Livres
439 036
Membres
368 107

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je rêve que chacun puisse prendre la mesure de ses talents et la responsabilité de son bonheur.

Car il n’est rien de plus important que de vivre une vie à la hauteur de ses rêves d ’enfant...

Afficher en entier

Un jour, j'irai vivre en Théorie, parce qu'en Théorie tout se passe bien...

Afficher en entier

- Dites-moi, vous qui êtes sage, qu'est-ce qu'il y a dans votre esprit ?

- Dans mon esprit, il y a deux chiens, un noir et un blanc. Le noir est le chien de la haine, de la colère et du pessimisme. Le blanc est celui de l'amour, de la générosité et de l'optimisme. Ils se battent tout le temps.

Le disciple est un peu surpris.

- Deux chiens ? Qui se battent ?

- Oui, pratiquement tout le temps.

- Et lequel gagne ?

- Celui que je nourris le plus.

Afficher en entier

- Claude ! Quel plaisir de vous voir !

- Moi aussi, Camille. Alors, remise de vos émotions de l'autre soir ?

- Pour ça oui. C'était merveilleux ! Merci encore pour tout ce que vous avez fait. Spoiler(cliquez pour révéler)Et l'arrivée de Jean-Paul Gaultier, c'était dingue ! Je me demande encore comment vous avez réussi ce miracle.

- Ah, ah ! Petit secret de fabrication... Mais, vous savez, si le concept ne lui avait pas plu, il ne serait pas venu. Le mérite vous revient donc entièrement. Avez-vous vu les hauts-reliefs de ce monument, Camille ? C'est magnifique, n'est-ce pas ? Je ne voyais pas de meilleur endroit pour achever cette mission. Toute cette symbolique de victoire, de liberté, de paix... C'est ce que vous avez réussi à gagner, grâce à vos efforts, à votre volonté et à tous les changements positifs que vous avez mis en oeuvre dans votre vie...

- Je n'y serais jamais arrivée sans vous !

- Tout le monde a besoin d'un guide à un moment ou un autre, et je suis heureux d'avoir pu vous aider...

Nous nous tûmes un instant, émus, le regard rivé sur l'exceptionnel panorama qu'offrait la terasse où nous nous trouvions.

- Vous savez, Camille, j'aime penser que nous sommes tous citoyens du monde, mais peu de gens en ont vraiment conscience. Chacun pourrait devenir "ambassadeur de la paix" rien qu'en agissant à son niveau, en oeuvrant à sa sérénité intérieure et à son bonheur. Imaginez l'impact, si de plus en plus de gens choisissaient le cercle vertueux au lieu du cercle vicieux...

- C'est vrai. C'est pour ça que je suis bien contente d'être revenuue dans le bon cercle. Vous m'avez tellement appris ! Même si votre mission auprès de moi s'achève, j'espère vraiment que nous pourrons continuer à nous voir.

- ...

- Claude ?

- Son visage s'était brusquement assombri.

- Peut-être que quand je vous aurai fait mes révélations, vous n'aurez plus envie de me voir...

- De quoi me parlez-vous ? Quelles révélations ?

- Je dois vous dire un secret qui va peut-être vous bouleverser.

- Vous me faites peur...

- Alors voilà...

J'étais suspendue à ses lèvres.

Spoiler(cliquez pour révéler)- Je ne suis pas du tout routinologue.

- ...

Afficher en entier

[...] rapport évolutif de la santé mentale avec trois facteurs indépendants : le mariage (dont la courbe de satisfaction partait d'un point élevé et baissait avec les années), le loto (dont la courbe s'affolait au début pour rester stagnante jusqu'à la fin) et la nature (dont la courbe augmentait très nettement dès le départ et n'arrêtait plus d'augmenter).

Sa conclusion : plus que le mariage ou le loto, la nature apportait un bienfait mental quotidien et durable aux personnes qui la côtoyaient.

Afficher en entier

Derrière un reproche, il se cache peut être une peur et derrière l'agressivité, de la tristesse ou une blessure encore vive.

Afficher en entier

A force de ne plus se sentir obligé de paraître, on ne parait plus du tout.

Afficher en entier

Plus vous aurez confiance en qui vous êtes, moins vous serez susceptible d'être blessée par des atteintes extérieures.

Afficher en entier

Juste une fois, oublier le régime ... Juste aujourd'hui... Qui le saurait ?

Je m'approchai du distributeur, petite boutique des horreurs caloriques. Rien qu'une barre de rien du tout ... Où était le mal, après tout ? J'allais glisser ma pièce dans la fente quand mon portable vibra. Un SMS de Claude. Était-ce possible ? Il avait un sixième sens ou quoi ? Je le maudis intérieurement.

Afficher en entier

Il approcha ses lèvres des miennes en guise de réponse et musela mes doutes d'un long baiser troublant. Et cette fois, rien ni personne ne 'interrompit...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode