Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Takeawalkonawildside : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance Devil's Night, Tome 1 : Dark Romance
Penelope Douglas   
Voilà un roman que j’avais hâte de découvrir, notamment car son auteur avait déjà fait parler d’elle et ensuite l’histoire m’avait l’air assez inédite. J’aimerais remercier les Éditions Harlequin et NetGalley France de m’avoir permis de découvrir ce roman. Si je devais résumer mon état d’esprit ça donnerait ça : OhMonDieu. Je ne crois pas ressortir indemne de cette lecture, mon rythme cardiaque a été malmené par l’intensité du récit. Dès les premières pages le ton est donné et lorsque les sombres révélations ont été mises en lumière, j’ai cru que je n’allais pas m’en remettre. Le début a tout d’une romance classique et rapidement j’ai cru que j’allais suffoquer tellement certains chapitres sont frustrants.

Cette lecture ne conviendra pas à tous les lecteurs, ce n’est pas que le contenu soit dur, mais le récit dégage un côté malsain et l’intensité est telle qu’immédiatement la tension monte et j’ai parfois ressenti un certain malaise face à des scènes qui en soit du point de vue de l’héroïne sont stressantes, mais derrière pour le lecteur on a tendance à imaginer le pire. Tout ce stresse n’est pas bon pour mon cœur, j’ai ressenti tellement d’émotions par anticipations que j’ai vraiment cru que mon cœur allait lâcher. Afin de préserver l’intrigue, vous comprendrez que cette chronique n’abordera pas certains points essentiels à l’histoire et par sadisme, j’ai envie de vous voir tomber des nues face à la noirceur de l’intrigue.

Michael Crist est un personnage qui ne va pas dans la demi-mesure, issu d’une famille riche il a toujours obtenu ce qu’il désirait. Depuis l’enfance il côtoie Erika Fane, sans vraiment prêter à la jeune femme, également originaire d’une famille aisée, la jeune femme n’a jamais manqué de rien. La mort soudaine de son père, va la placer au rang de petite chose fragile par son entourage et tout le monde s’entend à la protéger de la moindre contrariété. Seulement seul Michael la voit telle qu’elle est vraiment et alors que tout le monde pense qu’elle prend une décision irréfléchie, Rika décide de quitter subitement son université, afin d’affronter la vie à sa manière et repartir de zéro sans parents, sans amis, rien qu’elle pour s’assumer.

Penelope Douglas a encore une fois prouvé qu’elle est maître dans l’art des relations mêlant haine/amour. Elle réaffirme son talent en suscitant des émotions contradictoires pour une romance qui n’aurait pas dû nous faire ressentir ça. C’est assez difficile à expliquer, on s’attache énormément au personnage de Rika, elle a tout d’une héroïne qui mérite d’être chouchoutée et pourtant elle n’est pas aussi sage que tout le monde le pense. Je suis passée d’un Michael qui fait grimper la température, à une douche froide face à ce qui se profile pour la jeune femme. J’ai été intriguée, excitée et finalement ce qui l’a emporté est un sentiment assez particulier, car arriver à un bon quart de la fin l’intensité est retombée d’un coup et le rythme du récit a pris un nouveau tournant qui m’a donné l’impression d’avoir perdu les émotions qui menaçaient d’exploser depuis le début du roman et pour ça, je n’ai pas pu lui mettre cinq étoiles.

Si vous devez retenir une chose de ce roman, c’est que la plume est très addictive et même si je n’ai pas toujours adhéré ce qui se déroulait, car assez machiavélique, les pages défilent à une vitesse impressionnante, même si le dernier quart m’a un peu déçu, car j’ai perdu une part de l’intensité qui m’avait animé pendant une bonne partie de ma lecture. Mais parfois, ça fait du bien de sortir de sa zone de confort, d’essayer des romans qu’on n’aurait pas pris le risque de découvrir. Toutes ces émotions contradictoires ont rendu ma lecture vivante et unique.

http://wp.me/p4u7Dl-30O

par Luxnbooks
Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi Jeux dangereux, Tome 1 : Le Défi
Emma Hart   
Une lecture franchement moyenne qui ressemble à d'innombrables autres bouquins de genre New Adult.
Pour commencer, il faut reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature hein. Bourré de grossièretés, comme dans tous les livres de ce type. Les auteurs cherchent sans arrêt à faire passer les étudiants pour des fêtards qui couchent avec n'importe qui, boivent à longueur de temps et ne sont pas foutus de faire une longue phrase correcte sans gros mots. Bref, ça m'horripile. Ici, on ne déroge pas à la règle. De la vulgarité en veux-tu, en voilà. "Bite", "la baiser", "nichons", "putain" et j'en passe sont de rigueur. Tout ne tourne qu'autour des coucheries des uns et des autres.
Ensuite, on a le droit à tous les autres clichés habituels. Le beau gosse qui saute sur tout ce qui bouge se transforme au bout de 2 semaines en prince charmant fou amoureux qui sort des phrases mièvres et se montre aussi tendre qu'un fiancé. Je n'ai même jamais réussi à trouver quand et comment Maddie et Braden tombaient amoureux. C'est tellement... rapide et surréaliste. Ils ne se supportent pas et se moquent tous les deux de l'autre vu que c'est un défi. Et paf, après 2 brefs rendez-vous ridicules et quelques autres moments ensemble, ils s'aiment. Braden qui jurait que l'on ne pouvait pas trouver la femme de sa vie à 19 ans se met ensuite à y croire dur comme fer. Plutôt radical comme changement chez un homme qui accumule les conquêtes sans se souvenir de leurs prénoms.
Les amis se mêlent de tout ce qui ne les regarde pas et poussent les protagonistes dans ce défi que je trouve stupide. Et ce qui est encore plus débile, c'est que Maddie accepte d'y participer. Sur ce coup-là, je ne la comprends pas. Surtout que ça ne correspond pas à sa personnalité.
Et puis j'ai eu énormément de mal à m'habituer à l'écriture. Le temps employé est le présent mais avec inversion du sujet et du verbe, et je trouve que ça rend l'ensemble trop simple et bâclé. Ça m'a beaucoup perturbé. Je n'aime pas les phrases écrites ainsi : " — Je dirais qu’il y a de grandes chances, elle murmure en réponse." Et malheureusement, le livre en est truffé.
Bref, un livre très superficiel où la romance ne m'a absolument pas convaincue et où j'ai retrouvé tous les clichés que je ne supporte plus. Je ne lirais pas les autres tomes, surtout que le tome 2 est sur Aston et que lui aussi ne pense qu'avec ce qu'il a entre les jambes.
Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige Les Étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige
Sophie Jomain   
je viens de le finir et je l'ai trouvé tout bonnement fantastique ! un merveilleux roman qui nous transporte dans une histoire d'amour comme on voudrait en lire plus souvent. je vous le recommande vraiment, il vaut le coup
Jeux dangereux, tome 2 : Le secret Jeux dangereux, tome 2 : Le secret
Emma Hart   
Meilleur que le tome 1.
Dans ce second volet, le côté dramatique est beaucoup plus présent.
J'ai été agréablement surprise par le personnage d'Aston qui derrière son côté séducteur cache en fait une vulnérabilité intense et touchante. Du coup, le personnage de Megan parait un peu fade à côté de lui.
Un lecture sympathique.

par Adèle
Hopeless, Tome 1 Hopeless, Tome 1
Colleen Hoover   
Hopeless est un livre étrange.
On pourrait séparé ce livre en deux parties.
La première moitié de ce livre est une histoire d'amour banale, qui fait chavirer le cœur de Sky pour la première fois de sa vie. On plonge délicatement dans la tendresse de leur amour.
Puis, la deuxième partie du roman est... intense, bouleversante. On se prend une claque. On se noie dans cette océan de secrets qui nous englouti. L'histoire chavire dans un désespoir infini. Les révélations se succèdent et la réalité devient de plus en plus trouble. [spoiler]Sky apprend son terrible passé qu'elle avait enfoui dans un recoin sombre de son esprit. Sky connait Holder. Et Holder l'a connait. Il lui ment. Pour la protéger ? Sky devient intenable, hystérique après chaque pas dans ce qui parait être le plus gros mensonge de sa vie, elle relâche les larmes qu'elle n'a jamais pu pleurer. Sky s'est faite enlevée, emmenée loin par une femme qui deviendra sa nouvelle maman. Holder âgé de 6 ans, culpabilisera toute sa vie de l'avoir laissée s'en aller. Sky s'appelle en réalité Hope, c'était une enfant triste, manipulée par un père alcoolique qui abusé d'elle. Karen, sa tante, qui était une autre victime de son frère, décide de l'emmener loin. C'est elle qui deviendra sa nouvelle mère. La dernière victime de cette homme est Lesslie, la sœur jumelle d'Holder qui par désespoir s'est ôtée la vie. Le tatouage d'Holder, "Hopeless" a plusieurs sens ; "désespoir", mais aussi Hope et Less, les deux personnes qu'il n'a pas réussi à sauver et à qui il tenait le plus. [/spoiler]
Sky a choisi d'oublier. Et toute cette partie douloureuse de sa vie est rester cachée dans un coin de son esprit. Une douleur psychologique est bien plus horrible qu'une douleur physique. Sky a choisi le déni. Mais les démons de son esprit ont resurgi.
Cette histoire est douloureuse. Horrible et pourtant particulièrement belle. Le destin les a réunit à nouveau.

par Kiiwako
Des étoiles à l'infini Des étoiles à l'infini
Blanche Monah   
Un premier roman de Blanche Monah pour ma part, et je ressors ravie de la découverte de cette plume. L'intigue centrale un bad boy et une intello vierge, deux univers différents qui se complètent, est une histoire déjà-vu. C'est la plume de l'auteure et surtout l'histoire et la personnalité de ses protagonistes qui font la différence.

À la veille de la rentrée, Chris est à une fête, une bière d'un côté et de l'autre une brune, son quotidien d'étudiant. Les premières jours de cours arrivent, ainsi que son devoir de tutorat avec une nouvelle étudiante de première année, Rachel. Chris va faire sa connaissance, va aimer la voir rougir à cause de sa simple présence, et ne va plus pouvoir se passer d'elle.
Premier jour de cours, Rachel est dans une nouvelle ville, une nouvelle école. Un peu perdue, elle est orientée vers son tuteur, Christophe Guimbert. Face à ce jeune homme avec un look de rebelle, Rachel est troublée et aussi conquise.

Chris Guimbert, 21 ans, est en troisième année, et apprécie énormément les soirées étudiantes et ses filles faciles. Tatouages et piercings le démarquent des autres, il est indifférent des regards d'autrui. Loin d'être épaulé par des parents parfaits, Chris doit subvenir à ses besoins, et aussi surveiller sa sœur de 16 ans souvent seule. Il cache derrière ses airs de gros dur, une sensibilité et une vulnérabilité face aux sentiments d'abandon. C'est un personnage mystérieux, et loin de révéler toute son histoire ou son potentiel dans ce tome, hâte de le découvrir en «entier».
Rachel Cachan a presque 18 ans, intègre une prépa très sélective pour devenir ingénieur dans l'aérospatiale. Aidée de sa maman, elle passe son temps libre dans les livres et ses cours. Elle est gentille, passionnée, naïve et surtout solitaire. Elle se laisse vite impressionné par ses camarades, qui en profitent pour la malmener. Grâce ou à cause de Chris, elle va s'épanouir et surtout grandir, une belle évolution.
Les personnages secondaires sont légèrement en retrait, et pourtant ils ont tous une sacré personnalité, Nathan l'ami de Chris, Amélie une ex de Chris,...

La narration est du point de vue de Chris et Rachel, se rajoute aussi celui de Sylvia, la maman de Rachel. Le tome est divisé en 3 parties, qui consistent aux trois moments de leur histoire, leur amitié, leur flirte et l'acceptation de leur passion. Sacré développement autour de tout cela.
La plume est fluide et très facile à lire. Le début installe l'histoire, c'est légèrement lent, puis le rythme est donné et la lecture devient addictive. Les rebondissements ne sont pas toujours là où le lecteur les attend, et c'est rafraîchissant. Au lieu de jouer avec la simplicité, comme la jalousie ou la tromperie, l'auteure installe une intrigue plus profonde, comme l'abandon, la vulnérabilité ou les parents absents. Et l'histoire que nous pensions communes, rend une autre perspective.
Les personnages sont opposés par certains domaines, comme l'apparence, et d'autres sont liés, comme leur attrait à aérospatiale. Leur personnalité sont toutes aussi recherchées, et les sentiments bien retranscrits.

En conclusion, cette lecture fût merveilleuse. Cette histoire est très romantique. Les clichés sont poussés à l'extrême pour ne laisser que les sentiments. Magnifique plume, des personnages profonds, et c'est loin d'être fini. L'auteure ne dévoile qu'une petite partie du potentiel de ce début d'histoire.

par Matoline
Les Anges déchus, Tome 2 : Crescendo Les Anges déchus, Tome 2 : Crescendo
Becca Fitzpatrick   
Je m'étais promis de retarder le plus longtemps possible la lecture de ce livre, de façon à réduire au maximum mon impatiente face à l'attente du tome 3, MAIS j'ai craqué (à cause de notre booknode AFSA qui m'a harcelé pour que je le lise tout de suite)

Alors mon avis se résume par WAHOU....

Ce tome 2 est une explosion d'émotions:
- j'ai eu le coeur brisé face à la détresse de Nora, les souvenirs de la mort de son père, son amour pour lui, le fait qu'il lui manque énormément...
- Le coup de plume de l'auteur est merveilleux. Les sentiments d'amour, de haine, de colère envers Patch sont très bien décrits. On les ressent au plus profond de nous même.
- On imagine vraiment bien la rage de Patch quand Nora s'éloigne de lui, son incapacité à la protéger le plus possible. J'aurais aimé quelques passages du point de vu de Patch.

Ce livre est également très bien rythmé. Il mélange parfaitement les sentiments et l'action, de manière à ce qu'il n'y ait aucun temps mort.

Bref, un tome 2 vraiment excellent.

Merci encore à AFSA, je ne te félicite pas, lol, grâce à toi, je vais aller pleurer d'impatiente dans mon coin, jusqu'à la sortie du tome 3.



par Adèle
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar
Pushing the Limits, Tome 1.5 : Plus forts à deux Pushing the Limits, Tome 1.5 : Plus forts à deux
Katie McGarry   
Cette nouvelle numérique sortira le 1er Avril chez Harlequin Teen.

Bonne lecture !

par Globule54
Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision
Simone Elkeles   
J'étais assez emballer quand j'ai commencé à lire ce lire mais je ne pensais pas être déçu comme ça.
[spoiler]A cause de la mort de Trey, tout c'est éterniser, chaque chapitres se répétaient pour moi jusqu'au trois dernier. Non mais Vic, faut être plus fort! le temps qui s'est écoulé entre la mort de Trey et sa prise de conscience de la fin était trop longue!! ok je veux bien qu'il soit perturbé, mais mon dieu!! j'ai failli arrêter ma lecture tellement j'en avais mare! Et Monica... Durant environ 20 chapitre elle dit "ohh Vic c'est pas de ta faute tu sais, ce n'était qu'un accident" mais elle ne ce décide pas de prendre sur elle et de dire que c'était vraiment pas de sa faute! que Trey se droguait et qu'en plus il l'a trompait??! Non non, c'est bien trop simple, il vaut mieux compliquer inutilement la situation, c'est bien mieux. Laissons Vic dans la dépression. Elle m'a énervé!!
Au début je compatissais pour son problème de santé, (j'ai moi même des problèmes de santé qui sont un peu dure à vivre par moment, on est limité en activité et forcé de faire super attention parfois à nos mouvements enfin bref, j'arrivais à m'identifier à elle)
[/spoiler]
La fin est bâcler. [spoiler] Comme je l'ai dit, durant une vingtaines de chapitres après la mort de Trey, tout ce répétait dans la tête de nos personnages. Et d'un coup de baguette magique, les voila enfin ensemble!

Le moment où Monica décide enfin de parler de son problème via une vidéo qu'elle envoie à tous ses amis, on en entend plus parler apès ça, on sait même pas comment réagissent ses amis. La ça aurait dut être développer.
Et je sais pas un prologue aurait était trop dure à faire?^^
Parce qu'on attend depuis le début qu'il se mettent ensemble et ce n'est qu'avec un seul petit chapitre de fin qu'on doit se rassasier? L'auteur n'a pas tout donner, c'est dommage.
[/spoiler]
J'ai aimé quand même retrouver nos héros précédents, j'avais adoré leur histoire (mais pareil, pas de prologue :,) )