Livres
388 550
Comms
1 362 355
Membres
277 107

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Syberia



Description ajoutée par Queen_of_Zombies 2017-03-30T19:02:57+02:00

Résumé

Kate Walker, jeune avocate américaine, est envoyée dans le petit village montagnard de Valadilène pour conclure le rachat d’une usine d’automates qui appartient à la famille Voralberg. Mais à son arrivée, elle découvre qu’un héritier potentiel, Hans Voralberg, a disparu en Europe de l’Est. Créateur d’automates de génie qui a passé sa vie à chercher les derniers mammouths vivant sur Terre, il s’est lancé dans sa quête jusqu’au nord de la Sibérie. Kate devra le retrouver pour mener à bien sa mission et sera confrontée à de nombreux personnages et lieux étranges qui remettront en question la vie qu’elle s’était construite.

Afficher en entier

Classement en biblio - 16 lecteurs

Or
3 lecteurs
PAL
11 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par bellajessica 2017-07-10T04:07:49+02:00

Après avoir réglé l’hôtel en demandant une note de frais à l’aimable réceptionniste, Kate était donc allée au guichet de la gare acheter un billet ouvert pour la Sibérie. L’attente ne fut pas trop longue, les trains au départ de Valadilène étant plutôt rares. Ensuite elle s’était rendue à la mairie pour demander un visa pour la Russie et, à sa grande surprise, on le lui obtint assez rapidement via le site visaexpress.com. À cette époque de l’année, il devait y avoir peu de demandes pour cette destination. Or, en tant que ressortissante américaine, elle s’attendait à rencontrer quelques difficultés.

Munie de ces documents et de sa valise, elle avait regagné le wagon. La locomotive, fonctionnant sur ressorts qu’il fallait remonter comme un jouet mécanique, avait démarré peu après, dans un joyeux sifflement.

Pour la première fois depuis son arrivée en France, Kate a envie d’une cigarette. Elle a arrêté de fumer voici deux ans pour plaire à Dan, mais cette atmosphère de voyage au bout du monde et d’aventure lui procure un sentiment d’émancipation et de liberté auquel le plaisir de fumer n’est pas étranger. Malheureusement, elle n’a pas de cigarettes sur elle et Oscar n’est pas programmé pour fumer, mais elle espère bien en trouver à la première étape de ce voyage. La ville de Barrockstadt en Allemagne, réputée pour son université où est enseignée la paléontologie, selon Oscar, certainement paramétré pour donner ce genre d’informations. Entendre parler de paléontologie donne aussitôt une idée à Kate.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Thorum 2017-09-26T16:30:31+02:00
Bronze

Ceux qui ont déjà lu des romans adaptés de scénario de jeux vidéo doivent sûrement connaître le problème : Parfois, quand on parcours les pages du livre, on a vraiment l'impression d'être assis à côté d'un ami qui vous montre le jeu plutôt que vraiment être en train de feuilleter un livre.

Alors, peut-on dire ceci de l'adaptation de Syberia ? Oui, clairement au début, il y a des passages qui m'ont clairement mis en tête un raisonnement point'n click, sans pour autant avoir joué moi même au jeu.

Pourtant, le fait est que ça marche ! Les personnages sont touchants (surtout le robot Oscar) et les aventures de Kate couvent leur lot de mystères, ce qui nous maintient dans l'histoire malgré le petit défaut sus-cité.

Je recommande donc ce livre, même pour ceux qui n'auraient pas joué au jeu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ManonDM 2017-09-08T16:34:17+02:00
Bronze

J'étais contente de retrouver l'ambiance du jeu, ses décors et ses personnages. Je m'attendais pas à retrouver l'intégralité du jeu dans ce livre mais de là à être déçue du rendu de certains passages..

C'est surtout un élément qui m'a coupé l'envie :

Spoiler(cliquez pour révéler)
l'ancienne chanteuse, Helena Romanski, meurt dans le livre ! Chose qui ne se passe absolument pas dans le jeu !

Une fois ce passage passé j'ai pu me remettre un peu plus dedans, mais encore quelques passages de déception tant au niveau de l'histoire que du personnage de Kate (que je trouve bien trop simple, voire fade).

Mais retrouver l'automate Oscar m'a énormément fait plaisir ainsi que de redécouvrir la fin qui est magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2017-07-12T12:03:11+02:00
Argent

Lors de sa sortie, annoncée sur les réseaux sociaux par la maison d'édition, je dois dire que le livre ne m'avait pas spécialement interpellé.

Adaptation écrite d'un jeu vidéo, j'avais vraiment beaucoup d'à-priori et je ne me sentais pas de risquer l'aventure.

Et bien...

Heureusement que ma petite bibliothèque de village l'avait car je serai passée à côté d'une belle histoire....

Le livre contient tout ce qu'il faut pour un bon rendu : de l'aventure, un décor de rêve (on connait à présent ma passion pour les villages isolés et la période hivernale), des personnages attachants et une fin super émouvante! Cependant, un petit couac m'empêche de le mettre dans mes top lectures 2017...

Premier sujet : L'aventuuuure. Après un départ relativement gentillet, on plante le décor tout ça tout ça, des personnages qui ne laissent à première vue pas une grand impression, l'histoire prend un tournant tout à fait différent lorsque commencent réellement les péripéties de Kate.

Arrivée à la première étape de son voyage, elle ne s'attend clairement pas à tout le bordel qui allait suivre.

Oui, en général quand tu pars de New-York pour aller en France, tu t'attends pas à te retrouver à traquer les mammouths au fin fond de la Russie à la fin...

Et c'est pour le plus grand plaisir des lecteurs.

L'héroïne ne se prend pas pour une méga bad-ass, ce qui ne lui ressemblerait pas, mais on assiste tout de même à une belle évolution de sa mentalité. D'une vie organisée, centrée autour de son travail, elle en vient à apprécier l'aventure et les situations inopinées. Elle est d'abord peu encline à sortir de sa routine mais lorsqu'elle comprend qu'elle n'a pas le choix et que tout cela va la mener à découvrir des parts d'elle-même qu'elle ne connaissait pas, elle change radicalement et n'hésite plus à faire confiance à son instinct et surtout.. son humanité.

Car après tout, tout ce qu'elle entreprend est par pure dévotion à un vieil homme qui n'a jamais réussi à réaliser son rêve... Un vieil homme malade, qu'elle connait à peine mais dont l'histoire la touche, et nous touche, au plus profond.

Cet homme, c'est le fameux Hans.

Il est extrêmement complexe, son passé est un livre à lui tout seul. Ca le rend authentique.

A de maintes reprises, nous doutons de la réussite de leur mission. Rien ne semble être en leur faveur. Entre le temps qu'il faut à Kate pour retrouver Hans, les malfrats qui entravent leur chemin jusqu'à leur destination finale, les complications qui retardent la mise à bien de leur entreprise principale menant à toujours plus de rebondissements.

Même si on en vient à prévoir les moments où apparaîtront ces problèmes, l'auteur n'en est pas moins surprenante dans la façon dont elle déroule les événements.

Comme je le disais, c'était couru d'avance, un cadre hivernal, ça ne pouvait QUE me plaire. Et en effet, l'ambiance est presque magique. Chaque décor dégage une impression différente malgré l'omniprésence du froid.

S'il y a bien un personnage que j'ai adoré, c'est Oscar, l'automate créé par Hans qui a pour but de les mener à bonne destination. Kate décrit très bien ce qu'on ressent pour lui tout au long du livre : il n'est peut-être qu'une machine mais il possède d'indéniables qualités et sentiments propres à l'humain. Il était réellement touchant et m'a beaucoup surprise au fil des pages. C'est vraiment lui que je retiens de plus positif dans le livre.

L'évolution de Kate était très intéressante, mais j'ai un problème avec la façon dont l'auteur rendait ça. C'était un peu trop... simple. Une explication des pensées à la limite du trop basique et primaire qui dénaturait un peu la profondeur du personnage... Ce point est cependant contre-balancé par le développement du personnage de Hans qui était très très réussi. Mais bon, c'est quand même dans les bottes de Kate que nous vivons l'histoire, un peu plus de réalisme n'aurait pas été de trop.

Ce qui nous amène à l'écriture. De manière générale, le livre est vraiment facile à lire, les pages défilent et on veut toujours aller voir plus loin. L'auteur nous fait mariner jusqu'à la toute fin qui est spectaculaire et m'a même arraché une larme (comment ça j'suis sensible?). MAIS, l'écriture manque cruellement de complexité. En voulant rendre le texte léger, elle en a, malgré elle, développé le côté fade de la plume... On en revient donc inexorablement à la construction du personnage de Kate qui est trop neutre que pour être attractif pour le lecteur. Avec un peu plus de vie et de recherches dans ses formulations de phrases, Kate nous serait apparue bien plus sensible. Ici, les mots banals nous offrent une héroïne à la limite du quelconque.

Voilà donc le soucis du livre, une plume relativement plate...

Ayant, été directement touchée par Hans et tombée sous le charme du petit Oscar, je voulais poursuivre l'aventure jusqu'au bout. Et de toute évidence, celle-ci fonctionne et nous fait voyager, je ne regrette absolument pas d'être passée outre ce défaut. Si le rythme des rebondissements peu sembler décousu et sans queue ni tête à certains, il m'a personnellement permis de m'accrocher et d'oublier l'écriture presque médiocre. Est-ce un défaut de traduction ou réellement le rendu de l'auteur? Aucune idée...

Je garderai cependant un souvenir très agréable de cette lecture et je la recommande à ceux qui souhaitent un bouquin simple mais efficace et ne sont pas trop regardant sur la complexité de l'écriture (ou plutôt absence de complexité...). L'aventure est réellement au rendez-vous et malgré tout, j'ai quand même réussi à être touchée par l'entreprise de Kate. Ecriture simpliste ou pas, le livre garde un bon potentiel quant au développement de l'intrigue!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alicja 2017-05-27T09:19:55+02:00
Lu aussi

J'ai lu ce roman pour me replonger dans le jeu vidéo et quelle déception... La plume (ou traduction) est catastrophique et je pèse mes mots : le temps employé ne convient pas, l'emploi de la 3e personne non plus, les phrases sont mal construites et il y a de nombreuses coquilles. Kate est fade, les rebondissements sont trop rapides et sans queue ni tête. Mais c'est fidèle au jeu au moins !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par M-a_n_o-n 2017-04-27T10:24:24+02:00
Argent

Syberia a toujours été mon jeu vidéo préféré, alors quand j'ai vu qu'il avait été adapté en livre, je n'ai pas hésité une seconde. On a ici le texte des jeux Syberia I et II.

C'est vraiment un réel plaisir de retrouver les décors et les personnages même si il est difficile de bien rendre l'atmosphère du jeu tant elle est spéciale et bien faîte. Je pense qu'il vaut mieux avoir jouer au jeu avant de lire ce roman car ça permet vraiment de s'imaginer les lieux, j'avais tout au long de ma lecture, les images du jeu en tête.

L'écriture est fluide et se lit bien, seuls les dialogues avec Oscar manquent un peu d'humour.

Sinon bien évidemment, tout se passe trop vite, il est difficile en 346 pages de rendre la totalité des jeux. On aurait envie que le roman soit plus long, je n'aurais en tout cas pas dit non à deux romans au lieu d'un, avec beaucoup plus de détails.

Je l'ai d'ailleurs lu presque trop vite, heureusement qu'il y a le troisième jeu qui vient de sortir et bientôt la BD pour pouvoir continuer l'aventure Syberia.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2017-04-21T14:02:08+02:00
Lu aussi

http://lire-une-passion.weebly.com/science-fiction/syberia-dana-skoll-dapres-loeuvre-de-bh-sokal

"​En résumé, malgré un début difficile à cause du temps choisi et du manque de sentiments du côté de Kate, il n'en est pas moins que ce voyage m'a tout de même assez plu. Ce petit road trip dans les pays froids m'a donné envie de me mettre sous une couette avec un bon chocolat chaud ! Je ressors assez mitigée de cette lecture, mais je pense que ceux qui connaissent le jeu vidéo accrocheront mieux que moi."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathanvdvp200 2017-04-01T13:15:54+02:00
Lu aussi

Avant de commencer, j'aimerais remercier les éditions Michel-Lafon et plus particulièrementCamille pour l'envoi de ce livre ! Je dois bien l'avouer, j'ai été assez déçu par celui-ci. Malgré les points positifs, l'auteur n'a pas réussi à m'embarquer dans son récit.

J'ai d'abord eu un problème avec le personnage principal, Kate. Celle-ci vient de New York et est donc le cliché-même des citadins qui ne savent pas ce que c'est que de vivre « en province ». Pour cela, je n'ai pas su m'attacher à elle. Je l'ai trouvée trop froide, trop ambitieuse, trop banale, bref, elle ne m'a pas du tout séduit. Or, pour aimer un livre, j'ai besoin de me sentir proche des personnages et surtout du personnage principal, ce qui n'a pas été le cas ici.

C'est dommage car le monde que l'auteur nous fait découvrir est très original et aurait pu m'attirer complètement dans l'histoire. J'ai juste été un peu perdu au début car l'univers du récit se déroule dans le monde actuel mais avec quelques touches de science-fiction. Une fois ce temps d'adaptation passé, je n'ai pu qu'apprécier l'inventivité de l'auteur.

Mais cela n'a pas suffi à me faire entrer dans le roman. Car un univers de roman, aussi bon soit-il, n'est rien sans du suspense à revendre. Et ici, je n'ai malheureusement pas eu ma dose. Les raisons pour lesquelles Kate entreprend sa quête ne me parlent pas du tout et en connaître l'issue ne m'attirait pas vraiment. Je me suis donc un peu ennuyé au cours de ma lecture.

​Pourtant, le mystère était au rendez-vous mais comme je l'ai déjà dit, l'histoire ne m'a pas du tout séduit, ce qui ne me donnait pas l'envie de connaître le fin mot de l'histoire.

J'ai également trouvé le rythme de la narration un peu trop lent à mon goût. Je n'ai jamais vraiment su plonger complètement dans le livre à cause de cela et la plume me paraissait trop neutre, trop plate

Lien du blog : http://lesepopeesdelimaginaire.weebly.com/fantastique/syberia

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kesciana 2017-03-27T19:42:54+02:00
Or

https://aliceneverland.com/2017/03/27/syberia-dana-skoll/

J’ai découvert le jeu vidéo Syberia il y a de nombreuses années, et j’avais été enchantée son histoire extrêmement riche et complexe. J’ai passé des heures devant des énigmes d’une logique imparable mais très recherchées. Tant et si bien que, même si je n’avais jamais fini le jeu du haut de mes quatorze ans, je me suis toujours souvenue de son univers, de Kate, de Momo et de son mammouth, et de ce monde plein d’automates.

C’est donc avec une vraie curiosité que je me suis plongée dans ce livre dont la sortie coïncide avec celle du troisième volet du jeu vidéo, mais qui, pourtant, reprend l’histoire à son commencement. Rassurez-vous, si vous ne connaissez pas les jeux vidéo originels, vous pouvez sans soucis découvrir cette version romancée. Pour ma part, j’ai donc retrouvé avec un plaisir non-dissimulée cet univers qui m’avait tant enchantée.

Le monde de Sybéria est assez spécial, entre monde contemporain et monde steampunk, très représenté par les automates ici. En effet, Kate Walker, avocate américaine, est envoyée dans un village français, en pleine montagne, afin de finaliser le rachat de l’usine d’automates Voralberg. Mais, une fois sur place, elle apprend qu’il en resterait un héritier, disparu en Europe de l’Est alors qu’il était parti à la recherche des derniers mammouths vivants. En se lançant à sa poursuite, Kate Walker ne se doutait pas un seul instant qu’elle allait mettre les pieds dans une histoire dépassant la plus fertile des imaginations…

S’il y avait bien une chose que j’avais adoré dans le jeu vidéo, c’était le décor dans lequel Benoit Sokal avait implanté son jeu. Hiver sybérien, usine d’automates, train conduit par une de ses machines… Je craignais de ne pas retrouver cette magie dans le livre, mais force est de constater que tous les éléments sont présents. Une fois de plus, la recette fonctionne et j’ai profité de ces grandes scènes décoratives qui encadrent l’histoire de la plus belle des façons.

L’histoire, quant à elle, m’a fait immédiatement replonger dans cet univers bien familier. Avec un avantage des plus certains : celui de ne plus se retrouver des jours entiers sur une même énigme. Résultat : les révélations et découvertes s’enchainent pour mieux soulever de nouvelles questions, et c’est la que l’on découvre toute la complexité se cachant dans le monde de Benoit Sokal.

Pour conclure : j’avais adoré le jeu vidéo, et j’ai encore plus adoré ce livre qui m’a fait retrouver avec délice un univers dont j’en avais apprécié le décor et l’histoire. Une nouvelle fois, le monde plein d’automates de Benoit Sokal fascine, et sa version littéraire n’a pas à rougir de son origine des jeux vidéo. Les amoureux de Syberia se régaleront de pouvoir se replonger dans les origines du premier opus, mais les néophytes pourront également apprécier toute la beauté et la complexité de ce monde fascinant et enchanteur…

Afficher en entier

Date de sortie

Syberia

  • France : 2017-03-23 - Poche (Français)

Activité récente

Nirilin l'ajoute dans sa biblio or
2017-05-28T11:21:19+02:00

Les chiffres

Lecteurs 16
Commentaires 8
Extraits 1
Evaluations 8
Note globale 5.75 / 10

Évaluations