Livres
515 873
Membres
529 721

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

T'as qu'à maigrir ! Tome 1



Description ajoutée par crasybook 2020-07-23T23:18:08+02:00

Résumé

Challenge n°1- (Se) Changer Slim a une vie qui pourrait paraître idyllique : un boulot qu'elle aime, une petite fille adorable, un mec beau comme un dieu ainsi qu’une amie à la personnalité de dingue qui est toujours là pour elle. Seulement, Slim a aussi un appétit redoutable, le tour de taille qui va avec, une maladresse systématique et un terrible manque de confiance en elle. Quand son compagnon la quitte du jour au lendemain, elle est déterminée à le reconquérir, quitte à remettre en question ce qu’elle est : une femme ronde.Quitte aussi à supporter et accepter l'aide de son coach, Ulrich, un véritable connard de première.Entre son challenge et les épreuves que la vie lui réserve, Slim pourra-t-elle tout encaisser sans se perdre elle-même ? Doit-on maigrir pour être heureuse ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Bambidine 2020-08-10T23:54:00+02:00
Or

Je redécouvre la plume de Mo Gadarr sous un nouveau registre et quelle belle découverte !

Slim décide de reprendre sa vie en main et de perdre du poids lorsque son compagnon la quitte du jour au lendemain. Elle s'inscrit chez Commando Gunter où elle rencontre Ulrich, son coach sportif détestable.

L'auteure traite avec justesse un fait de société jamais autant approfondi dans les romances. Elle évoque toutes les difficultés que l'on rencontre lorsque qu'on est obèse ou en surpoids : que ce soit physiquement, psychologiquement ou encore sociale. J'avais peur que la perte de poids évoquée passe d'un extrême à l'autre mais ce ne fut pas du tout le cas !

C'est une héroïne pas comme les autres que l'on découvre dans ce roman. On s'identifie facilement à Slim même si l'on n'a pas de problème de poids car on est toutes et tous complexés par quelque chose, parce qu'il nous arrive de ne pas être soutenu par nos proches ou encore de se sentir affreusement seul et incompris.

Slim une jeune femme pétillante qui cache sa vulnérabilité derrière son humour. Jusqu'au bout, malgré les reproches et les moqueries, elle garde la tête haute et sourit même si c'est parfois pour faire bonne figure. Toutes ces petites choses rendent son personnage particulièrement attachant et m'a donné envie de la serrer dans mes bras plus d'une fois.

Quant à Ulrich, c'est un homme très froid que l'on rencontre. Il est très bourru dans ses propos envers son élève dès les premiers échanges mais paradoxalement, il se trouve être un allié de taille dans sa perte de poids et sait se montrer bienveillant quand il le faut. On ne sait pas grand chose de ce personnage, étant donné qu'il garde ses secrets enfouis en lui.

J'ai adoré la relation particulière que les protagonistes entretiennent. Slim et Ulrich sont à l'opposé l'un de l'autre mais ils se complètent si bien! La tension entre eux est électrique, leurs joutes verbales et leurs réparties donnent une bonne dynamique au roman.

L'histoire est parfaitement bien menée, j'ai été surprise par certains retournements de situation que je n'avais pas vu venir !

La plume de Mo Gadarr est fluide, mature et délicieusement addictive. La touche d'humour apportée donne un côté feel good au roman malgré le sujet grave abordé.

Je trépigne d'impatience de connaître la suite de l'histoire et d'en apprendre un peu plus sur l'énigmatique Ulrich !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cam1526 2020-08-08T22:28:38+02:00
Diamant

“Pourquoi on me reproche toujours ce que je suis ? Il fut un temps, j’étais jugée trop grosse pour être heureuse et maintenant on me trouve trop bête de vouloir maigrir ? Comment doit-on agir pour que les gens acceptent nos choix sans chercher à nous imposer les leur ?” J’ai retenu ce passage car il est tellement vrai… Les gens trouveront toujours quelque chose à redire sur ce que nous faisons, et je pense que nous sommes généralement assez critique envers nous même pour rajouter des couches !

Je crois que ma réaction sera à chaque fois la même avec cette auteure mais à nouveau Wahooo!! Je suis à nouveau fan de son travail ! Après l’avoir découverte avec Black Feelings, je la retrouve dans un roman qui est plutôt une comédie romantique. Et j’ai adoré. La plume de l’auteure est toujours très fluide et agréable à lire, ce qui fait qu’on ne voit pas le temps passer. Le sujet du livre est extrêmement bien traité, tantôt avec des notes d’humour, tantôt avec des notes plus graves mais dans tous les cas extrême justesse.

Le personnage principal, Slim, est une femme en surpoids, et elle finit par ouvrir les yeux et se prendre en main. Au départ, j’avais peur que cela soit trop cliché, mais pas du tout. Derrière cette volonté de perdre du poids, il y a aussi une remise en question de la personne. J’ai beaucoup aimé l’évolution du personnage. On suit sa perte de poids mais au fur et à mesure nous pouvons remarquer qu’elle change, qu’elle ouvre les yeux et se rend enfin compte qu’elle s’était perdue au fil des années. Mais au delà de l’évolution du personnage, on se rend compte nous aussi de certaines choses, et j’ai adoré cela. Régulièrement, certains passages faisant réfléchir, nous remettre en question.

Je pense que beaucoup de personnes peuvent se retrouver en Slim, on a tous connu des problèmes d’acceptation de soi, on a tous des complexes, des moments d’incertitudes.

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai DETESTE Stan ! Il est lourd, il cache quelque chose, il essaie trop d’être gentil et tout comme le père de Slim, je ne le sens pas!!

Par contre, j’ai beaucoup aimé Ulrich, c’est vrai qu’au départ, il est violent dans ses propos, mais au final, il est peut être juste honnête et parle sans filtre mais au final c’est parfois un mal nécessaire. On n’est pas toujours sûr de ses intentions, car il est très contradictoire. Mais je pense qu’il se préoccupe vraiment du bien être de ses stagiaires notamment e Slim. J’ai vraiment envie de le découvrir, son passé doit avoir un impact sur la personne qu’il est et je pense que le second tome pourra répondre à toutes mes questions.

Je remercie l’auteure pour le sujet traité, c’est la première fois que je lisais un roman sur le surpoids et il est parfaitement abordé. On voit les choses différemments, on se rend compte que le pire juge c’est nous-même. On a tous le droit au bonheur, notre tour de taille ne devrait pas compté. J’attend maintenant avec impatience le tome 2 pour en apprendre plus sur Ulrich et sur Slim car ils ont, je pense, encore beaucoup de choses à nous dire !

Je vous le conseille vraiment, à 200%!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anhya 2020-08-07T19:27:54+02:00
Or

J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce livre.

Mo Gadarr s'est lancée dans l'écriture de ce roman tout en osant aborder un sujet fort : l'obésité. Pourtant, au-delà de ça, on peut se demander : qui n'a pas un jour souffert de son reflet dans le miroir ? Qu'on soit petit, maigre, gros, ou grand, il y a bien un jour où on s'est remis en question. Ou on ne s'est tout simplement pas aimé. Et c'est à travers cela que l'auteure nous transporte. On suit l'histoire de Slim, une femme forte de 122 kilos qui se voit chaque jour être le sujet de brimades, de moqueries, de remarques blessantes, et j'en passe ; mais qui a toujours su garder le sourire, passer outre ces remarques parce qu'elle avait un atout qu'on lui enviait : Greg, son mec qui l'aimait pour ce qu'elle était. Enfin ça, jusqu'à ce qu'elle se retrouve seule avec une petite fille à sa charge. Son monde s'écroule et le poids de ses kilos en trop se fait sentir moralement car tout le monde met leur rupture sur ce sujet là. Elle décide de perdre du poids, et de manière drastique ! Dans un premier temps dans l'espoir de reconquérir Greg, puis progressivement, elle va se rendre compte que ce n'est pas pour quelqu'un qu'on décide de perdre du poids, mais c'est surtout pour soi. Rien n'est laissé au hasard, tout est parfaitement détaillé. Le quotidien de personne forte de Slim ne nous est pas dissimulé, tout y est : les difficultés à effectuer certains mouvements, mais aussi les regards portés sur sa personne, le dégout sans équivoque qu'on peut susciter chez les autres, etc... C'est malheureusement là l'image du poids de notre société qui est remis en question. Parce que Slim a des kilos en trop, elle n'a pas le droit d'être heureuse ? D'être aimée ? D'être vénérée ?

A plusieurs reprises, j'ai senti les larmes me monter aux yeux parce que certaines situations vécues par Slim ont eu le malheur aussi d'être les miennes. Je n'ai eu aucun mal à me comparer à elle, à rentrer dans le personnage parce que j'ai aussi eu affaire à certaines remarques affligeantes de personnes qui pensaient parler "pour mon bien". Quoi qu'on fasse, ce n'est jamais assez, il y a toujours à redire. La véracité de ce récit de fiction est bien là, et c'est aussi pour cette raison que j'ai adoré dévorer ce livre. Il est vrai à 100% !

Je pense que personne n'aura de mal à s'identifier à Slim, à un moment ou un autre de la lecture. C'est aussi là-dessus que j'admire l'auteure !

Quant à Ulrich... et bien j'aurais bien aimé en savoir un peu plus à son sujet car son comportement est parfois déconcertant, et parfois peu compréhensible. Surtout à la fin où c'est à base de "je ne partage aucune sorte d'intimité avec toi" à "en fait, je peux pas vivre sans toi". La pauvre Slim a bien assez joué au yoyo... Mais je suppose que je découvrirai plus d'explications à ce cher coach dans le tome 2 !

Afficher en entier
Diamant

Si vous connaissez l’auteure, vous savez qu’elle évoque toujours des sujets sensibles mais d’actualité dans ces romans. Et celui-ci ne déroge pas à la règle. J’ai été ravie de retrouver sa plume pertinente, sensible et humble face à ce sujet délicat.

J’ai beaucoup aimé avoir une héroïne différente de celle que l’on trouve habituellement dans les romances. De plus, l’évolution des personnages et surtout la psychologie qui tourne autour d’eux est très bien pensé. Slim, son combat contre ses kilos, contre le regard des autres, contre les remarques perpétuelles dont elle doit faire face. C’est une femme sensible, peu sûr d’elle, mais forte et déterminée qui ne cédera pas contre ses envies et son but.

Ulrich et les personnages secondaire apportent un beau mélange de solidarité, d’amitié et de clash. C’est pétillant!

Au rythme des pesées, des désillusions, de la détermination et de la romance, ce livre, complètement hors normes, nous livre un message poignant sur les préjugés et le combat contre le surpoids. A lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mariiieaa 2020-07-31T13:36:52+02:00
Or

/ avis qui sera également publiée sur Instagram/

* Service presse ❤ , j'ai reçu ce livre gratuitement en tant que chroniqueuse*

J'ai rarement était déçue des écrits de Mo est ce roman ne déloge pas à la règle. C'est une excellente lecture ou se mêle, un sujet de société fort (sinon ça ne serait pas Mo Gaddar ahah

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Orly-1 2020-07-29T21:45:44+02:00
Or

En débutant ce roman, je me suis dit « chouette, voici quelque chose qui change de ce que je lis d’habitude, une histoire qui va casser les clichés de la romance ». Et je ne me suis pas trompée.

On retrouve Slim, une jeune femme obèse, dont le monde s’écroule le jour où son mec la largue. Elle se promet alors de perdre du poids pour le reconquérir… Elle s’inscrit donc chez Commando Gunter, une sorte de centre sportif pour la remise en forme où elle rencontre l’énigmatique et détestable Ulrich. Il déteste les grosses et Slim le déteste aussi… Enfin, c’est ce qu’elle croit jusqu’à ce qu’il l’aide à sentir belle et à retrouver le sourire.

Mais il y aussi Stan, le Trop-trop-trop sympa qui lui, aime Slim comme elle est… (c'est ce qu'il dit).

Bref, vous l’aurez compris, dans ce roman, nous suivons les aventures heureuses et malheureuses de Slim, obsédée par ses kilos et par l’image qu’elle renvoie aux autres – ainsi que ses histoires de cœur (un peu brisé quand même).

J’ai adoré le personnage de Slim. Certes, elle est obèse et pourtant, même si nous ne sommes pas forcément comme elle, il y a une part de Slim dans chacune de nous.

Qui n’a jamais été complexée ? Qui ne sait jamais soucier du regard des autres ? Qui n’a jamais tenté un seul régime ? Qui n’a jamais envie de maigrir ? Qui n’a jamais rêvé d’avoir une autre apparence pour se sentir bien ?

Slim est belle et touchante. Elle nous remet en question, nous amenant à nous accepter telle que nous sommes, avec ou sans nos kilos en trop. Slim est la femme d’aujourd’hui, celle qui est est assomée par les exigences de notre société actuelle : en plus d’être « belle », il faudrait être une mère parfaite, une « épouse » parfaite et une super working-girl.

Eh bien, non, mesdames. Slim nous montre qu’on s’en fou des autres et de ce qu’ils pensent, on est avant tout une femme qui a besoin d’être heureuse pour se sentir bien.

JE SUIS SLIM – NOUS SOMMES SLIM.

J’ai également beaucoup apprécié le personnage d’Ulrich, aussi mystérieux que touchant. Il nous fait vivre de vraies montagnes russes émotionnelles et nous intrigue.

D’ailleurs, j’ai hâte de lire le second tome pour en savoir plus. Et oui, vous l’aurez compris, l’auteure nous réserve une suite, et je l’espère, pour bientôt!

En tout cas, je tiens à dire un grand merci à l’auteure car c’est un magnifique message qu’elle nous fait passer avec ce roman

Je ne peux que vous le conseiller: il est bien écrit, nous faire sourire, nous émeut et nous amène à la réflexion. C’est donc une romance feel-good que je classerais dans les must-have pour cet été !

Afficher en entier
Diamant

Une autrice que j’avais découverte grâce à son somptueux Black feelings, une romance traitant d’un sujet poignant : le harcèlement scolaire. J’avais aimé la plume, et le fait de traiter d’un sujet avec l’analyse qu’elle en avait faite. Mo Gadarr aime partir sur des thèmes actuels, des sujets de société qu’elle adapte pour faire passer son propre message.

Alors lorsque le SP de son petit dernier m’a été proposé, je n’ai pas hésité.

T’as qu’à maigrir ! actuellement disponible en papier et en ebook dès le 4 Aout. Je ne peux que vous inviter à vous jeter dessus.

Nous sommes bien loin de Black feelings ou de Blind, ici, cette romance qui se veut feel-good, va vous conter l’histoire d’une obèse. Une vraie, pas le genre à peser 90 kilos et porter du 42, comme on peut parfois le constater dans certains récits qui tentent le sujet sans vraiment aller au bout. Slim, est une jeune femme qui pèse son poids, c’est-à-dire 122 kg et tous les problèmes qui vont avec.

J’ai apprécié que ce problème de fond soit détaillé, du niveau physique, santé et social, rien est laissé au hasard. Au fil des pages, nous sommes confrontés à une réalité : la place des obèses dans notre société, et le mal que cela peut faire. Mais Slim est une femme qui en a dans le ventre, elle est à la fois forte, fragile, agaçante, touchante. Un vrai condensé de sentiments nous traverse quand on la découvre dans cette vie qu’elle subit avant de chercher à se prendre en main. Elle se loupe, n’a rien d’une héroïne comme on pourrait se l’imaginer mais elle est finalement une femme comme tout le monde, en proie à ses défauts, à son corps, et aux obsessions de nombreuses femmes.

Toutes les personnes qu’elle côtoie ou qu’elle va être amenée à rencontrer vont l’aider à devenir la personne qu’elle EST vraiment et non pas celle qu’elle pense devoir ETRE. Et celui qui va être déterminant pour elle se nomme Ulrich.

Ulrich est un homme froid, qui parait insensible mais au fond, est bien différent de cela, semble cacher un secret, qui le font dérailler complètement quand il doit être confronté à l’obésité. Pourtant malgré son caractère et ses propos parfois déplacés, il se dévoile comme soucieux de la santé de Slim et son intérêt donne envie de le connaître davantage.

Les personnages secondaires sont très bien exploités, chacun possède une faille, leur comportement a une incidence sur tout et j’ai été surprise par certains d’entre eux, que je ne soupçonnais pas se révéler de telle ou telle manière. Mention spéciale pour la petite Lila qui représente parfaitement l’innocence et la vérité qui sort toute crue de la bouche d’un enfant, sans jugement mais qui pose parfaitement les mots quand il le faut.

Ce premier tome est une petite pépite et j’ai hâte de pouvoir lire le second, qui se déroulera du point de vue d’Ulrich. Loin d’amener une atmosphère pesante, les piques et réparties des personnages, le côté très humain nous permet de nous projeter sans souci au côté de cette femme particulière et de son objectif : être enfin heureuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par crasybook 2020-07-28T16:47:42+02:00
Diamant

J’ai eu un coup de cœur intersidéral pour ce roman !Slim est pour moi, une héroïne universelle ou tout le monde peu importe le physique qu’ils ont peuvent si s’identifier.

Dans cette histoire on va se concentrer sur le thème de l’obésité et notamment de notre rapport avec notre corps et notre alimentation.

J’ai trouvé que l’auteur a su amener ce sujet avec brillo tout en dénonçant ce complexe qui est notre poids présent chez beaucoup de femmes.

Ce livre traite aussi de l’acceptation de soi qui, est une chose très importante !

Toutes les femmes sont belles peu importe leur poids ou leur physique et personne n’a le droit de les juger sur ça !

Chacune d’entre nous a le droit le matin en se regardant dans le miroir de se trouver belle et d’avoir confiance en soi sans prendre en compte l’avis des autres.

En ce qui concerne les autres personnages, j’ai détesté Stanley qui pour moi que je suis une part de me beaucoup trop sombre pour être honnête.

Quant au personnage d'Ulrich je l’ai beaucoup aimé malgré le fait qu’il soit « grossophobe » j’ai d’ailleurs hâte d’en apprendre plus sur lui et sa phobie dans le prochain tome.

C’est une romance engagé à la plume addictive, qui nous prend aux tripes tout en dénonçant des sujets encore tabou dans le monde littéraire.

Je ne peux que vous recommander ce roman avec la plus grande des vigueurs !

Il sera bientôt disponible sur Amazon en auto édition au format papier et numérique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gaelle-99 2020-07-26T23:29:15+02:00

Que vous pesiez 50, 60 ou 120 kilos, ne vous est-il pas arrivé de détester ce que vous découvriez dans le miroir le matin ? Sommes-nous toujours sympas avec notre corps ?"

Lorsque Mo GADARR a dévoilé ce qui se préparait pour son nouveau roman à paraître en auto-édition, quelque chose me disait que cette histoire allait forcément résonner en moi. Et lorsqu’elle a proposé un SP sur ce titre, j’ai foncé. Merci à toi de me faire confiance dans cette aventure !

C'est sur une description peu flatteuse qu'elle fait d'elle même, que j'ai rencontré Slima dite Slim, à l'accueil d'un collège de Mérignac dans lequel elle travaille. 1m75, 121 kgs ; elle nous immerge immédiatement dans ce qu'est son quotidien de personne rangée dans la catégorie "obèse" qui a tenté de rentrer dans "les normes esthétiques" sans jamais y parvenir car addicte aux grignotages. Rien dans son physique ne trouve grâce à ses yeux avec de trop de ci, pas assez de ça, en totale dévalorisation et ses pensées sont trop souvent renvoyées vers la nourriture qu'elle aime comme toute bonne vivante.

"Mes kilos en trop ? Je m'en fous même si je ne peux ignorer la douleur vive qui me broie le coeur quand on me renvoie dans les filets de ma grosseur"

Grande fan de romances, elle ne peut pas s'identifier aux héroïnes mais elle s'estime heureuse d'être en couple depuis 5 ans avec Grégory et d'avoir une adorable fillette de 4 ans, Lila. Et d’avoir, dans sa vie, Nawel, sa meilleure amie, ronde comme elle et toujours franche car en vraie amie, elle s'inquiète avant tout pour sa santé.

"Un homme qui m'aime et une petite folle adorable : n'est-ce pas ça le bonheur ?"

Mais lorsque l'être aimé fait ses valises, après des mots très durs échangés, la culpabilité de l'échec sentimental pointe son nez. Se retrouvant seule avec sa fillette, elle va se lancer dans un défi de taille : tenter de perdre ce poids qu'elle tient pour responsable de ses malheurs, avec l'aide d'Ulrich, coach en remise en forme et minceur qui n'a jamais connu l'échec – d’un genre un peu particulier et pas très avenant au premier contact, soyons claires -.

"L'heure est grave. Je dois maigrir quitte à supporter un tueur en série s'il le faut"

Prendre la décision de maigrir est quelque chose de difficile car demandant de l’investissement et de la patience. Et ce dernier trait de caractère n’est pas en première place parmi ceux de Slim ; ce qui pourrait bien lui occasionner certaines déconvenues dans son parcours. Ajouté à cela le comportement déconcertant de son coach, la rencontre avec Stanley, bellâtre se pâmant rapidement d’amour pour elle et son ex qui lui réserve des surprises inimaginables, Slim risque bien de regretter ses kilos en trop et son travail d’agent d’accueil pour ne même pas être sûre de ce qui l’attend à l’arrivée.

Bienvenue dans un monde où la minceur est reine et où les apparences peuvent être souvent trompeuses !

Sous ce caractère jovial et indifférent à la réalité, que cache Slim ?

Saura-t-elle garder le sens de la réalité et des priorités lors de sa rencontre commando avec Ulrich ?

D’entrée de jeu, l’auteure ne cache pas qu’il y a beaucoup d’elle dans ce roman, de son vécu et sûrement de son ressenti par rapport à un fait de société pas tabou mais dérangeant : l’obésité ou le surpoids chez les femmes. Et sincèrement, j’ai aimé le fait qu’elle ne s’en cache pas ; ce sujet-là étant particulièrement difficile à évoquer par les femmes qui sont concernées. L’étant de près – de manière moins importante mais quand même… -, ce roman a forcément éveillé en moi tout un tas de choses et une multitude de sentiments.

Mo GADARR revient en force avec ce feel good romantique tellement authentique de par tout ce qu'il contient de vérités sur le comportement ou de fausses excuses trop souvent rencontrées chez les personnes en surpoids et mal dans leur peau (chez moi la première !). Je n'avais pas lu 10 pages que j'avais l'impression de me prendre en pleine face un pan de ma vie dont je ne suis pas forcément fière.

C’est avec une justesse très fine que Mo GADARR développe le sujet choisi d’un bout à l’autre de ce livre. Elle évoque de manière parfaite toutes les embûches qui peuvent être rencontrées, tous les comportements qui peuvent découler d’un tel processus et le regard que l’on a sur soi mais aussi le regard des autres du début à la fin.

Au travers du personnage de Slim, l’auteure arrive à nous faire prendre conscience de ce qu’est la vie d’une personne en surpoids, ce qu’elle ressent physiquement et émotionnellement et le regard qu’une société trop exigeante pose sur elle. Et je peux vous dire que lorsqu’on connaît le sujet, ça interpelle sérieusement !

Sous sa jovialité communicative et sa touchante maladresse à répétition, Slim est une jeune femme que beaucoup aiment comme une amie mais sentimentalement parlant, ça ne s’est pas bousculé autour d’elle. Oui, elle a un compagnon, une adorable fillette mais on se rend compte qu’elle se repose sur ses acquis sans jamais imaginer que tout peut s’arrêter – ce que beaucoup d’entre nous font, n’est-ce pas ? - Elle a conscience de son problème de poids mais ne fait rien pour soigner son addiction au grignotage. Son homme l’aime, alors où est le problème ? Mais on ne sait jamais de quoi demain est fait !

Lorsque Greg va la quitter et que sous la pression familiale Slim va décider de prouver à tout le monde qu’elle est capable de maigrir, c’est à l’évolution d’une Slim qu’on va assister au fil des pages. Je ne vais pas vous spoiler l’histoire mais l’auteure a parfaitement su retranscrire ce parcours pas toujours rose, où toute décision a son importance et où toute rencontre peut être décisive. Dans ce roman, tous les personnages ont leur importance et reflètent bien une réalité parfois dure avec des textes percutants et attristants.

J’avoue que je n’ai pas su en vouloir à Slim pour son comportement laxiste et insouciant en matière de poids; je ne vaux pas mieux qu’elle malheureusement, la volonté m’ayant quitté il y a 3 ans. Professionnellement, elle est parfaite dans son travail et en tant que maman, elle est sans nul doute possible, totalement accomplie et aimante envers sa fillette – qui notons-le, n’a pas sa langue dans sa poche comme tout enfant de cet âge -.

"T'as qu'à maigrir et papa va r'venir..."

Il faut dire que côté familial, Slim n’est pas vraiment aidée avec une mère obsédée par la perfection, une sœur dont la silhouette se rapproche plus de celle des mannequins fièrement exhibés sur les pages glacées des magazines ; donc, une famille qui ne l'a jamais comprise et a enchaîné brimades sur brimades. Ce côté familial de l’histoire peut être parfois poignant à lire surtout lorsqu’il s’agit du comportement et des paroles d’une mère envers son enfant. Malheureusement, c’est un passage obligé car il ne faut pas se voiler la face : ça doit bien exister !

« Je commence à espérer que d’ici quelques mois tu puisses un jour devenir superbe ! Alors surtout, ce soir, ne t’empiffre pas comme tu as l’habitude de le faire quand tu sors, hein ? »

Que dire de Greg ? Le moins possible puisqu’il est à l’origine du bouleversement de la vie de Slim. Il l’a quitté mais il est présent tout au long de l’histoire, compte tenu qu’il est le père de son enfant. Parti mais toujours bien présent !

Et le fameux coach Ulrich, voulez-vous que je vous en parle ? Parce que là, c’est un sacré personnage avec certaines zones d’ombre sur lesquelles on a qu’une envie c’est de lever le voile dessus. Je pourrais dire que Mo GADARR l’a parfaitement chouchouté tant il m’a fait passer par des sentiments tellement différents. C’est en partie grâce à lui qu’on a cette notion de feel good car il est à l’origine – avec Slim - de joutes verbales détonantes, de situations cocasses, d’échanges piquants. Je l’ai détesté, je l’ai adoré, il m’a fait fondre. Imprévisible, versatile, Mi-ange, mi démon, il m’a fait craqué sous toutes ses facettes.

"Ici, celui qui l'ouvre est celui dont j'ai recueilli la sueur de ses efforts et surtout tous ses kilos en trop ! Toi, vu ton poids, je te garantis qu'on ne t'entendra pas de sitôt "

Enfin, il y a Nawel, la meilleure amie qui tout du long est là pour soutenir son amie de ce chamboulement. Aussi Stanley, pour lequel un mystère plane jusqu’au bout et qui m’a laissé dubitative car je ne suis pas arrivée à m’attacher à lui à cause de son comportement. Oui, il m’a agacé sérieusement ! Et Gunter, le père d’Ulrich, que j’ai aimé petit à petit. Très beau personnage, très juste. Oserais-je dire un peu plus humain que son fils ?

La réussite d'un amaigrissement ne passe pas seulement par la volonté de le faire pour soi ou pour quelque raison esthétique que ce soit. Ça passe aussi par le parler positif dans lequel on saura trouver la force nécessaire pour parvenir au bout d'un parcours de longue haleine. Mais aussi par l’aide extérieure qui nous pousse vers le haut et non pas vers le bas. Et ce roman est l’illustration parfaite que des paroles toutes faites, que les paroles vont plus vite que la pensée, que des mots durs et blessants peuvent être prononcés ; rendant finalement, la personne en surpoids, seule responsable de sa situation et de ses malheurs. Mais la beauté est-elle la seule chose qui compte ? Ne dit-on pas que la beauté intérieure est plus importante que la beauté extérieure ?

"T'es la meilleure peu importe le poids que tu fais. Il te suffit de prendre confiance en toi et tu peux réussir n'importe quoi"

Cette histoire parlera, sans aucun doute, de manière forte, à toutes ces femmes qui souffrent de leur apparence, du regard de la société et des codes esthétiques qu'elle impose. Personnellement, j’ai fait le deuil de cette caractéristique physique ; un peu résignée à l’image que Slim a d’elle-même. Je n’ai jamais cru qu’il fallait s’affamer pour espérer mincir, comme nous le promettent des publicités que je trouve mensongères et vendant de la poudre aux yeux, et je préfère garder mes rondeurs qu’elles soient gênantes ou non avec toutes les contraintes que cela m’occasionne.

Mo GADARR ne se pose pas en donneuse de leçons ; elle point juste du doigt des réalités douloureuses où pour être intéressante, pour espérer s’habiller de manière attrayante ou tout simplement être aimée, il faut entrer dans une grille de mensurations parfaites. Mais comme elle le dit si bien,

"L'amour n'est pas une question de kilos"

C’est bel et bien une romance feel good de haute qualité, que nous offre sur un plateau Mo GADARR. C’est un sacré retour qui m’a ravi et c’est en quelques heures à peine que j’ai dévoré cette gourmandise, car oui, moi aussi, je suis une gourmande mais pas que de nourriture : de la vie et d’excellentes histoires aussi. Et là, ma gourmandise a été en partie comblée car c’est quoi cette fin ? Forcément, nous sommes sur un T1 donc il y a une suite que j’ai hâte de découvrir. Car impossible que je reste sur ma faim trop longtemps !

Vous aimez cette auteure, vous aimez les romances feel good et vous voulez une belle lecture ! T’as qu’à maigrir – T.1 fait partie de ces belles surprises de l’été. Alors, n’hésitez plus ! C’est un beau coup de ♥ pour moi !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"T'as qu'à maigrir ! Tome 1" est sorti 2020-08-04T20:50:04+02:00
background Layer 1 04 Août

Date de sortie

T'as qu'à maigrir ! Tome 1

  • France : 2020-08-04 (Français)

Activité récente

Anhya le place en liste or
2020-08-07T19:07:04+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 13
Commentaires 9
Extraits 0
Evaluations 7
Note globale 9.43 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode