Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Syracuse : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag Assassin's Creed, Tome 6 : Black Flag
Oliver Bowden   
Le livre est découpé en plusieurs parties. Je vais faire ma critique en me basant sur ces dernières. Dans la première partie, ce que j'ai trouvé bien, c'est de découvrir la vie d'Edward Kenway avant qu'il ne s'embarque pour les Caraïbes et qu'il ne devienne un pirate redoutable, sa rencontre avec sa femme Caroline, son voeu de devenir corsaire et son amitié avec les illustres pirates Edward Thatch dit Barbe Noire et Benjamin Hornigold. C'est un personnage que je trouve vraiment égoïste au premier abord qui ne rêve que de gloire et de richesse. On est très loin d'Altaïr, Ezio (Edward avait été décrit sur la toile comme ressemblant le plus à Ezio (je ne parle pas du physique mais de tout le reste) mais ce n'est pas vrai du tout.) ou même Connor (le petit-fils d'Edward justement). Dans la deuxième partie, on découvre un monde empli de violence. Eh oui, c'est pas joli-joli l'âge d'or de la piraterie avec les maladies, la débauche, les mutineries, le sang qui gicle à tout va, le rhum... mais toutes ces descriptions donnent un vrai côté réaliste, on a vraiment l'impression d'y être, de vivre la scène au détail près. Cette deuxième partie annonce également l'histoire même du jeu vidéo avec quelques passages passés sous silence (car trop de descriptif ou inintéressants) et, où Edward devient finalement pirate, luttant aux côtés de ses amis, pères fondateurs de la piraterie. Il va également y voir un peu plus clair, s'intéresser un peu plus à la lutte entre les Assassins et les Templiers. Dans la troisième partie, je n'ai pas grand chose à dire... si. Que j'aime beaucoup les personnages de James Kidd alias Mary Read et Barbe Noire (j'aurais aimé en apprendre beaucoup plus sur ce dernier, qu'il soit encore plus présent dans le livre). Dans la dernière partie, Edward est enfin devenu ou presque un Assassin. Il a changé. Au fil du temps, des épreuves, des pertes qu'il aura subi et à l'annonce d'un meilleur avenir. Un bon point positif. Appréciables aussi, les derniers chapitres qui concernent son retour en Angleterre (passage absent du jeu).

par MaMt
Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer
Pierre Pevel   
Qu’on se le dise, j’ai choisi ce livre à 90% pour la couverture, le synopsis a ajouté les 10% restant. Et pour une fois l’habit a fait le moine.

Ce roman nous dépeint un Paris merveilleux, chaque petit détail n’a pas fini de nous surprendre. Il n’est pas rare de croiser fées, ogres et arbres parlant dans notre capitale, tous sont différents, mais cohabitent à merveille. L’univers fantastique n’est pas oublié au fur et à mesure que l’intrigue se développe, il y a toujours un élément de description qui nous connecte à ce Paris des merveilles que ce soit un chat qui parle ou des fées lucioles qui virevoltent près d’une voiture.

L’écriture de Pierre Pevel est formidable, elle nous plonge entièrement dans le 20e siècle et, bien que soutenue, elle est remplie d’humour. L’auteur nous apostrophe quelquefois et nous implique vraiment dans l’aventure du héros.

Les personnages sont vraiment authentiques (dédicace à Haussont du Clairon) et vous en connaissez déjà certains (Méliès par exemple). Le mage, Louis Griffont, est un héros gentil, intelligent et parfois grognon, mais il est impossible de ne pas s’y attacher. Il en est de même pour la baronne Isable de Saint-Gil, une femme, une vraie. Forte, fière et intelligente, sensible également, c’est un personnage nuancé et formidable, une héroïne qui mériterait d’être dans plus de romans… Elle et Griffont vont tenter d’élucider un meurtre qui cache un terrible secret puisqu’il remet en cause l’accession du pouvoir de Méliane, la reine actuelle.

En plus d’être un superbe narrateur, Pierre Pevel créer une intrigue fascinante, digne d’un véritable roman policier. Les indices et les personnages ont tous leur importance et on se retrouve malgré nous à mener l’enquête. La passion qui unit Louis et la baronne est tendre et mélancolique (puisqu’ils étaient jadis mariés, mais sont maintenant séparés), elle change des clichés de la littérature. Ils entretiennent une relation amicale et pleine de tendresse, mais ils savent tous deux qu’ils ne pourront jamais revivre leur amour. Les personnages de Pierre Pevel ne sont pas parfaits et plus tout jeunes, les relations qu’ils entretiennent ne sont pas des stéréotypes et c’est ce qui fait la force de ces derniers.

Le seul bémol, celui qui m’a empêché de faire de ce livre un coup de cœur est la fin. Le roman, bien que fantastique, joue sur une intrigue tout à fait réaliste, (volonté de pouvoir, rapports de force et secrets compromettants) mais la fin est pour moi trop facile. L’auteur c’est servi de la magie pour « tout résoudre » et les personnages, qui avaient un rôle très important se retrouvent mis au second plan et toutes les étapes qu’ils ont traversées perdent de leur valeur. La résolution de la quête est telle que je me l’attendais, mais le moyen d’y parvenir (intervention quasi-divine) est pour moi un gros point faible. Le seul point faible.

Bien que la fin ait été une petite déception, il me reste encore deux tomes à dévorer et j’ai passé une excellente lecture. J’ai eu du mal à prendre un autre livre, car le style de l’auteur m’avait vraiment embarqué.

http://hamge.esy.es

par Calippo
Le complot Romanov Le complot Romanov
Steve Berry   
Une histoire pleine de rebondissements !
Cela m'a donné envie de m'intéresser davantage à l'histoire de la Russie.
Steve Berry a encore frappé ! ;-)

par Marie-A
Le Frère de sang Le Frère de sang
Eric Giacometti    Jacques Ravenne   
hello,
Un étrange manuscrit attire l' inquisition et troublera définitivement Nicolas Flamel. De nos jours, des lieux maçonniques sont souillés par un tueur...
le style d'écriture, mixte présent et passé ,sur fond de franc-maçon !!!!
On ne le lâche pas jusque la fin. Préparez-vous à des nuits blanches. Quelle culture et quel courage cher Marcas ! Il en faut pour traverser le monde et les époques ainsi. Excellent livre je vous le recommande!!!
marquise66
Le Symbole perdu Le Symbole perdu
Dan Brown   
// Après lecture des commentaires du dessous //

C'est vrai qu'il ne faut pas lire les livres de Dan Brown pour changer de scénario.
Il faut le savoir c'est tout. C'est toujours le même schémas : un ami l'appelle, c'est urgent, lui seul peut résoudre le mystère. Ensuite il y va, découvre une fille, à eux deux ils vont suivre le chemin. Enfin, le mystère se résout, accessoirement il couche avec la fille.

C'est vrai que c'est la même chose, ce qui change, c'est le contexte. L'histoire sur les francs maçon m'a plut parce que je l'ai lu dans l'optique d'apprendre des choses sur les francs maçons sans ouvrir une encyclopédie longue et ennuyeuse !

Dans cette optique là, j'ai donc bien aimé ce livre =].


par Gomette
L'Homme à l'envers L'Homme à l'envers
Fred Vargas   
Comme souvent, avec Fred Vargas, des personnages hauts en couleurs et aux caractères bizarres se retrouvent mêlés à une enquête criminelle de haut-vol.
c’est super sympa à lire…
Je vous le conseille pour passer un bon moment…

par Lilou
Un peu plus loin sur la droite Un peu plus loin sur la droite
Fred Vargas   
Vargas a un don pour écrire et une imagination débordante. Ses personnages sont aboutis et on les suit avec un grand plaisir. Ses histoires qui paraissent parfois simple (comme celle-là d'ailleurs) réservent pas mal de surprises. En tout cas, j'ai adoré, et j'ai retrouvé avec plaisir certains personnages de "Debout les morts" !

par Angie
Apocalypse Apocalypse
Eric Giacometti    Jacques Ravenne   
C'est la première fois que je découvre les aventures du commissaire Marcas.
Pour être franc, je n'ai pas tout compris.
L'Apocalypse ?
On passe de Jérusalem à Rennes le château sans vraiment comprendre pourquoi. c'est un peu tiré par les cheveux.
D'après ce que je comprends, les deux auteurs qui se sont connus au lycée étaient très attirés dans leur adolescence par l'abbé Saunière et sa découverte d'un trésor.
Ce roman (bien écrit), était pour moi un nouveau thriller pseudo mystique.(On y retrouve un mixte entre le "Da vinci code", "le dernier templier" etc... plus une dose de Franc-maçonnerie).
J'attends la suite des aventures de Marcas mais ce livre ne m'a pas emballé.
Adanson Marco.

par Adanson
Les Rois Maudits - Intégrale Les Rois Maudits - Intégrale
Maurice Druon   
Quand j'avais 10-12 ans j'ai vu la série télé avec le superbe Robert d'Artois tout de rouge vêtu, la belle Isabelle de France, le roi Henri II d'Angleterre atrocement supplicié, les amants des princesses de France,... A 20, j'ai lu les six ou sept tomes plus vite encore qu'Harry Potter. A 40 ans, cette saga me laisse un de mes plus beaux souvenirs de lecture, qui a attisé en moi la pasion pour le Moyen-Age occidental. Je le passerai à mes enfants !
La prophétie des papes La prophétie des papes
Glenn Cooper   
Dès les premières pages, je me suis dit : on croirait Anges et Démons de Dan Brown. Ah ! Les effets de mode et Gleen Cooper aime beaucoup ce genre de vagues qui permettent de vendre.
Et le livre ? L’intrigue est très bien ficelée, haletante mais sans nous submergée non plus. C’est très documenté.
Par contre, il faut aimer être sur trois histoires sur trois périodes différentes. Nous ne sommes pas perdu loin de là, elles sont bien démarquées. C’est aussi la mode des œuvres avec flasback ou retour en arrière.
Si vous avez l’occasion de le trouver en bibliothèque, prenez le. Pour ma part, on me l’a conseillé, emprunté mais je ne l’aurai pas acheté.

par ProseCafe