Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Sylmeria : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don Le Dernier Souffle, Tome 1 : Le Don
Fiona McIntosh   
Ce livre était dans ma Pal depuis pas mal de temps déjà. Et c'est ma soeur qui; l'ayant lu juste avant moi, m'a fortement recommandé de le lire. Et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tôt !
Ce livre c'est un concentré d'action et de rebondissements pour le moins inattendus ! C'est le genre de livre qui nous tient en haleine du début à la fin. Le genre de livre où l'on se dit "Allez, plus qu'un chapitre !!".
Ce même genre qui fait que l'on veut à tout prix savoir la fin et en même temps, on ne peut s'empêcher de l'appréhender. Et refermer le livre n'est que source d'angoisses et d'interrogations, si bien que, malgré nos craintes, on réouvre le livre et poursuit notre lecture, jusqu'à finalement avoir le fin mot de l'histoire.
A notre plus grand malheur, car, tout au long du livre, l'auteur se joue de notre patience, maitrisant à la perfection l'art du suspens !
Dès lors que l'on se dit que le personnage principal va enfin pouvoir souffler, que ses plans se dérouleront sans accrocs, et bien l'auteur en à décidé autrement ! Elle renverse les situations avec une telle adresse, qu'on ne la voit pas venir ! Et ça ne manque jamais ! A chaque fois, on se fait avoir de la façon la plus inattendue qui soit !
Petit point négatif cependant, les premiers chapitres ne sont qu'une succession d'élipses temporaires. Elles servent à mettre l'histoire en place, certes, mais c'est tout de même un peu dommage.
Toutefois, ce livre reste une magnifique découverte et je le recommande grandement aux fans de fantasy qui cherchent un souffle nouveau (aux autres aussi d'ailleurs !) !!

par Fantasyae
À la croisée des mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord À la croisée des mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord
Philip Pullman   
Alors je suis tombée dessus complètement par hasard, pcq j'aimais bien la couverture du tome 2.
J'ai cherché le 1, je l'ai trouvé et je l'ai tout de suis dévoré !!!!
Une trilogie Magnifique !!!!!
Pour ceux qui ne sont pas au courrant:
"Il était une fois dans le nord" relate la rencontre entre Lee Scoresby et Iorek !
"Lyra et les Oiseaux" 2 ans après la trilogie ! (Je ne le trouve pas sur Booknode) Je l'ai trouvé... Bof J'lai lu en 2h tellement il y a peu de page ! Mais c'est intéressant de savoir ce que Lyra devient !
"Le livre de la poussière" Pas encore sortis, et je n'ai aucune idée de la date de sa sortie, il se passe 4 ans après la trilogie, soit 2 ans après "Lyra et les Oiseaux". Dans se livre apparemment on comprendrait mieux la poussière, et on retrouverait nos personnages principaux !!!! :) D'après P.Pullman: "Ca sera un gros, gros livre" :)

par Fred_93
À la croisée des mondes, Tome 2 : La Tour des anges À la croisée des mondes, Tome 2 : La Tour des anges
Philip Pullman   
encore extraordinaire, une suite limite meilleure que le premier tome!!on est toujours autant emporter dans ces mondes bizarres, et on s'attache de plus en plus aux personnages. je sais qu'a l'époque de cette lecture j'étais jeune et j'aurais aimé être Lyra et avoir un deomons

par aciantar
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
La Moïra, Tome 1 : La Louve et l'Enfant La Moïra, Tome 1 : La Louve et l'Enfant
Henri Lœvenbruck   
J'ai bien aimé. Aléa et Mjolln sont attachants, Phelim enigmatique et les petites disputes entre Faith et Galiad amusantes (moi j'dis qu'il y a de l'amour dans l'air). J'ai bien aimé le passage où ils sont à Saî-mina, j'aime bien Erwan, mais le fait qu'il ait bientôt 18 ans, Aléa 13 et qu'ils se soient connus et vus pendant quelques semaines, je trouve leur histoire d'amour un peu tirée par les cheveux. A part ça, j'aime bien les changements de point de vue, l'histoire de la louve, le rapprochement à la fin, et j'ai envie de connaître la suite.

par nidja05
La Moïra, tome 2 : La Guerre des loups La Moïra, tome 2 : La Guerre des loups
Henri Lœvenbruck   
J'avais trouvé le tome 1 sympathique à lire , on avait une bonne fluidité , une histoire classique mais plutôt bien fouillée, si dans ce tome 2 on retrouve les bons éléments du premier tome de cette trilogie , on rencontre un gros problème au niveau du suspens et de la tournure des événements.

Donc on a toujours une bonne fluidité ,mais là n'est pas le problème . Premièrement , je suis d'accord qu'Aléa doit prendre des responsabilités puisqu' elle est devenue le Salmadinach , le "chef" des druides mais l'auteur l'a trop crée en petite fille trop mature pour son âge , il aurait du lui donner 16 ans dans ce cas mais pas 13 !! C'est trop jeune pour l'histoire . Ensuite deuxième problème , Aléa est trop puissante , beaucoup trop , et ceci gâche une partie de l'histoire quand les compagnons sont poursuivis par des soldats ça se termine par : " et elle lança des éclairs et les soldats moururent et bla bla bla .."

Ensuite l'histoire n'a plus aucun suspens ! On regarde les événements qui passent l'un après l'autre en devinant la suite dans les grandes lignes . Mais le pire de tout c'est la fin !! Pour moi elle est bâclée : [spoiler]non mais sérieux c'est quoi ces combats de me**e avec Galiad contre Natalien et le capitaine d'Harcourt ? Le total de pages de ces 2 combats " épique" fait 3 pages !!! Ensuite, la bataille des loups contre les gorguns , 2-3 pages !! Les loups sortent de nulle part !! Aléa et ses compagnons rencontrent l'armée des gorguns et bim !! Les loups arrivent pour les repousser , on sait même pas comment Imala les a rassemblé puisque on l'a quasiment pas vue dans ce tome!! La façon d'ou le druide noir meurt à la fin est nul !! Elle lui parle ( aléa ) 20 secondes et paf !! plus de druide ! ( mais il a tout de même éliminé 2 personnages principaux en passant^^)[/spoiler]. On ne comprend que le sens du titre qu'à la fin du livre .

Donc en bref , un début et milieu de livre qui se lit globalement sans trop de problèmes mais la fin gâche absolument tout !! Et puis on sait très bien qu'Aléa n'aura jamais rien car c'est la " gentille " du livre. Par contre 2 révélations importantes sont révélées dans ce tome 2, on a l'identité d'un membre de la famille d'Aléa et j'ai réussi à deviner qui est (ou était) le père d'Aléa ( c'est plus subtil à trouver mais lisez bien le prologue !! ). Donc une fin globalement décevante pour moi , je m'attend à ce que le tome 3 soit meilleur ...

par fitz
La Moïra, tome 3 : La nuit de la louve La Moïra, tome 3 : La nuit de la louve
Henri Lœvenbruck   
Un final quelque peu prévisible, bien entendu. Cependant, c'est une fin digne d'une belle trilogie de Fantasy. Trilogie dévoré en un été à peine. J'ai adoré mon voyage aux côtés d'Aléa et j'en redemanderais presque.

Cette série a été pour moi une révélation, en tant que lectrice, mais aussi en tant que plume. Elle m'a donné le goût de la lecture, l'amour des mots et l'adoration des livres; bien loin de ces ennuyeuses lectures scolaires qu'on nous impose. Il m'arrive encore parfois de m'y replonger, juste pour retrouver cette magie. Certes, avec le temps, elle me paraît plus enfantine, mais mon attachement profond à cette histoire est toujours là.

D'avoir vu la suite: Gallica, sortir a été une consolation. Car j'ai tellement regretté d'avoir quitter Aléa et ses compagnons d'aventure. Mais même les meilleures choses ont une fin.

par Lyanaa
Gallica, Tome 1 : Le Louvetier Gallica, Tome 1 : Le Louvetier
Henri Lœvenbruck   
Il est des livres dont ont entre en pensant aux légendes. Avec le Louvetier, vous en lirez une. Puis vous le rencontrerez. Car la légende se transforme en une aventure. Qui vous semblera réelle. Par ici, vous nagerez en pleine France Médiévale (ou à peu près) mais aussi en plein contes avec les Brumes. Sont-elles mauvaises ? Sont-elles merveilleuses ? Comment les trouver et les comprendre ? Et au fil des pages, vous voyagerez avec Bohem et ses compagnons, vous suivrez les intrigues des différents royaumes, et vous parcourrez les forêts. Essoufflés, éreintés (mais heureux), vous tournerez les dernières pages, fébrile, attendant le prochain tome afin de vivre une épopée.

par Kore
Gallica, Tome 2 : La Voix des Brumes Gallica, Tome 2 : La Voix des Brumes
Henri Lœvenbruck   
Deuxième Tome de la Trilogie.


L'histoire se poursuit, notre héros a été acculé par ses nombreux ennemis, mais grâce à tous ses amis, il trouvera un moyen de s'en sortir.
L'histoire est prenante, même si ce n'est pas l'un des meilleurs du genre.

par NoMu
À la croisée des mondes, Tome 3 : Le Miroir d'ambre À la croisée des mondes, Tome 3 : Le Miroir d'ambre
Philip Pullman   
Magnifique livre^^ A lire sans modération!

L'histoire entre Lyra et Will est vraiment magnifique mais j'avoue ne pas avoir aimé le dénouement de cette histoire! [spoiler]Elle est magnifique mais malheureusement triste...[/spoiler]

par Katsura
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3