Livres
472 822
Membres
445 978

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Sylvie et Bruno



Description ajoutée par anichinabe 2012-02-27T22:18:48+01:00

Résumé

Sylvie et Bruno est le troisième et dernier roman de Lewis Carroll, celui auquel il travailla sans doute le plus longuement. Publié en deux volumes (Sylvie & Bruno en 1889, Sylvie & Bruno Concluded en 1893), il inaugure un genre exceptionnellement neuf : deux histoires s'y trouvent superposées — l'une errante, sinueuse, apparemment « non sensique », qui rameute les fantasmes de l'enfance ; l'autre traditionnellement encombrée du monde dit sérieux, récit d'intrigues amoureuses ou politiques que déjoue l'ironie de l'auteur. Situations ou événements s'enchaînant par une vaste gamme de procédés dont l'originalité est très forte : le bruit d'une cuillère dans une tasse de thé, une chanson portée par le vent, un quiproquo, et nous voici dans l'Outland, le « Pays Du-Dehors », cet ailleurs plein du chahut de l'esprit au cœur du pervertissement carrollien

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Miaouss 2019-07-06T20:49:30+02:00

Tout le monde l'acclamait, mais c'était difficile de dire si c'était ou non le Sous-Gouverneur: certains criaient "du pain", d'autres "des impôts", mais personne ne semblait savoir ce qu'il voulait.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Miaouss 2019-05-06T11:33:59+02:00
Lu aussi

Ca m’est toujours frustrant de critiquer les livres de Carroll car je n’ai jamais réussi à retranscrire à quel point j’aime les double-sens, les non-sens, l’onirisme, l’humour et la profondeur que j’y retrouve. La pression est d’autant plus grande d’être le premier du site à déposer un avis.

Ca m’amuse toujours de constater à quel point les vieux romans qui font de la satyre politique collent relativement bien à notre époque contemporaine. Plus proche du monde ordinaire que la série des Alice, avec ses manigances, complots, contrats douteux, batailles pour le pouvoir. L’auteur tourne tout cela en jeux de mots, situations croquignolesques et non-sens dont il a le secret, à son apogée selon moi. Je dois avouer que sans cela, ça m’aurait été difficile de le terminer car même si le thème de la politique m’intéresse de plus en plus, j’aurais trouvé ça lourd à lire pour un roman.

Je vais abréger cette introduction par un grand bravo à la traductrice Fanny Deluze qui a fait un excellent travail, Carroll ayant l’habitude de jouer sur les mots et les consonances anglaise, sa version française n’en manque pas.

Nos protagonistes, Sylvie et Bruno, les jeunes enfants du Gouverneur du Pays-Du-Dehors qui vont permettre au lecteur d’avoir les différents points de vue des adultes qui gère ce fabuleux pays, et le narrateur, un rêveur qui semble presque invisible aux yeux des autres.

L’intrigue politique se lance rapidement, je ne vais pas m’étendre sur le sujet pour ne rien gâcher. Je suis content de voir que l’auteur n’a pas enfermé son récit dans un seul pays mais qu’il y a des interventions d’ailleurs, cela donne plus de richesse à l’univers.

Même si le sujet semble complexe, il reste accessible aux jeunes ados selon moi, un peu plus poussé que les Alice mais avec ses animaux, les personnages caricaturés et du fantastique à bonne dose il en devient plus grand public. Dans mon édition de chez Seuil, il y a des illustrations à chaque chapitre, eux-mêmes ne dépassant pas les 5 ou 6 pages et lui donne un bon rythme.

L’intérêt reste présent pour les adultes, ce qui a fait le succès de nombreux livres jeunesse ce sont les différents degrés de lecture. De ce côté-là je n’ai rien à lui reprocher, c’est toujours ce qu’à fait Lewis Carroll dans ses romans.

Le roman m’a beaucoup plu, je l’avais lu il y a environ 7 ans et je lui découvre une nouvelle facette. Un plaisir à lire, entraînant. J’ai adoré faire les comparaisons entre ce monde fictif et les actualités politiques et me laisser bercer par l’innocence des deux enfants.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ukko-Ukko 2016-10-08T14:29:39+02:00
Or

Il faudrait que je le relise, mais dans mon souvenir, c'est le meilleur Lewis Carroll. Le plus absurde, le plus déjanté, et comme c'est le plus gros, celui dans lequel on peut le plus s'immerger. Je reviens ici après relecture, même si ça risuqe de ne pas être tout de suite...

Afficher en entier

Date de sortie

Sylvie et Bruno

  • France : 2000-02-03 - Poche (Français)

Activité récente

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 2
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 9 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode