Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de SweetyGirly : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dis-Moi que tu m'Aimes, Tome 1 : Dis-Moi que tu m'Aimes Dis-Moi que tu m'Aimes, Tome 1 : Dis-Moi que tu m'Aimes
Francisco De Paula Fernandez   
Un chassé croisé romantique et rafraichissant au cœur de Barcelone. On s'attache beaucoup à plusieurs personnages comme la belle Paula, Angel le journaliste et le séduisant saxophoniste, Alex. La fin est inattendue mais sympathique. Un bon livre à lire l'été sur la plage.

par Globule54
Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 7 : Plein de secrets Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 7 : Plein de secrets
India Desjardins   
je lès fini hier et je suis complètement sous le charme !!! j'ai vraiment aimé le 7em tome !! c'est de loin mon préféré j'ai super hate de lir la suite !!! j'espère vraiment qu'aurélie va finir avec Tommy !!
Le Pacte, Tome 1 : Vengeance Le Pacte, Tome 1 : Vengeance
Siobhan Vivian    Jenny Han   
Je suis bluffée. C'est le seul mot. Pas émerveillée, ni retournée, juste bluffée. Juste bluffée par la profondeur de ce livre.

Déjà, j'adore Jenny Han et Siobhan Vivian. Je m'attendais déjà à beaucoup. C'est mieux que ce que j'espérais, mais, en même temps, il manque aussi quelque chose par rapport à mon espérance. Je ne sais absolument pas quoi. Je le sais, et c'est tout.

Ce livre, il ne m'a pas fait pleurer, il ne m'a pas tellement fait rire non plus. Il est passé. Mais une forme de passage qui reste gravé dans les mémoires à jamais. Parce que ce livre m'a marqué.
A un moment de ma lecture, j'ai été dérangé par un bruit, et c'est là que je me suis rendue compte que je lisais des mots d'un livre, dans mes mains, et que je n'étais pas vraiment dedans. Parce que pourtant, c'était mon impression. J'étais une personne inconnue qui flottait, invisible, autour de l'histoire. Je n'étais pas dans mon canapé. Juste... Ailleurs.

Tout ça pour dire que ce livre, je sais pas vraiment ce qu'il m'a fait.
Je l'ai adoré, c'est sûr. Mais je ne sais pas pourquoi. Parce que finalement, qu'est-ce qu'il a de SI exceptionnel ? Juste qu'il nous emporte dans ses pages.
J'ai vu des ressemblances avec "La Liste", et peut-être aussi avec "L'été où je suis devenue jolie", mais si peu...

Ce livre, c'est une bombe. L'histoire n'est pas inoubliable. L'écriture n'est pas non plus forcément... Extraordinaire. En fait si : c'est justement ça. L'écriture est magique. Des mots profonds, c'est pour ça que j'ai tant aimé, que je suis partie ailleurs. Parce que comment ne pas aimer Mary, Lillia et Kat ?
Franchement, moi je ne pouvais pas. Pas quand je ressemble tellement à Mary et Kat. Dès le début, j'ai pensé que ça aurait pu être moi qui faisait ma vengeance.

J'ai envie d'écrire plus, pour exprimer à quel point ce livre, sans avoir été un coup de cœur, m'a marqué à jamais, par l'histoire et les émotions des personnages. Le problème, c'est que je ne peux pas. Je sais pas quoi dire de plus. Comment exprimer ça avec des mots ? On ne peut pas. Et encore moins moi, avec mon grand talent d'explicatrice.
Donc, je vais arrêter là, et vous conseillez une dernière fois de le lire.
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
Nils Johnson-Shelton    James Frey   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL
Journal d'un vampire, Tome 8 : Cruelle destinée Journal d'un vampire, Tome 8 : Cruelle destinée
L.J. Smith   
Aujourd'hui, j'ai terminé le dernier tome de la fantastique série de Journal d'un Vampire ! On peut dire que cette saga a été l'un des piliers de ma vie et c'est assez déconcertant de savoir que je n'aurais plus d'aventures avec Elena et compagnie. Heureusement qu'il y a la série !

Mais je reviens à ce dernier tome et pour résumer je dirais que le 8e tome était aussi mauvais que le premier est génial ! En effet, je pense que ce livre est la pire déception de ma vie. Et ce n'est pas à cause du choix d'Elena, c'est tout simplement parce que ce livre est le meilleur exemple du mercantilisme de certaines maisons d'éditions. En tout cas, cela n'a rien avoir avec l'essence de la série : les personnages ne sont pas du tout fidèles à eux même, on a l'impression qu'ils sont exactement les mêmes qu'au tout début, alors qu'ils ont tous énormément évoluer au cours des pages. Quand je lis que Damon a dit ça ou que Bonnie ait fait ça, dans ma tête je suis "Oh mon dieu!! Mais c'est impossible que ça soit lui/elle !" C'est comme si une poule commençait à migrer vers le Sud ou qu'un poisson sortait de l'eau pour respirer.

D'autre part, l'histoire n'est pas du tout intéressante, on se croirait dans un remake du 2. Tout est absolument prévisible et tellement fade. Rien avoir avec la peur qu'on avait quand Klaus attaquait tout le monde, ou quand Katherine poursuivait Elena. Rien ! La seule chose qui m'empêchait d'abandonner le livre dans le métro ou de le jeter par la fenêtre est que le livre est en anglais, et que le seul plus de tout ça, et que j'ai amélioré mon anglais! Mais bon, ce n'est normalement pas pour ça qu'on lit Journal d'un Vampire.

Enfin, le plus scandaleux et qui ma littéralement fait hurler d'indignation est la révélation des dernières pages, au sujet de Katherine, je ne sais pas ce que l'auteur a fumé mais en tout cas, il vaudrait mieux qu'il arrête pour ses futurs romans. Sa théorie est complètement tirée par les cheveux.
Je terminerais que le personnage décrit comme étant "Damon" est un imposteur, que le véritable Damon ne se serait jamais conduit comme ça et que s'il apprenait ce que sa doublure avait fait, il lui aurait foutu un gros coup de pied dans le derrière.

Cher(e)s Delena et Selena, certains d'entre vous trouveraient mon blâme un peu exagéré ou même complètement infondé, mais quiconque qui nierait une différence avec les livres de LJ SMITH serait aveugle. Vous l'avez compris je ne vous le conseille pas, maintenant si vous êtes curieux, lisez le en prenant du recul. J'espère que vous ne serez pas aussi déçu que je l'ai été! Bonne lecture et si vous avez des questions à me poser, n'hésitez pas !

par Roxye
Twilight, Tome 2 : Tentation Twilight, Tome 2 : Tentation
Stephenie Meyer   
Je pense qu'il faut arrêter de mettre des -1 à tous ceux qui ont le malheur d'exposer leur avsi en critiquant ce livre. Il faut garder en mémoire que c'est toujours un avis PERSONNEL, et que vous ne pouvez pas mettre -1 juste parce que la personne à dit j'aime pas. Elle a le droit de ne pas aimer.

On pourrait mettre -1 si un spoiler trop important gachait la lecture par exemple. Mais pas juste pour un "j'ai pas aimé ce livre parce que..."

Mon avis : Je pense que ce livre est le moins bon de la saga. Pourquoi ? Parce que le départ d'Edward montre bien qu'il n'est pas capable de protéger Bella. Rendez-vous compte : votre petit mignon préfère abandonner la pauvre héroine plutôt que la transformer ou la protéger. Il est donc lâche. Oui, lâche. Puisque Bella le veut, il n'a qu'a la transformer. En réalité, on a vraiment l'impression que ce livre ne sert qu'a mettre en valeur Jacob.

Jacob, parlons-en. Jacob, (et ce n'est qu'un avis PERSONNEL) est puéril. Ce n'est pas un personnage très intéressant, jsute là pour créer du piquant. Et Bella, comment peut-elle se demander si Jacob est mieux qu'Edaward. Vous êtes déjà tombée amoureuse. Je veux dire, vraiment amoureuse. Soyons honnêtes, on ne peut pas dire, j'aime follement, passionnément deux garçons. C'est vraiment rare.

Mais le pire, ce qui est catastrophique, et là, je pèse mes mots, [spoiler]c'est que Bella retourne avec Edward malgré le fait qu'il l'ai abandonné.[/spoiler] Franchement, elle est trop bête. Il est lâche, il l'a abandonné, et elle, elle s'est trouvé un nouveau petit ami formidable avec plein de pouvoirs. Donc, Bella est bête. C'est triste.

Le livre ne possède pas des personnages (sur cet opus) incroyables. Mais la qualité d'écriture de Meyer ne peut pas être remise en compte. Elle est vraiment géniale. Vous n'avez qu'à lire "les âmes vagabondes".

Bien, maintenant que j'ai poussé mon coup de gueule, vous pouvez donc reprendre vos habitudes, me mettre -1. Mais j'espère que vous y réfléchirez à deux fois avant de le faire.
En même temps, je ne sais pas si vous l'avez remarqué, mais Twilight était bien mieux sans tous les autres livres qui reprenne son intrigue. Il y a trop de livres de vampires, trop de surf sur cet vague qu'est Twilight. Tous ça n'est qu'une mode, et certain la suive.

Il faut arrêter de nous servir la même sauce avec un nom différent, c'est vraiment agaçant.

par Altanais
Le château de Cassandra Le château de Cassandra
Dodie Smith   
J'ai passé un très bon moment en lisant le journal de Cassandra et les descriptions qu'elle nous donne de son château et de sa famille pour le moins assez excentrique, mais attachante ! Le style est très agréable à lire et j'ai bien aimé les différentes allusions à Jane Austen et Emily Brontë. Le roman offre des moments légers, cocasses, mais aussi touchants et montrant les réflexions de Cassandra au sujet de la religion et de la fin de l'enfance.
Une bonne surprise !

par Philla
Da Vinci Code Da Vinci Code
Dan Brown   
J'ai bien aimé cette course poursuite dans les rues de Paris et de Londres, j'ai aimé aussi tout cette histoire autour de la religion catholique et tous les secrets caché par l'histoire, j'ai trouvé ça vraiment passionnant.

J'ai tout aimé je pense, du début à la fin, un roman vraiment réussi malgré toutes les polémiques qu'il a engendré.

Les personnages ont été réussi, la description aussi, on aurait cru être carrément dans le livre.

Vraiment une réussite !
Quoi qu'il arrive Quoi qu'il arrive
Laura Barnett   
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2016/05/27/quoi-quil-arrive-laura-barnett/

J’avais très envie de démarrer cette lecture, déjà persuadée que j’allais l’adorer. Un peu comme je m’étais laissée porter par le film Entre deux rives d’Alejandro Agresti (je ne vous ai jamais parlé de mon penchant pour les films avec Sandra Bullock ? Et bien, c’est fait).

Laura Barnett a dû passer un temps fou à écrire ce premier roman, à faire se croiser ces trois versions d’Eva et Jim. Et c’est plutôt une réussite. C’est bien écrit, bien pensé. D’un chapitre à l’autre, on se retrouve plongé dans une histoire ou l’autre, ou l’autre encore.

Malheureusement, j’ai eu quelques difficultés à switcher d’une Eva à une autre. Il fallait qu’à chaque fois je fasse une petite gymnastique mentale, et ça m’a un peu agacé. Je comprends mieux ma maman qui n’a jamais réussi à entrer dans Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates (un super roman, mais un roman épistolaire, alors il faut s’accrocher). Pour Quoi qu’il arrive, il faut aussi s’accrocher pour se souvenir de tout. Ce qu’il s’est passé, ce qu’il ne s’est pas passé, ce qui aurait pu se produire…

Malgré le style agréable et l’originalité de ce roman, la magie n’a pas opérée sur moi, peut-être aussi parce que j’ai trouvé qu’il manquait un petit truc. Peut-être de la douceur ?
Le Monde de Sophie Le Monde de Sophie
Jostein Gaarder   
Beaucoup de personnes ont tendance à dire aux futurs lycéens : "tu vas faire de la philo,tu vas voir c'est nul, on comprend rien, ça sert à rien !". Et bien je dis, lisez "Le monde de Sophie" et nous en reparlerons. Mes filles ont tout autant apprécié cette approche de la philo. Je le relis régulièrement et y découvre à chaque fois matière à intérêt et questionnement. Un très bon livre.

par mounzaza
  • aller en page :
  • 1
  • 2