Livres
558 072
Membres
606 058

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tant pis pour l'amour ou Comment j'ai survécu à un manipulateur



Description ajoutée par jamaru 2019-09-28T15:23:28+02:00

Résumé

Tant pis pour l’amour nous plonge dans la véritable histoire d’amour de l’autrice. Avec humour, elle nous entraîne dans la spirale infernale d’une relation toxique avec un pervers narcissique et en propose les décryptages.

Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48h. Elle qui était si cynique en amour, cette fois, elle y croit. Sauf qu’il se révèle vite étrange. Sophie a alors besoin de comprendre ce qui ne va pas. Confronté à ses mensonges et ses incohérences, il a des réactions violentes, des excuses pour tout et arrive à se sortir de chaque impasse. Mais jusqu’à quand ? Sophie aime un manipulateur narcissique.

https://www.editions-delcourt.fr/serie/tant-pis-pour-l-amour-ou-comment-j-ai-survecu-a-un-manipulateur.html

Afficher en entier

Classement en biblio - 182 lecteurs

extrait

Dans un monde idéal, j'aurais le droit d'être forte en apparence avec un intérieur tout mou, sans que personne ne joue au trampoline dessus. Mais dans le monde réel, si tu courbes le dos, y aura toujours un connard pour te monter comme une mule.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Depuis de nombreuses années maintenant, je m'intéresse beaucoup à la psychologie, aux comportements dits-déviants et à la manière dont on peut s'en prémunir.

Par son roman graphique / bande dessinée, Sophie Lambda nous raconte sa propre confrontation avec un pervers narcissique, une véritable descente aux enfers dont elle a pu se relever, non sans peine.

Tout commence par une histoire d'amour tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Une femme rencontre un homme, ils se perdent de vue et, un an plus tard, ils se retrouvent par hasard et il ne l'a pas oubliée. S'ensuit une relation fusionnelle, passionnée, dans laquelle Sophie va se jeter corps et âme. Elle aime avec la ferveur de celle qui a l'impression d'avoir trouvé son âme sœur, son double. Et, sans crier gare, le comportement de Marcus va changer. Sophie ne va bientôt s'enliser dans des disputes aussi inattendues qu'ubuesques, où les souvenirs de situations passées seront distordus, modifiés au gré des bouffées délirantes de son amant.

Comme dans toute relation abusive, Sophie va douter, s'isoler, repousser des amis de longue date alors qu'ils auraient pu être ses bouées de sauvetage. Mais tout cela fait partie du plan de Marcus. Détruire Sophie à petit feu, l'absorber, la rendre sienne à tel point qu'elle ne sera plus elle-même. La faire passer pour ce qu'il est, lui : une sociopathe hystérique, prête à créer des conflits pour la moindre anicroche.

L'histoire de Sophie m'a fait passer par un florilège d'émotions diverses. On sait exactement dans quoi elle s'embarque, quand elle rencontre Marcus et pourtant, on plonge avec elle dans cette relation toxique. Et lorsqu'il vrille, la fait souffrir, on a aussi très envie de la secouer, lui hurler de ne pas y aller, que c'est une erreur. Pour cela, il y a Chocolat, l'ours en peluche de son enfance, auquel Sophie a redonné vie pour l'occasion. Petit concentré d'humour aussi cynique que percutant, on pourrait penser que son rôle est de donner un peu de légèreté à un roman qui ne l'est pas. Il est bien plus que cela. Confident imaginaire de Sophie, parfois coach de vie qu'elle n'écoute pas toujours, il est un personnage omniscient qui saisit tout de suite de quoi il retourne. Chocolat ou toujours écouter la voix de l'ours !

Ce récit n'est pas seulement celui de cette relation dont Sophie a réussi à s'extirper, il est aussi une sorte de manuel sur la manière dont on peut repérer les pervers narcissiques et leur mode opératoire. Et c'est là qu'on s'aperçoit à quel point ces individus sont dangereux, insidieux, parvenant même à retourner contre soi notre propre entourage et de parfaits inconnus. J'ai particulièrement aimé la symbolique du singe volant : "fan" du pervers narcissique, pas nécessairement un ami, mais personne assez naïve pour faire son sale boulot : stalker Sophie sur les réseaux sociaux et envoyer des messages de nulle part pour essayer de la convaincre qu'elle se trompe sur Marcus.

"Tant pis pour l'amour", un titre lapidaire et pourtant, le roman est rempli d'espoir, celui que l'on peut s'en sortir, déjà. C'est fort, puissant et nécessaire. Encore un moment de lecture intense et édifiant qui, je l'espère, permettra à d'autres personnes de se sauver, à temps, de ces histoires d'amour qui n'en sont pas.

Afficher en entier

✔️Mon ressenti : J’aime beaucoup lire une bande dessinée de temps en temps. Quand une amie me propose de découvrir celle-ci, je me dis que c’est une bonne façon de découvrir une réalité souvent passée sous silence. Malgré le sujet grave, je pressens le récit bourré d’humour.

Sophie nous explique sa rencontre avec Marcus et sa relation qui est loin d’être des plus saines. Sous l’emprise de son amoureux, elle n’aura de cesse de se remettre en question, pensant qu’elle en demande trop ou qu’elle n’est pas « normale ». Coupée petit à petit de la réalité, elle se laissera complètement enchaîner jusqu’à sa rupture.

Un livre plein d’humour, surtout grâce à l’ours en peluche de Sophie qui sait mettre le doigt là où il faut mais toujours avec beaucoup d’humour. Un livre qui fait prendre conscience de la manipulation que certaines personnes peuvent exercer sur d’autres et qui permet de comprendre pourquoi la victime se laisse faire. Les dessins et couleurs sont très sympas. Je vous recommande !Un livre léger, pour un sujet délicat.

🎯Mots Clefs : Emprise / Manipulateur / Relation / Victime / BD

🏆Ma note : 20/20

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai bien aimé ce roman graphique. Les illustrations ont grand charme et puis l'objet en lui-même me faisait vraiment envie, plus que la thématique.

L'histoire est intéressante et pédagogique. Chez moi, l'information est passée, je prends note mentalement, on ne sait jamais. Et je m'imagine bien le reprendre et le relire, ou encore le faire passer dans mon cercle d'amis.

Afficher en entier
Or

C'est vraiment un livre excellent. On en apprend beaucoup sans que ce soit lourd : c'est clair, simple, pourvu d'humour malgré le sujet difficile. On sent que ce n'est pas écrit pour avoir pitié, que c'est vraiment un témoignage et des explications pour rendre compte d'une réalité que n'importe qui pourrait rencontrer. C'est instructif et drôle, touchant et rude également. Je n'ai donc pas grand chose à redire, c'est vraiment bien construit. La seule chose qui m'a un peu dérangée au début (mais on s'y fait), c'est le dessin très "numérique", "digital". On sent que c'est une auteure qui a l'habitude de faire des dessins pour les blogs et réseaux sociaux et j'ai eu le sentiment que les dessins auraient pu être améliorés en étant plus détaillés, moins lisses.

Une excellente lecture en tous cas, que je recommande vivement.

Afficher en entier
Diamant

J'ai dévoré ce roman graphique en une soirée, c'est un pur chef d’œuvre à mon sens. J'en avais tant entendu parlé, mais j'attendais le bon moment pour le lire. Sophie Lambda a un talent incroyable, l'écriture est fine, précise, drôle, les dessins nous emportent. La dernière partie est pleine d'informations, les sources sont citées... Je ne trouve absolument aucun défaut à cette BD. Bravo à l'autrice !

Afficher en entier
Diamant

Ce roman graphique me faisait de l’oeil depuis sa sortie, à chaque fois que je mettais les pieds en librairie. Je l’ai pris, posé, repris, reposé, et finalement il n’est jamais venu avec moi. La thématique m’intéressait mais je pressentais que je ne ressortirai pas indemne de ma lecture. Quand il a croisé ma route hier à la bibliothèque je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre avec moi, sans savoir que j’allais le dévorer dès le lendemain matin.

«Tant pis pour l’amour», c’est l’histoire de @sophielambda et de sa relation toxique avec Marcus, comédien français à la petite notoriété très apprécié de son entourage. C’est l’histoire d’un amour parfait au départ, qui petit à petit se transforme en cauchemar, en broyeuse de sentiments et d’estime de soi. Un cercle vicieux de remise en question et d’incompréhension, pour aboutir à une folie destructrice.

Sophie a su mettre les mots justes sur des situations que beaucoup de femmes vivent sans réussir à s’avouer que c’est problématique ou dangereux. Elle raconte son histoire et elle explique dans le dernier tiers du graphique son chemin pour se reconstruire : elle donne des informations, des clés pour reconnaître les manipulateurs. C’est en lisant cette partie que j’ai réussi à m’avouer que j’étais également passée par là.

Le récit est cependant ponctué d’un humour salvateur et ravageur, en la personne de Chocolat, l’ours en peluche de l’héroïne qui est cet inconscient, cette petite voix qui sait que quelque chose cloche mais que l’on repousse pour ne pas voir. Ce personnage est excellent, avec une répartie au poil.

Ce livre est merveilleux complément à l’épisode de podcast présenté par @mecreantes intitulé «Il fallait partir». Les deux médias sont complémentaires, et montrent à quel point nos vies ont beau être différentes, nos souffrance vis à vis des relations toxiques sont similaires.

Afficher en entier
Or

Récit choc qui décrit bien la dure réalité de la pathologie de ces personnages et qui montre bien qu'il faut être sur sa garde. Très beau graphisme, dialogue et très bons conseils à la fin ! Merci d'avoir le courage de nous en parler car ça n'est pas chose facile.

Afficher en entier
Diamant

Il est très difficile de juger cette histoire qui n'en est pas une, puisqu'il s'agit d'un témoignage autobiographique. Je trouvais important d'en parler car c'est un roman graphique qui m'a particulièrement émue et durant lequel j'ai halluciné du début à la fin. Par le comportement des manipulateurs narcissiques et du fait que l'entourage ne s'en rende pas compte

Afficher en entier
Diamant

Cette bd illustre parfaitement l’emprise que peux avoir une personne sur une autre. Les dessins sont superbes. J’ai ri, été en colère, eu envie d’aider le personnage..à lire absolument et/ou à offrir à une personne vivant une relation toxique

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup aimé cette BD en deux parties, dans laquelle l'auteure nous parle, dans un premier temps, de son expérience personnelle, de la manière dont elle a vécu les choses, puis, dans un second temps, d'un point de vue psychologique, décortiquant les réactions dont elle a été témoin, et victime.

Je l'ai lue d'une traite, c'était vraiment très intéressant.

Afficher en entier

Activité récente

Jax l'ajoute dans sa biblio envies
2021-06-28T17:24:01+02:00
Leelam l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-16T10:34:35+02:00
alexief l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-13T14:51:13+02:00
Jadou-B l'ajoute dans sa biblio or
2021-06-06T17:15:11+02:00
Venus47 l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-28T20:37:40+02:00
Sawawa l'ajoute dans sa biblio or
2021-05-23T10:21:04+02:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 182
Commentaires 40
extraits 1
Evaluations 77
Note globale 8.62 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode