Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de TamaraCaron : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
De l'autre côté du miroir De l'autre côté du miroir
Lewis Carroll   
Après lecture de certains commentaire, je ne peux m'empêcher de pleurer du sang et du vomi quand je lis que ce livre "fait penser au film de Tim Burton". Il ne faudrait pas oublier que c'est de ce chef d'œuvre que s'est inspiré le réalisateur, et non l'inverse. Mis à part cela, c'est rare qu'un "tome deux" quelconque égale le premier, souvent, les "suites" ont toujours cette même ambiance de réchauffé qui fait que le premier reste toujours mieux. Là, non. Alice change et c'est bien aussi. Et c'est même aussi bien.

par Zélyie
Alice au pays des merveilles Alice au pays des merveilles
Lewis Carroll   
Beaucoup de personnes me disent que c'est le dessin animé de Disney qui leur a le plus fait peur, eh bien moi, c'est exactement le contraire x) Je suppose que c'est parce que la richesse et l'originalité de l'univers et des personnages correspondaient assez à mon imaginaire (Claude Ponti et compagnie)...

Enfin bref, toujours est-il que comme le Petit Prince de Saint Exupéry, Alice au Pays des Merveilles est un de ces livres qu'on peut lire étant enfant et qui pourtant ne perd rien de son intérêt au fur et à mesure qu'on grandit, car il comporte différents niveaux de lecture qui nous concernent tous.
Je regrette beaucoup de ne pas être assez douée en anglais pour ne pas pouvoir apprécier pleinement l'écriture du livre en lisant la version d'origine. (les traducteurs ont fait beaucoup d'effort pour traduire les jeux de mots, mais la plupart, comme le nom du chat, sont tout simplement intraduisibles en français...)

Pour ma part, ce que j'ai particulièrement aimé, c'est que l'histoire décrivait bien ce qui se produit dans un vrai rêve, tous les phénomènes inexplicables sur le moment ne nous étonnent absolument pas, par exemple la tortue qui se transforme... ce genre de choses.

En ce qui concerne la version de Tim Burton, j'ai beaucoup apprécié son interprétation de la Reine Rouge (en revanche, je ne supporte pas la Reine Blanche) et tout ce qui la concernait, mais j'ai regretté qu'il reprenne autant d'éléments du Disney d'origine... qui est génial, mais je ne trouve pas que Tim Burton ait besoin de ça. Enfin c'était sans doute dans son contrat... Et la fin m'a franchement déçue, elle n'a absolument aucun intérêt, et ce d'autant plus qu'on la connaît depuis le début.
Animale, Tome 2 : La Prophétie de la Reine des neiges Animale, Tome 2 : La Prophétie de la Reine des neiges
Victor Dixen   
http://les-lectures-de-ice-queen.blogspot.fr/2015/09/animale-t2-la-prophetie-de-la-reine-des.html


Je viens tout juste de terminer de lire ce roman et waouh ! J’en suis encore toute retournée ! Les mots et les pensées tourbillonnent dans mon esprit comme des flocons de neige volants au vent… Une chose est certaine : ce livre est un vrai joyau !

Nous retrouvons Blonde, aux côtés de Gaspard après leur fuite. Ils vivent désormais seuls tous les deux sur une île sans nom au nord du Danemark. Mais leur bonheur est de courte durée…
Un soir alors que Blonde est en train de chasser, un curieux navire apparaît au large de l’île. L’équipage met pied-à-terre et essaye de s’emparer des deux amants. Qui sont-ils, ces hommes et ces drôles de femmes accompagnés par des Berserkers enchainés, jugulés par les battements réguliers des tambours ?
C’est en tentant de sauver l’amour de sa vie que notre héroïne apprendra l’existence d’un complot mondial, fomenté par une créature de cauchemars : la Reine des Neiges.
Alors que le monde entier lui tourne le dos et la traite en criminelle, Blonde va se livrer dans une course contre la montre endiablée, avec peu d’alliés, mais une foi inébranlable en l’amour et l’amitié.

Je suis à chaque fois envoûtée par les histoires contées par Victor Dixen, mais avec celle-ci encore plus que d’habitude. Je suis une grande fan de tout ce qui touche aux mythes et légendes nordiques. La Reine des Neiges a toujours été mon conte préféré depuis que je suis toute petite, suivi de près par Boucle d’Or… alors, forcément, j’avais réellement hâte de me plonger dans cette lecture ! D’ailleurs, j’étais déjà dans l’ambiance grâce à la dédicace de Victor Dixen dans mon exemplaire, qui me conseillait de lire se roman seulement après avoir caché tous les miroirs. Je dois dire que ne m’en suis pas encore remise à l’heure où j’écris ces mots, j’ai du mal à quitter cet univers et ces personnages.

Ce que j’ai adoré c’est vraiment que beaucoup d’éléments du conte la Reine des Neiges étaient présents, parfaitement incorporés à l’histoire de notre héroïne et bien intégrés dans notre réalité. C’est avant tout grâce au cadre et au contexte historique parfaitement maîtrisé et exploité et également par l’intervention d’une personne qui a réellement existé et qui devient ici un personnage très important : Hans Christian Andersen.

Concernant les protagonistes, on en rencontre pas mal qui deviennent de plus en plus attachants au fil du récit. Je ne donnerai pas toute la liste pour éviter d’en dire trop, tout comme je vais éviter de trop parler de l’histoire en elle-même, ce serait tellement dommage de gâcher la surprise !
Outre Blonde et Gaspard, j’ai été ravie de retrouver Mme Lune, un personnage qui me fascine depuis le début. On en apprend un peu plus sur son don et la manière dont il fonctionne. Je dois avouer que j’ai trouvé ces explications passionnantes et elles font écho à certaines choses que l’on croise dans Le cas Jack Spark d’ailleurs, concernant les Travellers et les larves.

Au niveau de l’histoire, j’ai réellement eu l’impression de lire un conte par moments et c’était vraiment appréciable. Il y a avait ce petit côté magique qui fait rêver, ce fameux personnage de la Reine des Neiges qui est à la fois fascinant et effrayant. En tout cas, on peut dire qu’une fois encore l’auteur ne ménage ni ses protagonistes ni ses lecteurs ! J’ai versé des larmes à plusieurs reprises tant le récit de Blonde m’a bouleversée et touchée. J’avais réellement l’impression de la connaître à travers les lettres qu’elle écrivait à l’attention d’Andersen.
J’ai aimé découvrir la vie à Paris à cette époque, ainsi que les croyances païennes des peuples du nord. Encore une fois, à travers ces pages, Victor Dixen nous offre aussi une belle leçon d’Histoire et c’est un vrai plaisir d’avoir l’opportunité de la vivre comme si on y était.

Je pourrais continuer à écrire à propos de ce roman sur des pages et des pages, mais je risquerais de trop en raconter à force. Du coup, je vais seulement ajouter que la plume de Victor Dixen est un vrai régal pour les yeux, mais également pour l’âme. Elle est douce et fluide, mais sait parfois se faire aussi incisive que la morsure du froid dans les contrées reculées du grand nord. En outre, la plume de l’auteur est très poétique et parvient à nous emporter dès les premiers mots.

Je ne sais pas si une suite est prévue, car la série pourrait très bien terminer sur cette fin, mais je dois dire que je l’espère de tout mon cœur ! J’ai eu un mal fou à quitter cet univers et cette chère Blonde. Une fois le livre refermé, j’avais l’impression que la Reine des Neiges venait de me dévoiler son visage, avec les conséquences que cela implique !

En résumé, ce livre est un vrai joyau. Il a su me transporter dans une histoire fabuleuse, à la fois féérique et bouleversante, émouvante et poétique. J’ai adoré ce mélange d’Histoire et de conte, cette rencontre entre personnes réelles et personnages fictifs. J’ai eu un mal fou à refermer ce roman et j’y pense encore beaucoup plusieurs jours après ma lecture. Pour moi, c’était donc une évidence de l’ajouter au top 5 de mes livres favoris. Il me laisse un merveilleux souvenir et j’ai hâte de pouvoir lire la prochaine œuvre de Victor Dixen !

par Ice-Queen
Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'or Animale, Tome 1 : La Malédiction de Boucle d'or
Victor Dixen   
Wouah se livre est une vraie bombe! Il n'y aucun temps mort et nous sommes constamment ala recherche des bribes du passé de Blonde. Car même si nous suivons l'histoire de Blonde elle est étroitement lié a celle de sa mère qui devient elle aussi une héroïne à part du livre. [spoiler]Si bien que lorsque j'ai appris la mort de Gabrielle et Sven sa faisait un coup au cœur [/spoiler] En tout cas je regrette nullement cette lecture qui reprends a merveille mon conte préféré. La fin est parfaitement adapté au reste du livre, j'ai tout adoré du début à la fin. Je recommande fortement ce superbe livre!

par Louuise
Anne Frank les sept derniers mois Anne Frank les sept derniers mois
Willy Lindwer   
Rachel van Amerongen-Frankfoorder était une des détenues de Bergen-Belsen, où elle a rencontré Anne et Margot. Après guerre, elle parlait de leur mort :
« Dans la baraque, j’ai retrouvé Anne et Margot. Leurs parents n’étaient plus là. On ne posait pas de questions, on savait. Les filles Frank étaient pratiquement méconnaissables car elles étaient rasées ; j’ignore pourquoi elles étaient plus chauves que nous. Elles souffraient du froid comme nous toutes. Nous étions en hiver et nous n’avions pas de vêtements. Tous les éléments favorisant la maladie étaient réunis. Elles y étaient particulièrement prédisposées. Elles s’affaiblissaient de jour en jour et étaient très maigres. […] Les filles Frank se disputaient à cause de leur maladie. Le typhus était très répandu à Bergen-Belsen. Leur visage était émacié, elles n’avaient plus que la peau sur les os. Elles grelottaient. Leur châlit était le plus mal placé près de la porte qui s’ouvrait constamment. On les entendait sans cesse crier : « Fermez la porte ! » mais chaque jour leur voix faiblissait. […] Les symptômes du typhus se sont déclarés chez elles sans aucun doute possible… »

Extrait de : Willy Lindwer, Anne Frank – les sept derniers mois (Paris, 1988)

par LilyAsh
Mon amie Anne Frank Mon amie Anne Frank
Alison Leslie Gold   
Ce livre est boulversant, encore plus émouvant que le récit d'Anne Frank. Une immersion dans la seconde guerre et les camps de concentration. Un livre incroyable qui marque les esprits à jamais.
A lire d'urgence

par Altanais
Elle s'appelait Anne Frank : l'histoire de la femme qui aida la famille Frank à se cacher Elle s'appelait Anne Frank : l'histoire de la femme qui aida la famille Frank à se cacher
Miep Guies   
Je trouve ça super d'avoir un point de vue différent de ceux qu'on a habituellement (personnes déportées principalement). Ici, cette personne extérieure nous donne son ressenti sur la guerre qui est très intéressant. A lire.
Contes Contes
Anne Frank   
Les histoires étaient sympas, certaines plus que d'autres, mais je les trouve quand même très enfantines, et pas de doute que si l'auteure n'était pas connue pour son journal, ces textes n'auraient pas été publiés. Pour autant, j'ai passé un bon moment, ça m'a rappelé le genre d'histoires que j'écrivais quand j'étais enfant moi aussi.
Jughead, Tome 1 Jughead, Tome 1
Collectif   
Je raffole de la série Riverdale et en particulier du personnage de Jughead mais ce comics ne m'a pas convaincue. Trop enfantin.

par Avalon