Livres
475 910
Membres
454 347

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sylver Batal et le dragon d'eau



Description ajoutée par angel78280 2019-03-12T11:46:49+01:00

Résumé

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d’eau marque le début d’une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d’empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l’esclave des hommes…

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Crumble01 2019-08-22T15:43:54+02:00

"L'ancienne siffla de nouveau, les yeux fixés sur l'autre côtés de la rivière. Soudain, un sourire dévoila ses dents blanches dans l'obscurité. L'adolescente suivit son regard : une forme se mouvait parmi les colonnes rocheuses. Une espèce de masse recroquevillée sur elle-même ou... en train de serpenter, peut-être ?Une silhouette dont les coloris, en tout cas, ne juraient pas avec la lumière bleu argent qui baignait la caverne."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Lisly 2019-10-19T10:29:41+02:00
Bronze

http://lislysworld.fr/5-raisons-de-lire-silver-batal-et-le-dragon-deau/

Merci aux éditions Lumen de m’avoir permis de lire ce titre.

J’ai bien aimé ce livre, mais sans plus. Silver Batal est un bon roman, bien écrit avec de l’action et des rebondissements mais il m’a manqué la petite étincelle qui l’aurait transformé en coup de cœur. Quoi qu’il en soit, je vous le recommande tout de même et je vous donne même cinq raisons de vous plonger dans cette aventure !

Je vous mets ci-dessous le résumé, mais je dois vous dire que j’ai lu le roman sans le lire au préalable et que je trouve qu’il s’apprécie mieux sans savoir à quoi s’attendre ! Donc n’hésitez pas à le sauter si vous voulez vous garder la surprise…

Le résumé

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

~ 5 raisons de lire ce roman ~

1 – Parce que l’héroïne est imparfaite

Le principe même du roman young adult est de présenter un héros jeune qui grandit et apprends au travers du récit. Seulement la plupart des héros du young adult sont déjà presque parfaits, destinés à un destin grandiose. Si Silver a bel et bien un grand destin, elle n’en reste pas moins capricieuse, égoïste et impulsive. Elle fait des erreurs (et pas qu’une seule !) mais finit par comprendre certaines choses.

Donc si vous en avez marre des héros idéaux, il se peut très bien que vous vous attachiez à cette jeune demoiselle têtue et parfois insupportable, mais déjà plus réaliste que d’autres personnages.

2 – Pour les paysages fabuleux

Jaspaton, la ville dont est originaire Silver, nous en met déjà plein les yeux dès le début. Avec sa plume simple et sans prétentiont, Kristin Halbrook glisse de belles descriptions sans pour autant nous assommer et se concentrant tout de même sur l’action.

Quant à la cité royale, on a le plaisir de déambuler dans ses rues en compagnie de Silver et Brajon et on aimerait bien la visiter pour de vrai tant les descriptions du palais et de cette cité animée et colorée nous font rêver !

Silver Batal et le dragon d'eau

3 – Si vous avez adoré le dessin animé Dragons

Vous savez, cette histoire mettant en scène un petit viking maigrelet se liant d’amitié avec un dragon rare et hilarant ? Silver Batal m’a beaucoup rappelé le dessin animé (plus que les romans originaux de Cressida Cowell) pour plusieurs raisons.

Le lien entre Silver et son dragon Hiyyan se rapproche vraiment de celui d’Harold et Krokmou et les descriptions d’Hiyyan me faisaient beaucoup penser au fury nocturne, quand bien même il était mentionné qu’il pouvait être effrayant.

4 – Un roman jeunesse

Kristin Halbrook maitrise très bien les codes de la littérature jeunesse et offre un roman bien équilibré qui ravira son public cible (9 – 12 ans), mais aussi les plus grands qui apprécient cette littérature. Bien dosé sur tous les plans (juste assez de personnages, de l’action mais un plan lisible, un objectif clair), Silver Batal peut vous toucher quand bien même vous avez passé l’âge indiqué au dos de la couverture ?

5 – Pour les amoureux de dragons

Au sens de la créature cette fois… Avec les différentes races présentées, les courses fabuleuses mises en scène et surtout la passion de l’héroïne pour eux, les dragons sont au centre de l’histoire. J’adorerais voir Silver Batal adapté à l’écran ne serait-ce que pour donner vie à toutes ces créatures glissées dans l’histoire par Kristin Halbrook !

Si vous aimez ces créatures mythiques, vous pourrez prendre plaisir à découvrir les compétitions créatives qui les opposent et les qualités de chacun des différents dragons d’eau.

Post scriptum : retour sur deux ou trois détails

Pour être totalement réaliste et nuancer légèrement les points précédents, j’ajoute ce petit post-scriptum sur les détails qui ont gêné ma lecture.

Le premier et le plus important est la description d’Hiyyan. S’il n’avait pas été dessiné sur la couverture, j’aurais été incapable de me le représenter. En effet, l’auteure a tendance à lui prêter des actions et expressions humaines (comme sourire par exemple) qui ne conviennent pas vraiment à un dragon…

Ensuite, je regrette que Silver fasse autant cavalier seul. Je m’explique : alors même qu’elle entraîne son cousin et meilleur ami dans son aventure et rencontre des gens sympathiques, Silver finit toujours par résoudre la majorité de ses problèmes seule…

En conclusion

Un bon roman jeunesse qui s’il n’a pas été un gros coup de cœur pour moi saura sans aucun mal séduire son public et promet une belle suite avec un chouette duo qu’on sera ravi de retrouver dans de nouvelles aventures !

Afficher en entier
Argent

https://aliceneverland.com/2019/06/11/silver-batal-et-le-dragon-deau-tome-1-kristin-halbrook/

Vivant dans une ville à flan de falaise, perdue dans l’immensité du désert, Silver Batal est destinée à reprendre le flambeau de son père, joaillier de belle renommée. Sauf que la joaillerie n’intéresse pas Silver. Pas du tout même. Silver rêve de rejoindre la capitale pour rencontrer les dragons d’eau, ces créatures fantastiques et mystérieuses utilisées lors de courses de dragons. Alors, quand Saggitaria, la plus grande dresseuse de dragons, accompagne la reine lors d’une visite dans le village de Silver, la jeune fille voit là sa chance de briller et d’époustoufler son héroïne, et de pouvoir enfin quitter son village qui ne la comprendra décidément jamais. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu, bien au contraire. L’aventure ne fait que commencer pour Silver…

Silver Batal n’a peut être que treize ans, mais la jeune fille est très décidée. Pourtant, elle aimerait plaire à son père, qui ne voit en elle que l’élé-joaillière destinée à prendre sa relève. Mais, en s’enfermant dans ce rôle, Silver étouffe. Elle sait déjà qu’elle n’est pas destinée à ce métier. Pas destinée à rester dans cette ville qui ne la comprend pas. Silver a l’âme d’une aventurière et, malgré son jeune age, elle est décidé à tous mettre en œuvre pour réussir.

Le monde fantastique imaginée par l’auteure est vraiment accrocheur. J’ai aimé la façon dont la mythologie des dragons était revue, transformant ces créatures normalement connues pour leur feu en créatures aquatiques. Les dragons sont toujours aussi majestueux et, mélangés à tous les éléments magiques que l’on découvre dans cette histoire, ça ne les rend que pus fascinants encore.

Il va se passer énormément de choses dans ce livre. Silver n’est pa&s au bout de ses surprises et va plonger dans une aventure qui va mettre à rude épreuve sa détermination, mais qui va aussi la faire grandir, énormément. La jeune fille que l’on retrouve à la fin de ce premier tome est bien loin de la fougueuse héroïne du début de l’histoire. Et, si son tempérament de feu est toujours là, elle devient quand même plus réfléchie. Car, après tout, elle doit dorénavant prendre soin de son dragon, son Aquinder, qui ne survivra pas sans elle…

En définitive, j’ai beaucoup aimé ce premier tome qui présente les dragons sous une forme originale et surprenante. Malgré quelques longueurs que j’ai ressenties à certains moment de l’histoire, l’auteure a su tout de même m’embarquer aux côtés de Silver et de ses amis, à la découverte d’un monde fantastique qui recèle bien des mystères. Une formidable aventure qui enchantera tous les amoureux de ces célèbres créatures mythologiques !

Afficher en entier
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/silver-batal-le-dragon-d-eau-de-kd-halbrook

Silver Batal rêve d’apprendre auprès de la grande Sagittario Prodigo, dresseuse de dragons d’eau et meilleure coureuse de tous les temps. Lorsqu’elle apprend sa venue à Jaspaton, son cœur s’emplit de joie et d’impatience à l’idée de rencontrer son modèle. L’adolescente reçoit alors l’aide inattendue d’une vieille tisserande pour confectionner une tenue de course susceptible d’impressionner son idole. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu. D’abord parce que le père de Silver a d’autres projets pour elle mais surtout parce qu’un merveilleux dragon entre en scène ...

Vous l'aurez compris, c'est la jeune Silver Batal qui porte ce récit. J'ai adoré partir à sa rencontre. Silver est une enfant passionnée et pleine d’énergie qui prend son destin en main. Dès les premiers instants, elle partage sa fascination pour les dragons d'eau et son enthousiasme est communicatif. Si son père espère la voir devenir une grande joaillière, patiente et disciplinée, on comprend bien vite que Silver est d'une nature plus vive, presque indomptable. J’avais un peu peur qu’elle soit du genre à trop se précipiter au début de ma lecture, qu’elle se laisse aveugler par sa vocation de dresseuse et par la compétition. Mais finalement, l’auteure tempère son héroïne et celle-ci réussit à prendre du recul sur ses ambitions. Elle n’en ressort que plus attachante.

Silver nous entraîne alors dans une aventure riche en émotions : grande déception, grosse panique, doutes, euphorie intense aussi. On a aucun mal à se laisser entrainer par cette incroyable fille du désert, attirée par l'océan et ses splendides créatures. Je pense que l'environnement dans lequel elle évolue a également joué un rôle. Ce roman est un véritable voyage. On découvre deux villes éblouissantes, très différentes l'une de l'autre. D'abord Jaspaton, petite ville d'artisans puis Calidia et son effervescence. On s'imagine sans mal les petites boutiques, mais aussi ce coucher de soleil sur les contrées désertiques, ou encore le sable qui tourbillonne entre les dunes... et finalement ces dizaines de dragons d'espèces différentes qui ajoutent un charme certain à la lecture.

Le seul point faible, à mon sens, se trouve au niveau des personnages secondaires, qui ne prennent pas encore suffisamment de place. Dans ce premier tome, l'aventure est centrée sur Silver Batal et Hiyyan son dragon. Pourtant, tous ceux qui les accompagnent ne manquent pas de faire bonne impression. J'ai beaucoup aimé Brajon, son cousin et meilleur ami, j'ai été très intriguée par Nebekker et ses voyages, mais aussi par la jeune Mele qui est d'une aide inestimable. J'espère de tout coeur que la suite de l'aventure approfondira quelques uns de ces merveilleux personnages.

Verdict : L'auteure nous offre un récit tendre et aventureux. Silver est une héroïne déterminée à réaliser ses rêves, même si cela signifie affronter mille dangers. Elle dépasse ses limites, encore et encore et l'action est au rendez-vous. On se lance alors dans une mission sauvetage, et à la fois dans une grande compétition qui ravit notre héroïne. Les dragons sont évidemment au cœur du récit et tout au long de la lecture, leur présence nous impressionne autant qu'elle nous attendrit. En bref, c'est une superbe aventure dans la catégorie fantasy jeunesse !

Afficher en entier
Or

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Lumen pour l’envoi de ce roman bien en avance de sa date de sortie avec en plus de beaux objets presse qui vont avec ! Difficile de ne pas tomber sous le charme de cette magnifique couverture en relief, de cette médaille et de cette présentation presse où l’on y trouve Hiyyan, le bel aquinder de l’histoire. L’intérieur du roman est également magnifique puisque ce dernier a deux belles illustrations (une au début et une à la fin) sur deux pages ainsi que d’autres à chaque début de chapitre représentant Hiyyan. Encore un roman bien trouvé pour Lumen que j’ai dévoré en quelques jours ! Un 6e sens pour les trouver ? Oui surement !

Silver Batal et le Dragon d’eau nous mène dans le désert en compagnie d’une jeune fille (Silver Batal) qui ne rêve que de dragons d’eau et de courses ! Difficile pour elle de se plier à la volonté de son père pour travailler les bijoux quand elle n’aspire qu’à partir loin de la ville dans laquelle elle est née. Une opportunité arrive pour elle, la championne des courses viendra avec la reine, elle décide alors de se créer une combinaison de course pour se faire repérer par cette dernière. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et les choses vont tourner d’une dangereuse manière. Elle apprend alors l’existence de deux aquinders et va surtout avoir tout une aventure avec l’un d’entre eux !

L’histoire est assez longue à se mettre en place, on nous présente la vie de Silver, son monde et surtout l’histoire des dragons d’eau, des courses et le passé sur les aquinders. Cette dernière a du pain sur la planche avec la mission qui lui incombe ! Pour cela, il faudra qu’elle mente et elle prendra des décisions assez discutable … J’avoue qu’au début je me suis posée des questions sur cette dernière, ce qu’elle fait est assez terrible même si ses intentions sont louables. Et puis il en va de même avec Hiyyan. Finalement, elle est juste jeune, elle apprend au fur et à mesure et se rend compte de ses erreurs. Son aventure fait bien rêver, elle semble ressentir une telle liberté lors des courses et c’est juste génial de pouvoir communiquer comme elle le fait avec Hiyyan ! Bref, vous l’aurez compris, ses aventures sont vraiment passionnantes et on dévore le bouquin !

En résumé, Silver Batal et le Dragon d’eau est un premier tome passionnant de cette duologie ! J’ai bien hâte de lire la suite et de connaître la suite des aventures de Silver et Hayyin ! En tout cas, je ne peux que vous conseillez à vous procurer ce roman qui vient tout juste de sortir, ce jour, dans votre librairie préférée ! Un excellent roman d’aventure !

Afficher en entier
Or

http://www.virtuellementvotre.fr/2019/06/silver-batal-le-dragon-deau-k-d-halbrook/

Dès l’annonce de la sortie de « Silver Batal et le dragon d’eau » j’ai été conquise par son résumé et la magnifique couverture qui l’accompagnait. Étant mère de plusieurs enfants, dont un fils de treize ans, j’avais très envie de partager cette histoire avec lui et de m’évader en sa compagnie. C’est chose faite aujourd’hui, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce livre regorge d’action et d’émotions.

Silver Batal n’est pas n’importe quelle jeune fille et je suis ravie de constater que sa personnalité est très proche finalement de celle de nos adolescents. Cette tête brûlée a un caractère fougueux et sait ce qu’elle veut dans la vie. Elle est tour à tour, casse coup prête à tout pour toucher à son but et vulnérable lorsqu’elle se met à douter de ses atouts. Je me suis rapidement prise d’affection pour la jeune fille que j’ai eu envie d’encourager et de voir relever tous ses défis haut la main. Son évolution est particulièrement prenante alors même si le chemin est long et semé d’embûche, je n’ai cessé de croire en ses capacités et d’applaudir ses exploits.

Toutefois, Silver n’est pas seule dans cette aventure et le lien qui l’unit à Hiyyan est absolument fascinant. En effet, de par sa rareté et sa solidité, il est captivant de voir l’ele-joaillère prendre ses marques avec l’Aquinder. Il existe une telle connexion, une telle union des cœurs et des corps que l’on est obligé de s’attacher à ce duo. Ils sont l’âme de ce roman tout simplement.

Autour d’eux gravitent bon nombre de personnages secondaires qui ont chacun leur importance et forment un ensemble très intéressant. Avec d’un côté la Reine Imea, la dresseuse Sagittaria Prodigo, les habitants de Calidia et de l’autre Rami Batal, Sersha, Brajon et Nebekker sans oublier Kirja, Ferdi et Mele, les rencontres s’enchaînent pour Silver et ne se ressemblent pas. Il faudra que la jeune fille choisisse soigneusement ses alliés et apprenne à faire confiance aux bonnes personnes sous peine de se voir entraîner dans des situations incontrôlables.

La dimension fantastique de ce texte est époustouflante. L’ambiance magique qui règne, la présence des dragons majestueux, les courses passionnantes et toute la pression qui repose sur les épaules de notre héroïne s’entrechoquent et s’équilibrent pour nous offrir une histoire hors du commun dont on a du mal à détacher nos yeux.

Silver Batal et le dragon d’eau est un premier tome que l’on a pris énormément de plaisir à découvrir. Nous n’avons pas vu les heures passer et il nous a permis de partager un joli moment de complicité et d’émotions grâce à un texte fort teinté d’humour et d’espoir. Une belle lecture qu’il me tarde de réitérer avec la suite dès qu’elle sera disponible.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Sylver Batal et le dragon d'eau" est sorti 2019-06-06T15:10:25+02:00
background Layer 1 06 Juin

Date de sortie

Sylver Batal et le dragon d'eau

  • France : 2019-06-06 (Français)

Activité récente

Évaluations

On en parle ici

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 27
Commentaires 5
Extraits 2
Evaluations 10
Note globale 8.6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode