Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SweetyDreams : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Mrs Dalloway Mrs Dalloway
Virginia Woolf   
J'avais vu le film The Hours et j'avais été fascinée par ces destins croisés reliés entre leurs différents temps par un mince fil, celui d'un livre écrit, lu, vécu : Mrs Dalloway.
Je l'ai enfin lu alors qu'il m'avait été offert par mes grands-parents à Noël 1982. Je suis entrée dans la vie de Clarissa Dalloway qui se prépare pour une grande réception donnée à son domicile. Tout au long de cette unique journée, c'est l'occasion pour elle de faire le point sur sa vie, sa fragilité, ses erreurs, la futilité de ses actes commandités par une bienséance qui est d'ailleurs portée en dérision par son ami de toujours Peter Walsh revenu des Indes. Entre les actes obligatoires liés aux conventions sociales, il existe cette vie intérieure qui fourmille de souvenirs qui ne s'effacent pas, qui laissent une empreinte indélébile et qui reviennent comme le ressac des vagues.
Les pages du livre sont donc ponctuées de retour en arrière, à une époque de vacances où tous les jeunes gens se retrouvaient pour se découvrir et entamer cette longue ascension vers la vie qui serait la leur à cinquante ans.
C'est une magnifique journée de printemps, Londres s'illumine de couleurs. Les gens se promènent dans les rues, les parcs, croisent les soldats enfin libérés de l'horreur de la guerre, se pressent autour de la voiture si majestueuse qu'elle ne peut être que celle de la Royauté (mais qui se cache à l'intérieur ?...), vivent au rythme des heures égrenées par Big Ben (les cercles de plomb se dissolvent dans l'air). Les gens se croisent et le temps d'un regard, le lecteur a le temps de capter ce qu'ils pensent quand ils regardent cette jeune femme, cette autre jeune femme qui semble si triste en compagnie de cet homme étrange qui parle aux arbres, reste immobile et fait de grands gestes pour chasser, quoi ? Cet homme est Septimus Warren Smith, revenu de la guerre après avoir assisté sans émotions à la mort de son ami. Cet ami qui revient le hanter et qui le poussera dans ses derniers retranchements. Septimus qui est celui qui anime la vie intérieure de Virginia Woolf. Mrs Dalloway étant celle qui montre ce qu'elle doit être aux yeux du monde des humains. Tout au long de ces pages, Virginia Woolf nous montrera la double vie qui est en chacun de nous, celle des actes, celle des pensées. Et combien la faille peut être profonde entre les deux.
Ce n'est pas un livre très long mais il est dense, à la limite oppressant bien que le sujet en soit si futile : organiser une réception. Je n'ai pas pu le lire en une seule traite. Il m'a fallu des pauses, parfois de plusieurs jours, pour pouvoir me replonger dans ces lignes. Mrs Dalloway est le livre de la vie, de la guerre, de la folie, de l'amour.
Midnighters, Tome 3 : Le Long Jour Bleu Midnighters, Tome 3 : Le Long Jour Bleu
Scott Westerfeld   
Le deuxième tome est décidément celui que j'aimais le moins...
La fin de ce tome-ci est vraiment surprenante mais en relisant les premiers on pouvait peut-être se douter du sort de Jessica..;
Sinon je n'ai vraiment pas accroché aux personnages de Rex et Melissa... Peut-être parce que le premier tome était plus centrée sur Jessica et même Jonathan.

par emy27
Miss Charity Miss Charity
Marie-Aude Murail   
Miss Charity est un livre comme on en lit pas assez. L'histoire, qui raconte l'enfance, l'adolescence puis l'émancipation de Charity Tiddler - alias Béatrix Potter dans la réalité, est douce et lente, comme l'est la vie de son héroïne. Le roman est épais et l'auteur prend bien le temps de poser ses personnages.
L'écriture de Marie-Aude Murail est sublime, riche et pleine d'humour. J'ai adoré les dialogues écrits façon "théâtre" et les nombreuses citations qui parsèment le texte (cela m'a d'ailleurs donné envie de lire Oscar Wilde et Bernard Shaw).
Les illustrations intérieures sont magnifiques et collent parfaitement à l'ambiance du texte.
Ce roman fait aussi la part belle à la condition féminine au XVIIIème siècle, à travers une héroïne qui veut être indépendante mais se heurte à l'incompréhension de sa famille.
En bref, un gros coup de coeur, que je conseil à tout le monde :)

par kellogg's
Treize petites enveloppes bleues Treize petites enveloppes bleues
Maureen Johnson   
J’ai mi ce livre dans ma wish list suite à une chronique positive sur un blog, il y a quelques années maintenant, mais je n'arrivais pas à me motiver pour l'acheter. C'est pourquoi je l'ai mis dans mon challenge ABC 2010 et je suis bien contente qu’il ai apparu dans ma PAL.
C’est un roman vraiment original qui nous permet de participer à la visite de nombreux pays en compagnie une jeune fille qui va non seulement découvrir le monde mais aussi se découvrir elle-même.
Pourquoi original ? Parce que l’héroïne va suivre des instructions, parfois loufoque, données par sa tante décédée.
L’auteur nous entraine dans des mondes différents, nous fait vivre de belles histoires d’amour mais aussi d’amitié.
J'ai vraiment pris plaisir à lire ce livre, un vrai moment de lecture sans prise de tête, avec de petits chapitres qui permettent de lire ce livre dans le bus sans couper au milieu d'un chapitre.
J'avais peur de m'ennuyer un peu vu qu'il y a quand même beaucoup moins d'action que dans les livres du genre bit lit. En réalité, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde...
Pour conclure, je vous conseille de lire ce livre qui se dévore vraiment rapidement.
Gris secret Gris secret
Laurie Faria Stolarz   
Commentaire d'avril 2010 :
J'étais plongée dans les pavés fantastiques, et j'ai essayé de changer un peu... J'ai bien fait d'acheter cette série et je la conseille vivement ! Lucy a encore une fois des rêves prémonitoires qu'elle essaye de comprendre. Un peu moins de sorcellerie et de bougies, ce n'est pas que je n'aimais pas mais les descriptions étaient parfois un peu longues...
L'auteur joue avec les émotions des personnages aux caractères très différents, avec des personnalités géniales, et fait ressentir du début à la fin la pression de Lucy, ses doutes et ses angoisses.
Bon suspens et fin inattendue...

par _Ambre_
Rouge souvenir Rouge souvenir
Laurie Faria Stolarz   
Ce livre est sublime , j'ai tellement pleuré ! On rentre facilement dans l'histoire encore une fois , Laurie Faria Stolars nous a tout simplement encore épanouie avec ce 4 Tome !

par Marine59
Noir prélude Noir prélude
Laurie Faria Stolarz   
Eh bien…

J’ai beaucoup de choses à dire sur ce livre. Au début, je n’avais pas l’intention de lire ce tome 5 de la série « Bleu Cauchemar », car l’idée qu’elle soit en BD me paraissait bizarre et je ne suis pas fane des BD. J’ai un jour failli l’acheter, mais quand j’ai vue que le prénom de l’héroïne à changée mystérieusement, ça m’a refroidie et je l’ai laissée finalement. Mais récemment j’ai craquée et je l’ai pris. Et je ne regrette pas. J’ai eu un peu de mal à entrer dans le livre au début car je ne suis pas habitué à cette forme de lecture, mais au final c’était un petit livre très agréable à lire, mais je ne crois qu’il était vraiment nécessaire à la série.

Lucy (car pour moi elle restera toujours Lucy) recommence à faire d’étranges rêves sur la petite Maura, la fillette qu’elle gardait à l’époque et qui est décédée. Mais pourquoi rêve-t-elle de Maura soudainement ? Lucy à déjà bien suffisamment de problèmes avec Jacob pour en régler d’autres…

Cela été un tel bonheur de retrouver tout les personnages que j’ai quitté il y’a maintenant deux ans ! Ah j’ai adorée retrouvée Lucy, Jacob, Drea, Amber, P.J, c’était vraiment génial ! Ce n’est pas vraiment un « tome 5 », mais plus une petite nouvelle qui accompagne la série, il n’y à pas de grands dangers ni de mystères, c’est seulement le nouveau départ de Lucy et Jacob, car celui-ci avait omis de parler de Kira à Lucy, son ex-petite amie dont il se souvenait étrangement alors qu’il à tout oublier, même Lucy. J’ai détestée Kira. En seulement 160 pages, elle fait tout pour que Lucy et Jacob ne retournent pas ensemble.

Ce qui est bien, c’est que ce petit livret nous raconte presque tout ce qui s’est passé dans les quatre premiers tomes, dont pour ceux qui lus la série il y’a longtemps (comme moi) et qui ont du mal à se souvenir de l’histoire, c’est parfait ! Les dessins sont en général bien faits, je voyais bien Lucy, Jacob, Drea et Amber comme ça, il y’avait juste quelques fois où Lucy était vraiment moche. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette petite nouvelle agréable, c’est tout mignon, et j’ai appréciée de retrouver ces personnages que j’avais quitté il y’a si longtemps.

Mais ceux qui ont lu la saga ne sont pas obligés de lire cette BD, le tome 4 à une fin satisfaisante.

Blanc fantôme Blanc fantôme
Laurie Faria Stolarz   
J'ai bien aimé ce tome 2, il y a plus de suspense que dans le premier et le fait qu'il y ait Jacob rend l'histoire un peu plus magique (lui aussi ayant le même don que Lucy, on peut mieux comprendre).
Je me réjouis de lire le tome trois.
Bleu cauchemar Bleu cauchemar
Laurie Faria Stolarz   
Certains personnages sont assez énervants et diamétralement opposés. Au début j'ai eu un peu de mal. L'intrigue met du temps à s'installer et ce n'est qu'après les 2/3 du livre que ça commence vraiment à être prenant. Pas le meilleur livre que j'ai lu mais je lirais les suites par curiosité.

par zara29
Je veux vivre Je veux vivre
Jenny Downham   
Dire que ce livre ne m'a pas ému serait mentir, il est juste exceptionnel ! J'ai véritablement eut du mal à le terminer vu que ma lecture était ponctuée de sanglots. Je me suis vraiment remise en question après avoir lu ce livre, qui m'a énormément aidé à faire le deuil d'une personne proche. J'ai encore des frissons rien que d'y repenser. En tout cas, je ne dis pas ça souvent, mais Merci Jenny Downham, merci de m'avoir aidée à franchir un cap que je pensais insurmontable.

par vagabonde