle. J'ai ressenti tellement de peine pour Miranda que je pense avoir épuiser mon stock. Surtout qu'au départ, c'est une jeune femme comme les autres. Elle vit avec sa mère et ses deux frères, son père va se remarier et sa nouvelle compagne est enceinte. Quoi de plus normal ? Enfin, c'est le cas jusqu'au jour où un astéroïde frappe la Lune de plein fouet, et modifie complètement l'attraction de cet astre. Là, tout change. A jamais.
Je ne vous cache pas que j'ai surtout voulu lire Au Commencement parce que je voulais découvrir de quelle manière l'auteure allait traiter cet aspect apocalyptique, et parce que j'étais vraiment très curieux concernant les effets de se rapprochement Terre/Lune. Hé bien sincèrement, Susan Beth Pfeffer a dépassé toutes mes attentes. Mais absolument toutes. Maintenant, j'ai peur de la Lune, et je risque de la regarder d'un mauvais œil pendant pas mal de temps... Je n'arrive même pas à trouver les mots pour exprimer tout ce que j'ai ressenti. L'auteure maîtrise son sujet à la perfection. Tout est cohérent. Tellement vrai que le récit nous paraît trop réaliste, d'ailleurs. Tout ceci pourrait nous arriver demain, dans dix ans, dans un millénaire, et je suis persuadé que les choses se dérouleraient exactement comme Susan Beth Pfeffer les a décrites.
On passe par des catastrophes naturelles aux dégâts immenses, par des tremblements de terre monstrueux, des gelées en plein mois d'août, des tornades, des tempêtes, des éruptions volcaniques, des tremblements de terre et j'en passe. J'ai toujours été captivé par ce genre de catastrophes. Bon ok, j'ai peut-être un soucis mental, mais tous ces phénomènes ont toujours été passionnants à mes yeux. Du coup, l'adorateur de phénomènes apocalyptiques en moi a complètement succombé. Tout est décrit de manière à ce qu'on y croit. Les rebondissements se manifestent au moment idéal. Tout est parfait. Tout est dévastateur. Un rien nous brise dans ce récit.
Susan Beth Pfeffer possède une telle écriture qu'il en devient presque difficile physiquement de refermer le roman. Mes bras et mes yeux n'en faisaient qu'à leur tête. Alors que je voulais dormir, ils continuaient à dévaler les mots et les lignes, et à tourner les pages. On devient véritablement addicts à ce récit. Et j'ai bien une explication à cela... En effet, bien qu'on y découvre comment la planète réagit à ce bouleversement dans l'univers, on vit également au jour le jour l'évolution de la situation dans la famille de Miranda. Et là, je devrais vous écrire un milliards de "ouaw" pour vous transmettre toutes mes émotions. J'ai pleuré. J'ai ri. J'ai eu peur. J'ai paniqué. J'ai suffoqué. J'ai été déchiré, éclaté, fragmenté. L'auteure nous offre une histoire de survie, de courage, de sacrifice, de mort, de bonheur, d'amour et d'espoir. Miranda nous livre via son journal intime tout ce qui se déroule autour d'elle. Et on comprend dès lors que son monde, tout comme le nôtre, est dévasté. On la voit traverser des dizaines d'émotions, toutes plus justifiées et légitimes les unes que les autres. Les autres membres de sa famille, Matt, Laura et Jon, m'ont énormément touché également. On les voit devenir fous, heureux, s'aimer, se haïr, s'inquiéter les uns pour les autres, et on n'a aucun mal à croire à toutes leurs réactions. Comment ne pas débloquer en restant enfermé pendant des mois dans la même pièce, tout en sachant pertinemment que l'univers tout entier s'écroule autour de vous ? Je crois que je ne me remettrai jamais de cette lecture.
Susan Beth Pfeffer est vraiment très forte pour nous en faire voir de toutes couleurs. Si son roman est véritablement teinté d'horreur où la mort et le chaos sont omniprésents à chaque page, elle parvient à rendre son histoire pleine d'espoir et de rêves. Même dans un monde sombre et violent, elle arrive à laisser se perdre quelques éclats d'espoir par-ci par-là. Je ne compte même plus les fois où j'ai eu des papillons dans le ventre en lisant certaines réflexions gorgées d'espérances de Miranda. C'est beau. C'est poétique. C'est envoûtant. Mais j'ai également pris plusieurs coups de poing dans l'estomac face aux phrases tout aussi poignantes glissées dans quelques chapitres. Si l'espoir est bien présent, la peur de mourir, l'effroi et la désillusion le sont aussi. Un récit perdu entre lumière et ténèbres, duquel il est impossible de ressortir indemne.
Au cœur même de l'intrigue se cachent des messages et des leçons de vie frappantes, qui m'ont laissé sur les fesses à chaque fois. Chaque réaction des protagonistes dépeint avec brio comment l'humanité pourrait se comporter face à une telle catastrophe, et nous permet ainsi de tirer des conclusions pour le moins surprenantes. Sacrifice, loyauté, amour, mort et prises de conscience saisissantes sont au rendez-vous dans ce récit. Et accrochez-vous. Vraiment. De véritables gifles vous attendent ici.
En résumé, et vous l'aurez compris, Chroniques De La Fin Du Monde Tome 1 est un coup de cœur. C'est une histoire sans fautes ni défauts que nous découvrons ici. L'intrigue m'a juste achevé, et je sens que je vais avoir besoin de pas mal de temps pour m'en remettre. J'ai envie de pleurer parce que Miranda et sa famille me manque, de hurler devant l'injustice de l'existence et de courir dans mon lit, de me rouler dans mes couvertures et de m'endormir pour tenter de dissiper tous les sentiments intenses qui se chevauchent dans ma tête. Je veux le tome 2. MAINTENANT !!! L'onglet "Amazon" m'attend bien sagement en haut de la page de mon navigateur, et je sens que je ne vais pas tarder à craquer. Mais comment ne pas vouloir retourner dans cet univers angoissant et consumant ? Une lecture exceptionnelle et inoubliable, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Visions, Tome 1 : Ne meurs pas libellule Visions, Tome 1 : Ne meurs pas libellule
Linda Joy Singleton   
J'ai vraiment bien aimé! La preuve je l'ai lu en quelques heures sans savoir décrocher! Les personnages sont attachants, l'intrigue est bien menée. Je crois que je vais lire les 4 autres tomes dans les prochains jours...

par zara29
Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon Les Sept Royaumes, Tome 1 : Le Roi démon
Cinda Williams Chima   
J’avais déjà rédigé il y a quelques temps un avis sur le tome 1, mais qui n’a jamais été diffusé, et je me souviens avoir bien galéré à vous le rédiger, et je sais par avance qu’il va être de nouveau compliqué de le refaire pour toute cette magnifique saga.

L’histoire est "coupée" en deux parties : dans la première, nous suivons Raisa, princesse du royaume de Fells. Elle va avoir 16 ans et c’est à ce moment-là qu’elle sera désignée comme future souveraine et sera en âge de se marier. Mais Raisa connait très peu les problèmes qui se posent dans le monde, à l’extérieur des murs du château, malgré son séjour dans le Camp, peuple de son père.

L’autre partie nous fait découvrir Han, lui aussi âgé de 16 ans, mais à l’exact opposé de la princesse. Il vit dans un quartier peu fréquentable et possède plusieurs identités. Le jour, il est appelé Han, un enfant normal, qui fait des livraisons, mais il est aussi connu sous le nom de Gourmette puisqu’il est un ex-seigneur de rue, le chef d’une bande de quartier.

Le monde de cette saga est se décompose principalement en deux rangs , les Camps et les Magiciens (bien qu’il y est des habitants entres les deux groupes) qui sont en paix depuis 1000 ans. Mais celle-ci repose sur des bases fragiles, et sans le savoir, Han et Raisa vont être tous deux êtres au centre de querelles, qui risquent à chaque instant de briser la fine entente encore présente entre les deux parties.

Ce résumé rapide de l’intrigue ne se place que dans le premier volume de la saga (qui comporte quatre tomes) pour ne pas trop vous en raconter et donc gâcher votre lecture, car il y a pas mal de rebondissements, même si certains sont prévisibles. Mais l’un des charmes de cette saga à mes yeux, en plus de son histoire qui m’a complètement conquis et fait voyager, c’est le style de narration de l’auteur. Malgré certains passages clairement évidents (et j’aurais été déçu dans un sens s’ils n’avaient pas été présents), on se retrouve quand même ébloui et sur les fesses lors de l’arrivée des passages pressentis, de par la manière et le style utilisés pour les décrire, mais aussi par la simplicité déconcertante à visualiser la scène qui nous est décrite. Pour ma part, je me suis retrouvé à vivre complètement certains moments avec nos héros.

Comme dit plus haut, cette saga m’a fait voyager durant les 4 tomes. Pour tout dire, j’ai été complètement incapable de lire d’autres ouvrages entre, si bien que je n’ai pu que dévorer les 4 volumes d’une traite, sans m’en lasser. Rien que d’y repenser, j’ai envie de m’y replonger, mais malheureusement, il n’y a pas de 5ème tome. À titre de comparaison, la dernière saga qui m’a autant fait voyager a été L’épée de vérité qui est, sans aucun doute, ma saga préférée.

Pour ce qui est des deux personnages principaux (même s'il y a toute une flopée de personnages qui tournent autour d’eux), Han et Raisa sont complémentaires en tout point. Han est un ancien voleur qui ne possède rien. Il a aussi été élevé avec les lois de la rue et est devenu un véritable de chef de rue. Rusé, solitaire, il ne compte que sur lui-même pour avancer et nourrir sa famille. Raisa, quant à elle, est une princesse. À part son château et ses quelques années passées dans les camps, elle ne connait rien de la misère qui sévit dans la ville. Elle ne connait pas les problèmes de la vie de tous les jours et sa seule réelle préoccupation au début de son aventure est de savoir avec qui elle se mariera.

La narration alterne principalement les points de vue des deux personnages, ce qui les met souvent en opposition frontale tout au long de la saga. Plus on avance, plus on se demande si l’un s’en sortira mieux que l’autre, bien que l’on souhaite qu’ils s’en sortent tous les deux face à ce qui semble être leur destinée. Destinée qui détruira tous les plans qu'ils avaient prévus...

J’ai eu du mal à me lancer complètement dans l’univers qui semblait au premier abord compliqué, surtout avec le titre qui annonce 7 royaumes, donc pleins de noms, lieux et je m’attendais à voir les personnages bouger souvent. Et non, on reste principalement dans le royaume des Fells, et il n’y a pas masse de personnages, ce qui ne rend pas la visualisation des protagonistes compliquée. On se fait rapidement un état des lieux et des conditions de vie de Han et Raisa. De plus, il n’y a pas une surcharge de peuple ou créatures : ici, ils sont tous humains.

Que dire de plus à part qu’il y a une histoire présente et captivante du début à la fin, des personnages tous riches en caractères et vécu, un style d’écriture fluide... Bref, tout pour faire une magnifique saga à mes yeux que je ne peux que recommander. Un véritable coup de cœur pour cette histoire.

Lien de la Chronique: http://theshadowbooks.blogspot.fr/2013/12/saga-les-sept-royaumes-cinda-williams.html